Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

  Heinz Karl GRUBER, né en 1943

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Heinz Karl GRUBER, né en 1943   Mer 27 Mar - 13:16

Heinz Karl (HK) Gruber est né à Vienne en 1943. Il débute l'étude du piano à l'âge de six ans et intègre ensuite le groupe des Petits Chanteurs de Vienne d'où il assimile une éducation vocale complète qui lui servira plus tard lorsqu'il se produira en tant que chansonnier. Il se familiarise ensuite avec la contrebasse sous les enseignements respectifs d'Alfred Planyavski et Ludwig Streicher. A partir de 1963, il devient le premier contrebassiste solo de l'Orchestre des Tonkünstler de Basse-Autriche. De 1949 à 1988, il est membre de l'Orchestre symphonique de la Radio Autrichienne (ORF), aujourd'hui rebaptisé le RSO-Wien. A partir de 1961, Gruber fait également partie de l'Ensemble "Die Reihe" dont il devient le directeur artistique en 1983, un poste qu'il honorait toujours en 2006.

HK Gruber étudie la composition avec Alfred Uhl et Gottfried von Einem. Les cours d'analyse avec Erwin Ratz, un élève de Schoenberg, sont également essentiels à son développement de musicien. Il perce, en tant que compositeur, sur la scène internationale, avec son Pan-Dämonium pour chanteur et orchestre, Frankenstein II sur des textes du poète respecté et ami H.C. Artmann. La création, avec une traduction anglaise des textes, a lieu en 1978 à Liverpool sous la direction de Simon Rattle avec le compositeur assurant la partie vocale.

L'oeuvre de Gruber contient deux concertos pour violon, un concerto pour violoncelle composé pour le célèbre et talentueux violoncelliste Yo-Yo Ma, un concerto pour trompette dédié à Häkan Handenberger, Zeitfluren pour ensemble et Dancing in the Dark, créé en 2003 par l'Orchestre Philharmonique de Vienne. Parmi les oeuvres musico-théâtrales de Gruber, notons l'opéra Gomorra et celui en un acte; Gloria von Jaxberg. En 2005, l'adaptation musicale de Herr Nordwind de H.C. Artmann est créée à l'Opéra de Zurich.


Dernière édition par Icare le Mar 20 Sep - 20:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15578
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Heinz Karl GRUBER, né en 1943   Mer 27 Mar - 19:36

Je connais deux Gruber : Georg Wilhelm, et Franz Xaver (celui de Stille Nacht), mais pas celui ci Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Heinz Karl GRUBER, né en 1943   Jeu 28 Mar - 11:05

Tu l'as pourtant cité comme étant le trisaïeul de Franz Xaver dans la biographie que tu as présentée de celui-ci. Wink

La musique de HK Gruber est plaisante et des six oeuvres que je connais de ce compositeur, je n'en jetterais aucune. Je ne dirais pas que cette musique m'est fascinante ni qu'elle m'a laissé une grande impression bien après la dernière note entendue. Pourtant, ce fut pour moi une musique de l'instant présent, de celle qui procure un certain plaisir et un plaisir certain dans l'immédiateté de l'écoute sans qu'il s'agisse non plus d'une émotion forte qui perdure très longtemps après. Il s'agit là, en tout cas pour mes humbles esgourdes, d'un pur divertissement musical parmi lequel le jazz y installe plus ou moins sa bonhomie: plutôt de subtiles allusions dans son Concerto pour percussion et orchestre Rough Music (1983), carrément explicite dans Manhattan Broadcats pour orchestre de chambre et dans le captivant second mouvement de Zeitfluren (Timescapes) pour un ensemble instrumental similaire. Il n'y a pas chez Gruber, contrairement à certains de ses contemporains, une rupture avec certaines traditions de la musique populaire et on peut aisément en conclure que les Stockhausen, Boulez et Nono ne furent pas ses modèles. Peu obsédé à vouloir à tout prix être l'auteur d'une nouvelle révolution, il n'hésite pas à enrichir sa musique d'éléments rétros, pouvant même introduire la musique de cirque dans son oeuvre, comme il le fait de manière moyennement heureuse dans Rough Music, son concerto pour percussion et orchestre. Ses modèles me semblent davantage se situer autour d'une tradition musicale allemande portée par des musiciens tels que Kurt Weill et Hanns Eisler.

Etant lui-même chansonnier et ayant été membre du groupe des Petits chanteurs de Vienne, il ne fut pas étonnant qu'il composa dans ce domaine: Zeitstimmung (1996), une partition pour chansonnier et orchestre sur des poèmes de H. C. Artmann qui est également très divertissante dans sa légèreté apparente. Il en est d'ailleurs l'interprète dans la version que je possède. Au sujet de cette oeuvre il est dit de Gruber << qu'il est un Don Quichotte de la mélodie du langage. Les moulins à vent de Gruber sont les écoles de musique tout-à-fait normales d'où sortent les jeunes chanteurs et chanteuses diligents qui peuvent tout chanter, parfois même la musique du XXème siècle, mais une partition de HK Gruber qu'à grand peine. Gruber ne réclame pas d'expérience: il ne fait pas partie de ceux qui sont intéressés à l'accroissement des formes d'expression sonores. Gruber n'est pas un avant-gardiste. Sa Dulcinée s'appelle "compréhension du texte". Prononciation appuyée des consonnes, des "r" qui roulent puissamment, des sifflantes qui fouettent et des voyelles claires au lieu de grasseyements sont les ingrédients qui rendent perceptible le chanté dans le chant.>>
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15578
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Heinz Karl GRUBER, né en 1943   Mer 8 Mai - 13:08

J'ai écouté ce CD par curiosité, comme tu avais parlé de ce Grüber là Wink



Pas trop mal, même si je n'en ferais pas mon ordinaire. L'oeuvre principale, Busking est une suite quelque peu jazzy, c'est ce qui m'a le moins plu. Nebelsteinmusik est une autre suite que j'ai nettement préférée, comme d'ailleurs le concerto pour violon n° 1, bien que je trouve qu'il y a trop de violon en soliste qu'on croirait presque une suite de cadences.

Disons que pour un contemporain, c'est écoutable

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Heinz Karl GRUBER, né en 1943   Mar 20 Sep - 20:14

Disons quand même que c'est plus qu'écoutable. Aujourd'hui, je fus content de revenir sur son Concerto pour violoncelle et orchestre, Zeitfluren (Timescapes) et Manhattan Broadcasts. Alors, certes, je suis revenu à une approche plus souple que celles, respectives, de Matthias Pintscher et Beat Furrer. Avec H.K. Gruber, j'ai replongé dans une ambiance moins rude, moins brutale. Et si ce n'est pas une musique qui me prend directement aux tripes, elle me divertit et me séduit de plus en plus. L'air de rien, elle fait son bonhomme de chemin et je m'aperçois au bout du compte que je suis de plus en plus attaché au style alerte et fluide de ce compositeur. Le Concerto pour violoncelle est quand même pas mal, il s'y passe de belles choses, que ce soit dans les passages lents ou dans les passages plus animés. Le violoncelle est fort présent mais l'orchestre aussi, à sa façon, sans fracas. Je l'ai trouvé langoureux, un concerto langoureux qui a réussi à m'émouvoir...Je ne connais pas encore son Concerto pour violon, mais si le soliste est très présent, cela ne me dérangera pas forcément. C'est vrai qu'il y a une grande influence du jazz dans sa musique, c'est vrai dans Timescapes, il s'épanouit totalement dans "Radio city" de Manhattan Broadcasts.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Heinz Karl GRUBER, né en 1943   Mar 20 Sep - 22:58


Je viens de réécouter les oeuvres mentionnées ci-dessus dans une même journée. J'avais ce besoin de m'en imprégner davantage et ce fut du pur bonheur, surtout que j'avais omis d'évoquer l'excellent mouvement "Anderstag (Another Day)" de Zeitfluren (Timescapes). En le réécoutant, j'ai pris conscience à quel point son développement était ludique, jouissif. C'est un genre de musique que j'adore!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Heinz Karl GRUBER, né en 1943   Mer 21 Sep - 22:38


J'ai réécouté mon second cd de H.K. Gruber qui contient Rough Music (1983), concerto pour percussion et orchestre, Zeitstimmung (1996) pour chansonnier et orchestre sur des textes de H.C. Artmann et Perpetuum Mobile/ Charivari pour orchestre. Cette musique orchestrale m'est de plus en plus ludique et captivante. Voilà un compositeur que j'apprivoise de mieux en mieux et dont le style me plait vraiment bien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Heinz Karl GRUBER, né en 1943   Aujourd'hui à 20:48

Revenir en haut Aller en bas
 
Heinz Karl GRUBER, né en 1943
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: