Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Miguel Bernal Jimenez (1910-1956)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16485
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Miguel Bernal Jimenez (1910-1956)   Ven 2 Aoû - 20:29

José Ignacio Miguel Julián Bernal Jiménez (Morelia, Michoacan, 16 Février 1910 - Leon, Guanajuato, 26 Juillet 1956 ) était un compositeur , organiste , pédagogue et musicologue mexicain .
Il est considéré comme le grand représentant de la musique religieuse du XXe siècle au Mexique sans pour autant négliger son importante contribution au mouvement musical du nationalisme mexicain : il est considéré par certains comme le plus grand représentant du mouvement de nationalisme sacré.

Il est né dans la ville de Morelia dans l'État mexicain de Michoacán. Il a commencé sa carrière musicale à l'âge de sept ans en tant que choriste dans le Choeur Pie X, étudiant au Collège des Princes de la cathédrale de Morelia. Son talent a été découvert par ses enseignants Felipe Aguilera Ruiz et Ignacio Mier y Arriaga, qui ont obtenu sa recommandation et l'admission en 1928 à l' Institut Pontifical de Musique Sacrée à Rome, par le chanoine José María Villaseñor. Cela a été illustré en orgue, contrepoint, fugue, musicologie, composition, instrumentation, harmonie et  chant grégorien ; ses professeurs Cesar Dobici, Rafael Manari, Rafael Casimiri, Paolo M. Ferretti, et Licinio Refice. Il a obtenu deux ans plus tard  le titre de Docteur de chant grégorien, Maître en composition et soliste d'orgue.

En 1933 il est retourné à Mexico pour être directeur de l' École de Musique Sacrée de Morelia, poste qu'il a occupé pendant vingt ans. A Morelia il se consacre sans relâche à créer des écoles et donner des concerts, des cours et des conférences. Il a publié beaucoup de livres de musique et de magazines, avec un accent particulier sur la musique sacrée. En 1939 il fonde la revue Schola Cantorum, première du genre, et l'un des plus importants moyens de diffusion de la musique de son temps.

À l'époque, Miguel Bernal s'est hissé à une place importante au Mexique dans différents milieux sociaux, et se lie d'amitié avec d'autres grands musiciens de son époque, parmi lesquels Manuel M. Ponce et Silvestre Revueltas. Il a été reconnu internationalement et plusieurs de ses œuvres ont été créé en Espagne.

Il a fondé la société les «Amis de la Musique» en 1938. Et à la même époque, il était un participant dans le projet politique de Manuel Gomez Morin, associé au sein du Parti d'action nationale dans le Michoacan. En 1944 , il a organisé et dirigé la chorale Les Petits Chanteurs de Morelia. En 1945 , il a organisé le Conservatorio de las Rosas tel que nous connaissons aujourd'hui. Entre 1945 et 1946, il part en tournée aux États-Unis et au Canada en donnant des concerts d'orgue. Il a été doyen de la faculté de musique de l' Université Loyola à la Nouvelle-Orléans, un poste qu'il a occupé jusqu'à sa mort en 1956 en raison d'une crise cardiaque.
Miguel Bernal a aussi publié régulièrement du matériel musical sous périodiques musicologique et pédagogique de la Schola Cantorum.

Oeuvres

Son catalogue comprebd 251 oeuvres, entre musique sacrée et musique profane, drames symphoniques, musique théâtrale, sonates, symphonies, messes, motets, villancicos.

Les plus importantes sont :

1924 - Ave Gratia Plena.
1937 - Cuarteto Virreinal, para cuarteto de cuerdas.
1940 - Suite Sinfónica Michoacán.
1941 - Por el Valle de las Rosas.
1941 - Tata Vasco, drama sinfónico en 5 escenas (libreto M. Muñoz). Estrenada el 15 de febrero de 1941 en Pátzcuaro.
1941 - Noche en Morelia, poema sinfónico.
1941 - Misa Aeternae Trinitatis.
1942 - Sonata de Iglesia, para órgano.
1942 - Sonata de Navidad, para órgano.
1942 - La Virgen que forjó una Patria.
1943 - Tingambato, ballet. Estrenada el 26 de agosto de 1943 en Ciudad de México.
1943 - Angelus.
1945 - Misa Guadalupana Juandieguito.
1946 - Preludio y fuga, para órgano.
1946 - Sinfonía-Poema México.
1949 - Retablo Medieval: Concertino para órgano y orquesta.
1949 - Tres Cartas de México, suite symphonique.
1949 - Catedral, 24 piezas para órgano.
1949 - Concertino para órgano y orquesta
1951 - El Chueco, ballet.
1951 - Cuarteto de cuerdas "Vice-Royal"
1952 - Carteles.
1952 - Los Tres Galanes de Juana, ballet. Obra sobre Juana Inés de la Cruz, estrenada en septiembre de 1952 en Ciudad de México.
1953 - Sinfonía Hidalgo.
1954 - Antífonas para México.
1956 - El Himno de los Bosques.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11188
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Miguel Bernal Jimenez (1910-1956)   Ven 2 Aoû - 21:09

J'ai aussi une oeuvre de lui. Aurions-nous le même cd, par hasard?Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16485
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Miguel Bernal Jimenez (1910-1956)   Sam 3 Aoû - 12:47

Tout ce que j'ai de lui, c'est les "Cartas de Mexico", une suite en trois morceaux, et qui fait partie d'une anthologie de musique mexicaine en 8 CD avec, des oeuvres de Manuel Ponce, Silvestre Revueltas, Carlos Chavez, Pablo Moncayo, Blas Galindo Dimas, Ricardo Castro Herrera, Rodolfo Halffter et Jimenez.

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11188
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Miguel Bernal Jimenez (1910-1956)   Ven 8 Sep - 22:24

joachim a écrit:
Tout ce que j'ai de lui, c'est les "Cartas de Mexico", une suite en trois morceaux, et qui fait partie d'une anthologie de musique mexicaine en 8 CD avec, des oeuvres de Manuel Ponce, Silvestre Revueltas, Carlos Chavez, Pablo Moncayo, Blas Galindo Dimas, Ricardo Castro Herrera, Rodolfo Halffter et Jimenez.


Nous avons donc en commun ces 3 Cartas a Mexico de Miguel Bernal Jiménez. J'ai d'ailleurs, soit dit en passant, une préférence pour le troisième mouvement. Sur mon cd, on y trouve deux autres oeuvres de ce compositeur mexicain; toutes deux interprétées par l'"Orquesta Sinfonica Carlos Chavez" sous la direction de Fernando Lozano. Ces oeuvres s'intitulent Noche en Morelia et El Chueco qui est une musique de ballet composée entre 1950 et 1951. Noche en Morelia me semble être très caractéristique d'une tradition symphonique mexicaine. Dans un registre souvent festif, comme le laisse entrevoir son titre, elle m'a un peu évoqué les envolées "mexicanisantes" que pouvait parfois développer Maurice Jarre dans sa musique de western et il se peut que le compositeur français se soit inspiré de l'oeuvre symphonique d'un Jiménez ou d'un Chavez. En tout cas, je me suis bien retrouvé dans cette ambiance festive qui sera moins présente dans El Chueco, oeuvre plus riche en nuance et en humeur, plus colorée aussi, sur une durée de presque 25 minutes. Elle évolue sans trop d'exubérance dans une verve symphonique dépaysante, teintée de mélancolie. Je m'y suis, une nouvelle fois, laissé prendre sans ennui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Miguel Bernal Jimenez (1910-1956)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Miguel Bernal Jimenez (1910-1956)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: