Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Imants Kalnins, né en 1941

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16028
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Imants Kalnins, né en 1941   Mar 23 Juil - 11:54

Imants Kalniņš (né le 26 mai 1941 à Riga) est un compositeur letton, considéré comme un des plus importants.

Ayant étudié la musique classique et la musique chorale, il a écrit six symphonies, plusieurs opéras (y compris le premier opéra-rock en URSS, Ei, jūs tur!, Hey, you there!), des oratorios, des cantates, ainsi que la musique de scène et de film. Il en davantage connu pour ses chansons rock et il est considéré comme le premier compositeur de musique rock "intellectuelle".
2 groupes, qui chantent ses chansons, sont Menuets et Turaidas roze. Sa fille Rēzija Kalniņa est une actrice très populaire et son fils Marts - Kristians Kalniņš est un chanteur. Son plus grand succès commercial est la musique du film Sprīdītis.


Oeuvres principales

Sonate pour piano (1962)
Sonate pour alto et piano (1962)
Toccata pour violoncelle et piano (1962)
Concerto pour violoncelle et orchestre (1963)
Les deux Obélisques, cantate (1963)
Symphonie n° 1 (1964)
Symphonie n° 2 (1965)
Concerto pour orchestre (1966)
Oktobra oratorija (Octobre, oratorio) (1967)
Symphonie n° 3 (1968)
Sept Etoiles tristes, pour voix et orchestre (1970)
rokopera "Ei, jūs, tur!" (opéra rock "Hé, vous là-bas!") (1971)
Lenine, mélodie (1972)
oratorija "Dzejnieks un nāra" (oratorio "Le poète et la sirène") (1973)
Symphonie n° 4 (1973)
operete "No saldenās pudeles" (opérette "La bouteille légèrement sucrée") (1975)
operete "Quo vadis, mana ģitāra?" (opérette "Quo vadis, ma guitare?") (1976)
oratorija "Rīta cēliens" (Oratorio "matin") (1977)
opera "Spēlēju, dancoju"  (Opera "j'ai joué, j'ai dansé" (1977)
Symphonie n° 5 (1979)
opéra "Iphigénie Aulidā" (créé 1982)
Symphonie n° 6 (2001)
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10620
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Imants Kalnins, né en 1941   Mar 23 Juil - 17:43


Sa Symphonie "Rock" pourrait te plaire. Le premier mouvement est formidable! 
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16028
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Imants Kalnins, né en 1941   Mar 23 Juil - 20:14

M'étonnerait... Laughing 
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10620
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Imants Kalnins, né en 1941   Mar 23 Juil - 20:28

Pourquoi?
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16028
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Imants Kalnins, né en 1941   Mer 24 Juil - 9:57

Icare a écrit:
Pourquoi?

Je n'ai jamais aimé le rock, même quand j'étais jeune Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10620
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Imants Kalnins, né en 1941   Mer 24 Juil - 10:14

joachim a écrit:
Icare a écrit:
Pourquoi?

Je n'ai jamais aimé le rock, même quand j'étais jeune Wink 

Je ne suis pas très fan de rock non plus même si je ne rejette pas tout. Maintenant, ne t'attends pas à entendre dans la symphonie de Kalnins de la batterie, des guitares électriques saturées comme il peut y en avoir dans certains rocks symphoniques, Muse, par exemple. L'orchestration y est pour le coup classique et le rapport au rock plus indirect. Essaie de l'écouter, notamment le premier mouvement. Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 63
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: Imants Kalnins, né en 1941   Jeu 10 Sep - 13:51

Eh bien moi j'ai aimé le rock quand j'étais jeune, et comme j'aime aussi la musique classique, j'apprécie les tentatives (malheureusement pas toujours réussies) de fusion entre ces deux mondes. J'ai découvert Imants Kalniņš cette semaine (par hasard en surfant sur Youtube, comme d'habitude) et j'ai écouté deux de ses symphonies, la 4ème ("Rock Symphony" ) et la 5ème. Voici mes impressions.

Imants Kalnins : Symphony No. 4 "Rock Symphony" (1972, rev. 1973, 1998)

Premier mouvement, allegretto, pas vraiment enthousiasmant. Ce n’est ni du classique ni du rock. La batterie nous donne bien le rythme du rock, tchak – poum ! tchak –poum ! pendant 15 minutes, mais c’est complètement mécanique, pire que les boîtes à rythme des années 80. Là-dessus, l’orchestre répète cinquante fois le même module lourdingue et ça s’arrête juste après l’arrivée d’un saxophone qui n’a même pas le temps de s’exprimer avant de disparaître en fondu. Le deuxième mouvement, andante tranquillo, oublie le rythme rock mais l’orchestre reste toujours aussi lourd, avec des cuivres gras et pesants. Une petite accalmie à la vingtième minute est la bienvenue qui accueille un petit air de carillon sur lequel enchaînent les cordes sur un rythme dansant. On est presque dans l’univers d’un Nino Rota, mais ça s’arrête malheureusement trop vite pour laisser la place à des trompettes qui lancent le troisième mouvement par une fanfare "grave molto" un peu tristounette. Le mouvement continue par un allegro festivamente un peu plus joyeux – festif, donc, avec cordes, marimba – mais toujours souligné par une pompe cuivrée qui alourdit un orchestre qu’on voudrait aérien et lumineux. Flûte et fifre arrivent tout de même à nous donner une idée de la légèreté et ça s’arrête en l’air tout soudain. Le quatrième mouvement, moderato rubato, est heureusement magnifié par la présence de la mezzo-soprano Ieva Parsa qui chante un long poème de l’américaine Kelly Cherry. Tout le mouvement fait penser à des morceaux de "rock progressif" comme ceux de Genesis ou King Crimson. C’est sans doute le plus beau de toute la symphonie et il parvient à nous faire oublier la pesanteur des trois précédents.




Imants Kalniņš: Symphony No. 5

La symphonie n° 5 est plus intéressante, débutant par un mouvement allegro appassionato particulièrement excitant, animé, ardent, coloré. Le 2ème mouvement, sostenuto dolce, fait la part belle aux bois dans une succession de thèmes variés sur un rythme soutenu qui font irrésistiblement penser à Khatchatourian par leur irrésistible obstination. L’allegro festivo qui suit fait avancer tout l'ensemble des cordes avec le même dynamisme, entrainant à sa suite les cuivres puis les bois. Le largo con grazia du 4ème mouvement apporte un moment de repos et de rêverie à cette symphonie remuante. Sa nature extravertie reprend vite le dessus dans une brève tentative de relancer le mouvement mais elle finit toutefois par se calmer dans un endormissement paisible.


Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10620
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Imants Kalnins, né en 1941   Jeu 10 Sep - 14:53

La cinquième symphonie commence mal pour moi. c'est pompier, lourd et totalement indigeste à mon oreille. Ha non! je préfère encore le mauvais goût parfaitement assumé du premier mouvement de la "Symphonie Rock" même si on est plus près du disco. Hehe --<<Ce n’est ni du classique ni du rock. La batterie nous donne bien le rythme du rock, tchak – poum ! tchak –poum ! pendant 15 minutes, mais c’est complètement mécanique, pire que les boîtes à rythme des années 80. Là-dessus, l’orchestre répète cinquante fois le même module lourdingue et ça s’arrête juste après l’arrivée d’un saxophone qui n’a même pas le temps de s’exprimer avant de disparaître en fondu>>-- C'est totalement vrai et pourtant j'ai écouté cet allegro en boucle et à fond la caisse chez moi, à une époque. (non révolue car j'y reviendrai volontiers!  Hehe ) J'en adore le lancinement continu, la caractère mécanique, répétitif et imperturbable justement. En général, je déteste mais là, ce morceau m'enthousiaste, me fait du bien. Il est bien plus amusant et exaltant que la première partie cuivreuse casse-bonbons de la cinquième symphonie. Laughing  Pas du tout excitant à mon oreille. No  Ensuite, ça s'arrange un peu, la musique devient moins prévisible et plus intéressante, quoique un peu pâteuse et un peu grasse - les orchestrations me déçoivent à un moment donné - avant qu'un "Allegro festif" bourratif et d'une grande banalité ne vienne m'agacer à nouveau.  Désolé, je préfère la N°4. Elle au moins elle m'amuse et m'emmène dans son monde, un monde un peu surfait, vulgaire, je te l'accorde, mais bien plus vivant et accueillant. Vers les vingt minutes, il y a effectivement un petit passage qui lorgne du côté de la musique ancienne auquel on ne s'attend pas. L'instrumentarium me plait bien. Mon oreille se tend enfin. Il était temps. Entre 20 et 24 minutes, c'est le moment que j'isolerais de cette symphonie avec cet usage ludique du basson, peut-être le moment de rêverie auquel tu fais référence, mais alors, lorsque qu'après la vingt-quatrième minute, tout l'arsenal des cuivres s'abat de manière très laide, je me dis dommage surtout que ça n'apporte rien au morceau. Heureusement, ce qui suit retrouve le caractère léger de ce qui m'a séduit. L'allegro festif qui commence dans les cordes aurait mieux fait d'y rester. L'utilisation des cuivres et trompettes dans cette sauce ne prend pas du tout chez moi. A partir de là, je décroche assez facilement. Vers la 32ème minute, il y a un motif obsédant qui me plait bien mais ça ne dure pas très longtemps, après, d'un point de vue sonore, ça se banalise un peu. Conclu au carillon. Pas mal. Début un peu rêveur avant une emphase prévisible mais plutôt courte avant qu'un violon solo dans l'aigu annonce une fin toute en douceur et qui m'inspire vraiment, sans doute une manière de se faire pardonner un début plutôt rasoir et laid qui plombe tellement de symphonies. La toute fin est vraiment très belle, très raffinée. Plus colorée que la Quatrième et sans doute plus raffinée par endroits, il n'y a rien à faire, je préfère la "Rock". Elle me transporte davantage. Comme quoi...


Dernière édition par Icare le Ven 11 Sep - 9:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 63
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: Imants Kalnins, né en 1941   Jeu 10 Sep - 17:31

Mes impressions sur ces deux symphonies ont été notées à chaud, pendant leur première écoute, et en plus au casque. Je vais les réécouter ce soir sur les HP, et il est possible que ma deuxième impression soit différente.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10620
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Imants Kalnins, né en 1941   Jeu 10 Sep - 18:00

Henri a écrit:
Mes impressions sur ces deux symphonies ont été notées à chaud, pendant leur première écoute, et en plus au casque. Je vais les réécouter ce soir sur les HP, et il est possible que ma deuxième impression soit différente.

Je suis d'accord avec tes descriptions dans l'absolu même si je n'emploierais pas les mêmes termes. C'est surtout mon ressenti qui est différent pas mon analyse. Je trouve l'allegro/premier mouvement de la quatrième symphonie d'un goût discutable et parfaitement assumé, mais c'est vrai que je l'adore. Je ne sais pas si on peut toujours expliquer pourquoi on est sensible à un morceau musical, si c'est systématiquement parce qu'on estime qu'il est d'une haute qualité ou, parfois, parce qu'il a une emprise purement émotionnelle sur nous, ce que certains traduiront comme étant un plaisir coupable. Pour la N°5, je pense que lors de nouvelles écoutes je finirai par mieux accepter les passages qui me plaisent le moins afin de mieux apprécier ceux qui me plaisent le plus. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16028
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Imants Kalnins, né en 1941   Ven 9 Sep - 13:23

Un concerto pour violoncelle pas mal !

https://www.youtube.com/watch?v=4TZAcCDcSIk

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Imants Kalnins, né en 1941   

Revenir en haut Aller en bas
 
Imants Kalnins, né en 1941
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: