Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-12%
Le deal à ne pas rater :
Carte cadeau Cdiscount : payez 220€ et recevez 250€ à dépenser
220 € 250 €
Voir le deal

 

 Stefan Wolpe (1902-1972)

Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26303
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

Stefan Wolpe (1902-1972) Empty
MessageSujet: Stefan Wolpe (1902-1972)   Stefan Wolpe (1902-1972) Empty2006-11-11, 17:40

Stefan Wolpe (25 août 1902 – 4 avril 1972) est un compositeur d'origine allemande.

Wolpe naît à Berlin. Il intègre le Conservatoire à l'âge de 14 ans. Il étudie la composition avec Franz Schreker et Ferruccio Busoni. Il fréquente également le Bauhaus et rencontre des dadaistes, mettant en musique le poème Anna Blume de Kurt Schwitters.

Entre 1929 et 1933, il écrit une musique atonale, utilisant le dodécaphonisme d'Arnold Schönberg. Cependant, probablement influencé par les idées de Paul Hindemith sur le rôle social de la musique (Gebrauchsmusik), et socialiste convaincu lui-même, il écrit un certain nombre de pièces pour des syndicats ouvriers et des troupes de théâtre communistes. Il simplifie son style, y incluant des éléments de jazz et de musique populaire. Ses chansons rivalisent de succès avec celles de Hanns Eisler.

A l'arrivée des Nazis au pouvoir, Wolpe, Juif et communiste, fuit le pays à travers la Roumanie et la Russie, et s'installe en Autriche en 1933-1934, où il rencontre Anton Webern, avec qui il étudie. De 1934 à 1938, il part pour la Palestine, où il écrit des chansons simples pour les kibboutzim. Les compositions qu'il effectue pour les grands concerts demeurent complexes et atonales. Cela explique en partie le non-renouvellement de son contrat pour l'année 1938-1939.

En 1938, Wolpe déménage à New York, aux États-Unis d'Amérique, où il s'associe au cours des années 1950 aux peintres expressionnistes abstraits. De 1952 à 1956, il dirige le département musique de Black Mountain College, retournant enseigner l'été à Darmstadt en Allemagne. Morton Feldman, Ralph Shapey, David Tudor et Charles Wuorinen furent notamment ses élèves.

Ses compositions à partir de cette période sont tour à tour dodécaphoniques, diatoniques, construites sur les gammes arabes (comme la maqam saba) qu'il avait entendues en Palestine, ou sur d'autres modes d'organisation tonale. Son travail, radical, n'allait cependant pas jusqu'au pointillisme de compositeurs comme Pierre Boulez, Wolpe préférant employer des phrases à l'expressivité plus conventionnelle.

Atteint de la maladie de Parkinson en 1964, il mourut à New York en 1972.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15396
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Stefan Wolpe (1902-1972) Empty
MessageSujet: Re: Stefan Wolpe (1902-1972)   Stefan Wolpe (1902-1972) Empty2013-02-02, 19:07

C'est un compositeur que je ne connaissais que de nom jusqu'au jour où je décidai de me laisser tenter par un cd réunissant plusieurs de ses oeuvres dont sa première symphonie et sa cantate "YIGDAL" pour solistes, choeur et orgue. J'ignorais qu'il s'était exprimé dans le domaine de la musique légère, écrivant des chansons en Allemagne, devenant ainsi un sérieux concurrent à Hanns Eisler ni qu'il en composa en Israël. Effectivement, ce qu'il composa dans le domaine du concert présente une oeuvre de structure plus complexe, introduisant des éléments dodécaphoniques, diatoniques et même sériels comme le démontre, par exemple, sa "Chamber Piece I " pour 14 musiciens qui, pour le coup, ne m'a pas fait une grande impression. Elle m'a même, disons le, rasé de près! Hehe Heureusement, sa première symphonie, bien que dépourvue de tout élan romantique et d'écriture très moderne, a de la chair et du ventre. Riche de trouvailles rythmiques, de gestes intenses et fragmentés, riche également de sonorités généreuses qui s'entrechoquent les unes aux autres dans des cadences ininterrompues, la symphonie contourne habilement le pointillisme et l'austérité boulezienne au profit d'une architecture orchestrale toute en mouvement et finalement captivante, voire ludique dans ce qu'elle déploie comme phrases très expressives et d'une progression quasi-mathématique. Le troisième mouvement est le sommet de cette symphonie!

La bonne idée de configuration sur ce disque fut d'avoir couplé cette Symphonie N°1 (1994) avec une oeuvre de même envergure mais dans un style et un caractère très différents. Le style de la symphonie étant d'un tempérament très "moderne" et exalté, la Cantate YIGDAL présente, au contraire, une oeuvre vocale puissante et expressive mais de forme plus classique, voire "conventionnelle". La position du compositeur est déjà moins intellectuelle, beaucoup plus axée sur le lyrisme et la "beauté" au point que, là encore, j'ai pu déceler une influence bachienne - à moins que ce soit mon admiration infaillible pour le maître baroque qui fait que je le vois partout en ce moment Hehe - toujours est-il que cette cantate qui possède ses beaux moments d'intensité et fait parfois la part belle à l'orgue d'église, m'a complètement conquis et pourrait aisément, j'en suis presque sûr, flatter l'oreille de Jean et Joachim. C'est l'oeuvre qui me plait le plus, finalement, plus encore que la première symphonie qui est pourtant plus "moderne" et fait que je suis heureux de m'être laissé tenter par ce cd "Arte Nova". Stefan Wolpe (1902-1972) 333455 Stefan Wolpe (1902-1972) 333455
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël

Raphaël

Nombre de messages : 45
Age : 64
Date d'inscription : 08/10/2010

Stefan Wolpe (1902-1972) Empty
MessageSujet: Re: Stefan Wolpe (1902-1972)   Stefan Wolpe (1902-1972) Empty2013-02-02, 22:31

Stefan Wolpe a écrit au moins deux opéras, "Zeus und Elida", op.5a et "Schöne Geschichten", op.5b (!). Seul le premier peut vraiment ressortir de l'opéra. On est dans les roaring twenties, donc Wolpe est plutôt proche d'Eisler, Weill, Hindemith, voire George Antheil, Stravinsky ou Varèse.
L'Elida en question n'existe pas vraiment. Zeus descend sur terre, en Allemagne, "en civil", et entend parler de cette Elida, dont il trouve le nom très beau à cause de sa consonnance grecque. Mais Elida était le nom d'un produit de beauté assez populaire, une sorte d'équivalent germain de Bébé Cadum. L'opéra sera considéré comme dégénéré par Goebbels.
Les "Schöne Geschichten" n'ont même pas la forme d'un opéra, plutôt d'une suite de lieder au ton dadaïste.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15396
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Stefan Wolpe (1902-1972) Empty
MessageSujet: Re: Stefan Wolpe (1902-1972)   Stefan Wolpe (1902-1972) Empty2013-02-02, 22:49


Intéressantes informations. Aimant les compositeurs auxquels tu fais référence, j'aimerais beaucoup découvrir "Zeus und Elida" que les nazis trouvaient dégénéré.
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël

Raphaël

Nombre de messages : 45
Age : 64
Date d'inscription : 08/10/2010

Stefan Wolpe (1902-1972) Empty
MessageSujet: Re: Stefan Wolpe (1902-1972)   Stefan Wolpe (1902-1972) Empty2013-02-06, 16:51

"Zeus & Elida" , dirigé par Werner Hebers, figure sur un disque Decca, collection "Entartete Musik", donc épuisé, je pense. A vérifier sur Amazon.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15396
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Stefan Wolpe (1902-1972) Empty
MessageSujet: Re: Stefan Wolpe (1902-1972)   Stefan Wolpe (1902-1972) Empty2013-02-06, 17:22


Tu as déjà écouté cet opéra?
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël

Raphaël

Nombre de messages : 45
Age : 64
Date d'inscription : 08/10/2010

Stefan Wolpe (1902-1972) Empty
MessageSujet: Re: Stefan Wolpe (1902-1972)   Stefan Wolpe (1902-1972) Empty2013-02-07, 13:51

Bien sûr, je l'ai! Il ne dure qu'une demi-heure, mais c'est un "vrai" opéra, avec solistes, choeur, orchestre et quelques morceaux de bravoure.

Sur scène, pour que la soirée ait une durée "normale", il était couplé avec l'opus 5 bis, qui est davantage une suite de "chansons" individuelles. la plus longue fait 7 minutes, la plus brève 25 secondes. Mais il y avait une mise en scène qui fait ressortir cet opus 5 bis au style opéra.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15396
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Stefan Wolpe (1902-1972) Empty
MessageSujet: Re: Stefan Wolpe (1902-1972)   Stefan Wolpe (1902-1972) Empty2013-02-07, 14:02


Vu que tu as cité en référence George Antheil, connais-tu aussi son opéra The Brothers? Bien que j'en ai qu'une connaissance audio, je l'apprécie beaucoup. Celui de Wolpe est-il un peu dans cet esprit?
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël

Raphaël

Nombre de messages : 45
Age : 64
Date d'inscription : 08/10/2010

Stefan Wolpe (1902-1972) Empty
MessageSujet: Re: Stefan Wolpe (1902-1972)   Stefan Wolpe (1902-1972) Empty2013-02-07, 14:50

Hélas, mon cher Icare, je ne puis te répondre, je ne connais pas encore cet opéra d'Antheil. Je me souviens juste d'une bonne critique dans "Diapason".

Le rapprochement que je faisais avec Antheil venait surtout d'une influence jazz/motorisme.

Plus pertinent, en ce qui concerne le traitement vocal, serait le rapprochement avec le Schulhoff de la même époque.

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15396
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Stefan Wolpe (1902-1972) Empty
MessageSujet: Re: Stefan Wolpe (1902-1972)   Stefan Wolpe (1902-1972) Empty2013-02-07, 15:36

Le peu que je connais de SCHULHOFF me plait déjà beaucoup et il fait partie des compositeurs que je cible pour cette année 2013. Ces derniers jours, lorsque je me suis rendu à "Mélomania", anciennement La Chaumière, j'ai trouvé de la musique de chambre de Stefan Wolpe, au moins deux cd, mais je ne me suis pas laissé tenter. J'étais déjà trop content de trouver des cd contenant des oeuvres inédites de Geoffrey BURGON, Piotr MOSS et de Dominique PRESCHEZ, compositeurs attachants et trop rarement édités pour que je laisse filer. Cependant, si je tombe sur l'opéra de Wolpe que tu as mentionné, je n'hésiterai pas à en faire une priorité car mon intuition et ma curiosité pour cette oeuvre sont trop fortes. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22478
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Stefan Wolpe (1902-1972) Empty
MessageSujet: Re: Stefan Wolpe (1902-1972)   Stefan Wolpe (1902-1972) Empty2021-07-01, 17:55

Icare a écrit:
la Cantate YIGDAL présente, au contraire, une oeuvre vocale puissante et expressive mais de forme plus classique, voire "conventionnelle". La position du compositeur est déjà moins intellectuelle, beaucoup plus axée sur le lyrisme et la "beauté" au point que, là encore, j'ai pu déceler une influence bachienne - à moins que ce soit mon admiration infaillible pour le maître baroque qui fait que je le vois partout en ce moment Hehe - toujours est-il que cette cantate qui possède ses beaux moments d'intensité et fait parfois la part belle à l'orgue d'église, m'a complètement conquis et pourrait aisément, j'en suis presque sûr, flatter l'oreille de Jean et Joachim.

C'est la première fois que j'écoute cette cantate Yigdal, et j'approuve entièrement ton commentaire : mon oreille est flattée, comme tu l'écris Mains



https://www.youtube.com/watch?v=IRRZr1XA0Eg

Connais-tu l'objet de cette cantate, son livret ?
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15396
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Stefan Wolpe (1902-1972) Empty
MessageSujet: Re: Stefan Wolpe (1902-1972)   Stefan Wolpe (1902-1972) Empty2021-07-01, 21:05


L'objet de la cantate Yigdal de Stefan Wolpe: un texte de Moses Maimonides:

Loue Dieu,
l'Eternel,
l'Ultime,
l'Unique,
qui est au-dessus des sens,
indescriptible,
lui, l'origine de l'être.
Il révèle son pouvoir,
lui le maître de l'univers.
Il éclaire les prophètes
afin qu'ils annoncent sa vérité.
Comme Moïse n'était pas un prophète en Israël
à qui le Dieu s'ouvrirait.
A Moïse, il donna une loi vraie,
nous la suivons.
Il ne rompra pas
cette alliance.
Il connait les pensées
et le destin de chacun.
Il récompense justement la loyauté
et punit l'indocilité.
Il enverra le Messie - puisse-t-il le faire bientôt -
pour faire advenir le jour de la Rédemption
et éveiller les morts dans l'amour.
Qu'il soit toujours loué.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22478
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Stefan Wolpe (1902-1972) Empty
MessageSujet: Re: Stefan Wolpe (1902-1972)   Stefan Wolpe (1902-1972) Empty2021-07-02, 20:36

C'est donc une cantate d'église... même s'il ne s'agit pas d'une cantate chrétienne Wink

Icare a écrit:
Il enverra le Messie - puisse-t-il le faire bientôt -
pour faire advenir le jour de la Rédemption
et éveiller les morts dans l'amour.

C'est vrai que pour les juifs, le Messie n'est pas encore arrivé. Nous aurions bien besoin d'un Messie pour secouer le monde de fous et de brutes actuel...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Stefan Wolpe (1902-1972) Empty
MessageSujet: Re: Stefan Wolpe (1902-1972)   Stefan Wolpe (1902-1972) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Stefan Wolpe (1902-1972)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: