Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Martin-Pierre D'Alvimare (Dalmivare)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 18028
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Martin-Pierre D'Alvimare (Dalmivare)   Dim 13 Jan - 12:46

Martin-Pierre Dalvimare (marquis D'Almivare) est un harpiste et compositeur français, né le 18 septembre 1772 à Dreux, où il est mort le 13 juin 1837.

Issue d'une famille distinguée, il apprit la musique comme art d'agrément, mais, après les troubles de la révolution de 1789, il fut obligé d'en faire une ressource. Il avait acquis un talent remarquable de harpiste, aussi, dès qu'il arriva à Paris, il y produisit une assez vive sensation. D'ailleurs, comme homme du monde, possédant des connaissances variées, il était bien acceuilli partout, et il eut ainsi des liaisons d'amitié avec les artistes et les gens de lettre les plus renommés de l'époque. On voit par l'acte de mariage du poète Legouvé daté du 15 pluviose an XI (février 1803), que Dalvimare fut un des témoins, et qu'il avait alors 32 ans révolus. Admis comme harpiste à l'opéra dès l'an VIII (1800), il eut sa nomination définitive à cette place au mois de fructidor an IX. A l'époque de la formation de la musique particulière de Napoléon, Dalvimare en fut aussi nommé harpiste. En septembre 1807, il eut le titre de maître de la harpe de l'impératrice Joséphine. Ensuite, un heureux changement dans sa fortune ayant permis à cet artiste de renoncer à l'exercice de son talent pour vivre, il donna sa démission de toutes ses places le 12 mars 1812 et se retira à Dreux jusqu'à sa mort en 1837.

Curieusement, après sa retraite, Dalvimare n'aimait pas parler de sa carrière d'artiste, pourtant tout à fait honorable, et voulait faire oublier jusqu'à ses succès. Son premier ouvrage fut une symphonie concertante pour harpe et cor, qu'il composa avec Frédéric Duvernoy, et qu'il publia en 1798. Cependant il publia comme opus 1 un recueil de romances avec accompagnement de piano et de harpe. En 1809, il composa pour le théâtre Feydeau un opéra comique en 1 acte, Le Mariage par imprudence qui n'eut pas de succès.


Oeuvres

Trois sonates pour harpe et violon ad libitum, op 2, 9, 12, 14, 15, 18 (3 par opus)
Grande sonate pour harpe avec violon, op 33
3 Duos pour harpe et piano, n° 1 op 22, n° 2 sans opus, n° 3 op 31
Concerto pour harpe et orchestre en ut majeur, op 30
Premier et Deuxième duo pour 2 harpes
Plusieurs morceaux pour cor et harpe composés avec Frédéric Duvernoy
Symphonie concertante pour cor, harpe et orchestre, avec Duvernoy (1798)


Harpe seule

Recueil de romances, op 4, 13, 15, 20
3 Sonates op 14
3 Grandes Sonates, op 18
Thème varié pour harpe, op 21
Scène pour la harpe, op 23
Fantaisie sur le pas russe, op 24
Airs russes variés, op 25
Recueil d'airs connus pour la harpe
Fantaisie et variations sur l'air de Léonce
Air tyrolien varié
Airs des Mystères d'Isis en pot-pourris et variés
Fandango des Noces de Gamache varié
Fantaisie sur l'air Mon coeur soupire
Fantaisie sur l'air Un jeune troubadour
Fantaisie sur un thème donné
Fantaisie et douze variations sur un air piémontais
Fantaisie et variations sur l'air Charmant ruisseau
Airs et ouvertures d'opéras arrangés pour la harpe


Musique vocale

Egle, opéra comique (1788)
Le Mariage par imprudence, opéra comique (1809)
Revenir en haut Aller en bas
 
Martin-Pierre D'Alvimare (Dalmivare)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: