Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 La transposition à l'opéra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: La transposition à l'opéra   Mer 4 Sep - 14:50

La mise en scène est un sujet qui a déjà fait couler beaucoup d'encre sur les forums et si je le poste ici, c'est parce que je sais que nous sommes entre personnes de bonne compagnie et que cela ne dégénérera pas en échanges agressifs (ce à quoi on assiste malheureusement souvent ailleurs !).

Personnellement, je ne suis pas contre les transpositions ni la modernisation des mises en scène mais pour autant qu'elles respectent l'œuvre et le compositeur.
Au lieu de cela, il s'agit bien souvent plus d'une "prise de pouvoir" du scénographe, reléguant chef d'orchestre et interprète au deuxième plan.

Toutes les œuvres et tous les compositeurs ne s'y prêtent pas non plus !
La flûte enchantée de Mozart ou Le vaisseau fantôme de Wagner n'étant pas ancrées dans une époque sont plus transposables qu'un Ernani ou un Faut.

Il ne faut pas non plus tomber dans l'ultra conservatisme … si quelques productions en costumes et décors sont les bienvenues en cours de saison, quelques œuvres plus avant-gardistes sont aussi les bienvenues.  Malheureusement là aussi, les décisions sont rarement prises dans un esprit d'alternance mais souvent bien plus en vertu du goût du directeur (voir l'ONP où Nicolas Joël, le conservateur a succédé à Gérard Mortier bien connu pour ses choix interpellants privant toujours une partie du public de ses goûts de quel bord soient-ils).

En 25 ans d'opéra, dans le petit théâtre de province que je fréquente ou lors de retransmissions, il m'a été donné de voir un peu de tout avec plus ou moins de bonheur allant de la transposition réussie à une modernité hors propos, d'une superbe production en costumes à un mise en scène sans inspiration et respirant la poussière … bref un peu de tout !
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: La transposition à l'opéra   Mer 4 Sep - 15:03

L'idée de créer ce post m'a été donnée en regardant sur Arte Web une retransmission de "La Somnambula" de Bellini à Stutgart.

http://liveweb.arte.tv/fr/video/La_Somnambule_de_Vincenzo_Bellini/

Franchement, si je n'avais pas connu l'oeuvre comme ma poche, je n'y aurais rien compris et surtout, je n'y aurais pas goûté !  
"La Somnambule" c'est du pur 'bel canto' et cela demande - je trouve en tout cas - un minimum de romantisme pour y croire.
J'ai lu sous la plume de critiques qui avaient apprécié la scénographie que le livret de cet opéra était "idiot" et qu'il était temps qu'il soit revu !!!    
J'admets que très souvent les livrets d'opéra - surtout bel cantiste je l'avoue Embarassed  - ne sont pas des chefs d'oeuvre de littérature ou de dramaturgie mais faut-il pour autant les rendre avec autant de noirceur et en changeant totalement l'action ?

Ce qui est en plus très énervant ici c'est que la distribution est d'un bon niveau pour un opéra qu'il devient difficile de programmer de nos jours : les interprètes capables d'interpréter Anina et Elvino, ne courent pas la rue.
Ana Durlovski est une superbe Somnambula ... cette interprète a de l'avenir !!!  Luciano Botelho - Elvino - peine un peu dans les aigus et n'a pas vraiment les moyens du rôle mais donne une réplique très correcte.  Quant à Enzo Capuano (Rodolfo), j'ai été très heureuse de retrouver sa voix chaleureuse et cuivrée !

Alors si vous aimez l'oeuvre et que la mes vous fait le même effet qu'à moi, écoutez sans regarder ; cela en vaut la peine !
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: La transposition à l'opéra   Mer 4 Sep - 15:47

Quelques productions de la Somnambula ... en tous genres !


Stutgart, 2013, la production dont question dans le post précédant.
Si vous comprenez l'allemand et si, comme je le crois, le metteur en scène s'explique … cela m'intéresse !


Met, New York 2009
Amina - Natalie Dessay
Elvino - Juan Diego Flórez
Il Conte Rodolfo - Michele Pertusi
Conductor - Evelino Pidò
Director - Mary Zimmerman

Encore une transposition qui a fait couler de l'encre, personnellement j'avais mieux apprécié que celle que j'ai vue aujourd'hui.
Encore une belle distribution !


ROMA 1988
ELVINO: Raul Gimenez
AMINA: June Anderson
DIRETTORE: Alberto Ventura

En costumes et décors conventionnels ; il est presque inimaginable de proposer pareille mes aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
calbo



Nombre de messages : 999
Age : 45
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: La transposition à l'opéra   Mer 4 Sep - 17:36

Je m'étais montré très sévère avec Mary Zimmermann. Autant elle a "pondu" une mise en scène superbe pour Lucia di Lamermoor, autant sa lecture de Sonnambula (que je commence à connaitre par coeur moi aussi) m'a grandement irritée.

Sinon je suis globalement d'accord avec toi, tant que les metteurs en scène respectent le livret et les artistes (chanteurs, chef, instrumentistes) pourquoi pas une transposition, mais dans des limites raisonnables. Malheureusement de tels metteurs en scène sont de plus en plus rares.
Revenir en haut Aller en bas
http://artistes-italiens.forumsactifs.com/index.htm
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: La transposition à l'opéra   Mer 4 Sep - 19:59

Je me rappelais bien de ton appréciation négative de la mes de Zimmerman et j'y ai pensé en regardant la production de Stutgart.  Personnellement, je trouve que celle-ci est encore bien plus incompréhensible et d'une sinistrose inappropriée pour cet opéra.  Au final, plutôt que de se réjouir de la vérité enfin rétablie, tout le monde est prostré ou catastrophé ; résultat : tout est gris, même le chant et la musique ! pale 

Quant à la modernisation des scénographiques, j'ai vu et apprécié une belle mise en scène du Vaisseau fantôme de Wagner à Liège et pourtant Petrika Ionesco est particulier mais ici c'était approprié et cela soutenait formidablement cette oeuvre.  Evidemment fantasque pour fantasque ... Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
joachim
Admin


Nombre de messages : 15590
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: La transposition à l'opéra   Mer 4 Sep - 20:33

Je l'ai d&jà dit - je ne sais plus si c'est ici ou sur le forum de ron (Mozart) - mais moi je suis un vieux de la vieille école et je suis absolument contre les "modernisations" des opéras. Pour moi ils doivent êtres interprétés comme à l'époque de leur création, qu'ils soient de Mozart, de Bellini ou de Wagner. Ce dernier doit se retourner dans sa tombe s'il voit les réalisations de ses successeurs même à Bayreuth. Lui qui prenait tant de soin, jusqu'à la maniaquerie, des costumes et des décors.

On a dit que certains - comme Cosi fan tutte - peuvent être transposés jusqu'à notre époque. Il n'empêche que la musique, elle, sera toujours une musique "classique" qui serait incongrue dans, par exemple, un bar ou une HLM.
Revenir en haut Aller en bas
laudec



Nombre de messages : 2931
Age : 64
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: La transposition à l'opéra   Mer 4 Sep - 21:03

Je ne comprends pas ce que la musique classique a d'incongrue dans un bar ou dans un HLM confused 
Pourrais-tu m'expliquer ?

A Bruxelles il y a de la musique classique dans les stations de métro, incongru aussi ?

Personnellement, je trouve très intéressant de pouvoir actualiser aussi bien des textes que des musiques, rendre actuel ce qui a été créé il y a tellement longtemps déjà, quand c'est bien fait, je trouve ça très intéressant et important !

Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: La transposition à l'opéra   Mer 4 Sep - 23:40

@ Joachim : je pense que Mozart a été le premier à "en faire retourner quelques uns dans leurs tombes" Wink 
Il a été un novateur et grâce à lui, bien des choses ont évolué.
Ceci dit, je comprends très bien et je respecte que l'on préfère voir jouer les opéras dans leur conception d'origine mais là aussi il faut savoir que beaucoup d' opéras ont subi de la part du compositeur lui-même pas mal de modifications soit parce que le/la diva l'imposait, soit parce que la censure le décidait, soit que le compositeur reprenait l'opéra en partie pour en créer un autre ...
Personnellement, la transposition ou la modernisation ne me gêne pas ... mais il y a des limites à ne pas franchir !

@ Laudec : Joachim ne parlait pas de délocaliser la musique ... je suppose qu'il aime aussi la musique dans le métro quand elle est bien interprétée. L'allusion au bar et au HLM avec la référence du Cosi concernent les mises en scènes de Peter Sellars en 1989 : Don Giovanni et, Joachim je crois que ce n'est pas le Cosi mais les Noces de Figaro. Je pense que ce sont les premières mises en scènes "modernes" qui ont fait grand bruit à l'époque.
Je n'ai pas vu les Noces se déroulant dans un bar mais j'ai regardé à la TV le Don Giovanni ... situé dans le bronx new-yorkais !  J'ai trouvé qu'il y avait de l'idée ... mais quand même, c'était très décalé !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
laudec



Nombre de messages : 2931
Age : 64
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: La transposition à l'opéra   Jeu 5 Sep - 12:43

Personnellement, je préfère en général les interprétations qui respectent le contexte de l'époque dans laquelle les œuvres ont été écrites, j'aime me replonger dans ces époques et goûter un peu à la vie que je n'ai pas connue.
J'ai rarement aimé les versions transcrites pour notre époque.

Pourtant, ces œuvres d'antan que j'aime et qui me parlent sont selon moi, porteuses de messages, de sagesses universelles et je pense que c'est pour cela qu'elles me touchent si profondément.

Même si je n'aime pas toujours les versions "modernes" ou actuelles, les transcriptions pour notre époque, je suis ravie de me dire que cela peut se dire encore et aussi avec les mots et les moyens de notre époque même si je ne les comprends pas (moi je n'aime pas mais mes petits-enfants adorent !). C'est là que je perçois au mieux que même si ce monde dans lequel je suis née et qui a déjà tellement changé depuis que parfois j'ai du mal à le comprendre, il y a un fil qui nous relie et qui est fait de cet essentiel qui est transmis grâce aux œuvres d'art quelles qu'elles soient. Je suis heureuse que les jeunes de notre époque soient capables de traduire dans le langage d'aujourd'hui ce qui a ému nos ancêtres et les plus anciens d'entre nous, je trouve ça merveilleux, même si je ne comprends pas ou mal la façon dont c'est mis en scène, peu importe puisque d'autre y trouvent leur bonheur ! Et je dirais : tant mieux si c'est décalé justement ! Si le message reste, la reconnaissance des humains entre eux en tant qu'humains avec leurs faiblesses et leurs génialités, c'est superbe, et cela nourrit l'espoir chez moi qu'un jour nous pourrons vraiment vivre ensemble et nous entendre quel que soit notre passé, notrer parcours, notre origine...  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La transposition à l'opéra   Aujourd'hui à 18:20

Revenir en haut Aller en bas
 
La transposition à l'opéra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: L'opéra, les ballets et le chant-
Sauter vers: