Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 John Alden Carpenter (1876-1951)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16095
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: John Alden Carpenter (1876-1951)   Sam 26 Oct - 10:52

John Alden Carpenter  était un compositeur américain, né à Park Ridge le 28 février 1876, et mort à Chicago le 26 avril 1951.

Carpenter est né à Park Ridge, Illinois, le 28 Février 1876, il a grandi dans une famille de musiciens. Il a été initialement formé avec sa mère, chanteuse, avant de recevoir une formation avec Amy Fay et W.C.E. Seeboeck. Il a étudié à l'Université de Harvard, avec John Knowles Paine, et a reçu son diplôme en 1897. Il a été président du Glee Club, et écrivit de la musique pour le Hasty Pudding-Club. Il a commencé rapidement dans la composition d' œuvres pour piano et de chansons. En 1900, il a épousé Rue Winterbotham.
Très prometteur en tant que compositeur, il se rend à Londres pour étudier avec Edward Elgar, et a finalement réussi à étudier avec lui à Rome en 1906 ; plus tard il retourne aux États-Unis pour étudier avec Bernhard Ziehn à Chicago à partir de 1909 jusqu'à 1936. A Chicago il a gagné sa vie, confortable, en tant que vice-président de l'entreprise familiale, une compagnie d'approvisionnement, de 1909 à sa retraite en 1936. Après sa retraite, il a passé beaucoup de son temps à la composition. Il est mort à Chicago le 26 Avril 1951.


Oeuvres

Le style de composition de Carpenter était considéré comme essentiellement "légèrement moderniste et impressionniste" ; aussi, plusieurs de ses œuvres s'efforcent d'englober l'esprit de l'Amérique, y compris le patriotique Home Road et plusieurs de ses œuvres sont d'inspiration de jazz (concertino pour piano, 1915). Il a composé trois ballets, y compris celui basé sur le Krazy Kat, les bandes dessinées, et un autre en 1926, peut-être son plus connu, Skyscrapers, créé à New York, au Metropolitan Opera, mais également inspiré par Chicago. Une de ses œuvres les plus célèbres était la Suite orchestrale impressioniste Adventures in a Perambulator de 1914. En 1932, il a achevé The Song of Faith pour le bicentenaire de George Washington. Il a composé une symphonie (Symphonie n° 1, en ​​ut), qui a été créée en Norfolk Connecticut en 1917, et révisée pour le 50e anniversaire de l' Orchestre symphonique de Chicago, qui l'a exécutée le 24 Octobre 1940. Il a également écrit de nombreuses pièces pour piano et des chansons, y compris le cycle Gitanjali, sur des poèmes de Rabindranath Tagore.


Ballets et assimilés

Strawberry Night Festival Music, perf. 1896
Branglebrink (show, R.M. Townsend, E.G. Knoblauch), 1896 [collab. F.B. Whittemore, R.G. Morse; written for Hasty Pudding Club]
The Flying Dutchmen (show, H.T. Nichols), 1897 [written for Hasty Pudding Club]
Birthday of the Infanta (L'Anniversaire de l'Infante) (1918)
Krazy Kat, jazz-pantomime (1921)
Skyscrapers (Grattes-ciel), ballet (1924)


Orchestre

Adventures in Perambutator (Aventures en poussette), suite (1914)
Concertino pour piano et orchestre (1915)
Symphony no.1 ‘Sermons in Stones’, first version 1916–17
A Pilgrim Vision (1920)
Pièce pour orchestre de jazz "A little Bit of jazz" (1926)
Oil and Vinegar (1926)
Patterns, pour piano et orchestre (1932)
Sea Drift, poème symphonique d'après Whitman (1933)
Concerto pour violon et orchestre (1936)
Danza (1937)
Serenade (1938)
Symphonie en ut majeur, basée sur Symphony n° 1 (1940)
Symphonie n° 2 (1942) revue 1947
Dance Suite, orchestration pièces pour piano Polonaise américaine, Tango américaine, Danza) (1943)
The Seven Ages, suite d'après Shakespeare (1945)
Carmel Concerto pour piano et orchestre (1948)
The anxious Bugler, poème symphonique (1948)
Concert Suite of The Birthday of the Infanta (1949)


Musique de chambre

Sonate pour violon et piano (1911)
Quatuor à cordes (1927)
Quintette pour piano et cordes (1934)


Piano

Menuet (1893)
Rêverie crépusculaire (1894)
Sonate (1897)
Nocturne (1898)
Polonaise américaine (1912)
Impromptu (1913)
Little Nigger (1916)
Little Indian (1917)
Little Danser (1917)
Tango américain (1920)
Diversions : 5 variations (1922)
Danza (1947)


Musique vocale

Improving Songs for Anxious Children (R. Carpenter), 17 Songs, 1901–2
When Little Boys Sing (R. Carpenter), collection, 1904
Looking glass River (reprise dans les 8 songs) (1909)
Dansons la gigue ! (dans les 4 poemes de Verlaine) (1910)
3 others songs (1911)
8 Songs (1912)
The Cock shall Crow (R.L. Stevenson) (1912)
4 Poems by Paul Verlaine (1912)
4 Songs (1913)
Gitanjali, 6 mélodies, poèmes de R. Tagore (1914)
The Player Queen (W.B. Yeats) (1914)
The day is no more (1915)
Watercolors, 4 mélodies (four chinese tone poems) (1915)
The Home Road : Sing a hymn of freedom, fling the banner hight, texte J.A. Carpenter (1917)
Berceuse de guerre (War Lullaby, aussi orchestre) texte E. Cammaerts (1918)
3 Songs (1918)
4 Negro Songs (L. Hughes) (1926)
2 Night Songs (S. Sassoon) (1927)
Song of Faith pour choeur et orchestre, texte de Carpenter (1932)
Song of Freedom, pour choeur et orchestre, texte de M.H. Martin (1941)
Blue Gal, pour voix et orchestre (1943)


Dernière édition par joachim le Mar 28 Fév - 12:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10703
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: John Alden Carpenter (1876-1951)   Jeu 8 Oct - 12:38

John Alden Carpenter est un compositeur que je connais depuis un bon bout de temps et par le biais de ses deux premières symphonies ainsi que par une autre oeuvre purement orchestrale, intitulée Adventures in a Perambulator (1914). C'est celle que j'ai réécoutée avec beaucoup de plaisir ce matin. C'est une oeuvre lumineuse et optimiste qui se divise en six parties; "En voiture", "The Policeman", "The Hurdy-Gurdy", "The Lake", "Dogs" et "Dreams". Ce que je peux déjà préciser, c'est que j'en adore les orchestrations, le ton, l'ambiance, les couleurs, la poétique globale d'une oeuvre qui sourit à la vie. C'est coloré, presque féérique au début ou proche de la berceuse, et il y a de la fantaisie, même une once d'humour dans le troisième mouvement, me semble-t-il. Alors que j'ai une prédilection "naturelle" pour les musiques graves et tourmentées, je sais aussi rompre avec cette attirance innée pour aller vers une musique plus optimiste et rieuse, une musique qui m'a pris par la main et m'a emmené dans sa bonne humeur, bien que je ne la qualifierais certainement pas ici de guillerette. Quand j'écoute ces Adventures in a Perambulator, c'est un monde heureux, fleuri et quasi-enfantin qui s'ouvre à moi. Il y pousse des fleurs et des papillons, des arbres et des oiseaux, de doux nuages sous un ciel si bleu...Un enchantement, sans omettre le merveilleux dernier mouvement: le rêve avec ce carillon si superbement intégré à l'orchestre au service d'une douce et divine mélodie. Je m'en vais redécouvrir les Symphonies n°1 & 2.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10703
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: John Alden Carpenter (1876-1951)   Jeu 8 Oct - 16:21

La Symphonie n°1 se découpe en cinq mouvements: "Moderato-sostenuto", "Moderato grazioso", "Moderato", "Moderato" et "Largo", fut composée en 1940, quant à la Symphonie n°2, elle se découpe en trois mouvements; "Moderato", "Andante" et "Allegro" et fut revue en 1947. Je ne vais pas entrer dans un ressenti détaillé, m'arrêtant sur chacun des mouvements de ces deux symphonies, je veux juste dire qu'il s'agit d'oeuvres très plaisantes et divertissantes. Il n'y a eu aucun moment d'ennui au court de l'écoute: tout s'emboîtant dans une parfaite alchimie sonore et rythmique.  Une première symphonie très romantique et attendrissante avec ses élans de joie, ses orchestrations aérées, une seconde vaguement plus moderne mais tout aussi accueillante et expressive. Rien de réellement innovant, mais suffisamment de caractère et de fantaisie pour que ces symphonies ne m'apportent pas une impression de "trop rebattu", suffisamment d'inspiration pour les rendre attrayantes, plaisantes à suivre, et me permettre de passer un bon moment. Toutefois, je préfère quand même les Adventures in a Perambulator.
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
avatar

Nombre de messages : 2020
Age : 23
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: John Alden Carpenter (1876-1951)   Jeu 8 Oct - 22:04

J'aime bien :

https://www.youtube.com/watch?v=XrIFwCO0SkE

https://www.youtube.com/watch?v=irWXxz840Ck
Adventures fait à la fois exotique mais aussi dessin animé du XXe siècle sans paroles ! Elle est très fantaisiste :)


https://www.youtube.com/watch?v=TDW1hlmb5sM
Et celle-ci est toute douce et romantique Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21019
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: John Alden Carpenter (1876-1951)   Jeu 8 Oct - 22:08

Pas du tout ma tasse de thé
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10703
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: John Alden Carpenter (1876-1951)   Jeu 8 Oct - 22:45

Pianoline a écrit:
https://www.youtube.com/watch?v=irWXxz840Ck
Adventures fait à la fois exotique mais aussi dessin animé du XXe siècle sans paroles ! Elle est très fantaisiste :)

Il y avait longtemps que je n'avais pas réécouté cette musique et, ce matin, en la réécoutant, elle m'a transmis une jolie dose de rêverie purement musicale. Le carillon final trotte encore dans ma tête au moment où j'écris ces lignes.
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
avatar

Nombre de messages : 2020
Age : 23
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: John Alden Carpenter (1876-1951)   Jeu 8 Oct - 23:15

Oui ces musiques font beaucoup de bien, elles pourraient faire penser au printemps et j'imagine qu'il y a rien de tel pour se lever de bon pied le matin Wink

J'ai pensé à toi aussi hier en réecoutant une oeuvre de Wim Mertens, très fantaisiste et joyeuse aussi. Je ne me rappelle plus son nom, Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: John Alden Carpenter (1876-1951)   

Revenir en haut Aller en bas
 
John Alden Carpenter (1876-1951)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: