Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Concert Morricone à Moscou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Concert Morricone à Moscou   Jeu 22 Nov - 14:21

Icare a écrit:

En revanche, l'Ambassade de Russie à Paris, lorsque j'y suis allé, il y a quelques années, en rapport à ma profession, m'a fait froid dans le dos, c'est le cas de le dire!

C'est vrai qu'elle est moche. C'est dans un style bien soviétique des années 50/60.

Citation :
C'était l'année ou plutôt la période où une journaliste russe avait été assassinée.

Oui, Anna Politovskaya. Je jure, c'est pas moi qui l'ai buté!

Citation :
.Ce froid s'est aussi prolongé sur les visages des deux personnages avec lesquels j'ai été en contact.

Ca je te rassure, c'est dans toutes les ambassades. J'en ai fait un paquet, j'ai bossé pour pas mal d'entres elles et c'est toujours le meme style de gratte papier coincés du cul qui travaillent dans ce genre d'endroit. Perso, je déteste aller dans une ambassade quelqu'elle soit. (pour des papiers, comme invité, pour y bosser, etc... ). J'exécre profondément ceux qui y bossent...car si tu savais!!! Et je peux te dire que l'ambassade de France à Moscou est l'une des pires de Moscou et à très mauvaise réputation autant de la part des français que des russes. Elle a été secoué par pas mal de scandales ces dernières années dont l'élégance qui me caractérise ( ) m'oblige à taire ici.

Citation :
C'est vrai que cette expérience, lorsque j'y repense, alimente le cliché que nous, Français, nous nous faisons de la Russie. Après, c'est à chacun de ne pas rester à la façade des choses et d'aller au-delà.

Tout à fait. C'est comme si tu jugeais de l'Angleterre quand tu prends le tunnel sous la manche ou le Ferry tout pourri qui t'emmène en Corse. C'est sur place qu'il faut juger et malgré les éternels reportages négatifs qu'on présente dans les médias (sans réfuter leur véracité mais ce n'est pas que ça), la plupart de ceux qui sont allés en Russie en garde un bon souvenir. On en a même des témoignages ici Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Concert Morricone à Moscou   Mer 5 Déc - 16:21

Demain j'aurai une petite pensée pour Icare qui n'est point à Moscou où on a 20 cm de neige déjà.

Si un DVD de ce concert sort, je te l'offrirai Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11298
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Concert Morricone à Moscou   Mer 5 Déc - 16:57

J'ai cru que c'était le 6 décembre 2013. J'avais été mal informé et je suis donc resté sur cette date. Rolling Eyes D'ici là, je m'étais dit que j'arriverais à économiser suffisamment mais un ami mieux informé m'a ramené froidement à la raison. 6 décembre 2012. Ce n'était bien sûr plus possible. Je ne sais pas pourquoi j'étais parti sur 2013 car en observant l'affiche que tu as posté ici, il est bien marqué 2012. Rolling Eyes Sinon merci, ce serait gentil. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11298
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Concert Morricone à Moscou   Mer 5 Déc - 17:22

Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Concert Morricone à Moscou   Mer 5 Déc - 17:40

Interview intéressante!

Le titre ne m'étonne pas, il est très "russe" (On me paie pour la musique de films, mais pas pour la musique pour l'âme" ). C'est typiquement russe ce style afin d'insister sur l'aspect "supérieur" de la musique et qu'un artiste travaille avant tout pour la grâce avant l'argent.

Mais ce qui m'a le plus intéressé dans cette interview c'est sa dernière réponse en fait (qui rejoint un topic que j'avais lancé ici: http://musiqueclassique.forumpro.fr/t7456-les-compositeurs-par-eux-memes) où il explique qu'il ne laisse jamais personne d'autre que lui diriger sa musique de film. Il dit que mieux que personne, le compositeur sait diriger sa propre musique et qu'il préfère donc la controler totalement. Par contre, pour la musique symphonique, ça ne le dérange pas que quelqu'un d'autre dirige à sa place. C'est étrange, j'aurais cru l'inverse.


Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Concert Morricone à Moscou   Mer 5 Déc - 17:49

Par contre j'ai lu ailleurs ceci:

Citation :
L'organisateur du concert Artour Chatchnev a déclaré à RIA Novosti que son équipe avait eu beaucoup de mal à convaincre le musicien italien de se produire à Moscou, vu son expérience négative de travail en Russie.

"Dans le passé, Ennio Morricone a à plusieurs reprises dirigé des orchestres symphoniques de notre pays. Force est de constater qu'il a décidé de ne plus revenir en Russie. Voici pourquoi organiser son concert au plus haut niveau est une question d'honneur pour nous", a indiqué M. Chatchnev.

Selon lui, avant d'accepter de diriger l'orchestre Sofia, le compositeur italien a écouté des enregistrements de ce collectif et visionné des concerts qu'il avait donnés avec des stars internationales telles que la soprano russe du Metropolitan Opera Maria Guleghina, le chanteur américain Michael Bolton, le ténor grec Mario Frangoulis et d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11298
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Concert Morricone à Moscou   Mer 5 Déc - 20:17

Snoopy a écrit:
Interview intéressante!

Le titre ne m'étonne pas, il est très "russe" (On me paie pour la musique de films, mais pas pour la musique pour l'âme" ). C'est typiquement russe ce style afin d'insister sur l'aspect "supérieur" de la musique et qu'un artiste travaille avant tout pour la grâce avant l'argent.

Mais ce qui m'a le plus intéressé dans cette interview c'est sa dernière réponse en fait (qui rejoint un topic que j'avais lancé ici: http://musiqueclassique.forumpro.fr/t7456-les-compositeurs-par-eux-memes) où il explique qu'il ne laisse jamais personne d'autre que lui diriger sa musique de film. Il dit que mieux que personne, le compositeur sait diriger sa propre musique et qu'il préfère donc la controler totalement. Par contre, pour la musique symphonique, ça ne le dérange pas que quelqu'un d'autre dirige à sa place. C'est étrange, j'aurais cru l'inverse.

Il faut dire que, jusqu'à aujourd'hui, les chefs et les orchestres qui ont interprété sa musique en voulant être au plus près des originaux ont produit des choses plutôt passables. Les musiciens qui ont finalement le mieux rejoué sa musique sont ceux qui ont été les moins fidèles aux originaux, respectant l'esprit de ses musiques mais pas nécessairement la forme ni l'instrumentarium initial. Je pense à John Zorn et au talentueux "Triology". Il existe une version concert non fidèle de l'instrumentarium originel de "L'homme à l'harmonica":



Après, il existe quelques interprétations plus fidèles des originaux qui me paraissent très correctes:



En revanche, concernant sa logique qui dit que << le compositeur est le mieux placé pour interpréter sa musique >>, une "logique" qui rejoint la tienne, me semble-t-il, je ne comprends pas vraiment pourquoi elle ne s'applique pas à son oeuvre personnelle. J'aurais aimé qu'il s'étale davantage sur ce point, qu'il argumente.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Concert Morricone à Moscou   Mer 5 Déc - 20:31

Icare a écrit:

En revanche, concernant sa logique qui dit que << le compositeur est le mieux placé pour interpréter sa musique >>, une "logique" qui rejoint la tienne, me semble-t-il,

En effet

Citation :
je ne comprends pas vraiment pourquoi elle ne s'applique pas à son oeuvre personnelle.

Moi non plus je ne comprends pas, d'autant qu'on aurait pu croire l'inverse: musique de film = boulot alimentaire sans véritable interet donc n'importe qui peut la jouer comme il veut je m'en fous. Et Morricone nous dit "Surtout pas, jamais!". Et pour sa musique "perso" au contraire (alors qu'elle doit lui être plus proche) il s'en fout de qui peut l'interpéter. C'est en effet étrange et un cas unique à ma connaissance.

Citation :
J'aurais aimé qu'il s'étale davantage sur ce point, qu'il argumente.

Je te traduis la réponse complète: Wink

Pour la musique du cinéma je ne permettrai jamais à personne d'autre que moi de diriger l'orchestre. Quant à la musique symphonique, je vous en prie, elle peut être dirigée par les autres. En fait, ce n'est parce que je pense faire mieux que les autres, simplement, je ne veux pas que ma musique de films soit trop copiée et serve de propagande. Comme auteur (de cette musique) je préfère la jouer moi même et tout contrôler.


Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11298
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Concert Morricone à Moscou   Jeu 6 Déc - 9:13

Citation :
Moi non plus je ne comprends pas, d'autant qu'on aurait pu croire l'inverse: musique de film = boulot alimentaire sans véritable interet donc n'importe qui peut la jouer comme il veut je m'en fous. Et Morricone nous dit "Surtout pas, jamais!". Et pour sa musique "perso" au contraire (alors qu'elle doit lui être plus proche) il s'en fout de qui peut l'interpéter. C'est en effet étrange et un cas unique à ma connaissance.

Pour La musique de film, des compositeurs comme Maurice Jarre, John Williams, Ennio Morricone, Toru Takemitsu, Lalo Schifrin, pour ne citer que ces quelques noms, n'étaient pas dans cet état d'esprit "celui de réaliser un boulot alimentaire sans véritable intérêt". Bien sûr, ils ont été rémunérés pour leur travail puisqu'au fond, une musique de film est une musique de commande. Comme le démontrent nombre de leurs compositions, devenues pour certaines d'entre elles des succès internationaux, ils étaient de grands passionnés qui avaient aussi, outre un talent musical évident, un solide bagage et aussi impérativement un amour et un sens inouï du cinéma. Dans le cas contraire, ils auraient composé une musique terne ou inappropriée à l'image, aussi vite entendue, aussi vite oubliée, des musiques que les réalisateurs, eux-mêmes, auraient rejetées, refusées...parce que sur un film, qui est un coût et envers lequel il y a un enjeu sérieux au même titre que toute industrie, le petit patron c'est le réalisateur, le grand; les producteurs! Jamais le compositeur! Le premier talent d'un musicien de cinéma est sa capacité à pratiquer le meilleur compromis possible entre le goût du réalisateur, les exigences cinématographiques et sa propre "personnalité musicale" qu'il doit préserver le mieux possible. Les pires compositeurs de cinéma sont justement ceux qui n'ont pas su cultiver cet art du compromis pour des raisons diverses: manque de bagages techniques - sollicitation intempestive et abusive d'un ou plusieurs orchestrateurs, manque d'expérience, d'imagination ou tout simplement de personnalité, assumant un juste minimum fonctionnel comme c'est trop souvent le cas dans la B.O. actuelle. Il fut souvent reproché à Morricone par des musiciens de son entourage qui, eux, n'ont jamais oeuvré pour le Septième Art, qu'il écrivait une musique trop mélodique, trop tonale, qu'il y perdait beaucoup de son énergie et ambition personnelles. Ennio Morricone leur répondit que le cinéma exigeait ce compromis, que beaucoup de films ne supporteraient pas une musique exclusivement sérielle ou atonale. Cela plomberait les films en question. Pourtant, dès qu'un film lui permit une approche plus audacieuse et moins mélodique, il sauta sur l'occasion, avec bien évidemment l'accord du réalisateur:





Musique inspirée par le bruit des machines dans l'usine...Un formidable film politique toujours d'actualité avec un Gian Maria Volonte toujours aussi excellent!

Il reconnut avoir été parfois trop expérimental, citant toujours cette même anecdote avec Mauro Bolognini, un des réalisateurs avec lesquels il a le plus collaboré: Il avait expérimenté un thème sur deux notes uniquement, quelque chose de très spécial. Lors du test en studio, Bolognini dessina sur une feuille blanche des petits bonhommes qui pleurent avant de pleurer lui-même, et finit par dire à Morricone que ce qu'il a composé pour son film ne lui plait pas du tout. Il modifia alors son approche en mettant pas mal d'eau dans son vin. Hehe Sur un film comme CINEMA PARADISO de Giuseppe Tornatore, il aurait été inconcevable d'écrire une partition atonale ou sérielle et ce que Morricone composa fut en parfaite adéquation avec les sentiments et émotions du film:



Toujours est-il que sa musique au cinéma, moderne ou romantique, porte sa signature, qu'elle est porteuse d'un "son Morricone". Nul besoin de lire son nom au générique pour savoir qu'elle est de lui. On pourrait faire la même observation envers les autres compositeurs que j'ai cités plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Concert Morricone à Moscou   Jeu 6 Déc - 12:36

Icare a écrit:
ces quelques noms, n'étaient pas dans cet état d'esprit "celui de réaliser un boulot alimentaire sans véritable intérêt".

Je suis bien d'accord. J'ai simplement exagéré mes propos pour montrer le contraste étonnant entre préféré controler une musique de film (donc sur commande ) que sa propre musique (qui sort du coeur ) et qui, en théorie, doit lui être plus proche Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11298
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Concert Morricone à Moscou   Jeu 6 Déc - 13:14


En tout cas, si, un jour, j'ai l'occasion de le croiser au détour d'un concert, je n'hésiterai pas à l'interroger sur le point que tu avais souligné dans l'interview. Je serais curieux d'entendre sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11298
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Concert Morricone à Moscou   Jeu 13 Déc - 8:52


Voilà une réponse faite par un spécialiste du compositeur sur le sujet qui nous a intéressé ici:

La position intransigeante d'Ennio quant à l'interprétation de ses musiques en concert me parait assez cohérente et représentative de sa culture de musicien issu du giron contemporain. En effet, sa musique de concert est destinée à être publiée sous forme de partitions mises à la disposition de ceux qui manifestent l'intention de la jouer, par définition comme toute création. Et exactement comme pour des oeuvres appartenant au répertoire classique, il est donc normal qu'il n'ait pas son mot à dire sur la façon dont elle est interprétée par X ou Y. Lorsqu'il réserve par contre exclusivement à lui-même et à son fils Andrea le soin de diriger sa musique de cinéma, c'est à mon sens une manière de dire qu'ils sont tous deux, tant qu'ils sont vivants, les mieux placés pour la défendre, les seuls dépositaires d'une "vérité morriconienne", si j'ose dire. Dans son esprit, je pense qu'il fait - consciemment ou non - toujours le distingo entre musique de concert (= musique pure) et musique pour le cinéma (= musique appliquée, même si réarrangée spécifiquement) dans le sens où il ne veut pas que n'importe qui joue ses musiques de film à sa sauce. Il ne peut pas vraiment l'empêcher d'ailleurs car quantité de formations reprennent ses thèmes, qu'il s'agisse d'arrangements pour harmonie (par exemple la suite Moment for Morricone ou bien une autre incluant METELLO et d'autres thèmes) ou même pour orchestre symphonique comme la suite de 18' jouée par un orchestre allemand avec Ulrich Herkenhoff en soliste à la flûte de pan, etc. Finalement, le refus catégorique d'Ennio de communiquer à d'autres les partitions de ses musiques de films contraint ces gens-là à concevoir leurs propres arrangements. C'est au fond assez habile car, si jamais ils massacrent au final ses musiques, le Maestro pourra toujours se retrancher derrière le fait que c'est parce que les arrangements sont ratés ! Ca, c'est moi qui extrapole un peu pour la déconnade, bien entendu, car Morricone n'a peut-être pas du tout ce genre de pensée en tête. Mais j'ai en tout cas toujours eu l'impression que Morricone ne veut pas voir circuler partout ses partitions, comme s'il ne voulait pas que s'éventent ses secrets d'écriture, qu'il garde presque jalousement.

Dans les bonus du DVD live de Vladimir Cosma qui vient de sortir, celui-ci défend également l'idée que sa propre version de ses musiques de films est importante. Voici ce qu'il dit après avoir au préalable expliqué que certains compositeurs comme Ravel et Stravinski, sans être de grands chefs comme Mahler ou R. Strauss ont été amenés à diriger leurs oeuvres, le public étant content de les voir. Vladimir Cosma explique: "Sans me mettre du tout au niveau de ces musiciens, j'ai commencé par diriger mes musiques de films dans les studios, ce qui n'est pas du tout la même chose, la même difficulté technique que diriger un orchestre lors d'un concert en direct. Comme on me demandait pour des concerts, j'ai petit à petit commencé à y participer, parfois avec d'autres compositeurs, au début avec beaucoup d'angoisse et de peur et puis j'y ai pris plaisir d'abord parce que je joue mes musiques telles que je les entends et je crois que c'est important, même pour d'autres qui les jouent après moi, d'entendre ma vision originelle, la façon dont elles doivent être jouées".
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Concert Morricone à Moscou   Jeu 13 Déc - 16:59

Merci pour ce complément d'information. Il est bizarre quand même Morricone drunken
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Concert Morricone à Moscou   

Revenir en haut Aller en bas
 
Concert Morricone à Moscou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Musiques de films-
Sauter vers: