Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 William Grant Still (1895-1978)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16638
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: William Grant Still (1895-1978)   Dim 25 Nov - 9:07

William Grant Still est un compositeur et chef d'orchestre américain, né à Woodville (Mississippi) le 11 mai 1895, décédé à Los Angeles (Californie) le 3 décembre 1978.

Il étudie le violon au lycée, puis entame des études de médecine, assez vite abandonnées au profit de la musique. En 1917, il entre au Conservatoire de musique d'Oberlin (Ohio) où il apprend le hautbois, puis en 1919, vient à New York. Les années 1920 seront pour lui décisives : ainsi, il étudie la composition, d'abord auprès de George Chadwick en 1921 à Boston, au New England Conservatory of Music, puis à New-York durant deux ans, auprès d'Edgard Varèse. Et il s'initie à d'autres répertoires en travaillant notamment avec William Christopher Handy (surnommé "Le père du blues"). Étant afro-américain, William Grant Still (comme le britannique Samuel Coleridge-Taylor avant lui qu'il admirait) défend la cause des gens avec lesquels il partage les mêmes origines et qui sont victimes de la ségrégation raciale. Ces mêmes années 1920, il participe au mouvement "Renaissance de Harlem" destiné à promouvoir la culture afro-américaine, laquelle marquera sa musique toute son existence. Comme hautboïste, il joue dans le "Harlem Orchestra" de New York et aussi dans l'orchestre de la comédie musicale à succès Shuffle Along, au casting exclusivement afro-américain, jouée à Broadway en 1921-1922. Il gagne également sa vie en travaillant pour une maison de disques. En 1929-1930, il est arrangeur musical pour Paul Whiteman à Los Angeles, où il s'installe en 1934. Là, il est sollicité par Hollywood pour réaliser des arrangements et orchestrations de musiques de films. Par exemple, il est l'orchestrateur de Dimitri Tiomkin sur Lost Horizon, film réalisé par Frank Capra en 1937. Il est également l'auteur (sans être crédité aux génériques) des musiques de six films en 1936-1937.

Comme compositeur, outre ses contributions au cinéma, on lui doit quantité d'œuvres dans des domaines variés, dont cinq symphonies, sept opéras, des pièces pour piano, de la musique de chambre, des œuvres chorales, des musiques de ballet, etc. Il commence à composer dès le début des années 1920 et sa première œuvre jouée sera From the Land of Dreams (pour voix solistes et orchestre de chambre) en 1925, mais de manière confidentielle. Plus retentissantes seront les créations en 1931 de son ballet Sahdji et surtout de sa première symphonie The Afro-American Symphony (à ce jour une des œuvres les plus connues du compositeur), par le Eastman-Rochester Orchestra (New York) sous la direction de Howard Hanson : c'est en effet la première fois aux États-Unis qu'un orchestre "blanc" joue des œuvres d'un compositeur classique "noir". Et cette première sera répétée pour la symphonie no 1 dès 1935, lorsqu'elle est jouée par l'Orchestre philharmonique de New York. Puis en 1937, sa symphonie no 2 Song of a New Race, est créée par l'Orchestre de Philadelphie sous la direction de Leopold Stokowski. Plus tard, son deuxième opéra (le premier, Blue Steel de 1935, ne sera pas joué de son vivant), achevé en 1941, Troubled Island, est créé en 1949 par le New York City Opera : là encore, pour la première fois, une troupe lyrique d'envergure internationale interprète aux États-Unis un opéra dont l'auteur est afro-américain. Notons ici qu'il épouse en 1939 la journaliste et pianiste Verna Arvey, laquelle sera la librettiste de plusieurs de ses opéras.

William Grant Still aura également des activités de chef d'orchestre. Ainsi, en 1936, il dirige l'Orchestre philharmonique de Los Angeles au Hollywood Bowl : c'est la première fois qu'un orchestre classique "blanc" est placé sous la baguette d'un afro-américain aux États-Unis. Mieux encore, il rééditera cette "performance", cette fois dans le "Sud profond", en dirigeant l'Orchestre philharmonique de La Nouvelle-Orléans en 1955. Par ailleurs, il dirigera aussi des orchestres de radio.


Œuvres (sélection)


Pièces pour piano ou orgue / Musique de chambre

1939 : Swanee River et Old Folks at Home pour piano ;
1940 : Bells pour piano ;
1942 : Incantation and Dance pour hautbois et piano ;
1946 : Pastorela pour violon et piano ;
1951 : Animal Sketches pour piano ;
1954 : Romance, pour saxophone et piano ; Marionette pour piano ;
1957 : 4 Indigenous Portraits pour flûte et quatuor à cordes ;
1960 : Lyric Suite pour quatuor à cordes ;
1962 : Reverie pour orgue ;
1963 : Elegy pour orgue ;
1968 : 5 Little Folk Suites pour quatuor à cordes.


Œuvres pour orchestre

1922 : Black Bottom ;
1925 : Darker America ; From the Journal of a Wanderer ;
1926 : From the Black Belt ;
1927 : La Guiablesse, musique de ballet ;
1930 : Africa Suite ; Sahdji, musique de ballet ; Symphonie no 1 The Afro-American Symphony (révisée en 1935 puis en 1969) ;
1933 : A Deserted Plantation, suite pour petit orchestre ; The Sorcerer, musique de ballet ;
1935 : Kaintuck’, avec piano ; The Black Man Dances, suite avec piano ;
1936 : Dismal swamp, avec piano ; Lenox Avenue, musique de ballet ; Symphonie no 2 en sol mineur Song of a New Race ;
1940 : Miss Sally's Party, musique de ballet ;
1943 : Pages from Negro History - Music of Our Time, suite ;
1944 : Festive Overture ; Poem for Orchestra ;
1946 : Archaic Ritual, suite ;
1947 : Wood Notes, suite pour petit orchestre ; Symphonie no 4 The Autochthonous Symphony ;
1949 : Carmela, avec violon ;
1953 : Danzas de Panama, suite ; Song for the Lonely ;
1956 : Ennanga, pour harpe et orchestre à cordes ;
1957 : Serenade, avec flûte, clarinette et harpe ; The American Scene, en 5 suites (no 1 The East ; no 2 The South ; no 3 The Old West ; no 4 The Far West ; no 5 A Mountain, a Memorial and a Song) ;
1958 : Symphonie no 3 The Sunday Symphony ; Symphonie no 5 The Western Hemisphere (versions révisées) ;
1960 : Patterns, pour petit orchestre ; The Peaceful Land ;
1962 : Los alnados de España, suite avec récitant ;
1965 : Miniature Overture ; Threnody : In Memory of Jean Sibelius ;
1970 : Choreographic Prelude, pour flûte, piano et orchestre à cordes ; African Dancer, avec violon ; Ballet Music, suite ; Three Negro Songs for Orchestra.


Œuvres avec voix soliste(s) et/ou chœurs

1920 : Promised Land, cantate sacrée pour voix et orchestre ;
1924 : From the Land of Dreams, pour deux sopranos, alto et petit orchestre ;
1925 : Levee Land, pour soprano et neuf instruments ;
1935 : Blue Steel , opéra ;
1938 : Tomorrow's City, pour récitant, chœurs et orchestre ;
1940 : And they lynched him on a Tree, pour récitant, contralto, deux chœurs (un "noir" et un "blanc") et orchestre ;
1941 : Troubled Island et A Bayou Legend, opéras ; Caribbean Melodies, pour six voix solistes, chœurs, danseurs, percussions et instruments divers ; Plain-Chant for America, pour baryton, chœurs et orchestre ;
1942 : March-Finale, pour chœurs et orchestre ; A Southern Interlude, opéra ;
1946 : Wailing Woman, pour soprano, chœurs et orchestre ;
1948 : From a Lost Continent, pour soprano, ténor, chœurs et orchestre ;
1949 : Songs of Separation for Orchestra, pour mezzo-soprano (ou baryton) et orchestre ;
1950 : Costaso, opéra ;
1951 : Mota, opéra ;
1953 : The Little Song that wanted to be a Symphony, pour récitant, trois sopranos et orchestre ;
1954 : A Psalm for the Living, pour chœurs et orchestre ;
1955 : The Pillar, opéra ; Rhapsody, pour soprano et orchestre ;
1960 : Minette Fontaine, opéra ;
1962 : Highway 1, USA, opéra (version révisée de A Southern Interlude, opéra de 1942) ;
1965 : All that I am, hymne pour chœurs et orgue.


Musiques de films

1936 : Lady of Secrets de Marion Gering ;
1936 : The Man who lived Twice de Harry Lachman ;
1936 : Théodora devient folle (Theodora goes Wild) de Richard Boleslawski ;
1936 : Aventure à Manhattan (Adventure in Manhattan) d'Edward Ludwig ;
1937 : La Danseuse de San Diego (The Devil's Playground) d'Erle C. Kenton ;
1937 : En liberté provisoire (Back in C
Revenir en haut Aller en bas
Kool



Nombre de messages : 226
Age : 62
Date d'inscription : 17/05/2011

MessageSujet: Re: William Grant Still (1895-1978)   Dim 25 Nov - 11:25

La symphonie n°1
Elle a été créée en 1931 par l'Orchestre philharmonique de Rochester. Il s'agit d'une pièce symphonique pour plein orchestre , y compris celeste , harpe et banjo ténor . Il combine une forme assez classique symphonique de blues progressions et des rythmes qui étaient caractéristiques de la populaire musique afro-américaine à l'époque, ce qui reflète encore la croyance que la culture noire pourrait être incorporé dans l'idiome classique.
Revenir en haut Aller en bas
shanessean

avatar

Nombre de messages : 842
Age : 81
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: William Grant Still (1895-1978)   Dim 25 Nov - 14:53

Je croyais avoir écrit qqch. sur Grand , mais non.
Alors voilà, entre autres, 3 CDs qui contiennent les 5 symphonies et que l'on trouve chez Qobuz (American NAXOS) en plus de tout un choix d'autres compositions.
Joachim, comme toujours, présente le catalogue de ses oeuvres.
ClassicsOnline offre un très grand choix à télécharger pour
pas cher.

CD 1-
- In Memoriam: The Colored Soldiers Who Died for Democracy
- Africa
- Symphony No. 1, "Afro-American"
CD 2
- Wood Notes
- Symphony No. 2 in G minor, "Song of a New Race"
- Symphony No. 3, "The Sunday Symphony"
CD 3
- Symphony No. 3
CD 4
- Symphonie n°4 "Autochthonous"
- Symphonie n° 5 "Western Hemisphere"
- Poème pour orchestre

C'est le genre de musique que j'aime quand j'ai besoin de me dépayser sans réfléchir.
Je vais tenter le diable: trouver un opéra !

Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr/
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11471
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: William Grant Still (1895-1978)   Mer 16 Oct - 19:19

William Grant Still 1895-1978

___Wailing Woman pour soprano, choeur et orchestre
___Swanee River (old folks at home) pour choeur à cappella
___And they lynched him on a tree pour mezzo-soprano, narrateur, choeur et orchestre.
___Miss Sally's Party pour orchestre.
___Rêverie & Elégie pour orgue.

Yolanda Williams: soprano - Hilda Harris: mezzo-soprano
The Ensemble Singers - Chorus
Orchestra of the Plymouth Music Series of Minnesota and the Leigh Morris Chorale
Philip Brunelle: direction. 1996.

Wailing Woman est un chant triste et grave maginfique, de celui qui vous prend aux tripes dès les premières mesures. On pense alors à tous ces hommes et femmes qui ont vécu l'enfer juste parce qu'ils avaient le tort d'être noirs. Je vois tous ces gens pendus aux arbres, ces enfants qui pleurent et ces croix qui brûlent. And They Lynched Him on a Tree pour mezzo-soprano, narrateur, choeurs et orchestre, poursuit cette souffrance, cette douleur...Une musique troublante, dramatique et si belle...Miss Sally's Party pour orchestre, apporte un contraste saisissant. C'est une musique plus légère et qui respire la vie, aux tournures espiègles. Appuyée par de belles combinaisons instrumentales, des thèmes mélodiques accrocheurs, elle sèche les larmes et grave un sourire sur les visages. La vie reprend le pas sur la mort, l'espoir sur la rancoeur, l'amour sur la haine. Peut-être que c'est la foi de Martin Luther King qui anime ludiquement cette musique. Deux pièces courtes pour orgue apportent une pause rêveuse et élégiaque à l'ensemble.   
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16638
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: William Grant Still (1895-1978)   Sam 12 Avr - 18:21

Je ne peux qu'être d'accord avec Shane, car les deux premières symphonies de Grant Still sont vraiment belles, et très "américaines", on y retrouve à la fois Gerschwin, Hanson et Joplin. Une belle découverte !



La Negro Folk Symphony de Dawson est splendide elle aussi !

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11471
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: William Grant Still (1895-1978)   Jeu 1 Jan - 20:15

Il y avait longtemps que je n'avais pas approché l'oeuvre pour piano de William Grant Still avec les oeuvres Three Visions (1933), Seven Traceries (1939), A Deserted Plantation (1937) et Africa (1928), arrangé pour le piano par Verna Arvey. Il y a plusieurs extraits qui ont mobilisé plus particulièrement mon attention, et cela dès la première oeuvre. Des relents de jazz, de blues, de la mélancolie, le tout sous les doigts inspirés de Mark Bouzer. Un beau disque pour qui aime le piano.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11471
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: William Grant Still (1895-1978)   Ven 3 Nov - 14:38

Pas d'écoutes conditionnées par un thème qui relierait différentes oeuvres et compositeurs. Selon l'inspiration du moment et l'inspiration du moment m'a dirigé sur deux symphonies, les deux se trouvant sur un même cd, celui présenté par Joachim ci-dessus. L'une d'entre elles est la Symphonie n°2 - Chant d'une race nouvelle de William Grant Still par le "Détroit Symphony Orchestra" sous la direction de Neeme Järvi. Elle se divise en quatre mouvements, "Slowy/Slowy and Deeply Expressive/Moderately Fast/Moderately Slow". Les infuences américaines, comme le souligne Joachim, se font effectivement entendre au travers d'un symphonisme aéré, délicat et finalement dans un esprit assez primesautier, une impression fortement agréable que les différents déroulements de l'oeuvre s'imbriquent dans une certaine spontanéité, une certaine insouciance. Elle vibre d'optimisme et d'espoir. Magnifique en tous points! Cette symphonie est chantante. Dès le début, ses cordes chaudes et réconfortantes m'enlassent amoureusement, illuminent mon humeur matinale. Les bois et une harpe à la teinte claire ont sur moi les effets d'une aurore printanière. Merveilleuse symphonie qui déploie toute son effervescence sur les quatre mouvements, une véritable victoire sur la douleur et le désespoir...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: William Grant Still (1895-1978)   

Revenir en haut Aller en bas
 
William Grant Still (1895-1978)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: