Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 John Antill (1904-1986)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16213
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: John Antill (1904-1986)   Lun 26 Nov - 10:29

John Henry Antill était un compositeur australien, né à Sydney le 8 avril 1904, et mort à Caringbah le 29 décembre 1986,  connu pour son ballet Corroboree .


Antill est né à Sydney en 1904, et a été éduqué et formé à la musique au Trinity Grammar School, Sydney et St Andrew's Cathedral School . Après avoir quitté l'école en 1920, il devint l'apprenti de New South Wales Government Railways (Chemins de fer du gouvernement de Nouvelles Galles du Sud) . Il a quitté les chemins de fer cinq ans plus tard pour étudier à temps plein au Conservatoire de musique de Nouvelle Galles du Sud avec Alfred Hill . Après son diplôme, il a joué à la fois dans l' NSW State Orchestra et le Sydney Symphony Orchestra , et de 1932 à 1934, il tourne avec le JC Williamson Imperial Opera Company.
En 1936, il est devenu rédacteur adjoint Musique à l'Australian Broadcasting Commission (ABC). Il est resté à l'ABC jusqu'à sa retraite en 1968, après avoir pris le poste de rédacteur ABC Federal Music  dans l'intervalle.
Son œuvre la plus célèbre, Corroboree , a d'abord été réalisée comme une suite de concert en 1946. Il a fondé sa composition sur un vrai corroboree , dont il a été témoin en 1912 à La Pérouse à Sydney. Il avait voulu l'oeuvre comme un ballet , mais il n'a pas été exécuté comme tel jusqu'en 1950.
La première 1950 de ce ballet  a été salué comme un "coming-of-age" étape importante dans la vie culturelle australienne, bien qu'aux yeux modernes il apparaît comme une vue d'époque étrange et déconcertante reflétant les opinions datées des peuples autochtones en Australie.
En 1971, Antill a été nommé Officier (OBE) de l' Ordre de l'Empire britannique pour services rendus à la musique australienne.  En 1981, il a été nommé Compagnon de l' Ordre de Saint-Michel et Saint-Georges (CMG). En 1985, un an avant sa mort, il a reçu un doctorat honorifique en arts créatifs de l' Université de Wollongong .


Outre Corroboree, on lui doit notamment 3 opéras (The music critic, 1953, Endymion, 1953, The first Christmas, 1969), 5 ballets et un concerto pour harmonica (1960) ainsi que l'oratorio The song of Hagar to Abraham the Patriarch (1958)

The Circus Comes to Town, ballet,  1925
Capriccio, ballet, 1925
Five songs of happiness from the Psalms, 1953
Outback Overture, 1954
The sentimental Bloke, ballet, 1955
Wakooka, ballet, 1957
Overture for a momentous occasion, 1957
G’Day Digger, ballet 1958
The Unknown Land, suite 1958
The Birth of the Waratah, 1959
The First Boomerang, 1959
Burragorang Dreamtime, 1959
Symphony on a City, 1959
Sonata for harmonica and pianoforte (1960)
Snowy, ballet, 1961
Black Opal, ballet, 1961
Music for a Royal Pageant, 1962
Paean to the spirit of man, 1968
Cantate Domino, 1970
Fanfare for the Lord Mayor of Sydney, 1984
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10817
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: John Antill (1904-1986)   Dim 27 Déc - 23:14


Je suis étonné de ne pas avoir encore réagi ici, au moins sur les oeuvres que je connais de John Antill, pas forcément le plus connu des compositeurs australiens mais pas le moins talentueux non plus. Les deux oeuvres auxquelles je fais allusion s'intitulent An Outback Overture, pièce symphonique relativement courte puisqu'elle n'atteind pas tout-à-fait les huit minutes, puis sa musique de ballet Corroboree, oeuvre bien plus conséquente divisée en sept parties pour une durée totale de 41 minutes, le tout par le "New Zealand Symphony Orchestra" sous la direction de James Judd. L'oeuvre courte a été composée en 1954 et jouée pour la première fois par le "Sydney Symphony Orchestra" au Théâtre Tivoli lors de la visite royale. On prête à cette ouverture une filiation avec Stravinsky pour les rythmes, Copeland pour les harmonies et même Percy Grainger pour l'humour. Le cocktail est saisissant dans son résultat. De merveilleuses couleurs émanent de cette musique ainsi qu'une belle dose de fantaisie et je pourrais faire la même observation sur sa musique de ballet Corroboree. John Antill aurait fait des recherches assez poussées sur la musique arborigène afin de l'intégrer dans son langage harmonique et rythmique. Le chef d'orchestre, enthousiasmé par la singularité typée de cette musique, a déclaré à propos de celle-ci qu'il s'agissait probablement de la première oeuvre de "caractère authentiquement australien". Corroboree est parfaitement en phase avec son époque (1946-1950). De toute évidence, Stravinsky et son "Sacre du printemps" a planté ses petites graines jusqu'en Australie, pour mon plus grand bonheur. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
 
John Antill (1904-1986)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: