Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Manuel DE SICA, né en 1949

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin


Nombre de messages : 10463
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Manuel DE SICA, né en 1949   Ven 16 Nov - 13:32



Manuel de Sica est un compositeur italien qui est né à Rome le 24 février 1949. Ses parents furent Maria Mercader, une actrice espagnole naturalisée italienne (1918-2011) et Vittorio de Sica (1901-1974), grand réalisateur italien que j'avais déjà mentionné dans mon topic dédié au compositeur Alessandro Cicognini qui avait signé pour ses films quelques-unes de ses meilleures musiques, dont "Umberto D" et "Le voleur de Bicyclette". Parallèlement à ses études secondaires à l'Institut de Nazareth à Rome, Manuel de Sica assiste à des cours de théorie au Conservatoire Santa Cecilia avec Bruno Maderna. Il participe avec certains de ses amis au groupe musical "Les Anciens", ce qui lui vaut quelques apparitions à la télévision italienne, dont une dans "Studio One", une émission télévisuelle animée par Lelio Luttazzi, puis il enregistre deux 45 tours.

Si ses premiers pas dans le domaine de la musique pour l'image s'effectuent sur une série télévisée d'Ugo Tognazzi "FBI - Francesco Bertolazzi, Enquêteur, ils s'ajustent également sur un plus grand écran grâce au film "Amanti", réalisé par son père. Cette nouvelle activité ne l'empêche pas de se consacrer également à l'écriture d'une musique non appliquée, par le biais de la symphonie mais aussi de la musique de chambre, domaine qu'il semble avoir privilégié:

__Voice per clarinetto (1971)
__Appunti per pianoforte (1971)
__Tre momenti per l’arpa – Sonata per arpa (1972)
__Canti sotto le feste per coro di voci bianche (1990) Su testi di M. De Sica
__Il Giardino dei Finzi Contini – Suite per Orchestra (1998)
__Adagio per violoncello e pianoforte (1999)
__Adagio per viola o clarinetto e pianoforte (1999)
__Cinema Suite per piccola orchestra (1998)
__Tre film di papà per pianoforte (1999)


Dernière édition par Icare le Sam 29 Aoû - 22:36, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10463
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Manuel DE SICA, né en 1949   Ven 16 Nov - 14:26



Manuel de Sica continua de composer pour la télévision et le cinéma, il mit notamment en musique "Moi et Dieu", le premier film de Pasquale Squitieri, "Cose di Cosa Nostra" de Steno (Stefano Vanzina), "Io non vedo, tu non parli, luinon sente" de Mario Camerini. Il continua bien sûr sa collaboration avec son paternel pour lequel il signe la musique de "Il giardino Finzi Contini", une magnifique partition qui lui rapporta une nomination aux Oscars. Puis il signe également les musiques de "Lo Chiameremo Andrea", "Una breve vacanza" et "Il viaggio". Parmi les récompenses, il reçoit un "Golden Globe" pour la bande originale "Ladri di saponette" de Maurizio Nichetti. Il décroche un "Nastro Argento" en 1992 avec sa partition pour "Al Lupo" de Carlo Verdone. En 1996, il remporte un "David di Donatello" pour son travail sur "Celluloide" de Carlo Lizzani.

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10463
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Manuel DE SICA, né en 1949   Lun 3 Mar - 21:40

Je fus heureux, aujourd'hui, de trouver certaines de ses oeuvres de concert en cd. Je me suis toujours demandé si, un jour, j'aurai cette chance. A croire que tout finit par arriver à qui sait attendre. S'y trouvent donc, par le "Filarmonica Arturo Toscanini" et sous la direction du très bon chef d'orchestre italien Flavio Emilio Scogna, In Memoriam pour cordes, Concerto pour violon et orchestre à cordes, Kojiki pour harpe et cordes, Una breve vacanza pour alto et cordes, Filmusic pour piano et cordes, et, la cerise sur le gâteau, une suite pour orchestre destinée au concert, tirée de ce qui est peut-être sa meilleure composition pour le cinéma; Il giardino dei Finzi Contini. C'est une B.O. que je possède déjà en cd dans sa version originale mais je suis très heureux que Manuel de Sica ait eu la judicieuse idée d'en tirer une suite pour le concert. Lorsque j'écouterai ces musiques, je ne manquerai pas de poster mes impressions sur ce même fil.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10463
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Manuel DE SICA, né en 1949   Ven 2 Mai - 9:04

Des six oeuvres réunies sur le cd je viens de découvrir les trois premières, c'est-à-dire In memoriam pour cordes, Kojiki pour harpe et cordes et Concerto pour violon et orchestre à cordes. Connaissant un peu l'approche musicale de Manuel de Sica par le biais de quelques unes de ses musiques de films, je n'ai pas été surpris par le caractère plutôt tonal et un peu rêveur par moments de son oeuvre de concert. Kojiki est une pièce en trois mouvements pour harpe et cordes douce et apaisante. Son In memoriam est d'une grande sobriété, solennel, déploie son charme sans fracas. Jusque là la musique n'en demeure pas moins belle et attachante et c'est exactement à ce quoi je m'attendais: beau, plaisant, assez raffiné mais sans surprise dans le style et l'approche. Il faudra attendre le Concerto pour violon, et encore, le troisième mouvement de celui-ci pour écouter quelque chose d'un peu plus surprenant et surtout de plus intense. J'aime beaucoup la construction de ce morceau. Ceci étant dit, ce concerto est beau en entier, une musique rêveuse là aussi, et à savoir qu'aucune de ces trois oeuvres ne m'a déplu de toute façon. Je sais déjà que j'aurai plaisir à y revenir mais disons que chez les Italiens ayant surtout composé pour le cinéma, je préfère nettement les approches esthétiques respectives d'un Carlo Crivelli et d'un Ennio Morricone.  
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10463
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Manuel DE SICA, né en 1949   Ven 2 Mai - 12:47

Je viens d'écouter pour la première fois les trois autres oeuvres du cd, c'est-à-dire Una breva vacanza pour alto et cordes, Film music pour piano et cordes et enfin la suite symphonique élaborée à partir de ce qui est peut-être sa meilleure musique pour le cinéma: Il Giardino dei Finzi Contini . Si la première pièce pour alto et cordes très brève, tout comme son titre l'indique, poursuit cette approche douce et rêveuse qui caractérise assez bien les oeuvres précédentes, sa Film music, découpée en trois mouvements, donne un petit coup de fouet à l'ensemble et surprend par une première partie enlevée et d'une belle élégance de style. J'adore le piano à ce moment-là. Cependant, le sommet du disque se situe - et je n'en suis guère étonné - dans la magnifique suite pour orchestre (18'48) tirée de la bande originale du film réalisé en 1970 par le père du compositeur Vittorio de Sica avec la superbe Dominique Sanda, Helmut Berger et Fabio Testi parmi les rôles principaux. Il était judicieux que Manuel de Sica en tire une sorte de condensé pour le concert. J'en ai quasiment eu la larme à l'oeil. Cela crée à mon oreille une partition symphonique et impressionniste d'un grand raffinement.   

Pour en savoir plus sur le film Il giardino dei Finzi Contini cliquez = ici

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10463
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Manuel DE SICA, né en 1949   Ven 27 Fév - 12:33

Mon grand cycle sur la B.O. italienne s'est clôturé sur le cd A Life in Music comprenant plusieurs oeuvres de Manuel de Sica, certaines trouvant leur origine dans la composition pour l'image; Una breva vacanza, pour alto (Anna Serova) et cordes, un leit motiv pour le cinéma de son père Vittorio de Sica mais aussi une belle dédicace pour un grand altiste italien que fut Dino Asciolla, Filmusic pour piano (Michelangelo Carbonara) et cordes, sorte de concertino en trois mouvements dédié à la musique de film, Il giardino dei Finzi Contini, sans doute la plus belle composition que Manuel de Sica composa pour l'image, réécrite, vingt ans après, sous la forme d'une suite pour le concert, In memoriam pour cordes, une courte pièce d'environ 7 minutes écrite en hommage aux victimes d'Abruzzo, comme une ode au souvenir, inspirée par Bernard Herrmann auquel le compositeur italien vouait une grande admiration; Kojiki pour harpe (Floraleda Sacchi) et cordes, une pièce musicale inspirée par le bombardement de Pearl Harbour en 1941, et enfin Concerto for violin and strings (Maristella Patuzzi - violon), dédié à sa mère et marquant deux influences importantes dans sa vie de compositeur, Alban Berg & Bela Bartok. Ca fait presque un an que je n'avais pas réécouté ces oeuvres, en étais resté à une seule écoute jusqu'à maintenant. Mes nouvelles impressions sont toujours très proches des premières, relatées dans mes commentaires antérieurs. Pas une musique qui me prend aux viscères,me bouleverse (dans l'ensemble), mais une musique globalement plaisante, raffinée, touchante, jusqu'à la perle finale Il giardino del Finzi Contini avec cette délicieuse mélodie qui, sous ses airs tranquilles, arrive à me faire fondre.

Filarmonica Arturo Toscanini sous la direction de Flavio Emilio Scogna.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10463
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Manuel DE SICA, né en 1949   Sam 29 Aoû - 22:41

Icare a écrit:
Des six oeuvres réunies sur le cd je viens de découvrir les trois premières, c'est-à-dire In memoriam pour cordes, Kojiki pour harpe et cordes et Concerto pour violon et orchestre à cordes. Connaissant un peu l'approche musicale de Manuel de Sica par le biais de quelques unes de ses musiques de films, je n'ai pas été surpris par le caractère plutôt tonal et un peu rêveur par moments de son oeuvre de concert. Kojiki est une pièce en trois mouvements pour harpe et cordes douce et apaisante. Son In memoriam est d'une grande sobriété, solennel, déploie son charme sans fracas. Jusque là la musique n'en demeure pas moins belle et attachante et c'est exactement à ce quoi je m'attendais: beau, plaisant, assez raffiné mais sans surprise dans le style et l'approche. Il faudra attendre le Concerto pour violon, et encore, le troisième mouvement de celui-ci pour écouter quelque chose d'un peu plus surprenant et surtout de plus intense. J'aime beaucoup la construction de ce morceau. Ceci étant dit, ce concerto est beau en entier, une musique rêveuse là aussi, et à savoir qu'aucune de ces trois oeuvres ne m'a déplu de toute façon.

Nouvelle écoute et même ressenti: une musique souvent douce et rêveuse, plutôt raffinée, qui ne m'est pas très émouvante ni très passionnante - pas le genre de musique qui me prend aux tripes - mais une musique qui m'est plaisante et attachante dans son ensemble. Je pense que j'aurai toujours un certain plaisir à y revenir.
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 62
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: Manuel DE SICA, né en 1949   Dim 30 Aoû - 9:26

Icare a écrit:
Nouvelle écoute et même ressenti: une musique souvent douce et rêveuse, plutôt raffinée, qui ne m'est pas très émouvante ni très passionnante - pas le genre de musique qui me prend aux tripes - mais une musique qui m'est plaisante et attachante dans son ensemble. Je pense que j'aurai toujours un certain plaisir à y revenir.

Exactement le même ressenti pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10463
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Manuel DE SICA, né en 1949   Dim 30 Aoû - 18:18

Icare a écrit:
Je viens d'écouter pour la première fois les trois autres oeuvres du cd, c'est-à-dire Una breve vacanza pour alto et cordes, Film music pour piano et cordes et enfin la suite symphonique élaborée à partir de ce qui est peut-être sa meilleure musique pour le cinéma: Il Giardino dei Finzi Contini . Si la première pièce pour alto et cordes très brève, tout comme son titre l'indique, poursuit cette approche douce et rêveuse qui caractérise assez bien les oeuvres précédentes, sa Film music, découpée en trois mouvements, donne un petit coup de fouet à l'ensemble et surprend par une première partie enlevée et d'une belle élégance de style. J'adore le piano à ce moment-là. Cependant, le sommet du disque se situe - et je n'en suis guère étonné - dans la magnifique suite pour orchestre (18'48) tirée de la bande originale du film réalisé en 1970 par le père du compositeur Vittorio de Sica avec la superbe Dominique Sanda, Helmut Berger et Fabio Testi parmi les rôles principaux. Il était judicieux que Manuel de Sica en tire une sorte de condensé pour le concert. J'en ai quasiment eu la larme à l'oeil. Cela crée à mon oreille une partition symphonique et impressionniste d'un grand raffinement.

Ces trois oeuvres qui constituent la seconde partie de l'album "A Life in Music", Una Breve Vacanza pour alto (Anna serova) et cordes, une miniature pleine de tendresse et de douceur - et qui fait très "musique de film" comme dirait quelqu'un que je connais Hehe  - Filmusic pour piano (Michelangelo Carbonara) et cordes et Il Giardino dei Finzi Contini pour orchestre, représentent selon moi le haut du panier. Ces trois compositions sont indubitablement liées, d'une manière ou d'une autre, au Septième Art. Peut-on s'en étonner lorsque l'on sait que le père de Manuel fut le grand cinéaste italien Vittorio de Sica et qu'il a évidemment baigné dedans depuis sa plus petite enfance? Non biensûr! Le premier mouvement de sa pièce pour piano et cordes, Filmusic, m'est particulièrement ludique, mais ce qui me fait le plus fondre - oui, je sais, je l'ai déjà écrit plus haut - c'est cette fameuse suite pour orchestre tirée de Il Giardino dei Finzi Contini dont le thème principal, somptueux thème mélodique d'un romantisme un peu sombre que n'aurait pas renié Bernard Herrmann, devrait aisément figurer dans le topic: "Les mélodies du bonheur". Là, comme dans la B.O. originale que je possède aussi en cd, le thème hante la suite, apparaît, disparaît, réapparaît. On appelle ça un leit motiv et lorsque le thème me fascine j'en adore évidemment le principe.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Manuel DE SICA, né en 1949   

Revenir en haut Aller en bas
 
Manuel DE SICA, né en 1949
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: