Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Maximilian "abbé" Stadler (1748-1833)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin


Nombre de messages : 15570
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Maximilian "abbé" Stadler (1748-1833)   Dim 25 Aoû - 9:13

Maximilian Johann Karl Dominik Stadler, également connu comme l' "abbé Stadler" (né le 4 août 1748 à Melk, mort le 8 novembre 1833 à Vienne) est un compositeur, musicographe et pianiste autrichien.

Johannes Karl Dominik Stadler est le deuxième des neuf enfants de Karl Stadler, maître boulanger et "Marktrichter" - équivalent de bourgmestre - et de son épouse Eleonora. Il recevra en plus le nom de Maximilian lorsqu'il entrera au monastère.

Il reçoit sa première formation musicale à l'abbaye bénédictine de Melck avec le bassiste Johann Leuthner, puis devient enfant de choeur à Lilienfeld (1758), où il étudie le violon, le clavicorde et l'orgue, tout en prenant des leçons avec Albrechtsberger. En 1762 il part à Vienne et y rencontre notamment Bonno, Gassmann, Reutter, Vanhal et Haydn.
Après avoir achevé ses études au collège jésuite de Vienne, il entre le 4 novembre 1766 à l'abbaye de Melk comme moine novice et choriste. Il prononce ses voeux en 1767 et devient prêtre en 1772, puis, toujours à Melk, il est nommé prieur de 1784 à 1786. Il est l'abbé du monastère de Lilienfeld en juin 1786, et, à partir de 1789, de celui de Kremsmünster.

Il vit à Linz en 1791, puis, à partir de 1796 à Vienne où il règle la succession de Wolfgang Amadeus Mozart et où il est responsable des Archives Musicales Impériales. C'est à cette époque qu'il transcrit pour sextuor à cordes des opéras, tels que, entre autres, Cosi fan tutte, la Flûte enchantée de Mozart, de Gluck (Orphée et Eurydice) et Cherubini (Médée, Lodoïsca).

Sécularisé (libéré des voeux monastiques), il officie en 1803 comme prêtre paroissial à Böhmischkrut (aujourd'hui Großkrut en Basse-Autriche) jusqu'en 1816, année durant laquelle il prend sa retraite pour se dévouer entièrement à la musique. Il retourne alors à Vienne. Au cours de ses dernières années de vie Stadler a célébré la messe quotidienne, sortait plusieurs heures à l'extérieur et ne manquait jamais d'assister les milieux musicaux. Stadler est décédé le 8 Novembre 1833 à son domicile à Vienne et a été enterré quelques jours plus tard au cimetière Saint-Marx.

Stadler fait partie des personnalités de la musique les plus importantes à Vienne de la fin du xviiie siècle et du début du xixe siècle. C'est un ami de Mozart, de Joseph Haydn, de Ludwig van Beethoven et de Franz Schubert et il écrit plusieurs ouvrages sur le premier (dont en 1825 : Verteidigung der Echtheit des Mozartschen Requiems, Défense de l'authenticité du Requiem de Mozart). Il a aussi aidé Nissen à établir une biographie de Mozart.
Il rédige l'œuvre Materialen zur Geschichte der Musik unter den österreichischen Regenten (Matériaux sur l'histoire de la musique sous la régence autrichienne), somme inachevée considérée comme la première histoire de la musique en Autriche.

La plupart de ses écrits sont conservés à la Bibliothèque nationale autrichienne et par la Société des amis de la musique de Vienne.


Œuvres


Musique religieuse

Oratorio Die Befreyung von Jerusalem (La Libération de Jérusalem), 1813
Requiem en ut mineur (1820)
Requiem en fa majeur (1821)
Messe en sol majeur (1824)
Messe en si bémol majeur (1824)
Messes en ré majeur, ré mineur, d'autres messes perdues, dont 2 de 1772
5 Magnificat
10 Psaumes de Vêpres (1826)
14 Trauergesänge (1805)
Neue Messgesänge mit Melodien, pour soprano et orgue (1816)
Repons de la Semaine sainte
Miserere
Loblied
4 Antiennes mariales à 4 voix et orgue (1826! : Alma redemptoris, Ave Regina, Regina caeli, Salve Regina
4 Antiphones pour Corpus Christi
9 Salve Regina
2 Ave Regina
Salve Regina allemand pour soprano et orgue (1822)
Te Deum
24 Psaumes de David pour soprano et orgue (1817)
Psaumes : 112 à 4 voix et orchestre (1814)
Psaume 50 à 4 voix (1818)
Psaumes 24 (1821), 84 (1831), 29 (1832), 63
Vater unser, à 4 voix (1810)
2 Motets de Noël
Motets à 4 voix et orgue : Asperges me (1818), Ecce sacerdos magnus (1818), Tantum ergo (1818, Vada aquam (1818), Libera me (1822)
Motets à 4 voix et orchestre : Salvum fac populum tuum (1830), Delectare in Domino (1832), Si Deus pro nobis (1832)


Musique vocale profane

Das Studenten-Valete, opéra comique (1781)
Polyxena, musique de scène (1811)
Cantate auf die zwote Primi seiner Hochwürden (1785)
O Tonkunst, Tochter der Erfindung, Kantate (1789)
Die Frülingsfeier, cantate (1813)
Es ist eine Gott, choeur et Orchester (1810)
Hoch du mein Österreich, hymne à 4 voix et venös (1818)
An die Versöhnung, choeur (1821)
Hoffnung und Liebe, choeur (1821)
Canons, à 3-6 voix
12 lieder (1785)
2 Lieder (1819)
D'autres Lieder, dont Die Sehsuch (1782), Jung und schön bin ich (1783), Die Liebe (1821)
5 Arias italiens
2 Mélodrames (1770, 1780)


Musique instrumentale

12 Menuets pour orchestre
2 Concertos pour violoncelle
Sonate pour cor et piano
6 Trios à cordes (1767)
2 Quatuors à cordes
Divertimento pour violon, viole d'amour, alto et violoncelle
Divertimento pour flûte et quatuor à cordes


Piano, clavecin, orgue

2 sonates pour piano (1803)
Sonate en fa majeur (1799)
6 Sonatines (1794)
12 Danses anglaises (1809)
Variation sur une valse de Diabelli (1823)
Prélude et Fugue (1818)
Rondo et Menuet (1803)
Variations (1803)
3 Menuets-Galanteris (1810)
7 Sonates pour clavecin
6 Variations pour clavecin (1772)
8 Préludes pour orgue (1773)
3 Fugues pour orgue, op 1 (1803)
Fugue sur le nom de Schubert pour orgue (1829)



Théorie musicale et écrits historiques


Dernière édition par joachim le Dim 18 Sep - 9:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10031
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Maximilian "abbé" Stadler (1748-1833)   Dim 25 Aoû - 17:22


Un rapport avec notre Stadler préféré? Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15570
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Maximilian "abbé" Stadler (1748-1833)   Dim 25 Aoû - 19:31

Icare a écrit:

Un rapport avec notre Stadler préféré? Very Happy 
Il n'y a même pas de parenté avec les clarinettistes Anton et Johann Stadler, alors encore moins avec notre Stadler Laughing 
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15570
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Maximilian "abbé" Stadler (1748-1833)   Dim 18 Sep - 9:56

J'ai trouvé ce magnifique Requiem en fa majeur de Stadler :

https://www.youtube.com/watch?v=g7z8alezyME

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maximilian "abbé" Stadler (1748-1833)   Aujourd'hui à 0:48

Revenir en haut Aller en bas
 
Maximilian "abbé" Stadler (1748-1833)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: