Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 La coloratura

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: La coloratura   Mar 22 Avr - 23:38

Anouchka a écrit:

A noter, très simplement, que sur le plan des "rôles" dans les opéras, la voix coloratura est assimilée aux héroïnes jeunes premières , innocentes ( Very Happy ), fragiles, soubrettes coquines etc..   Naturellement, c'est plus difficile, à part "la Reine de la Nuit", de devenir crédible dans "Cosi", quand on vieillit (ce n'est pas rigolo, mais c'est prosaïque)......etc...

Je suis un peu étonnée de ce que tu dis là ... de mémoire, je n'associe pas les "colorature" aux rôles de jeunes premières innocentes mais as-tu des exemples ?
Par ailleurs, chez Mozart, sauf la Reine de la Nuit de la Flûte enchantée, je ne connais pas de rôles colorature mais je suis toute prête à en découvrir d'autres !  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Anouchka



Nombre de messages : 2084
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: La coloratura   Mar 22 Avr - 23:54

Coucou !

Oui, je t'écrirai demain plus longuement car je suis dans une vision de "Pelléas et Mélisande" enregistrée sur Brava dimanche.
Je parle des opéras, naturellement !
Car les voix de colorature sont évidemment très présentes dans la musique sacrée post-grégorien, ainsi que la musique de la Renaissance, et puis des arias (Mozart en a écrit beaucoup, dont pour Aloysia Weber). Ce qui n'a rien à voir avec le lyrique et le ROLE à incarner.
A part les opéras du XVIIIème siècle , et rôles de colorature souvent tenus par des castrats, les véritables voix des héroïnes d'opéras sont de toute façon celles des sopranos, sopranos lyriques, sopranos dites "dramatiques", mezzo-sopranos.... !! Il n'y a guère que Callas qui pouvait absolument TOUT se permettre !  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2084
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: La coloratura   Mer 23 Avr - 0:52

Pour répondre à ta question, re : Mozart et la voix coloratura :

Je pense que le rôle de "Blonde" dans "l'Enlèvement au Sérail", de "Despina" dans "Cosi" et de "Susanna" dans 'Le Nozze", peuvent être tenus par des colorature, car ils imposent des vocalises impressionnantes.
Par contre, à noter que "colorature", signifie tout simplement une capacité à monter en trilles et vocalises dans les suraigus, et qu'une mezzo-soprano comme notre Joyce Didonato ou une soprano comme Renée Fleming, en sont capables ; et que, par ailleurs, des "colorature", peuvent avoir une bonne capacité à tenir leurs "graves"...
Associer dans le lyrique, la voix coloratura à de jeunes héroïnes ? Tu as raison, peut-être pas. Mais certaines voix connues, ont ce problème de se heurter en raison du timbre aigu et de l'agilité de leur voix, avec peut-être moins d'assurance dans le registre "mezzo", à des réticences pour certains rôles.
Il s'agit alors , encore peut-être, parfois, d'un problème de fragilité de cordes vocales dans les suraigus, et  d'ampleur de voix pour tenir en registre mezzo.
De toute façon, désormais c'est réellement l'âge du rôle et l'apparence qui priment, quand même....
Jonas Kaufmann dans une dizaine d'années ne sera plus "Lohengrin", ni Patricia Petibon la Poupée des Contes d'Hoffmann.... (j'ai dit humble avis, dans une dizaine d'années...).  Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6300
Age : 73
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: La coloratura   Mer 23 Avr - 10:57

Deux remarques :

pour Mozart: certes la Reine de la nuit et Constance de l'Enlèvement au Sérail (et peut être quelques rôles dans les opéras de jeunesse, que je connais moins, ?)...mais, malgré , sans doute leurs difficultés, je ne vois pas ou plutôt n'entends pas  Wink les rôles de Despina et Suzanne, comme des coloratures ? ...Dans Cosi, Fiordiligi me semble plus proche de la colorature ?
Les "airs de concert" (superbes!!!) en comportent un certain nombre, je suis d'accord  Wink 

Tu dis :à noter que "colorature", signifie tout simplement une capacité à monter en trilles et vocalises dans les suraigus,

Dans les suraigu?? certes , mais n'est ce pas restreindre les "domaine de la colorature, qui me semble t'il concerne aussi certains rôles de mezzo , fréquents chez Rossini, et qui forcément ne vont pas jusqu'au suraigu???
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: La coloratura   Mer 23 Avr - 13:27

Sumi Jo est me semble-t-il une des meilleures colorature de sa génération et, Rosine, que j'ai eu le plaisir de l'entendre chantée par elle, un très bon exemple de rôle de colorature.
Mais je n'entends pas non plus Despina ou Suzanne comme des rôles de colorature.
Ceci dit, j'ai fait quelques recherches sur le net et la nuance de "colorature" ne me semble pas vraiment bien définie ... et personnellement, je n'y connais pas grand chose.
Par ailleurs, je pense que le chant lyrique évolue et qu'une Callas ou une Sutherland, avec tout le respect que je leur dois pour le plaisir qu'elles m'ont donné, auraient peut-être bien du mal à faire carrière aujourd'hui ... mais c'est un autre débat !  Wink 

Quelques propos intéressants sur les voix :
http://operacritiques.free.fr/css/index.php?2013/02/09/2192-emplois-vocaux-les-criteres-objectifs-les-voix-du-role
http://classik.forumactif.com/t2907-nomenclature-des-chanteurs
http://www.antiochus.org/article-18518749.html

Anouchka a écrit:
De toute façon, désormais c'est réellement l'âge du rôle et l'apparence qui priment, quand même....
Jonas Kaufmann dans une dizaine d'années ne sera plus "Lohengrin", ni Patricia Petibon la Poupée des Contes d'Hoffmann.... (j'ai dit humble avis, dans une dizaine d'années...).

L'adéquation du personnage à l'interprète distribué est une notion assez récente et provoque encore beaucoup de débats ! Comment distribuer Cio Cio San à une jeune interprète alors que le rôle demande une grande maturité ?
Idem pour Juliette : je viens de l'entendre par Annick Massis > si côté chant, il n'y avait rien à redire - côté investissement, c'était un moins bien.
Quant à la durée de carrière, c'est certainement dans les mains de l'interprète qui doit gérer intelligement sa carrière. Malheureusement, il n'y a plus guère actuellement de 'troupe' dans les maisons d'opéra : c'était le lieu où les jeunes interprètes pouvaient progresser à un rythme raisonnable sans devoir, comme souvent aujourd'hui, être à la merci d'un impressario soucieux de rentabiliser son choix !
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Anouchka



Nombre de messages : 2084
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: La coloratura   Jeu 24 Avr - 0:56

Coucou ! Merci beaucoup pour vos messages!
J'y reviendrai demain, car je suis rentrée tard ... (mais demain , je suis à la maison).
Effectivement, "coloratura", a toujours suscité des débats, pas toujours clairs. Comme indiqué hier, c'est plutôt une "aptitude" à monter en vocalises et trilles (exemple : Notre DiDonato dans "Rosine" du Barbier, certains arias de "Manon" , de "Madame Butterfly", etc...).
On assimile trop souvent ce type de "performance" (si vous me permettez), à "une voix", et ce n'est pas le cas du tout !!
Pour en revenir très humblement à votre petite servante, qui chante, effectivement me définir comme "coloratura", est réducteur, finalement.
Je suis une soprano plutôt dite "lyrique", dans le jargon, avec des capacités de "coloratura".
N'oublions pas que toutes ces définitions, parfois un peu absconses.... sont contreversées aussi...
Les rôles mozartiens que j'ai indiqués ? : C'est parce que des sopranos capables de virtuosités contrapuntiques etc... ont interprété ces rôles-là !! (vous voyez à quelle piquante rouquine je fais allusion !).
Conclusion du soir (mais pas finale, rires) : la "soprano colarature", n'existe pas vraiment ! C'est une soprano, qui peut être une mezzo , une lyrique etc..., qui va pouvoir "vocaliser" facilement........ Il n'y a pas de débat ouvert ! Ma chef de choeur me classe en "colorature" (deux dans ma chorale), pour la facilité à vocaliser sur Renaissance, Mozart, Floor Peters etc... Mais je n'assure pas bien le registre "mezzo", sauf sur Mozart (cherchez l'erreur)
"Cataloguer", c'est impossible. Surtout que les voix, en plus, "migrent", changent avec le temps et divers aléas...

Compliqué ! A suivre........... Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2084
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: La coloratura   Jeu 24 Avr - 1:15

P.S. : Mmm, denses vos réponses, et globalement, d'accord avec vous... !

Quant au désormais "jeunisme", plus ou moins exigé des impresarios, désolée.... , mais il existe vraiment..!! .Pour la gent masculine, c'est pareil !
Le lyrique  n'est pas aussi redoutable que le monde du ballet classique, mais on n'en est guère loin.
C'est-à-dire, et je ne suis pas cynique, mais bien informée... que dans les opéras, on peut être maquillé, comme au cinéma (ouh la la, clin d'oeil, la BBC a du mal à "vieillir" ses jeunes acteurs de série, on est dans le sens inverse  Laughing ). Les "jeunes premières" peuvent encore faire illusion à 50 ans, même comme une splendide Renée Fleming qui nous chante une Madeleine (Strauss) absolument d'anthologie.
Cela impose quoi ? Des liftings pour les femmes, itou pour les messieurs + muscu..... Même Natalie a dû en passer par là...
Le ballet, cf. mes autres fils, c'est pire que tout, car le corps est trop sollicité, comme celui des sportifs !!
(Saviez-vous que notre David Douillet a arrêté parce qu'il savait que sinon, à 40 ans, il allait "terminer dans un fauteuil roulant si ça continuait.." (je le cite).

Perso, humble avis, je trouve cela absolument pathétique ! Analysé "avec recul", cela traduit bien tout ce que nous savons sur ce "sociétal", les filles qui jouent les stars à 8 ans, les liftings à répétition des people (monde politique inclus... ou autres), et j'en passe évidemment.......
Et le mental, l'intellect, la sensibilité artistique, cela existe, n'est-ce-pas, et tard dans nos vies........  Very Happy   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La coloratura   Aujourd'hui à 18:20

Revenir en haut Aller en bas
 
La coloratura
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: L'opéra, les ballets et le chant-
Sauter vers: