Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Frans Brüggen à la flûte à bec

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
laudec

avatar

Nombre de messages : 3393
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Frans Brüggen à la flûte à bec   Jeu 7 Mar - 16:39

Frans Brüggen a un jour déclaré qu'il fallait avoir "une mentalité un peu particulière" pour jouer de le flûte à bec, autrement dit que tout interprète sérieux d'un instrument qui au premier abord peut sembler si limité du point de vue des moyens expressifs doit s'y intéresser passionnément, voire l'aimer de tout cœur, au-delà même de la musique. Sans cela, poursuivait-il, "il ne peut rien advenir de la flûte à bec ou de ceux qui en jouent".

On le sait, sa propre contribution à ce qu'il est "advenu" de la flûte à bec au cours de ces soixante dernières années est sans précédent. Lorsque, en 1954, à l'âge de vingt ans, Brüggen fut diplômé du Muzieklyceum de sa ville natale d'Amsterdam, l'idée de mener une carrière de flûtiste à bec soliste était pratiquement inouïe. Il avait aussi étudié la flûte moderne, mais l'intérêt croissant pour la musique ancienne qui se manifestait dans les années '50 allait créer les conditions idéales pour lui permettre de s'imposer comme celui qui fut sans doute le flûtiste à bec le plus influent du XXè siècle -cet intérêt- , mais aussi son immense talent, sa détermination et sa merveilleuse musicalité.

A la fin de la décennie, il était à son tour devenu professeur de flûte à bec au Muzieklyceum et au Conservatoire royal de La Haye, et pendant les années 1960 et au début des années 1970, ses interprétations - brillantes du point de vue technique mais jamais mécaniques, théâtrales et électrisantes mais toujours profondément musicales - firent de lui l'une des personnalités les plus respectées, charismatiques et admirées du monde de la musique baroque. Comme c'était souvent le cas à cette époque, sa virtuosité et sa curiosité firent qu'il s'intéressa aussi à la musique contemporaine. Les pièces composées à l'intention de Brüggen comprennent des œuvres de Luciano Berio, Louis Andriessen, Peter Schat, Makoto Shinoara et Maki Ishii. En 1971, il constitua un trio de flûtes à bec avant-gardiste dénommé Sour Cream avec deux de ses anciens élèves.

Je présenterai le coffret de 12 CD "Frans Brüggen Edition" dans un prochain message. Cette introduction est tirée du livret de ce coffret.
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3393
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: suite de"Frans Brüggen"   Ven 8 Mar - 12:33

Voici donc en ce qui concerne le coffret de 12 CD que j'ai le plaisir de découvrir chaque jour un peu plus avant et qui pour une débutante en flûte à bec comme moi représente une mine d'or d'inspiration et de bonheur d'écoute.

Les enregistrements de ce coffret ont tous été réalisés entre 1962 et 1979 pour Das Alte Werk, branche pionnière spécialisée dans la musique ancienne.
Ils présentent Brüggen dans des pages qui englobent plus de cent cinquante années de répertoire de flûte à bec en compagnie de quelques autres contemporains légendaires en matière de musiqua ancienne et notamment le claveciniste Gustav Leonhardt, le violoncelliste Anner Bylsma et le violoncellieste/gambiste Nikolaus Harnoncourt, trois figures phares du grand mouvement radical d'interprétation de l'époque, qui reprenait les instruments et les styles du jeu correspondant à la musique de la renaissance et de l'ère baroque. Pour eux, cela signifiait rechercher et apprivoiser les instruments originaux, mais aussi convaincre les facteurs de produire des copies fidèles aux modèles historiques. Brüggen lui-même ne se contenta pas seulement de rassembler une impressionnante collection de flûtes à bec et de flûtes historiques mais encouragea également des artisans comme Martin Skowroneck (qui par la suite se fit un nom en fabriquant les clavecins de Leonhardt), Hans Coolsma, Friedrich von Huene et Frederick Morgan à créer eux-mêmes de nouveaux instruments, répliques des anciens. Le don de Brüggen pour relever les différents défis posés par ces différents instruments et de découvrir et réaliser leurs caractères individuels est reflété par les interprétations proposées dans ces interprétations-ci, dans lesquelles on peut l'entendre jouer de bien plus de vingt flûtes à bec différentes qui sont toutes, soit des instruments originaux, soit des copies modernes.

Près d'un demi-siècle plus tard, ces enregistrements constituent un témoignage important pour des oreilles habituées à toutes sortes de sonorités "d'époque" , car ce sont la musicalité inquisitrice, l'esprit de découverte et la foi en leur mission d'interprètes comme Brüggen, Leonhardt, Bylsma et Harnoncourt qui ont contribué à forger la manière dont nous concevons la musique baroque aujourd'hui. Etant donné qu'il joue ici l'instrument auquel est confiée la mélodie, Brüggen semble presque inévitablement être la présence dominante, mais quoi qu'il en soit, la puissance de sa personnalité musicale ne fait aucun doute, exprimée par le biais d'une technique sans faille, de sonorités pures et éclatantes, d'une parfaite maîtrise du souffle, d'infinies et subtiles variations d'articulation et de phrésé, et d'un sens de la rhétorique puissamment communicatif. EN jetant un œil aux articles dithyramvbiques de la revue Gramophone d'alors, on mesure la force de l'impact de Brüggen : "une pure perfection", "un vrai triomphe" {...}vif et joyeux comme jamais on ne l'avait entendu {...} une interprétation virtuose de haut vol (Sonates de Händel), "sans reproche : élégant, plein d'allant , profondément musical ... et j'en passe ...

Professeur exigeant mais attentif, Brüggen a renoncé à enseigner dans les conservatoires au début des années '70 après avoir prodigué à la flûte à bec toute une génération de virtuoses et de professeurs néerlandais - y compris Kees Boeke, Walter van Hauwe et Marion Verbruggen - et avoir fait de la Hollande un centre d'excellence pour cet instrument. Ses activités d'instrumentiste sont elles aussi passées au second plan une fois qu'il eut fondé l'Orchestre du XVIIIè siècle en 1981 et se fut consacré à la direction d'orchestre, carrière qui lui a valu presque autant déloges que lorsqu'il était soliste virtuose. {...}
Aujourd'hui, il peut se targuer d'avoir dirigé des orchestre d'instruments anciens et des formations "modernes" de Zurich à Chicago et de la Norvège à Salzbourg, et depuis 1992, il est le premier chef invité (avec Sir Simon Rattle) de l'Orchestre de le Age des Lumières à Londres.
(Lindsay Kemp, traduit par David Ylla-Somers)


Je donnerai le contenu des CD dans un prochain message... fatiguée d'écrire...
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3393
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: suite et fin pour Frans Brüggen   Dim 10 Mar - 17:13

Voici donc le contenu des 12 CD que je déguste jour après jour à petites doses depuis un mois déjà /
CD 1

Georg Philipp TELEMANN (1681-1767)

Sonates et Fantaisies pour flûte à bec :
Sonate en Fa majeur, TWV 41:F2
Fantaisie en ré mineur, TWV 40:4
Sonate en si bémol majeur, TWV 41:B3
Fantaisie en sol mineur, TWV 40:9
Sonate en ut majeur, TWV 41:C5
Fantaisie en la mineur, TWV 40:11Fantaisie en ut majeur, TWV 40:2
Sonate en fa mineur , TWV 41:f1
Fantaisie en si bémol majeur, TWV 40:12
Sonate en ré mineur, TWV 41:d4
Fantaisie en fa majeur, TWV 40:8
Sonate en ut majeur, TWV 41:C2
avec
Frans Brûggen à la flûte à bec
Anner Bylsma au violoncelle
Gustave Leonhardt au clavecin

CD 2

Sonates italiennes pour flûte à bec

Arcangelo CORELLI (1653-1713) : Variations sur "La Follia" en sol mineur, op n° 12
Francesco BARSANTI (1690-1772) : Sonate en ut majeur
Francesco Maria VERACINI (1690-1768) : Sonate op 13, n° 6 en sol mineur
Diogenio BIGAGLIA (1676-1745) : Sonate en la mineur
Nicolas CHEDEVILLE (1705-1782) : Sonate op 13, n°6 en sol mineur
Benedetto MARCELLO (1686-1739) Sonate op 2 n° 11 en ré mineur
Arcangelo CORELLI : Sonate op 5, n° 4 en fa majeur
Francesco Maria VERACINI / Sonate en la mineur
avec
Frans Brüggen à la flûte à bec
Anner Bylsma au violoncelle
Gustav Leonhardt au clavecin

CD 3

Musique anglaise pour ensemble instrumental

Anthony HOLBORNE (? 1584- ? 1602) :Danses et airs a4
John TAVERNIER (c. 1490-1545) : In Nomine a4
Christopher TYE (c. 1505-1572) : In Nomine (CRYE) a5
William BYRD (1545-1623) : In Nomine a5
Thomas MORLEY (1557-1602) : La Girandola a2; Il Lamento a2 ; La Caccia a2
George JEFFREYS (c. 1610-1685) : Fantaisie a3
Andrew PARCHAM (avant 1700) : Solo en sol majeur
Robert CARR (17 e siècle) : Divisions upon an Italian ground
William BABELL (c. 1690-1723) : Concerto en ré majeur
Johann Christoph PEPUSCH (1667-1752) : Sonate n° 4 en Fa majeur
Henry PURCELL (1659-1695) : Chaconne "Three parts upon a ground" en fa majeur
avec
BRUGGEN Consort, dirigé par Frans Brüggen
Kees BOEKE, Walter Van Hauwe aux flûtes à bec
Marie LEONHARDT, Alda STUUROP? Antoinette van den Hombergh, Lucy van Dael aux violons
Fred NIJENHUIS à la double basse
Anner BYLSMA, Wouter MOLLER au violoncelle
Nikolaus HARNONCOURT viole basse
Gustav LEONHARDT et Bob van Asperen au violoncelle

CD 4

Musique pour flûte à bec, début du Baroque

Jacob VAN EYCK (1589-1657) : Batali ;Doen Daphne d'over schoone Maeght ; Pavane Lachryme ; Engels Nachtegaaltje
Girolamo FRESCOBALDI (1583-1643): Canzon per Canto solo e Basso continuo "La Bernardina"
Giovanni Paolo CIMA (C. 1570_1622) : Sonate en ré majeur et sonate en sol majeur.
Giovanni Battista RICCIO (fl 1609-1621) : Canzon en la majeur ; Canzon en la majeur "La Rosignola)
Samuel SCHEIDT (1587_1654) : Paduan en ré majeur ; Anon, Sonate en sol majeur

CD 5

Musique de chambre du Baroque tardif:

Georg Philipp TELEMANN : Quartet en sol majeur
Jean-Baptiste LOEILLET (1680-1730) : Quintet en si mineur
Johann Joachim QUANTZ (1697-1773) : Trio Sonate en ut majeur
Alessandro SCARLATTI (1660-1725 : Sonate en fa majeur
Johann MATTHESON (Sonate IV en sol mineur op 1 n° 3

CD 6

Suites françaises pour flûte à bec

Charles DIEUPART (après 1667-1740) : Suite en sol majeur
Jacques-Martin HOTTETERRE Le Romain (1674-1763) : Première Suite de Pièces à deux dessus sans basse continue, op 4
Charles DIEUPART : SUITE EN LA MAJEUR

CD 7

Sonates françaises pour flûte à bec

Philibert DE LAVIGNE (c. 1700-1750) : Sonate en ut majeur
Joseph Bodin DE BOISMORTIER (1689-1755) : Sonate en si bémol majeur
Anne Danican PHILIDOR (1681-1728) : Sonate en ré mineur
Louis-Antoine DORNEL (c. 1680-1756) : Sonate en si bémol majeur
François COUPERIN le grand (1668_1733) : Le rossignol -en-amour

CD 8

Antonio VIVALDI / CONCERTOS DE CHAMBRE

RV 94 - RV 92 - RV 105 - RV 87 - RV 108 -RV 441- RV 442

CD 9

George Frideric HANDEL (1685-1759)

Sonates pour flûte à bec : HWV 362 - 365 - 377 - 360 - 367a- 369 -389

CD 10

Georg Philipp TELEMANN

ouVERTURE EN LA MINEUR TWWWV 55 a2
Concerto en ut majeur
Concerto en fa majeur à 6

CD 11

Johann Sebastian BACH (16885-1750)

Musique de chambre et musique pour orchestre :
Concerto en fa majeur BWV 1057
Trio Sonate en sol majeur BWV 1039
Concerto en la mineur BWV 1044
Sonate concerto

CD 12

Sonates et concertos pour flûte à bec

Jean-Paptiste LOEILLET : Sonate en ut mineur
Giuseppe SAMMARTINI (1695- 1750) : Concerto en fa majeur
G. F. HANDEL : Trio Sonate en si mineur HWV 386b
Jacques-Christophe NAUDOT (c. 1690-1762) : Concerto en sol majeur
J.B. LOEILLET : Sonate en sol majeur
G.P. TELEMANN : Concerto en mi mineur

Voilà, ouf, c'est plus agréable de les écouter que de transcrire ! mais j'écoutais en transcrivant, bonne lecture !
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Frans Brüggen à la flûte à bec   Lun 11 Mar - 14:45

Ca fait beaucoup en effet!
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
laudec

avatar

Nombre de messages : 3393
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Frans Brüggen à la flûte à bec   Dim 19 Mai - 13:11

Voici quelques échantillons des interprétations de Frans Bruggen, il y a tant d'intériorité dans sa façon d'interpréter, c'est à chaque fois comme une prière que je peux faire mienne.  Merci Frans ! et merci Gustav (décédé depuis peu mais bien présent par sa musique).

Dans sa sonate en la op 1 n° 4 de Haendel avec Gustav Leonhardt au clavecin  I love you  :



Dans la sonate en G de Willem de Fesch avec Gustav Leonhardt au clavecin : ici

et la "pavane lachrimae" de Jacob van Eyck, carillonneur , compositeur, organiste et flûtiste,  aveugle de naissance, directeur du carillon de Utrecht aux Pays-Bas. I love you

Jacob van Eyck 1590-1657



Dernière édition par laudec le Lun 18 Aoû - 12:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11298
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Frans Brüggen à la flûte à bec   Dim 19 Mai - 22:37


Très beau, avec une préférence pour la seconde vidéo. La classe! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6567
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Frans Brüggen à la flûte à bec   Jeu 14 Aoû - 14:02


DÉCÈS DE FRANS BRÜGGEN
Le 13 août 2014

Le chef d’orchestre et flûtiste Frans Brüggen est décédé à l’âge de 79 ans. Né en 1934 à Amsterdam, il y étudie la flûte, la flûte à bec et la musicologie. À l’âge de 21 ans, il est nommé professeur au Conservatoire de La Haye. Il est alors un virtuose reconnu de la flûte à bec et de la flûte baroque. En 1981, il fonde l’Orchestre du XVIIIe siècle (Orkest van de Achttiende Eeuw) basé à Amsterdam. Il enregistre pour la firme Philips de nombreux disques particulièrement remarqués : Symphonies de Haydn, Mozart, Schubert, Mendelssohn, et Beethoven et des œuvres de Bach et Rameau.

Il était régulièrement invité des grands orchestres symphoniques comme le Concertgebouworkest d’Amsterdam ou l’Orchestra of the Age of Enlightenment de Londres. En France, il avait été un invité très régulier de l’Orchestre de paris entre 1995 et 2005
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16541
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Frans Brüggen à la flûte à bec   Jeu 14 Aoû - 16:34

Décidément cet été aura été bien triste pour la musique...
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3393
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Frans Brüggen à la flûte à bec   Lun 18 Aoû - 12:12

J'ai été bien triste de le savoir si malade ces dernières années et malgré tout toujours debout et présent avec son orchestre du XVIIIe siècle jusqu'au bout ...  Merci Frans pour tout ce que tu as transmis de beau depuis tant d'années aux flûtistes à bec et aux amateurs de musique ancienne !
en hommage, Frans Bruggen avec Kees Boeke et Walter van Hauwe et leur trio : Sour Cream qui joue : Sit Fast de Christopher Tye (1505-1572)


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Frans Brüggen à la flûte à bec   

Revenir en haut Aller en bas
 
Frans Brüggen à la flûte à bec
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les interprètes-
Sauter vers: