Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

  Osvaldo GOLIJOV, né en 1960

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Osvaldo GOLIJOV, né en 1960   Mar 16 Juil - 12:20

A propos de THE DREAM AND PRAYERS OF ISAAK THE BLIND, pour clarinettes et quatuor à cordes:

J'ai cette image particulière de mon arrière-grand-père qui partageait ma chambre quand j'avais sept ans. Quand je me réveillais, je le voyais près de la fenêtre, priant avec ses phylactères, à la lumière des petits matin. Quand je pense à lui, il est toujours en train de prier ou de réparer quelque chose, les poches pleines de vis. Je me souviens que je me disais: "Trois de ses enfants sont morts, comment peut-il encore prier? Pourquoi répare-t-il toujours quelque chose?" Mais on nous avait appris que Dieu avait assigné au peuple juif la tâche de réparer le monde --- Tikkun Olam. C'est incompréhensible. Il y a environ huit cents ans, Isaac l'aveugle --- qui était le plus grand rabbin cabaliste de Provence --- dicta un manuscrit où il déclarait que tous dans l'univers, chaque chose et chaque évènement, était le produit de combinaisons des lettres de l'alphabet hébreux.  

The Dreams and Prayers of Isaac the Blind (Les rêves et les prières d'Isaac l'aveugle) est une sorte de poème épique, une histoire du judaïsme. On y trouve Abraham, l'exile et la rédemption. Les mouvements semblent être dans les trois langues parlées durant les presque 6000 années d'histoire juive: la première en araméen, la seconde en yiddish et la troisième en hébreux. Ce n'est pas du tout avec cette idée que j'ai écrit ma partition et je ne l'ai compris qu'une fois l'oeuvre terminée. Mais, par exemple, alors que je composais le second mouvement, mon père, assis sur la terrasse avec son journal et lisant les pages de sport, s'écriait de temps à autre: "Tu remets ça! Encore un autre accord yiddish!"

Dans le prélude, la musique est comme un accordéon céleste, montant et descendant comme une respiration, comme une prière... comme l'air... puis l'air se transforme en un battement de coeur. L'ensemble du premier mouvement est un battement de coeur qui s'accélère follement... pour devenir frénétique. Il part d'un seul accord, pivotant comme un monolhite. Le quatuor devient obsédé en croches, la clarinette entame une énorme ligne en notes longues, mais se concentre de plus en plus pour se laisser entraîner par la force centrifuge. Les puissances de Dieu et de l'homme ne se combinent jamais, mais communiquent intimement. On peut entendre le dybbouk et le schofar, à la recherche d'une révélation toujours hors d'atteinte.

Le second mouvement commence par une pulsation hésitante, inégale, un battement de coeur irrégulier, le rythme de la mort. Le violon et la clarinette dissertent simultanément, en monologue, comme ces histoires de Bashevis Singer qu'on raconte dans les hospices les soirs d'hiver, les quatre mêmes notes, le même thème, joués en combinaisons infinies. Kronos est un accordéon dans le prélude, un orchestre Klezmer dans le second mouvement, et dans le troisième, c'est la flûte enchantée d'un berger. Le dernier mouvement a été écrit avant tous les autres. il s'agit d'une version instrumentale de K'VAKARAT, une oeuvre que j'ai écrite il y a quelques années pour Kronos et le chantre Misha Alexandrovich. Dans ce dernier mouvement l'espoir est là, mais hors d'atteinte. Une question se trouve intégrée à cette pulsation inéluctable qui se renforce: pourquoi cette tâche? Réparer avec des poches pleines de vis un monde qui se détraque constamment. Cette question reste sans réponse dans le Postlude.  Osvaldo Golijov.

Cette oeuvre est une merveille pour la clarinette que je conseille vivement à Stadler, si des fois tu passes par ici.  

David Krakauer: Clarinette, clarinette basse
et le Kronos Quartet.  


Dernière édition par Icare le Mar 22 Mar - 22:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Osvaldo GOLIJOV, né en 1960   Mar 16 Juil - 12:31

Eléments biographiques (wikipedia):

Osvaldo Golijov, né à La Plata le 5 décembre 1960, est un compositeur argentin de musique classique travaillant également pour le cinéma. Il est né en Argentine d'une mère roumaine et d'un père ukrainien. Puis, il a émigré en Israël où il a vécu trois ans. Il vit désormais aux États-Unis, près de Boston. Son œuvre est influencée par la musique klezmer. Il a enregistré plusieurs fois avec le Quatuor Kronos et le clarinettiste David Krakauer. Après avoir composé la bande-originale du film The Man Who Cried en 2000, il collabore avec Francis Ford Coppola pour L'Homme sans âge en 2007 et Tetro en 2009.

Catalogue non exhaustif de ses oeuvres

___Ainadamar (Deutsche Grammophon, Dawn Upshaw, Robert Spano, Atlanta Symphony Orchestra)
___Ayre (Deutsche Grammophon)
___La Pasión según San Marcos - The Passion according to St. Mark (Hänssler Classic)
___Yiddishbbuk (EMI Classics)
___The Dreams and Prayers of Isaac the Blind (Nonesuch)
___Nuevo arrangements for the Kronos Quartet (Nonesuch)
___The Man Who Cried (bande-originale de film) (Sony Classical)
___Caravan (arrangements pour le Kronos Quartet) (Nonesuch)
___Voices of Light - Chansons interprétées par la soprano Dawn Upshaw (Nonesuch)
___Night Prayers - Composition K'vakarat sur un enregistrement du Kronos Quartet (Nonesuch)
___World to Come - Composition Mariel jouée par la violoncelliste Maya Beiser (Koch Int'l Classics)
___Composition Goulash Oración Lucumí jouée par le violoncelliste Matt Haimovitz (Oxingale)
___Anthem - Composition Omaramor jouée par le violoncelliste Matt Haimovitz (Oxingale 1238)
___Klezmer Concertos and Encores composition Rocketekya sur un enregistrement de klezmer (Naxos)
___Borromeo String Quartet Living Archive 29 février 2004 (CD/DVD/VHS) - Compositions Yiddishbbuk et Tenebrae
___Voices of our Time - Dawn Upshaw (DVD) Composition Lúa Descolorida (TDK VTDU)
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Osvaldo GOLIJOV, né en 1960   Mar 16 Juil - 23:44

La Pasion Segun san Marcos de Osvaldo Golijov est une oeuvre vocale pleine de vie et d'amour, très directe dans ce qu'elle exprime. La voix humaine, les rythmes et les percussions y ont la part belle. C'est aussi, d'une certaine façon, un spectacle autant qu'une oeuvre musicale, un spectacle dans le sens où cette partition est aussi visuelle. La bonne idée de ceux qui ont conçu le double album, est d'y avoir ajouté un dvd. Il offre à l'auditeur la possibilité de profiter du caractère visuel de cette Passion. J'irai même plus loin en affirmant qu'il est préférable de la découvrir dans un premier temps par le biais du dvd, de la découvrir d'abord comme spectacle musical afin de l'apprécier à sa juste valeur. Il ne faut pas chercher dans cette musique des élaborations harmoniques très complexes ni très ingénieuses. Ce n'est pas une oeuvre orchestrale de Scelsi ou d'Ohana, c'est une musique métissée aux accents populaires qui s'adresse plus à l'esprit du coeur qu'au coeur de l'esprit, quoique...il y a de très  beaux moments dans l'oeuvre, notamment un magnifique chant de soprano solo dans la seconde partie (plage 4, second cd). Quant aux éléments de métissages, ils n'ont rien à voir avec les travaux subtils et érudits de Charles Chaynes ou de John Foulds, chacun selon leurs inspirations respectives, musique traditionnelle africaine chez le premier, indienne chez le second. Non, chez Golijov, il s'agit d'un grand cocktail, une grande fête de danses et de chants, comme je l'ai dit, d'une Passion-spectacle autant pour l'oeil que pour l'oreille.  
Revenir en haut Aller en bas
laudec



Nombre de messages : 2925
Age : 64
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Osvaldo GOLIJOV, né en 1960   Mer 17 Juil - 8:44

Tout en retenue... et en envols, toute une histoire, beau moment  

Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Admin


Nombre de messages : 4183
Age : 46
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: Osvaldo GOLIJOV, né en 1960   Sam 20 Juil - 22:21

Merci de m'avoir ramené vers ce sujet. C'est très beau, en effet  
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Osvaldo GOLIJOV, né en 1960   Mar 22 Mar - 22:55

<<Ainadamar signifie "fontaine de larmes" en arabe. C'est le nom d'une ancienne source près de Grenade où, en août 1936, aux premiers jours de la guerre civile d'Espagne, le poète FEDERICO GARCIA LORCA fut assassiné par les forces de la Phalange. L'Opéra AINADAMAR d'OSVALDO GOLIJOV est centré sur la scène du meurtre du poète, mais le personnage principal en est la tragédienne catalane MARGARITA XIRGU qui collabora avec Lorca à plusieurs de ses pièces. L'histoire débute en Uruguay, en 1969, au moment où Xirgu s'apprête à interpréter le rôle-titre de Marianna Pineda de Lorca, l'histoire d'une martyre révolutionnaire d'un autre siècle. Elle est hantée par le souvenir de Lorca, par l'idée qu'elle aurait peut-être pu le sauver. A la fin, elle s'abandonne à l'étrange beauté du destin et lègue à ses élèves ses aspirations à la liberté. L'opéra se termine comme il avait commencé, avec la prophétique Ballade de Mariana Pineda: "Oh, quel triste jour à Grenade qui faisait pleurer les pierres!">>

Le rôle principal est tenu par la merveilleuse Dawn Upshaw. J'adore sa voix. Sinon, c'est une musique qui joue beaucoup la carte de l'émotion, de la mélancolie et de la nostalgie, une musique fluide qui a une dimension sentimentale évidente. Deux moments au moins dans cet opéra me font fondre, deux solos par la chanteuse principale. La première des deux avec sa délicieuse mélodie, sa tristesse transcendée...une perle sur ma joue...J'aime aussi beaucoup le caractère latin qui domine ce très bel opéra. Mon nouveau "Cycle-portrait" dédié cette fois à Osvaldo Golijov démarre donc tout en beauté et en émotion.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Osvaldo GOLIJOV, né en 1960   Jeu 24 Mar - 8:06


La superbe voix de Dawn Upshaw réapparaît dans Three Songs (2001/02) avec l'"Atlanta Symphony Orchestra" sous la direction de Robert Spano. C'est également très beau. A un moment donné, il y a un violon solo qui m'est irrésistible. L'oeuvre est couplée avec son quatuor à cordes Tenebrae(2002, révu en 2003) par le "Kronos Quartet", un quatuor qui n'est pas mal du tout, et avec Oceana (1996, revu en 2004) pour voix solos, guitares, harpe, percussion, orchestre symphonique et choeurs, sous la direction de Robert Spano, très dans le style vocal du compositeur, l'oeuvre pouvant rappeler à certains égards sa Passion selon Saint-Marc que je m'apprête à réécouter bientôt. J'aime beaucoup ce genre d'oeuvre vocale pleine de vie et de soleil. J'en ai profité aussi pour réécouter un de ses travaux pour le Septième Art et plus précisément pour le cinéma de Francis Ford Coppola; L'Homme sans Âge qui met bien en valeur le cymbalum: très belle musique de film dans un genre malgré tout assez sombre et tourmenté. J'y aime entre autre une superbe écriture des cordes et un usage plutôt habile et expressif du fameux cymbalum.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Osvaldo GOLIJOV, né en 1960   Ven 25 Mar - 12:46

Et bien moi, j'ai réécouté à deux reprises La passion selon Saint-Marc tellement j'aime me plonger dans ce style d'oeuvre s'agitant harmonieusement entre "musique du monde" et "musique savante", mais c'est encore les parties les plus lentes chantées en solo qui m'émeuvent le plus. Cependant, les passages les plus animés m'apportent l'énergie ensoleillée dont j'avais besoin. C'était un bon choix d'y revenir après la seconde partition très mélancolique et un peu sombre que Golijov composa pour le cinéma de Coppola; Tetro. Je ne connais de ce compositeur que deux musiques de films, celle-ci et L'Homme sans Âge, pour le même réalisateur. L'Homme sans Âge, c'est celle des deux qui me hante le plus. Je l'avais déjà réécoutée hier et je m'apprête à la réécouter aujourd'hui. Son écriture des cordes occupe mon esprit, ainsi que le thème mélodique principal et le cymbalum. Quelque chose en moi me sussurre qu'il faut que j'y revienne. En même temps, je sais que lorsque mon "cycle-portrait" dédié à Osvaldo Golijov sera terminé, beaucoup d'eau coulera sous les ponts avant d'y revenir, alors autant en profiter avant que je passe à autre chose! Sinon, j'ai également réécouté avec toujours autant de plaisir The Dreams and Prayers of Isaac the Blind avec le formidable clarinettiste David Krakauer.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Osvaldo GOLIJOV, né en 1960   Jeu 19 Mai - 16:43


Mon "Cycle des Passions" m'a finalement ramené plus vite que prévu à la réécoute de La Passion selon Saint-Marc d'Osvaldo Golijov. Je vais finir par connaître cette oeuvre fortement métissée par-coeur. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Osvaldo GOLIJOV, né en 1960   Jeu 16 Juin - 12:16


J'aime bien cet extrait, son rythme, sa dynamique:

https://www.youtube.com/watch?v=h0vIhzN-4CE
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5597
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Osvaldo GOLIJOV, né en 1960   Dim 20 Nov - 22:58

J'ai pensé à toi cet après-midi Icare en entendant Three songs for soprano et orchestra : j'ai bien pensé trouver un post par toi ici.  Mains
C'était dans le cadre d'un concert donné par des élèves et tout jeunes diplômés d'un Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie accompagné par la jeune soprano belge Jodie Devos (mon avatar).

J'ai beaucoup aimé le premier chant Night of th Flying Horse dont le final est époustouflant !  J'ai eu plus de mal avec le second trop "piazzolant" pour moi ; le dernier m'a beaucoup impressionnée pas la nostalgie qui s'en dégageait.

Voilà ce que dit le livret de ces trois chants.

Night of th Flying Horse, mélodie extraite du film "The man who cried" réalisé par Sally Potter et comporte trois parties.  La première est une berceuse, "Close your eyes", qui trouve son inspiration dans la musique populaire yiddish, langue dans laquelle est elle écrite.  Elle est suivie par deux pièces instrumentales : "Doina", représentative de la musique populaire klezmer, et un "Galop" enfiévré de musique tzigane.

La seconde mélodie, Lua Descolorida est composée sur un poème écrit en galicien par la poétesse Risolia de Castro.  Elle fut inspirée par la voix de la soprano Dawn Upshaw que Golijov qualifie "d'arc-en-ciel vocal".  Elle débute par une structure mélismatique que Golijov compare à celle du début du récitatif de la seconde "Leçons des ténèbres" de François Couperin.  Cette seconde pièce est considérée comme l'expression d'un désespoir à la fois tendre et tragique.

La troisième mélodie How slow the wind intègre deux courts poèmes de la poétesse américaine Emily Dickson (1830-1886).  Cette pièce, comme les deux autres, est une expression récurrente de la nostalgie et de la mémoire.

Golijov module les cultures comme d'autres modulent les tonalités Marc Guidal, musicologue américain.
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Osvaldo GOLIJOV, né en 1960   Dim 20 Nov - 23:02

Merci pour cette présentation et content que tu aies trouvé ton compte d'émotions au moins sur deux parties sur les trois. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Osvaldo GOLIJOV, né en 1960   Aujourd'hui à 20:52

Revenir en haut Aller en bas
 
Osvaldo GOLIJOV, né en 1960
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: