Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

  Victor RASGADO, né en 1959

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11313
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Victor RASGADO, né en 1959   Mar 11 Juin 2013 - 22:16

J'ai abordé le talent musical du compositeur mexicain Victor Rasgado au travers de son opéra pour enfants El Conejo y el Coyote (Le Lapin et le Coyote) sur 16 illustrations du peintre Francesco Toledo:

<<Le lapin et le coyote est un opéra de chambre en un acte écrit pour un public d'enfants. Issue de la culture zapothèque, l'histoire du lapin et du coyote nous raconte pourquoi le coyote hurle au ciel devant la nuit, cherchant le lapin qui est sur la lune. C'est un conte constitué de plusieurs histoires où l'astucieux lapin trompe le coyote à plusieurs reprises et parvient toujors à s'échapper, avant de finir par arriver sur la lune. Les trois personnages qui chantent dans cet opéra - le lapin, le coyote et un paysan - recréent un langage animal imaginaire exprimé à travers des exclamations, des glissandi, des hoquets, des cornets et divers recours vocaux, stimulés par la narration du conte. L'oeuvre a été écrite sur la base d'une séquence géométrique qui crée  en se reproduisant une sorte de carré magique, lequel peut être lu dans un sens ou dans l'autre, de haut en bas, d'un côté ou d'un autre, et revient toujours aux mêmes relations musicales. Ce matériel musical parcourt l'ensemble de l'oeuvre du début jusqu'à la fin, en cherchant à obtenir une unité dans les intervalles et les durées, susceptible d'être "ressentie" par les oreilles et l'intuition des enfants auxquels cet opéra est consacré. >> Victor Rasgado.

https://www.youtube.com/watch?v=_hol516H7_E



Dernière édition par Icare le Dim 17 Sep 2017 - 22:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11313
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Victor RASGADO, né en 1959   Mar 11 Juin 2013 - 22:31


Voici un article de Teresa Schmitz très intéressant sur l'opéra pour enfants:


<<UN ART PÉDAGOGIQUE ?

L’opéra pour enfants est un phénomène musical difficilement classable selon les critères traditionnels des genres de la musique savante. Tout d’abord, parce que la dénomination opéra pour enfants s’applique à une variété presque infinie de formes racontant une histoire à travers le chant. Ainsi l’expression opéra pour enfants regroupe-t-elle des contes lyriques, des histoires musicales, des comédies musicales, du théâtre musical pour enfants, des adaptations d’opéras du répertoire lyrique ou d’œuvres issues du genre même de l’opéra et de ses formes multiples. Pendant longtemps, l’opéra pour enfants était un opéra interprété par des enfants, véhicule ludique de formation musicale, d’intégration sociale et événement pour un public restreint (famille, amis, école, quartier). Puisque la qualité des représentations dépend de la capacité des enfants et de l’engagement des maîtres, l’accusation de dilettantisme dans l’écriture et dans l’exécution jette une ombre sur le genre entier. Plus récemment, le phénomène opéra pour enfants intègre aussi des œuvres à destination d’enfants sans leur participation sur scène, des œuvres qui révèlent une aspiration à l’excellence artistique par le simple fait que les exécutants sont des professionnels de la musique.

Le terme opéra pour enfants semble s’appliquer donc à toute une série d’œuvres, non parce qu’elles ont des caractéristiques musicales précises en commun, mais parce qu’elles s’adressent prioritairement à un public bien précis. La cible première de l’opéra pour enfants est un groupe d’âge de 3 à 12 ans, mais il nous semble important d’ajouter que ces œuvres visent toujours aussi les adultes accompagnateurs (familles ou institutionnels), car ce sont finalement eux qui choisissent quel spectacle fréquenter. Le destinataire est donc double.

Tandis que le public familial fréquente les spectacles pendant le week-end en tant que sortie de loisir, les institutions scolaires emmènent leurs classes dans un but éducatif, d’ouverture culturelle et de sensibilisation au patrimoine lyrique. Pour cette raison, on attribue souvent à tort aux œuvres un caractère purement fonctionnel sans que leur qualité artistique ne soit prise en compte. Nous tenons à souligner que ce côté pédagogique est surtout provoqué par son aspect de visite scolaire ou de première rencontre en sortie familiale avec le genre de l’opéra, et pas nécessairement par un contenu ou une écriture musicale particulièrement pédagogique.

LA LÉGITIMITÉ EN QUESTION

Cette dimension pédagogique ou initiatique de l’opéra pour enfants a cependant des conséquences importantes sur sa classification dans les catégories de musique savante ou populaire. Selon la conviction que l’œuvre d’art devrait porter sa fonctionnalité en elle-même et non la recevoir du contexte de sa représentation ou du public envisagé, la production d’opéras pour enfants est souvent considérée par les institutions de musique savante comme une création de second rang.

L’hypothèse selon laquelle le genre souffre d’un manque de légitimité est nourrie par l’observation et l’analyse des circonstances de création de plusieurs opéras pour enfants. Ce manque de légitimité ne dérive pas d’une remise en question générale de l’utilité du genre – personne ne doute de l’utilité pédagogique de proposer de l’art aux enfants – il s’agit plutôt d’un manque de reconnaissance de la qualité artistique des œuvres par les institutions de musique savante. Plusieurs compositeurs témoignent de discrimination de la part de leur environnement professionnel pour avoir composé un ouvrage pour enfants. Nombreux sont les récits évoquant un regard de pitié de la part des collègues lorsque des compositeurs avouent travailler sur un opéra pour enfants, comme s’ils n’étaient pas capables de créer une œuvre pour adultes. Citons l’exemple le plus connu en Allemagne, qui est d’ailleurs le seul à avoir été rendu public : l’éditeur de Wilfried Hiller, qui a composé plus d’une dizaine d’œuvres pour enfants, a conseillé à ce dernier de publier ses œuvres pour enfants sous un pseudonyme afin de ne pas perdre sa réputation de compositeur « sérieux ». Le risque de se voir classé comme compositeur d’opéras pour enfants, ce qui reviendrait à être un compositeur de second rang et pour cette raison ne plus recevoir de commandes pour des ouvrages « sérieux » à destination d’un public adulte, rend périlleuse cette entreprise.

Face à un public « facile » ?

7 Une des raisons de ces problèmes de légitimité, au-delà de la dimension pédagogique dont nous avons parlé plus haut, est l’opinion, toujours répandue chez beaucoup d’adultes et de professionnels, qui considère que la reconnaissance des jeunes enfants ne peut atteindre la même valeur que celle d’un public cultivé, expert et habitué. Une caractéristique particulière du public enfantin semble être à l’origine de cette opinion, à savoir qu’il s’agit d’un public très réactif, très reconnaissant et apparemment facile à enthousiasmer.

Effectivement, nous nous sommes aperçus suite à diverses ethnographies, que les enfants étaient habituellement fascinés et enthousiasmés par l’opéra pour enfants auquel ils ont assisté, indépendamment de l’œuvre, de sa structure ou de sa qualité. Puisque les enfants disposent d’un éventail d’expériences dans le spectacle vivant très réduit, l’évaluation finale du spectacle paraît dépendre surtout de l’exceptionnalité du format. Deux facteurs semblent être à la base de cette réaction très souvent positive : la double exceptionnalité en tant que sortie de classe et divertissement « vivant » qui se différencie clairement des « spectacles » habituellement à leur disposition et consommés souvent individuellement comme la télévision, les jeux vidéo et le cinéma. Ainsi, vu le manque de possibilité de comparaison, les enfants se montrent généralement enthousiastes après avoir assisté à un opéra pour enfants. Pour la majorité des enfants qui viennent assister à un opéra pour enfants, c’est le premier contact direct avec le chant lyrique et le théâtre musical. Les sorties scolaires sont même pour certaines couches sociales la seule possibilité d’avoir des expériences musicales de ce genre.

Ce trait a malheureusement été souvent interprété dans le mauvais sens et a ainsi provoqué l’existence d’un grand nombre de productions de qualité moyenne sur le marché de l’opéra pour enfants. La conviction erronée que les enfants sont un public « facile » a amené certains producteurs et soi-disant artistes à penser que créer pour les enfants est une chose simple, qui ne nécessite ni la maîtrise confirmée du métier de compositeur, musicien ou chanteur, ni des moyens et lieux « sérieux ». Dans la réalisation musicale, cette opinion discutable a de plus préféré un style musical extrêmement basique s’orientant vers des structures répétitives de comptines enfantines souvent accompagnées de réalisations scéniques faisant appel à une « esthétique enfantine », qui en réalité est un produit nostalgique des adultes. Mais le manque de sérieux dans la réalisation artistique n’échappe pas aux yeux des jeunes. Puisque les productions de haute qualité artistique ont été pendant très longtemps des événements exceptionnels, les productions dilettantes et de mauvaise qualité ont porté préjudice au genre entier.

Compte tenu de ces problèmes de manque de qualité, la connotation négative du genre causant des problèmes de légitimité ne surprend plus. Même si toujours plus de compositeurs reconnus s’engagent pour le genre et que la demande de la part des maisons d’opéras est en hausse continuelle, il reste encore du chemin à faire avant que l’opéra pour enfants ne soit considéré comme une forme d’art à part entière parmi les diverses catégories de musique savante et de musique populaire. Il n’est pas de notre intention de faire entrer l’opéra pour enfants dans les catégories de musique savante. Au contraire, nous ne considérons pas nécessaire de classer ce genre dans une catégorie ou une autre. Cela délimiterait la richesse des formes et modes d’expression faisant le charme et l’intérêt scientifique du genre.
>>
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11313
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Victor RASGADO, né en 1959   Mar 11 Juin 2013 - 22:54

Eléments biographiques (Wikipedia):

Víctor Rasgado est un compositeur et guitariste classique mexicain, né en 1959 à Mexico et dont les œuvres ont été réalisées au Mexique, aux États-Unis, en Italie et aux Pays-Bas. Il a étudié le piano et la composition à l'Escuela Nacional de Música et au Centro de Investigación y Estudios Musicales Tiamatinime au Mexique. Ensuite, il poursuivit des études ultérieures à la Royal Academy of Music ( Londres ), le Conservatoire Giuseppe Verdi ( Milan) et  à l' Accademia Chigiana ( Sienne ). Son opéra Anacleto Morones a été l'un des lauréats du Premio Orpheus  qui récompense les meilleurs nouveaux opéras de chambre, un opéra qui a été créée au Teatro Caio Melisso de Spoleto, le 9 Septembre 1994, sous une production de Luca Ronconi . Cette même année, son "Revontulet" (Fantasia pour piano, percussion et ensemble instrumental) fut joué en première à Sienne. D'autres compositions remarquables incluent l'opéra pour enfants, El Conejo y el coyote ( le lapin et le Coyote ) et Revuelos (pour trompette, piano, contrebasse et percussions), réalisés au Carnegie Hall, au cours du festival de la "Sonidos de las Americas", en 1994.



Obras :


Piano

Tres preludios ritmicos, 1986
Seis gestos sobra las cuartas, 1989
Carrizal, 2000


Música de cámara

Rumores de la tierra para flauta, trompeta e instrumentos de percusión, 1986
Clamoroe para clarinete y cinta magnética, 1991
HueHue Cuicatl, para tenor y cinta magnética, 1991
Trio para piano, flauta y clarinete, 1992
Reguero para clarinete, piano e instrumentos de percusión 1992
Emphasis para fagot, 1992
Arcana para dos flautas, 1992
Revuelos para trompeta, piano, contrabajo e instrumentos de percusión, 1992
Mictlán para instrumentos de percusión y cinta magnética, 1992
Zan Tontemiquico para tenor y orquesta de cámara, 1992
Carrus navalis para trombón e instrumentos de percusión, 1993
Revontulet, fantasía para piano, instrumentos de percusión y conjunto instrumental, 1993
Domo para contralto, arpa y flautas, 1994
Quimera para fagot, clarinete y piano, 1994
Teocuitlacoztic para tenor, flauta , oboe, clarinete, fagot y corno, 1996
Ónix para flauta , instrumentos de percusión, violín, chello y piano, 1996
Lo tuve que tirar para soprano, contrabajo y banda magnética, 1996
The Golden Gate para dos chellos, 1997
Canción de cuna para voz y piano, 1998
Tres epigramas para clarinete, 1998
Ollin para Bassclarinete, chello, contrabajo y dos flautas, 1998
Ventus para alientos, 2002
Kukarikarus para flauta , clarinete, instrumentos de percusión, piano, violín y chello, 2002
Kaskarikarus para flauta , clarinete, instrumentos de percusión, piano, saxofón y trompeta, 2002
Frontera, para flauta , clarinete, violín, chello y contrabajo, 2000


Música para orquesta

Canto florido para tenor, instrumentos de percusión y orquesta, 1987
Axolote, 1988
Quetzaltepec para orquesta sinfónica, 1994
Alebrijes, suite orquestal, 1994
Rabinal achí para orquesta sinfónica, coro, tenor y medios electrónicos, 1997-2001
Click para flauta piccolo y contralto, 1999
Fanfarria para orquesta sinfónica, 2001
Calatayud para piano y orquesta sinfónica, 1999-2000
Continuum motus para orquesta sinfónica, 2001
Body Notes para orquesta sinfónica, 2004-05
Música para coro [editar]
La vida que tú me dejaste para coro e instrumentos de percusión, 1988
Royo nocturnal, 1989
Alaviaos para coro a cappella, 1992
In Xochitl in Cuicatl para coro a cappella, 1992


Óperas

Anacleto Morones, ópera lírica en un acto para solistas, coro y conjunto de cámara, 1990-91, 1996
El conejo y el coyote, ópera infantil basada en 16 imágenes de Francisco Toledo, 1998-99
Santa, ópera en tres actos basada en la novela homónima de Federico Gamboa para seis solistas, coro y orquesta
La muerte pies ligeros, ópera infantil
Paso del Norte, ópera basada en un suceso real relacionado con la muerte de un grupo de migrantes oaxaqueños encerrados en un vagón de ferrocarril.


Instrumentos electrónicos
Amnios para instrumentos electrónicos, 1995

Vídeos musicales
Dies Solis, vídeo musical para la Biennal de Venecia, 1993



Je me suis permis d'ajouter le catalogue des oeuvres à ton post, pris sur Wiki espagnol
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11313
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Victor RASGADO, né en 1959   Mer 12 Juin 2013 - 18:25

Merci Joachim!Very Happy Dans un premier temps, je n'avais pas fait attention à ta petite phrase en rouge et je commençais à m'interroger. Il faut dire que, cette semaine, j'ai recommencé trois fois cette biographie. Lors des deux précédentes, mon ordinateur s'est éteint brutalement, juste avant d'appuyer sur "envoyer" et sans retenir la sauvegarde, au point que j'ai failli abandonner mon topic sur Rasgado. Seulement voilà, je suis têtu.


Dernière édition par Icare le Jeu 13 Juin 2013 - 17:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3393
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Victor RASGADO, né en 1959   Jeu 13 Juin 2013 - 15:24

Merci pour ce sujet qui m'intéresse et me pose question, la place de l'enfant dans notre monde contemporain, le regard que nous portons sur eux etc.

L'occasion aussi de découvrir Victor Rasgado.


L'article de Theresa Schmitz est très intéressant et apporte une réflexion par rapport aux questions que je me pose.  Pour les personnes intéressées, voici un lien pour aller encore plus loin dans la réflexion avec Theresa :http://transposition-revue.org/L-opera-jeune-public-Strategieshttp://
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11313
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Victor RASGADO, né en 1959   Jeu 13 Juin 2013 - 17:04

Merci pour le lien et je savais que le contenu de ce fil t'intéresserait. J'ai donc bien fait de recommencer par deux fois ce que les caprices de mon PC avaient supprimé à deux reprises!Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3393
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Victor RASGADO, né en 1959   Lun 17 Juin 2013 - 20:58

, oui, et c'est bien courageux d'avoir recommencé ; quand ça m'arrive j'enrage, et quand ça arrive deux fois ...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11313
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Victor RASGADO, né en 1959   Jeu 25 Juil 2013 - 13:26

Kukarikarus, pour flûte, clarinette, percussion, piano, violon et violoncelle.

Kukarikarus, composée par Victor Rasgado en 2002, est une oeuvre de musique de chambre qui m'a beaucoup plu de par ses couleurs et sa grande expressivité, toute en énergie.

Kukarikarus est dédié à l'Icarus Ensemble. Le piano, étant donné son ample tessiture, voit sa partie être écrite obligatoirement sur trois portées. il ouvre le morceau en proposant des ostinato à la basse, de brèves figures au registre central et des accords à l'aigu. La clarinette est le premier instrument à entrer avec un glissato et avec des notes tenues. La flûte propose des sons longs. L'entrée des deux instruments à cordes articule, de manière dense, le phrasé toujours rapide et soutenu, avec des crescendo et des sons larges du plus bel effet. Le piano est constamment percussif. Dans la dernière partie, les percussions sont aussi mises en valeur, en accentuant le caractère rythmique et énergique auquel contribuent aussi les autres instruments, avec des entrées décidées, surtout à la flûte qui souvent crève le tissu compact sonore. La composition de ce jeune auteur mexicain est d'un effet immédiat et fortement gestuel.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11313
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Victor RASGADO, né en 1959   Dim 17 Sep 2017 - 22:39

Un autre opéra (pas pour enfants celui-là)

https://www.youtube.com/watch?v=nCnicUCVXg8
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Victor RASGADO, né en 1959   

Revenir en haut Aller en bas
 
Victor RASGADO, né en 1959
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: