Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

  Juan TRIGOS, né en 1965

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11474
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Juan TRIGOS, né en 1965   Ven 7 Juin - 16:47

Apprécier un opéra en langue étrangère sans comprendre exactement de quoi ça parle, c'est un peu ce qui m'arrive avec DeCachetitoRaspado, un opéra pour quatre solistes et ensemble de chambre de Juan Trigos. Ce qui m'a séduit lors de cette nouvelle écoute, ce sont les voix, le quatuor de voix plus exactement: soprano (claudia Montiel), ténor (Mario Hoyos), mezzo-soprano (Adriana Diaz de Leon) et baryton (Benito Navarro). J'ai ressenti quelque chose d'assez poétique dans leur manière de chanter, ainsi qu'une légèreté et une ironie insaisissables. Le jeu instrumental y est également cocasse et sur un ton plutôt moderne grâce à une combinaison originale des instruments: flûte, clarinette, saxophone, trombone, percussions, guitare, harpe et piano que constitue l'ensemble "Camerata de Las Americas". Encore une fois, c'est l'usage singulier des voix, leur manière de chanter, ce qui émane du jeu vocal dans les parties les plus musicales car il y a aussi quelques plages entièrement parlées, sans musique, sans doute ce qui m'avait dérouté lors de la première écoute, des passages que l'on peut aisément éluder par l'emploi du programmateur. C'est ce que j'ai fait, ne comprenant pas l'Espagnol, afin de me concentrer au mieux sur la partie la plus musicale et enchantée de cet opéra. Ce qui m'a peut-être, au fond, le plus séduit, c'est l'introduction et le Final qui reprend le même thème; j'y aime beaucoup le jeu poétique et presque enfantin de la voix de soprano. Cela peut apparaître comme un détail mais j'ai été séduit et cet opéra m'apparaît un peu comme une fantaisie chantée avec quelques moments théâtraux. I love you  I love you

Eléments biographiques:

<<JUAN TRIGOS est un compositeur et chef d'orchestre mexicain né le 25 février 1965 à Mexico. Il entama ses études au Conservatoire National de Musique de la "Misma Ciudad" entre 1977 et 1984. De 1984 à 1986, il continua ses études à l'institut "Cardinal Miranda": le piano avec Margot Fleitès, la composition avec Jesùs Villasenor et la direction de choeur et d'orchestre auprès de Xavier Gonzales T.. Il se rend en 1986 en Italie, à Rome précisément, afin d'y poursuivre des études à l'Institut Pontifical de Musique Sacrée. Courant 1987, il part à Milan pour étudier au Conservatoire de Musique "G. Verdi" où il obtient son diplôme de composition en 1988, auprès du maestro Nicolo Castiglioni et son diplôme de chef d'orchestre sous la coupe du maestro Gianpiero Taverna. Ensuite, il perfectionna ses études de composition aux côtés du maestro Franco Donatoni à la "Civica Scoala di Musica" de Milan, section musique contemporaine et à l'Académie "Lorenzo Perosi" de Biella entre 1988 et 1992. >>


Dernière édition par Icare le Sam 16 Sep - 22:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11474
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Juan TRIGOS, né en 1965   Ven 7 Juin - 17:05

Complément d'informations:

JUAN TRIGOS est présenté comme étant le créateur du concept "Folklore abstrait" . Ce concept est basé sur des principes tels que la pulsation primaire, la résonance et l'utilisation obsessionnelle des évènements musicaux de verrouillage polyrythmiques et polyphoniques, et des segments de densité et de durée différente. Dans le "Folklore abstrait", il y a une inclinaison vers les grandes œuvres de format, avec de nombreux groupes d'instruments, caractérisés par l'utilisation abondante d'instruments de percussion. Il peut également être distingué deux directions principales: la musique vocale (opéra et musique sacrée), et instrumentale avec une prédilection particulière pour les formes concertantes. Parmi ses œuvres les plus représentatives, on trouve son "Magnificat Guadalupano", sa "Missa Cunctipotens Genitor Deus", ses "6 Ricercares de Cámara" pour guitare, flûte et contrebasse, ses triples concertos. On notera aussi sa Symphony N. 1 ainsi que la création d'un nouveau genre appelé "Hemoficcion Opéra", genre auquel fait partie son DeCachetitoRaspado que j'ai évoqué dans mon précédent commentaire, en guise d'introduction.

http://www.youtube.com/watch?v=k85dnL-A4So

Celui du dessous est un cadeau pour Stadler si parfois il fait un tour par ici. C'est certes contemporain au sens où on l'entend mais j'aime beaucoup le climat et le caractère obsessionnel du morceau présenté:

http://www.youtube.com/watch?v=I9zYpA2DeI4
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11474
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Juan TRIGOS, né en 1965   Sam 20 Juil - 14:45


Bagatella para Bartok:

<<Ce morceau pour ensemble est une révision de 2003: le violoncelle et le piano homorythmique créent rapidement le climat expressif de l'oeuvre, vague et un peu rêveur. Le violon tient une note unique (Mi) qui s'anime peu à peu sur un rythme permanent de percussions. La clarinette, elle aussi, au moment où elle entre, entonne une seule note (Sol, Bémol), tandis que la flûte s'impose d'une façon plus dynamique, tout en entonnant peu à peu, à son tour, des sons ostinato (Mi-Fa-Ré, etc...). Il est évident que le compositeur s'appuie dur des sons-pivots. Les brèves variations de la mélodie initiale ne modifient pas la substancielle rigidité du mouvement. Le piano concentre les sons en accord et les cordes alternent pizzicato et mouvements d'archer. La dynamique est diffuse . Des sons harmoniques au violon permettent de donner plus de relief aux instruments. Après avoir virevolté, la flûte entonne un Si très aigu; c'est le signal du début d'une mêlée qui va se défaire en sons rabattus, dans un "diminuando" sans "tempo". Le matériau et les articulations dérivent de la "Danse sur un rythme bulgare" n°5 de Bartok. La pulsation découle du rythme de cette danse qui est 2+2+2+3, danse qui est assimilée à une espèce de mouvement perpétuel au tambour qui se superpose aux jeux des instruments dérivés de la relecture du matériau de Bartok. Le morceau est fascinant dans son apparente simplicité, les répétitions constituent un fil conducteur sur lequel s'appuie l'oreille. Une certaine mécanicité est développée avec habileté et sensibilité pour le plaisir de l'oreille. Le morceau est très efficace et, dans son ensemble, reste fidèle au style de Bartok (la première version du morceau a été écrite en 1995 pour le cinquantième anniversaire de la mort du grand compositeur hongrois). >>

Ce commentaire traduit très bien la poétique de cette attachante pièce de musique de chambre de Juan Trigos. I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11474
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Juan TRIGOS, né en 1965   Sam 16 Sep - 23:04

L'instant musical

https://www.youtube.com/watch?v=sSg4_1Gibmg


Je viens de réécouter ce soir DeCachetitoRaspado, "Opera de Hemoficcion" en un acte pour quatre chanteuses et ensemble de chambre. Comme le plus souvent, il s'agit ici, pour moi, d'une écoute audio de l'opéra, c'est-à-dire sans en connaître ni la mise en scène, ni les décors, ni le jeu gestuel des différents chanteurs et dans une langue étrangère que je ne maîtrise pas, l'Espagnol. Je comprends bien certains passages mais pas suffisamment pour en décrypter l'histoire. Puis, toute mon attention se focalise sur la musicalité des voix et la partie instrumentale qui est finalement l'aspect qui m'intéresse le plus dans cet opéra. Ce groupe instrumental qui lui confère des couleurs et des rythmes singuliers s'intitule "La Camerata de las Américas" et se compose de flûtes, clarinette, saxophones, trombone, percussions, guitare, harpe et piano. Le quatuor vocal se constitue d'une soprano, une mezzo, un ténor et un baryton. On trouve toutefois un extrait visuel de cet opéra sur la toile et il a l'air assez particulier...un brin loufoque mais je ne suis pas insensible à ce brin loufoque...

https://www.youtube.com/watch?v=GREnfx7OP0w
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11474
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Juan TRIGOS, né en 1965   Sam 16 Sep - 23:18

Un autre extrait d'opéra "Hemoficcion":

https://www.youtube.com/watch?v=AqJzNs3pfio
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Juan TRIGOS, né en 1965   

Revenir en haut Aller en bas
 
Juan TRIGOS, né en 1965
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: