Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Philippe Courbois (1702-1728)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
laudec



Nombre de messages : 3067
Age : 64
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Philippe Courbois (1702-1728)   Mar 3 Déc 2013 - 20:40

Philippe Courbois ( +/- 1702 -1728) est un compositeur baroque français qui n'aura vécu qu'une vingtaine  d'années mais qui  nous laisse quelques traces de son "passage", dont celle que j'ai trouvé par hasard et qui m'a suffisamment plu pour la faire revivre quelques instants - trois siècles après sa création - sur ce forum  
Son œuvre consiste en quelques "Cantates françoises " pour une ou deux voix.

Orphée est probablement la meilleure cantate écrite par Philippe Courbois (actif en 1705-1730), maître de musique de la Duchesse du Maine et responsable, avec Morin et Bernier, de la musique aux divertissements les plus fastueux au début du XVIIIe siècle – les célèbres Grandes Nuits de Sceaux. Son seul livre de cantates, qui contient 7 œuvres, est publié en 1710, année de la parution du premier livre de Clérambault.

Œuvres :

   L'amant timide ( Cantate "Dans un bois solitaire" Gérard Lesne 1999 Virgin)
   Ariane ( Les Déesses outragées, Agnès Mellon, Alpha)
   Orphée ( Amour viens animer ma voix, Olivera, Ramée)
   Don Quichotte - Loin des yeux qui m’ont fait captif 1728 ( Cantates comiques, Dominique Visse, Cafe Zimmerman, Alpha)

Amour, viens animer ma voix

En France, la cantate pour voix soliste(s) et ensemble instrumental, sur des thèmes mêlant l’amour à la mythologie, se développa selon des modèles italiens, mais seulement à la fin du XVIIe siècle. Elle prit son essor non à Versailles mais à Paris, où à la fin du règne de Louis XIV et avec la régence de Philippe d’Orléans se concentrait la vie musicale et sociale. La cantate tint une place importante dans le développement de la musique dramatique en France, atteignant son apogée dans les années 1720. De nombreux compositeurs, tel Rameau, sacrifièrent au genre en composant de véritables petites scènes d’opéra. André Campra (1660-1744) et Louis-Nicolas Clérambault (1676-1749) occupent dans ce cénacle une place de choix, et Philippe Courbois , actif vers 1705-1730, ne démérite pas à leurs côtés, loin de là (un air de son Orphée utilise la trompette). Le baryton portugais Hugo Oliveira et l’ensemble de chambre baroque Ludovice, de Lisbonne, donnent de leurs cantates des interprétations d’une grande noblesse et soucieuses du détail. La prononciation du français est « d’époque », ce dont on se plaint d’autant moins que le livret de présentation contient le texte des œuvres. En revanche, il ne dit rien sur le claveciniste, organiste et violoniste Louis Antoine Dornel (1685-v.1765), auteur également de cantates et aussi d’Airs sérieux et à boire. Peu importe : ses trois beaux et envoûtants Concerts en trio pour les flûtes, violons et hautbois de 1723 se suffisent largement à eux-mêmes.
Marc Vignal


André Campra : cantate Le Jaloux - Louis-Nicolas Clérambault : cantate Pygmalion - Philippe Courbois : cantate Orphée - Louis-Antoine Dornel : Concerts en trio V, VI et II
Hugo Oliveira (baryton)

par le Ludovice Ensemble

ici


Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15849
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Philippe Courbois (1702-1728)   Mer 4 Déc 2013 - 9:43

Merci, Laudec

Des précisions concernant les oeuvres :


Musique sacrée

2 motets : Omnes gentes - Quare fremuerunt gentes (v. 1726)
Messe "du roi et de la reine" (perdue)


Musique vocale

7 Cantates françaises pour à une ou deux voix, sans simphonie et avec simphonie (éd: 1710)

- Apollon et Daphné, pour soprano et basse continue
- Zéphire et Flore, pour soprano et basse continue
- L'Amant timide, pour haute contre et basse continue
- Orphée, pour basse, violon et basse continue
- Ariane, pour soprano, violon et basse continue
- Jason et Médée, pour soprano, basse et basse continue
- Dom Quichotte, pour ténor, violon, vielle et basse continue


Airs sérieux et à boire à une ou deux voix et basse continue (éd: 1730)

- J'ay fait gloire toujours d'avoir ma liberté, air à boire
- Tu pars, tristes adieux, air tendre
- Papillon amoureux, air tendre
- Quel tonnerre éclatant et quels vents furieux, air à boire
- Le Colin Maillart : cher Philis l'autre jour par le hasard, air
- C'est à toi Dieu de la treille, duo à boire
- De votre voix la douceur est extrême, air tendre
- Bacchus je te rends les armes, air à boire
- J'aime Philis mon ardeur peut lui plaire, air à boire
- Jupiter peut gronder par son bruyant tonnerre, air à boire
- Puisque le dépit et l'absence ne peuvent rien sur mon coeur, air à boire
- Tendres allarmes que vous avez de charmes, air tendre en duo
- Amour, tes plus grands charmes sont mêlés de soupirs, air tendre
- C'est en vain que Bacchus, petit air à boire
- J'aime les plaisirs de la treille, air à boire en duo
- Jeunes bergères, avec soin évitez un berger trop sage, air tendre
- Neptune, écoute nos prières, air à boire en duo
- Canon à 3 voix : Prends garde à s'tu fera Nicolas quand tu te mariras
Revenir en haut Aller en bas
Cyrano



Nombre de messages : 22
Age : 64
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Ma découverte du jour   Mar 27 Déc 2016 - 1:51

Je viens de faire connaissance avec Monsieur Courbois il y a un petite heure. Il m'a plu énormement, grâce à Dominique Visse et le café Zimmerman. Nous avons un canal de radio en Flandre appelé 'Clara continuo', qui donne de la musique classique sans aucune interruption, nuit et jour. (juste un petit morceau de Journal de temps en temps). Chaque jour, j'y fais trouvailles; grâce à leur site web, je peux apprendre leurs noms et ceux des interpètes des airs que j'aime. Souvent aussi, si cela existe, un portrait.
J'entendais un air agréable, chanté par une voix que je connaissais déjà, celle de M. Vissé, et je lis "Don Quichotte", par Philippe Courbois.
Ce Don Quichotte me changait fort de l'éternel "Impossible dream" mélodramatique!
J'ai googlé Philippe Courbois. Je fais ça chaque fois qu'un air me chatouille les oreilles, et ainsi j'ai appris à connaître d'innombrables compositeurs dont je n'avais jamais entendu avant. (j'écoute ce canal tous les jours, surtout la nuit). Et je suis amusé de voir leur tête.
De Courbois, apparamment, il n'en existe pas, du moins sur internet. Tant pis. Je suppose que ce doit être un monsieur à grande perruque...

Enchanté de faire votre connaissance, d'ailleurs, messieurs Laudec et Joachim. Vous êtes les premiers que je rencontre sur ce forum (découvert également en googlant "Courtois").
Vous avez un bien bel avatar, Joachim! C'est qui, ce beau monsieur?
Pardonnez-moi, je suis un chat d'Ypres, je suis curieux à en devenir impertinent...
Revenir en haut Aller en bas
laudec



Nombre de messages : 3067
Age : 64
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Philippe Courbois (1702-1728)   Mar 27 Déc 2016 - 10:59

Bonjour Cyrano, enchantée de faire ta connaissance grâce à Philippe Courbois Wink
Je découvre pour ma part et avec beaucoup d’intérêt le "Café Zimmermann" que tu évoques ici.
Ce serait sympa de venir nous partager certaines de tes découvertes musicales sur ce forum également
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15849
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Philippe Courbois (1702-1728)   Mar 27 Déc 2016 - 17:45

Cyrano a écrit:
Vous avez un bien bel avatar, Joachim! C'est qui, ce beau monsieur?

Bonjour Cyrano.

Ce beau Monsieur est Joseph Boulogne, Chevalier de Saint George.

Pour plus de précisions http://musiqueclassique.forumpro.fr/t236-le-chevalier-de-saint-george-1745-1799?highlight=chevalier
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Philippe Courbois (1702-1728)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Philippe Courbois (1702-1728)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: