Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

  Michel KORB

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10722
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Michel KORB   Ven 27 Déc - 18:17

Introduction:

J'ai découvert l'univers musical de Michel Korb au travers de sa formidable partition pour le film de Christian Philibert, Les 4 saisons d'Espigoule. J'ai été d'emblée saisi par des mélodies accrocheuses, des orchestrations insolites pour des danses et des fanfares qui sortent de l'ordinaire. On y entend des flûtes, des ocarinas, du pékou, du saxophone soprano, du basson, de la trompette, plusieurs sortes de clarinettes, du tuba, du trombone basse, des percussions évidemment, de l'accordéon, un quintette de cordes. Le tout sautille, exulte, ironise, jaillit, enchante, émerveille, ensoleille, peut effleurer le grotesque: il peut même y avoir ci et là une pointe de mélancolie...Korb réinvente un peu Rota avec une saveur de Provence et un peu d'étrange...      

Cette musique raconte, thèmes après thèmes, la Provence profonde, celle des gens de caractère et leurs accents qui chantent la comédie et les passions. Une petite fanfare, un quintette à cordes et des percussions traditionnelles servent avec générosité cette partition très mélodique. Dans un rôle narratif elle accompagne le spectateur au coeur de ce petit village provençal, à la recherche du "phacomachère", pendant la transhumance, ou bien encore au Café du Cours ou les "Espigouliens", à l'heure de l'apéritif, s'interrogent sur la meilleure façon de refaire le monde. Michel Korb.

Biographie:

Né en 1960 à Boulogne Billancourt, Michel Korb étudie le piano, puis la flûte, avant de s’orienter vers l’écriture musicale. Il achève ses études au Berklee School of Music de Boston et obtient en 1984 son diplôme de film scoring. Ensuite, et parallèlement à son cursus jazz, Michel Korb explore d’autres univers et travaille avec Didier Malherbe, Renaud Pion, Philippe Smadje et Roland Romanelli, puis ses passions le guident de plus en plus vers le cinéma. Il a composé à ce jour la partition de plusieurs longs métrages de cinéma, et notamment :
___ Les Quatre Saisons d’Espigoule - de Christian Philibert (primé au festival de Mannheim, de Belfort et au festival O’vue sur les docks’’ de Marseille en 1998),
___ Tet’grénne - de Christian Grandman (prix du film caribéen au festival Fespaco 2002),
___ Travail d’arabe - de Christian Philibert (prix de la 1ere œuvre de fiction au festival de Namur 2003),
___ Vodka Lemon - d’Hiner Saleem (prix de la section contre courant Venise 2003),
___ Prendre Femme - de Ronit et Shlomi Elkabetz (prix du public et prix de la critique au festival de Venise en 2005 et dernièrement
___ Le temps d’un regard - d’ Ilan Flammer,
Il a également composé la musique de plus de trente films documentaires, téléfilms et courts métrages de fiction, notamment pour Jerome Boulbès, Didier Martiny ,Andew Orr, Samuel Benchetrit ou Elsa Chabrol. il a composé pour le théâtre, entre autres avec Anne Kreis ( pour « Dialogues de bêtes »), Le Quatuor ou Daniel Mesguish. Dans la chanson il travaille avec Rachel Desbois , Francis Lemarque, le groupe Emigrante...il a dirigé le London Symphony Orchestra, l’Orchestre de Paris et l’Orchestre d’Europe...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10722
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Michel KORB   Jeu 16 Jan - 19:37

Je connaissais déjà "Les 4 saisons d'Espigoule" par l'édition d'un précédent cd dans lequel apparaissaient quelques dialogues du film généralement brefs mais qui collaient très bien à l'humeur globale de la partition . Enchanté par la dynamique et la singularité d'une telle B.O. qui aurait très bien pu passer inaperçue, si, en tant que mélomane, je n'aimais pas sortir des sentiers battus, j'étais heureux qu'un label s'intéresse de nouveau à Michel Korb par l'édition sur un même cd de deux autres collaborations avec le réalisateur Christian Philibert; Afrik'aïoli et Travail d'Arabe. Y figure également Les 4 saisons d'Espigoule sous la forme de seize extraits débarrassés des dialogues. Il m'a aussi semblé y trouver au moins deux inédits, c'est-à-dire deux thèmes qui ne sont pas présents sur le précédent album que je conserverai malgré tout. Car je pense qu'un jour j'aimerai réécouter la version avec les dialogues du film qui, comme je l'ai dit, ne perturbent pratiquement pas l'appréciation de la musique.

J'adore les idées thématiques et les orchestrations des 4 saisons d'Espigoule, les flûtes virevoltantes, espiègles, etc...Cette musique est pleine d'énergie, d'ironie, de verve. C'est vivifiant, jaillissant. Afrik'aïoli est de la même trempe mais dans un instrumentarium différent. (on y entend d'ailleurs à deux reprises une citation du thème principal des "4 saisons d'Espigoule") . Il y a là une pêche incroyable, une fraîcheur et une singularité de style qui font du bien aux esgourdes, une b.o. qui sort des sentiers battus comme j'aimerais en entendre plus souvent au sein d'une musique de film de plus en plus balisée et formatée. Jubilatoire!

Travail d'Arabe est sans doute celle qui me plait le moins des trois, ce qui ne veut pas dire que je n'ai pas aimé, bien au contraire! Là aussi, beaucoup d'énergie, de créativité, d'audace, par exemple, un usage créatif de la voix dans le domaine rythmique, une dynamique aux couleurs orientales que des cordes incisives finissent par rendre envoûtante...

Globalement, c'est un bol de fraîcheur et d'ingéniosité que j'ai pris en pleine poire! J'ai hâte d'entendre de nouveaux opus de ce talentueux musicien qui m'avait également séduit avec Vodka Lemon (un très bon film de Hiner Saleem soit dit en passant)...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10722
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Michel KORB   Ven 10 Avr - 22:38

Michel Korb par Christian Philibert:

<<Il est rare et chanceux pour un cinéaste de trouver, dès son premier long métrage, son alter ego musical. Michel et moi nous sommes rencontrés à Espigoule, en 1997, sur le tournage des 4 saisons. Le courant est tout de suite passé et nous avons rapidement jeté les bases d'une véritable collaboration artistique. Notre passion commune pour le cinéma et plus particulièrement pour la musique de film y a largement contribué. Au cours de nos nombreux échanges, je me souviens lui avoir fait écouter des dizaines de B.O. qui m'inspiraient. La recherche des thèmes d'Espigoule a pris de nombreuses semaines car la forme fiction documentaire et la multitude de personnages dans ce film rendaient la tâche difficile. Le résultat est allé au-delà de mes espérances. Dès lors, nous nous sommes plus quittés. Quelques années plus tard, pour "Travail d'Arabe", je souhaitais une bande son qui navigue entre le western et la musique orientale et j'ai été surpris par la rapidité avec laquelle il a réussi à trouver les mélodies, les accords et les sonorités que j'attendais. Avec "Afrik'aïoli", notre relation professionnelle est devenue complètement fusionnelle. Pour ce film, l'exercice était légèrement différent. Nous disposions déjà de l'univers musical des "4 saisons d'Espigoule" dont il s'agissait de développer les thèmes et les renouveler, ce qu'il a réussi à merveille. Aujourd'hui, sa musique est devenue indissociable de mon univers cinématographique. a travers ces accents de musiques ethniques et méditerranéennes, c'est une véritable dimension burlesque, lyrique et poétique que Michel apporte à mes films, un souffle nécessaire à un cinéma en quête perpétuelle de réalité épique. J'espère que l'avenir nous donnera maintes occasions de poursuivre cette belle et fructueuse collaboration.>> Christian Philibert, novembre 2013.

J'ai ressenti beaucoup de plaisir à la réécoute de ces musiques si bien décrites par le réalisateur.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10722
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Michel KORB   Ven 5 Mai - 11:59

<<Travail d'Arabe est sans doute celle qui me plait le moins des trois, ce qui ne veut pas dire que je n'ai pas aimé, bien au contraire! Là aussi, beaucoup d'énergie, de créativité, d'audace, par exemple, un usage créatif de la voix dans le domaine rythmique, une dynamique aux couleurs orientales que des cordes incisives finissent par rendre envoûtante...>>

En réécoutant ce matin les trois B.O. que Michel Korb composa pour les films de Christian Philibert, Afrik'Aïoli, Travail d'Arabe et Les 4 saisons d'Espigoule, Travail d'Arabe est peut-être celle qui a le mieux retenu mon attention cette fois-ci avec son thème si bien trouvé et un usage rythmique de la voix qui apporte un caractère singulier et ludique à l'ensemble. Voici d'ailleurs en passant le thème du film: <<Jeune provençal d'origine maghrebine, Momo est décidé à se racheter une conduite après un délit mineur. Embauché à l'essai dans une entreprise de chauffage locale, il résiste avec philosophie au sectarisme des frères Gutti, ses nouveaux patrons. Scandalisé par leur incompétence et leur absence de conscience professionnelle, il ne trouvera qu'un seul allié pour tenter de les empêcher de nuire: Jacques Chevalier, Don Quichotte solitaire et expert auprès des tribunaux.>>

Bande annonce:

https://www.youtube.com/watch?v=hHkCyxLuvDw
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Michel KORB   

Revenir en haut Aller en bas
 
Michel KORB
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Musiques de films-
Sauter vers: