Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 William CROTCH (1775-1847)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16198
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: William CROTCH (1775-1847)   Dim 13 Oct - 16:03

William Crotch, né à Norwich le 5 juillet 1775 et mort à Taunton le 29 décembre 1847, est un organiste, théoricen, peintre et compositeur anglais.

Né à Norwich, le fils de Michael Crotch, maître charpentier, et de sa femme Isabella, il a démontré un talent précoce musical, comme enfant prodige ; à deux ans il jouait déjà le God save the King à l'orgue. A trois ans et demi William Crotch est parti à Londres, envoyé par sa mère ambitieuse, où il a non seulement joué sur l'orgue de la chapelle royale dans le palais St James, mais pour le roi George III. Le Magazine de Londres avril 1779 précise :
Il semble être plus tendre pour des airs solennels et musique d'église, en particulier le psaume 104. Dès qu'il a fini un morceau régulier, ou une partie d'un morceau, ou joué quelques petites notes de sa fantaisie, il s'arrête, et possède certaines des facéties de délices d'un petit garçon, une partie de la société, alors généralement lui donne un gâteau, une pomme ou une orange, pour l'inciter à jouer à nouveau ...

Crotch, plus tard, constate que cette expérience l'a amené à devenir un enfant plutôt gâté, à trop attendre de lui afin qu'il joue et semble avoir été traumatisé.  Entre 1786 et 1788, il a travaillé comme adjoint du professeur Randall à Cambridge, et jouait simultanément de l'orgue dans les églises St Mary the Great et Trinity.

En 1790 il est organiste à Christ Church, Oxford, puis il est suppléant de Philip Hayes en 1793 auquel il succède en mars 1797, comme professeur de musique et organiste de St John's College et de l'église St Mary the Virgin.
En 1797 Crotch avait reçu une chaire de professeur à l'Université d'Oxford, et en 1799, il a acquis un doctorat en musique.
Pendant son séjour à Oxford, il fait la connaissance avec le musicien et artiste John Malchair. Il a suivi le style de Malchair en notant l'heure et la date exactes de chacun de ses tableaux, et quand il a rencontré John Constable à Londres en 1805, il passa beaucoup de temps avec le célèbre artiste.

En 1806 il a démissionné de ses postes d'Oxford et a déménagé à Londres où il a commencé une carrière active en tant que professeur et compositeur. Là, il a collaboré régulièrement avec Samuel Wesley et Benjamin Jacob, interprétant des œuvres de Bach. En 1812, il a représenté son chef-d'œuvre, l'oratorio Palestine, qui a été accueilli avec enthousiasme à travers le pays. Dans ces mêmes années, il a travaillé comme administrateur de la Société Philharmonique de Londres et le Festival de Birmingham. La Société Philharmonique a créé sa Symphonie en fa majeur en 1814. En 1822, il a travaillé à la Royal Academy of Music comme professeur, ayant, entre autres, Sterndale Bennett comme élève. En 1832, il a pris sa retraite, se consacrant définitivement les dernières années de sa vie, à la composition, la littérature et la peinture, dans ce domaine on a souligné  des vues et des paysages remarquables, dans un style proche de Turner et Constable.

En 1834, pour commémorer l'installation du duc de Wellington en tant que chancelier de l'Université d'Oxford, Crotch écrit un second oratorio intitulé The Captivity of Judah. Son travail de 1834 ne ressemble guère à l' oratorio écrit en 1789 dans son enfance.

Il a passé ses dernières années à la maison de son fils à Taunton, Somerset, où il est mort subitement en 1847. Parmi ses élèves notables  : William Sterndale Bennett, Lucy Anderson, Stephen Codman, George Job Elvey, Cipriani Potter et Charles Kensington Salaman.


Oeuvres


Orchestre

Symphonie n° 1 en fa majeur (1814)
Symphonie n° 2 en mi bémol majeur (1808, révisée 1817, inachevée)
Ouverture en la majeur (1795)
Ouverture en sol majeur (1815)
Concerto pour clavecin et orchestre (1784)
3 Concertos pour orgue et orchestre (1805) : fa majeur, la majeur, si bémol majeur
March and Waltz (1832) arrangée aussi pour 2 pianos (1833)


Musique de chambre

2 Sonates pour violon et piano (1786)
Quatuor à cordes (1788)


Piano

3 Sonates (1793), une autre en sol (1795)
3 Airs originaux (1795)
Variations sur Milton Oysters (1795)
Prélude et Airs (1800)
Sonate en mi (1808)
30 Rounds (1813)
Préludes (1822)
Fantasia (1824)
3 Divertimentos (1825)
Marche et Valse pour piano à 4 mains (1833)
Menuets et autres pièces


Orgue

Fugue sur un thème de Muffat (1806)
Introduction and Fugue (1825)
12 Fugues sur des chants (1837)


Musique religieuse

La Captivité de Judas I, oratorio (1789)
Palestine, oratorio (1811)
La Captivité de Judas II, oratorio (1815)
Le Messie, églogue sacrée (non daté)
Te Deum en si bémol (1790)
10 Anthems (1798)
10 Anthems (1803)
2 Anthems (1825)
9 Hymnes (1842)
Gloria Patri (1831)
Kyrie en fa (1844)
autres chants


Musique vocale

Ode à la Fantaisie (1799)
Ode pour l'intronisation de Lord Grenville à Oxford (1810)
Ode "Esprit de la Lyre dorée" (1820)
Ode When these are days of old (1834)
Choeur à l'humanité (1791)
9 Glees (1800)
33 Canons
20 Glees
6 Madrigaux
32 Rounds
The Bells, ode (1836)
Songs : Liberty (1785), Sycamore Vale (1787), The rose had been wash'd (1790)


Ecrits concernant la musique

‘Remarks on the Terms at Present Used in Music, for Regulating Time’, Monthly Magazine, viii (1799–1800)
Elements of Musical Composition Comprehending the Rules of Thorough Bass and the Theory of Tuning (London, 1812, rev. 3/1856 by T. Pickering)
Preface to Preludes for the Piano Forte (London, 1822)
Practical Thorough Bass (London, c1825)
Questions for the Examination of Pupils (London, 1830)
Rules for Chanting the Psalms of the Day (London, 1842)
Lectures on the History of Music (MS, NWr 11063–7, 11228–33; written 1798–1832); excerpts as Substance of Several Courses of Lectures (London, 1831); extracts ed. in P. le Huray and J. Day, Music and Aesthetics in the Eighteenth and Early-Nineteenth Centuries (Cambridge, 1981),
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16198
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: William CROTCH (1775-1847)   Mar 5 Juil - 11:21

Je suis à l'écoute de ce CD :



Sa symphonie en fa de 1814 me semble quelque peu beethovenienne. Crotch avait certainement écouté les premières symphonies de Beethoven. Curieusement, le concerto pour orgue fait plutôt penser à Haendel.
Revenir en haut Aller en bas
 
William CROTCH (1775-1847)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: