Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

  Dino (Timoteo) SALUZZI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11300
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Dino (Timoteo) SALUZZI   Jeu 20 Déc - 18:18

Timoteo Saluzzi plus connu sous le nom de Dino Saluzzi est un musicien spécialisé dans le domaine du jazz et du folklore argentin et un bandonéoniste de réputation internationale. Il naquit le 20 mai 1935 à Campo Santo dans la province de Salta, en Argentine. Dino Saluzzi est le fils du compositeur et multi-instrumentiste Cayetano Saluzzi. Il débute l'art du bandonéon au cours de son enfance dans sa région natale de Salta, au nord de l'Argentine. Il est directement issu de la tradition du folklore argentin (chacarera, zamba, estillo,...) où le bandonéon est un des instruments vedette. Il s'oriente vers le tango lorsqu'il vient habiter à Buenos Aires dans les années 1950, où il se rapproche du milieu tanguero. Il étudie auprès du bandonéoniste Julio Ahumada. Il participe à l'orchestre de tango de la radio El Mundo et collabore avec le violoniste Mario Francini. Là-bas, il croise toute la nouvelle vague de musiciens rénovateurs comme Astor Piazzolla, Gato Barbieri ou Enrique Villegas.

Il retourne à Salta en 1956 et commence la fusion des éléments du folkore avec toutes les influences musicales des années 1960 : jazz, Brésil, pop music. Ses premiers enregistrements sont des disques de folklore dans le plus pur style. Dans les années 70, sa carrière personnelle prend un virage grâce à ses collaborations avec les musiciens d'avant-garde argentins mais aussi étrangers (Enrico Rava, Steve Lacy, Charlie Haden, Chet Baker). Il joue avec Gato Barbieri, Lito Vitale, Astor Piazzolla et dans les années 1970 participe au succès de León Gieco intitulé Sólo le pido a Dios. Il enregistre deux disques importants Dedicatoria (1977) et Bermejo (1980). Sa musique devient plus expérimentale, plus improvisée mais avec toujours pour base le folklore argentin.

Dino Saluzzi signe, suite à des tournées en Europe, avec le label ECM qui produira dès lors ses enregistrements. Kultrum (1982), son premier album solo pour ce label, lui permet d'accéder à une notoriété internationale. Ce disque est aussi une référence dans l'histoire du bandonéon. Depuis, il multiplie les tournées et édite régulièrement de nouveaux disques pour ECM. Ses projets tournent autour de deux formations, son trio avec son fils José Maria ou avec le Saluzzi Family project qui réunit plusieurs membres de la fratrie Saluzzi. Il collabore avec les artistes du label allemand (Charlie Haden, Palle Mikkelborg, Tomasz Stanko, Enrico Rava, Palle Danielsson, Jon Christensen, Louis Sclavis,...). En 1990 et 1992, il participe aux deux albums World Sinfonia du guitariste américain Al Di Meola. Depuis 1998, son travail s'oriente vers une approche de plus en plus contemporaine des éléments du folklore s'approchant des milieux classiques (collaboration avec Anja Lechner et le Rosamunde Quartet ou le metropole Orchestra.

(source Wikipédia)

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11300
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Dino (Timoteo) SALUZZI   Jeu 28 Aoû - 22:56

Selon moi, une bonne musique c'est une musique qui me fait voyager, qui me transporte, peu importe son architecture ou style, simple ou complexe, luxuriant ou minimaliste... Bien sûr, lorsque je dis "voyager", mon point-de-vue n'est pas exclusivement géographique. A l'écoute de Kultrum pour bandonéon et quatuor à cordes de et par Dino Saluzzi et le "Rosamunde Quartett", malgré les allusions plus ou moins subtiles au folklore argentin, je ne me suis pas forcément senti voyager vers l'Argentine, déjà parce qu'incapable d'imaginer la moindre image, le moindre cliché. Je n'y suis jamais allé! Non, il s'agit plutôt d'un voyage intérieur, un voyage abstrait plus proche d'une errance où le but demeure imprécis, incertain, un voyage à travers la musique elle-même, une musique de chambre qui flirte avec le tango, un voyage ou errance à travers la sensualité, à travers un quatuor à cordes chaleureux, accueillant, parfois propice au recueillement; le tout sous le souffle inspiré et mélodieux du bandonéon de Dino Saluzzi.
Revenir en haut Aller en bas
 
Dino (Timoteo) SALUZZI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Autres styles musicaux-
Sauter vers: