Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Arthur Sullivan - IVANHOE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
shanessean



Nombre de messages : 842
Age : 80
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Arthur Sullivan - IVANHOE   Mar 12 Nov - 14:36

IVANHOE
Arthur Sullivan
Libretto adapté de la nouvelle de Sir Walter Scott
Première au Royal English Opera, Cambridge Circus,
London, Saturday, January 31, 1891.
(Inaugural performances, conducted by the Composer, being given on Saturday, January 31, 1891, Monday, February 2, 1891, and Wednesday, February 4, 1891.)

Ivanhoe, l'oeuvre la plus importante de Sullivan sans Gilbert, fut une tentative ambitieuse d'établir une tradition de l'opéra anglais qui pourrait rivaliser avec ceux de l'Europe continentale. Son histoire a été biaisée dès le départ: il ne fut nullement un échec comme certains l'ont prétendu, mais la première production en 1891 fut si coûteuse qu'elle ruina le nouveau Royal English Opera House de Londres, et peu ont osé le donner depuis. Aujourd'hui, la pierre d'achoppement est susceptible d'être le livret de Julian Sturgis,  livret, qui est un mélange de vers "préraphaélite" et "démotique"  quasi-médiévaux. Malgré la méfiance professée de Sullivan à l'égard du nationalisme wagnérien, Die Meistersinger von Nürnberg et Lohengrin sont les modèles principaux du livret, mais il y a aussi de grands des duos "verdiens" pour Ivanhoé et Rowena, et Rebecca et Brian de Bois-Guilbert. L'enregistrement, réalisé avec amour et l'engagement par David Lloyd-Jones, a été conçu par le regretté Richard Hickox, à qui il est dédié. Toby Spence est un Ivanhoe impeccable face aristocratique de Janice Watson, si effortful Rowena. Mais c'est Geraldine McGreevy et James Rutherford, étonnant que Rebecca et Brian, qui va vraiment vous emporter.

Avec Ivanhoe Arthur Sullivan a finalement réalisé son ambition exprimée d'écrire un "grand opéra" à la Meyerbeer. Bien que sa renommée mondiale repose aujourd'hui sur les opéras-comiques toujours un succès phénoménal qu'il a écrit avec Gilbert, Sullivan se considérait avant tout comme un compositeur «sérieux» dont les talents prodigieux ont été gaspillés par des frivolités .

La postérité ne fut pas d'accord : pendant des années Ivanhoe a été relégué à une simple note au bas d'une page. Mais maintenant, grâce à ce premier enregistrement professionnel, nous avons la chance de réévaluer une œuvre qui a bénéficié étonnamment en 1891 de 155 représentations - dont certains compositeurs d'aujourd'hui ne peuvent que rêver -  et qui se présente comme un jalon important dans le développement de l'opéra anglais .

Entre Verdi, Wagner, on mélange tout en y rajoutant un peu de zest de style français et en plus avec le principe des "pomp and circumstances" et des "proms". Ensuite une grande courbette à la reine Victoria et tout le monde est content.
Voilà un mélange bien anglais, mais que j'aime beaucoup. C'est vraiment bien et très agréable. Du Wagner mélodieux... oui, oui, Hehe 

Bon enfin, pour les curieux je vous le recommande sérieusement, c'est une bonne découverte.

L'histoire, ben... on connaît. Il y a même un livret complet en anglais, comme ça on sait où on en est.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr/
 
Arthur Sullivan - IVANHOE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: L'opéra, les ballets et le chant-
Sauter vers: