Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Paul Kletzki (1900-1973)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16560
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Paul Kletzki (1900-1973)   Mer 3 Avr - 20:26

Paul Kletzki (à l'origine Pawel Klecki) est un chef d'orchestre et compositeur polonais, naturalisé suisse, né à Łódź le 21 mars 1900 et décédé en répétition d'orchestre à Liverpool le 5 mars 1973


Il intègre l'Orchestre de la Philharmonie de Łódź , à l'âge de quinze ans. Il se rend ensuite à Varsovie, où il étudie le violon avec Emil Młynarski au Conservatoire National. Là, il suit également des cours de philosophie. Il rejoint Berlin en 1921 pour parachever sa formation. Ses talents de compositeur vont être encouragés et soutenus par Toscanini, puis par Furtwängler qui lui permettra même de diriger le fameux Orchestre philharmonique de Berlin en 1925. Mais la politique antisémite des dirigeants nationaux-socialistes allemands le contraindront à quitter Berlin. Débute pour lui une période d'émigrations successives : en Italie, il enseigne la composition à Milan, mais le régime mussolinien d'obédience fasciste provoque, à nouveau, son départ vers l'Union soviétique. Là aussi, il ne peut y vivre sans crainte, compte tenu de la politique de Grande Terreur déclenchée par Staline dès 1936. Kletzki s'installera, en définitive, en Suisse.

Paul Kletzki possédait de réels dons de compositeur : son émouvante Troisième Symphonie « In Memoriam », achevée en octobre 1939, en est un parfait exemple. Cette œuvre rend hommage aux victimes de l'Holocauste. Kletzki, comme nombre de ses compatriotes, a perdu une grande partie de sa famille dans les camps d'extermination nazis. À partir de 1942, il cesse de composer, arguant que le nazisme avait annihilé ses facultés spirituelles et son pouvoir créatif. En effet, une partie des membres de sa famille a été assassinée, y compris ses parents et sa soeur.

Après la guerre, il atteindra, toutefois, la renommée grâce à ses capacités de chef d'orchestre. Il dirigera maintes fois l'Orchestre National au Théâtre des Champs-Élysées à Paris (concerts diffusés par la Radiodiffusion Française). Par la suite l'Orchestre symphonique de Dallas entre 1958 et 1961, puis l'Orchestre de la Suisse romande, fondé par Ansermet, de 1967 à 1970. Il a réalisé de nombreux enregistrements de disques.


Répertoire

Kletzki a défendu, avec constance, les symphonies de Sibelius et de Mahler, à une époque où celles-ci n'avaient pas encore totalement convaincu le public. Il laisse, à la tête de la Philharmonie Tchèque, un enregistrement des symphonies de Beethoven, marqué par le souci d'objectivité et de clarté dans le détail.




Oeuvres

Symphonie n° 1 en ré mineur, op 17 (1927)
Symphonie n° 2 en sol mineur, avec baryton, op 18 (1928)
Symphonie n° 3, pour grand orchestre op 31  "In Memoriam" (1939)
Concerto pour piano et orchestre en ré mineur, op 22 (1930)
Concerto pour violon et orchestre en sol majeur, op 19 (1928)
Concertino pour flûte et orchestre, op 34 (1940)
Sinfonietta pour cordes en mi mineur, op 7 (1923)
Suite lyrique, op 30 (1938)
Orchestervariationen, op 20 (1929)
Variations sur un thème de Emile Jacques Dalcroize pour cordes, op 33 (1940)
Capriccio pour grand orchestre, op 24 (1931)
Konzertmusik pour cords, bois solistes et timbales, op 25 (1932)
Vorspiel zu einer Tragödie (Ouverture pour une tragédie), op 14 (1926)
Octuor pour clarinet, cor, basson, 2 violons, alto, violoncelle, contrebasse, op 28 (1934)
3 Quatuors à cordes : n° 1 en la mineur, op 1 (1923)  n° 2 en ut mineur op 13 (1925) et n° 3 en ré mineur op 23 (1931)
Trio pour piano, violon, violoncelle  en ré majeur, op 16 (1926)
Trio à cordes pour violon, alto, violoncelle, op 29 (1934)
Trio pour flûte, violon et alto, op 32 (1940)
Fantaisie pour piano en ut mineur op 9 (1924)
Kleine Partita op 27 (1933)
D'autres pièces pour piano, dont les 3 Préludes op 4 (1923)
Sonate pour violon et piano en ré majeur, op 12 (1924)
Introduction et Rondo pour violon et piano, op 21 (1930)
Sonate pour violon solo, op 26 (1933)
Des Lieder dont Vier Lieder, op 2, Drei Nachtgesänge op 3, Drei Gesänge op 6, Drei Gesänge, op 11, Acht Lieder op 15
Quelques Lieder avec orchestre (sans opus, dont Erwartung et Care Selve)
Quelques choeurs (An der Wassern zu Babel, contralto, choeur et orgue, Consolez mon peuple dit votre Dieu, choeur a cappella, 1942)
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16560
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Paul Kletzki (1900-1973)   Dim 18 Aoû - 18:34

Encore un post romantique du 20ème siècle, qui ne plaira donc pas à Icare  . Un petit côté Rachmaninov, c'est pas mal du tout Wink 

Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6576
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Paul Kletzki (1900-1973)   Lun 19 Aoû - 9:13

j'ai bien apprécié aussi;) 
Revenir en haut Aller en bas
vizZ

avatar

Nombre de messages : 729
Age : 29
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Paul Kletzki (1900-1973)   Sam 14 Juin - 19:17

Je n'ai pas eu l'occasion d'écouter ses compositions mais c'est l'un des plus grand chef du siècle dernier assurément. Il suffit d'écouter ses enregistrements Mahlériens (1ère avec Vienne et 4ème avec le Philharmonia), Beethoveniens (intégrale avec la Philharmonie Tchèque), sa 6ème de Tchaikovsky... Le premier mouvement de la 1ère de Mahler me donne des frisson... On entend et on ressent beaucoup plus de choses dans les interprétations de Kletzki que la plupart des autres chefs.
Revenir en haut Aller en bas
vizZ

avatar

Nombre de messages : 729
Age : 29
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Paul Kletzki   Dim 6 Juil - 23:16

Paul Kletzki (21 March 1900 – 5 March 1973) était un compositeur et chef d'orchestre Polonais. Il intègre l'Orchestre de la Philharmonie de Lodz, à l'âge de quinze ans. Il se rend ensuite à Varsovie, où il étudie le violon avec Emil Mlynarski au Conservatoire National. Là, il suit également des cours de philosophie. Il rejoint Berlin en 1921 pour parachever sa formation. Ses talents de compositeur vont être encouragés et soutenus par Toscanini, puis par Furtwängler qui lui permettra même de diriger le fameux Orchestre philharmonique de Berlin en 1925. Mais la politique antisémite des dirigeants nationaux-socialistes allemands le contraindront à quitter Berlin. Débute pour lui une période d'émigrations successives : en Italie, il enseigne la composition à Milan, mais le régime mussolinien d'obédience fasciste provoque, à nouveau, son départ vers l'Union Soviétique. Là aussi, il ne peut y vivre sans crainte, compte tenu de la politique de Grande Terreur déclenchée par Staline dès 1936. Kletzki s'installera, en définitive, en Suisse. Après-guerre, il atteindra, toutefois, la renommée grâce à ses capacités de chef d'orchestre. Il dirigera l'Orchestre symphonique de Dallas entre 1958 et 1961, puis l'Orchestre de la Suisse Romande, fondé par Ansermet, de 1967 à 1970.

A titre personnel je considère Paul Kletzki comme l'un des plus grand chef du siècle dernier, celui ci ayant laissé une intégrale Beethovenienne passionnante et grisante avec la Philharmonie Tchèque, des enregistrements Mahlérien de grande classe (1ère avec le Philharmonique de Vienne et 4ème avec le Philharmonia) et une 6ème de Tchaikovsky bouleversante et profonde. Bon nombre d'enregistrement supplémentaires existes. Ce qui me bouleverse le plus chez lui c'est que l'on redécouvre vraiment la musique même là où on ne s'y attend pas, on découvre des climats et des morceaux de symphonies.

Il a collaboré avec de grands artistes et notamment David Oistrakh (le concerto pour violon de Tchaikovsky), Johanna Martzy (violoniste extraordinaire à mon humble avis, dans les concertos pour violons de Mendelssohn et Brahms), Maurizzio Paulini (concertos pour piano de Chopin), Nathan Milstein (concerto pour violon de Brahms)...
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16560
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Paul Kletzki (1900-1973)   Ven 11 Juil - 11:05

Il y a déjà un topic sur Paul Kletzki, VizZ, rubrique "compositeurs"  Wink 

http://musiqueclassique.forumpro.fr/t8527-paul-kletzki?highlight=kletzki
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11323
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Paul Kletzki (1900-1973)   Ven 11 Juil - 11:12

Et en plus tu avais déjà posté sur ce fil.  Hehe 
Revenir en haut Aller en bas
vizZ

avatar

Nombre de messages : 729
Age : 29
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Paul Kletzki (1900-1973)   Mar 18 Aoû - 9:37



Ce disque est vraiment intéressant c'est un mix de post romantique et de contemporain. J'aime particulièrement le concerto pour flute très rafraichissant.

Pour la petite histoire, de son vivant, Kletzki a toujours cru que ses partitions avaient été perdues à jamais pendant les bombardements. Il avait retrouvé ses partitions après guerre mais n'avait jamais voulu ouvrir la caisse les contenant pensant qu'elles avaient été détruites. C'est sa deuxième femme qui ouvrit la caisse après son décès et découvrit qu'elles étaient intactes. Heureusement ! I love you

Pour compléter ce qui est indiqué plus haut, à noter que notamment grâce à Walter Legge il a énormément collaborer avec le Philharmonia Orchestra de la grande époque en laissant une trentaine d'enregistrements dont presque aucun n'a été republié par EMI...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Paul Kletzki (1900-1973)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Paul Kletzki (1900-1973)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: