Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 William Levi Dawson (1899-1990)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
shanessean

avatar

Nombre de messages : 842
Age : 81
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: William Levi Dawson (1899-1990)   Sam 1 Déc - 18:10

DAWSON William Levi

William L. Dawson (September 26, 1899 – May 2, 1990)
African-American composer, choir director and professor.

Dawson est né à Anniston, en Alabama. Diplômé de The Horner Institute of Fine Arts avec un Bachelor of Music. Il a ensuite étudié au Chicago Musical College avec le professeur Felix Borowski, puis à l'American Conservatory of Music, où il a obtenu son diplôme de maîtrise. Au début de sa carrière, il a servi en tant que tromboniste à la fois avec Redpath Chautauqua et the Civic Orchestra of Chicago. Sa carrière d'enseignant a commencé dans le système scolaire public de Kansas City, qui a ensuite été suivie d'un mandat au sein de l'Institut Tuskegee 1931 à 1956. Pendant cette période, c'est lui qui a nommé un grand nombre des membres du corps professoral qui, plus tard, sont devenus très connus grâce à leur travail sur le terrain. En outre, Dawson a aussi développé le Uskegee Institute Choir qui devint par la suite un ensemble de renommée internationale, invités p. ex. à chanter au New York City's Radio City Music Hall en 1932 pour une semaine de six représentations par jour.

En tant que compositeur, Dawson a commencé à un jeune âge, et il était au début de sa carrière de compositeur lorsque son Trio pour violon, violoncelle et piano a été interprété par l'Orchestre symphonique de Kansas City. Outre la musique de chambre, il est également connu pour ses contributions  à la  littérature aussi bien orchestrale que chorale. Ses oeuvres les plus connues sont les arrangements et les variations sur des spirituals; sa Symphonie Negro Folk de 1934 suscité beaucoup d'attention à sa première mondiale, sous la direction de Leopold Stokowski avec le Philadelphia Orchestra.

La symphonie a été révisée en 1952 avec plus de rythmes africains inspirés après le voyage du compositeur en Afrique de l'Ouest. Dawson a dit que la composition était une tentative de transmettre les éléments manquants qui ont été perdus quand les Africains sont ont été emmenés comme esclaves . Ses spirituals les plus populaires incluent  "Ezekiel Saw the Wheel", "Jesus Walked the Lonesome Valley", "Talk about a Child That Do Love Jesus" et "King Jesus Is a-Listening".

Dawson a été élu au Chapitre Alpha Alpha du Phi Mu Alpha Sinfonia, une fraternité de musique en 1977. Il mourut, âgée de 90 ans, à Montgomery, en Alabama.
Dispositions de Dawson traditionnels spirituals afro-américains sont largement publiés aux États-Unis et sont régulièrement chantés dans les écoles, les collèges et se trouvent aux programmes des  chorales communautaires.

Œuvres notables.

Negro Folk Symphony (1934)                                                                       1.The Bond of Africa                                                                                    II. Hope in the Night                                                                                   III. O Let Me Shine!
   
Jesus Walked the Lonesome Valley                                                               Talk about a Child That Do Love Jesus                                                          King Jesus Is a-Listening.                                                                          Soon Ah Will Be Done-a wid de Troubles of the World                                         Mary Had a Baby" (Christmas spiritual, dedicated to Robert Shaw)  

An Easter canticle, for alto, SSA, & violin
Before the sun goes down.
Behold the star                                                                                     Break, break, break.                                                                                 Deep river
Done made my vow.
Ezekiel saw the wheel,                                                                                Go to sleep; lullaby, for low voice & piano.
       
Negro Folk Symphony

La Negro Folk Symphony [Symphonie Folklorique Nègre a été enregistrée  par le Detroit Symphony Orchestra sous la direction de Neeme Järvi sur Chandos 9226 (1993).

Dawson a commencé à travailler sur la « Negro Folk Symphony » à Chicago. En excursion avec le choeur de Tuskegee à New York, il a montré son manuscrit au chef d'orchestre Leopold Stokowski, qui a fait des suggestions pour l'organisation interne de la symphonie. C'est sous cette nouvelle forme, comportant trois mouvements, qu'elle a été exécutée la première fois par le Philadelphia Orchestra en 1934. Le critique pour le New York World Telegram présent lors de la première a loué la symphonie pour son « imagination, sa chaleur, et son orchestration somptueuse. Dans sa forme globale, et particulièrement dans son orchestration, la symphonie se situe dans la tradition post-romantique.

L'enregistrement du Detroit Symphony Orchestra a été révisé sur Chandos 9909 (2001). Le CD inclut également trois œuvres de Duke Ellington.

Révision
Les trois mouvements de la symphonie sont intitulés:                                                                                                      - The Bond of Africa
- Hope in the Night
- O, le' me shine, shine like a Morning Star!  

Michael Fleming explique que Dawson a mis à jour son travail après avoir visité l'Afrique. Il fournit également certaines des remarques du compositeur :
"Après un voyage vers l'Afrique occidentale en 1952, cependant, le compositeur l'a mise à jour pour reproduire les modèles rhythmiques africains authentiques, et c'est sous cette forme que Stokowski l'a enregistrée, et qu'il est  le plus fréquemment joué aujourd'hui."

La symphonie peut être appréciée purement comme travail musical et sans aucune connaissance des mélodies ou des sentiments qui forment son fond.
Il y a les éléments forts d'un programme dans la symphonie, cependant, comme dans les remarques du compositeur, écrites pour la première mondiale, le disent clairement :
Cette symphonie est basée entièrement sur le genre de musique de nègre. Les thèmes sont pris dans ce qui les chants nègres populairement connus negro spirituals, et l'oreille exercée identifiera la répétition des thèmes caractéristiques dans toute la composition.
Stokowski
Le « Negro Folk Symphony » de Dawson a été exécuté la première fois sous la direction de Leopold Stokowski en 1934. Il a également enregistré le travail pour des disques de Decca en 1963. L'enregistrement de LP a été révisé sur le CD par Deutsche Grammophon comme DG 477 6502 (2007). Alan Newcombe écrit dans le livret que le travail était important pour l'évolution de la symphonie   américaine :
à l'ouverture du dernier mouvement, l'individualité de la texture et l'énergie rhythmique du travail apporte une significative, quoiqu'en grande partie non reconnu, contribution au développement de la symphonie "étasunisienne".

Pour l'écouter en entier:

http://www.youtube.com/watch?v=hBJggt6u97g

En général, enregistré avec une symphonie de Still ou Ellington à télécharger entre autre sur

http://www.classicsonline.com/Search/SearchEngine.aspx
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr/
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11471
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: William Levi Dawson (1899-1990)   Ven 3 Nov - 16:16

Le critique du "World-Telegram" de New York, présent lors de la création mondiale de la Negro Folk Symphony de William Levi Dawson en 1934, fit l'éloge d'un ouvrage (riche) "en imagination, chaleur, sentiments dramatiques...et dotée d'une somptueuse orchestration". Pourquoi pas. L'orchestration, à mon goût, je la trouve un peu chargée dans le premier mouvement que je qualifierais de "brucknérien" pour cette raison. Sur ce point, je préfère la seconde symphonie de l'autre William (Grant Still) avec laquelle elle est couplée. Mais si ce premier mouvement, "The Bond of africa", m'assomme un peu, le second "Hope in the Night", me satisfait davantage, je le trouve même exquis. Pour en revenir à une appréciation plus globale, il est dit de cette symphonie que par sa forme générale, et plus encore par son orchestration, qu'elle se situe dans la période finale du Romantisme. Donc, il n'y a rien d'étonnant au fait qu'elle comble de ses généreuses rondeurs un mélomane tel que Joachim. Je le comprends d'autant plus que j'en adore le second mouvement. Le caractère emphatique et passionné dans ce cas précis ne me gêne absolument pas, au contraire, il m'émerveille. Il est dit aussi qu'après un voyage en Afrique occidentale, le compositeur la remania pour lui donner des formes rythmiques authentiquement africaines. C'est sous cette seconde version que Leopold Stokowski l'enregistra, et c'est également sous cette forme qu'elle est le plus souvent interprétée de nos jours. D'intuition, je devine que j'aimerais moins la version précédente. Le troisième mouvement, "O, le' me shine, shine like a Morning Star!", très tumultueux, me plait assez aussi. L'orchestration m'impressionne plus ici que dans le premier mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16638
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: William Levi Dawson (1899-1990)   Ven 3 Nov - 19:21

Le lien de Shane n'est plus bon, en voici un autre (direction Stokowski).

https://www.youtube.com/watch?v=HJX1jCmCev8

je ne l'avais pas écouté, ou peut-être pas vu son topic, je ne sais plus (ça fait cinq ans !!!)


Icare a écrit:
Donc, il n'y a rien d'étonnant au fait qu'elle comble de ses généreuses rondeurs un mélomane tel que Joachim.

Généreuses rondeurs ? Tu te souviens donc que lorsque nous nous sommes rencontrés à Paris, j'étais quelque peu "enrobé" Hehe

Eh bien cher ami, pour une fois je suis tout à fait d'accord avec toi : c'est le deuxième mouvement qui a ma préférence, suivi du troisième. Le premier, comme pour toi, me semble trop touffu (sauf l'introduction lente), trop brucknérien comme tu dis (quoique Bruckner c'est quand même mieux tourné), ce que l'on ne ressent pas avec le troisième  qui est pourtant lui aussi un mouvement rapide. Le second, qui signifie "Espoir dans la nuit" est vraiment très beau.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11471
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: William Levi Dawson (1899-1990)   Ven 3 Nov - 19:52

Je crois n'avoir rien écouté d'autre de ce compositeur, en fait j'en suis même sûr. Et toi, en dehors de cette symphonie?
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16638
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: William Levi Dawson (1899-1990)   Sam 4 Nov - 18:27

Icare a écrit:
Je crois n'avoir rien écouté d'autre de ce compositeur, en fait j'en suis même sûr. Et toi, en dehors de cette symphonie?

Non, je n'ai rien écouté d'autre non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11471
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: William Levi Dawson (1899-1990)   Sam 4 Nov - 19:15

Dommage car je pense que c'est un compositeur qui serait dans tes cordes.

Pour Anouchka & Jean (si jamais ils passent par ici)

https://www.youtube.com/watch?v=gyVjlaeHGlA
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: William Levi Dawson (1899-1990)   

Revenir en haut Aller en bas
 
William Levi Dawson (1899-1990)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: