Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Jan van Gilse (1881-1944)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16203
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Jan van Gilse (1881-1944)   Dim 20 Jan - 18:58

Jan Pieter Hendrik van Gilse (Rotterdam, 11 mai 1881 - Oegstgeest, 8 Septembre 1944) est un compositeur et chef d'orchestre néerlandais. Parmi ses œuvres les plus renommées,  cinq symphonies et l'opéra en langue néerlandaise Thijl.


Issu d'une famille de théologiens, Jan van Gilse a montré une aptitude précoce pour le piano et la composition. À partir de 1897, il étudie au conservatoire de Cologne. Après son maître, Franz Wüllner, décédé en 1902, il poursuit ses études avec Engelbert Humperdinck à Berlin. De 1909 à 1911, il a étudié en Italie. En 1901, van Gilse a reçu le Prix Beethoven-Haus de Bonn pour sa première Symphonie en fa majeur; En 1906, le prix Michael Beer lui a été décerné pour sa Troisième Symphonie, «Erhebung» («Résurrection»; pour soprano solo et orchestre).
En plus de composer, van Gilse rapidement développé un intérêt pour la conduite d'orchestre. Il a commencé à l'opéra de Brême, un poste qui a été suivi à Munich et Amsterdam. Après l'éclatement de la Première Guerre mondiale, il est retourné aux Pays-Bas. De 1917 jusqu'en 1922, il était le chef d'orchestre de l'Orchestre municipal d'Utrecht (Utrechtsch Stedelijk Orkest).

En 1921, van Gilse a démissionné après un conflit avec le conseil d'administration de l'orchestre. Van Gilse avait été attaqué pendant un certain temps par le compositeur et critique musical Willem Pijper dans le quotidien Dagblad d'Utrecht, attaques qui ont grandi dans la méchanceté au fur et à mesure du temps. La demande de Van Gilse de se voir refuser l'accès à des concerts a été bloqué par Pijper pendant un tel laps de temps qu'il a perdu la foi et a démissionné. Le conseil d'administration lui a même refusé un concert d'adieu.

Huit ans plus tard, Van Gilse mit son expérience à Utrecht par écrit. L'autobiographie était importante, et contient près de 350.000 mots. Cependant, parce qu'il n'a pas épargné quelqu'un ou quelque chose (y compris lui-même), van Gilse doutait que le manuscrit ne saurait jamais voir la lumière du jour. Il a finalement été édité et publié en 2003.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, van Gilse a participé activement au mouvement de résistance contre l'occupation allemande des Pays-Bas. Ses deux fils, qui étaient aussi des combattants de la résistance, ont été tués par les occupants avant que van Gilse ne succombe lui même (probablement à la pneumonie), à ​​l'automne 1944. Pour protéger son abri, il a été enterré dans une tombe anonyme à l'extérieur du village de Oegstgeest.



De 1933 à 1937, van Gilse servi comme directeur du Conservatoire d'Utrecht. Il a également été actif dans la protection des intérêts des compositeurs des Pays-Bas. En 1911, van Gilse a été l'un des fondateurs de la Société des musiciens néerlandais (van Nederlandse Genootschap Componisten ou Geneco). Un an plus tard, il a contribué à la création du Bureau néerlandais des droits d'auteur de musique (Buma).


Le style du début des compositions de Van Gilse est redevable de la fin du romantisme allemand. Après environ 1920, cependant, il devient plus moderniste. Son opéra Thijl (1940), souvent considéré comme son chef-d'œuvre, et sans doute l'opéra le plus important dans l'histoire musicale hollandaise, est l'une de ses dernières œuvres et d'une conception tout à fait individuelle. Une tentative par les occupants allemands pour détruire tous les travaux de van Gilse a été empêchée par ses collaborateurs.
Récemment, l'intérêt pour van Gilse a augmenté, aidé par la publication de son autobiographie (édité par Hans van Dijk) et une biographie.  Le label allemand CPO a enregistré ses cinq symphonies, avec des plans en cours pour enregistrer l'opéra Thijl dans un avenir proche, le tout sous la direction du chef d'orchestre David Porcelijn.


Oeuvres principales

Symphonies:

Symphony No. 1 in F major (1900–01; recorded)
Symphony No. 2 in E flat major (1902–1903; recorded)
Symphony No. 3 in D minor, "Erhebung" for soprano and orchestra (1903; recorded)
Symphony No. 4 in A major "Printemps" (1910–1915; recorded)
Symphony No. 5 in D major (Fragment; 1922)


Orchestral works:

Concert Overture in C minor (1900; recorded)
Variations on a St. Nicholas Song for small orchestra (1908)
Three Dance Sketches for piano and small orchestra (1925–26)
Prologus brevis (1928)
Praeludium to "Der Kreis des Lebens" (1928)
Small Waltz (1936)
Treurmuziek bij den dood van Uilenspiegel, from the opera Thijl (1940; recorded)
Andante con moto (date uncertain, after 1935)


Musique de chambre

Nonet pour hautbois, clarinette, basson, cor, 2 violons, alto, violoncelle et contrebasse (1916)
Quatuor à cordes (1922)
Trio pour flûte, violon et violoncelle (1927)


Works for voice(s) & orchestra:

De waterielie, for mezzo-soprano (or contralto) and orchestra (1899)
Sulamith, cantata for soprano, tenor, baritone, chorus and orchestra (1901–02; recorded)
Two Songs for voice and orchestra (1903)
Eine Lebensmesse, cantata after Richard Dehmel for soprano, tenor, chorus and orchestra (1903–04)
Three Songs for medium voice and orchestra (1904-05)
Gitanjali Songs from Tagore for soprano and orchestra (1915)
Der Kreis des Lebens, cantata for soprano, tenor, chorus and orchestra (1928–1929)
Rotterdam, declamatorium on a text by Jan Prins (unfinished; 1942)


Operas:

Frau Helga von Stavern, opera on a text by Van Gilse, in German (1911–13)
Thijl, opera after Charles de Coster's novel The heroic, jolly and notorious acts of Uilenspiegel and Lamme Goedzak in Flanders Country and elsewhere, on a libretto by Hendrik Lindt (1940; recorded)


Dernière édition par joachim le Jeu 29 Jan - 20:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16203
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Jan van Gilse (1881-1944)   Dim 20 Jan - 20:48

Très belle musique, n'est ce pas ?





Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16203
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Jan van Gilse (1881-1944)   Mar 12 Jan - 20:34

Après avoir écouté ses deux premières symphonies, ce CD :




voici sa longue troisième symphonie (63 minutes) "Erhebung" (Elévation), avec soprano solo dans les troisième et cinquième mouvements qui interprète deux poésies du Cantique des Cantiques. J'y trouve une certaine influence wagnérienne.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jan van Gilse (1881-1944)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jan van Gilse (1881-1944)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: