Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 La chanson napolitaine par Miranda Martino.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11562
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: La chanson napolitaine par Miranda Martino.   Sam 23 Mar - 8:36

J'ai vécu 76 minutes de bonheur en me plongeant dans la chanson napolitaine avec la truculante chanteuse italienne Miranda Martino et accompagné d'un orchestre dont les arrangements, les orchestrations et la direction sont signés Ennio Morricone.
On y trouve des titres comme E spingole francese, silenzio cantatore, Scetate, Nini Tirabuscio, L'addio, Lariula', O sole mio...
La chanson napolitaine s'exprime sous deux formes distinctes, la tarentelle qui est d'un rythme très vif à 6/8 et qui doit son nom à la tarentule dont la légende veut que l'araignée avait piqué ceux que ce rythme endiablé avait amené à danser. Et il est vrai qu'il y a de formidables tarentelles sur ce disque, fabuleusement orchestrées par le compositeur romain et portées par la voix énergique de Miranda Martino:



L'autre forme de la chanson napolitaine tire son titre et son origine de l'homonyme latin "Nenia" désignant les lamentations des pleureuses à l'égard d'un défunt, lors des enterrements. Son rythme beaucoup plus lent que celui de la tarentelle, s'accompagne d'une tonalité mineure évoquant souvent la mélancolie:



(arrangements, orchestrations et direction d'Ennio Morricone.)



Dernière édition par Icare le Mer 25 Nov - 19:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11562
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: La chanson napolitaine par Miranda Martino.   Sam 23 Mar - 8:47


La chanson napolitaine (Wikipédia)

La chanson napolitaine est un genre musical formé de chansons populaires originaires de la région de Naples, souvent des complaintes amoureuses ou des sérénades composées habituellement pour voix d'homme seule et chantées en napolitain.
Certaines de ces chansons de la tradition classique napolitaine (1830-1970) comme O sole mio, Torna a Surriento, Funiculì funiculà, Core' ngrato, Santa Lucia ou encore Guaglione ont acquis une renommée internationale. Il existe deux formes principales de chansons napolitaines : la tarentelle et la nenia. La première, d'un rythme très vif à 6/8, doit son nom à la tarentule, araignée dont on croyait qu'elle avait piqué ceux que ce rythme entraînant avait amenés à danser. La seconde prend son origine de l'homonyme latin "nenia", désignant les lamentations des pleureuses à l'adresse d'un défunt, lors des funérailles. Son rythme beaucoup plus lent s'accompagne d'une tonalité mineure évoquant souvent la mélancolie. On connaît enfin une troisième forme musicale chantée en dialecte napolitain, la villanella, mais elle est chantée à deux ou trois voix. Ce terme vient du mot "vilain", paysan. Au sens littéral, il s'agirait donc d'une chanson de paysan. Cette forme musicale a cependant été abordée par de nombreux compositeurs classiques.

La présence de la musique à Naples est attestée de fort longue date. Dès la fin du Moyen Âge, la cité atteint un haut degré dans l'expression de la musique polyphonique. Plusieurs compositeurs parmi lesquels Giovanni Domenico da Nola, Giovanni Tommaso Cimello (it), Roland de Lassus y séjournent de nombreuses années. Ils y composent d'ailleurs, sur des vers napolitains, une villanella fameuse : Sto core mio, "ce cœur à moi". Le peuple napolitain est friand de ces compositions qui se caractérisent par un refrain et qui se chantent dans les rues et les espaces publics, a capella ou accompagnées d'un flûtiau. C'est au XVIIIe siècle que la chanson napolitaine va connaître un fort développement créatif, la musique tenant une place de plus en plus importante dans la ville par la création de nombreux conservatoires1. L'ouverture du chemin de fer et du funiculaire pour monter au Vésuve est l'occasion de l'écriture de la chanson célèbre de « Funiculì funiculà », une des plus grandes chansons du folklore napolitain.



Ennio Morricone adorait ce chanteur, le préférant même à Caruso.
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3479
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: La chanson napolitaine par Miranda Martino.   Sam 23 Mar - 9:08

C'était bien agréable de me retrouver plongée dans une autre époque, un autre style, ça me faisait penser à ma grand-mère qui aimait chanter pour nous bercer avant de nous endormir... à mon enfance, à la mer, on entendait "O sole mio" en se promenant sur la digue, o nostalgie
Amusant la précision des 76 minutes ainsi que l'anecdote de la tarentule, merci pour ces bons moments qui inaugurent cette nouvelle journée
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11562
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: La chanson napolitaine par Miranda Martino.   Sam 23 Mar - 9:13

Eléments biographiques sur Miranda Martino (Wikipédia)

Miranda Martino est une chanteuse et actrice italienne née à Moggio Udinese le 29 octobre 1933. Elle fait ses débuts en 1955 lors du concours organisé par la RAI pour sélectionner les participants au prochain Festival de San Remo, 1956. Miranda Martino obtient un contrat de disque, puis commence à participer à des émissions de radio et de télévision différentes. En 1957, pour la première fois,  elle prend part à la Fête de Naples , où elle reviendra dans les deux années qui suivent. Ses débuts au Festival de San Remo se déroulent en 1959 , avec la chanson "La vie m'a donné à vous" . Dans la même année, elle obtient un grand succès avec la chanson "Ce soir je reviendrai"  et la chanson thème de la RAI: "La femme qui travaille" . Au début des années soixante, elle est devenue l'une des chanteuses les plus populaires en Italie, grâce à la participation des événements musicaux les plus importants de l'époque: retour à San Remo en 1960 et 1961 , et est également dans la course pour Cantagiro 1962 et diverses éditions de Canzonissima .

En 1963 , Miranda Martino commence sa carrière au théâtre, puis, au cours de la décennie, deviendra la vedette aux côtés d'acteurs tels que Erminio Macario , Nino Taranto. C'est un moment important dans sa carrière d'actrice, cependant, elle n'abandonne pas le monde de la chanson. Fait particulier, elle obtient le consentement des deux albums enregistrés respectivement en 1963 et 1967 , dans laquelle elle réinterprète de célèbres chansons napolitaines avec des arrangements de Ennio Morricone , participera également à plusieurs émissions de télévision.

Dans le domaine de la comédie musicale on notera les triomphes de Michael Galdieri , avec Carlo Dapporto , Miranda Martino, Gianni Musy , Genny Folchi , Ivy Holzer , Maria Grazia Audino , Maurizio Merli , Joseph Anatrelli , musique de Mario Bertolazzi , réalisé par Michael Galdieri, saison théâtrale 1964 1965 . Depuis les années soixante-dix, elle se consacre presque exclusivement à des récitals et des pièces de théâtre, des activités qui se poursuivent encore après. En 2000, la chanteuse/actrice remporte un énorme succès avec la comédie musicale "De Piedigrotta e Mahagonny", du dramaturge et metteur en scène italien Mario Moretti au "Drame de la rivière", dirigé par Sandro Damiani. En 2004, elle joue dans "La mer ne mouille pas plus Napoli ", écrit et réalisé par Arnolfo Petri, vaguement basé sur le roman de Anna Maria Ortese.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La chanson napolitaine par Miranda Martino.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La chanson napolitaine par Miranda Martino.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Autres styles musicaux-
Sauter vers: