Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Agostino Steffani (1654-1728)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5951
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Agostino Steffani (1654-1728)   Mer 26 Sep - 15:10



Agostino Steffani (né le 25 juillet 1654 à Castelfranco Veneto, dans la province de Trévise, en Vénétie – mort le 12 février 1728 à Francfort-sur-le-Main) est un compositeur, diplomate et évêque auxiliaire italien.

Biographie

Munich
Steffani a passé son enfance à Padoue, où il était au lycée. Il fut admis comme choriste à la Basilique Saint-Marc à Venise. Il y rencontra un couple princier bavarois (le Comte Tattenbach) qu'il accompagna en 1667 à Munich pour rester finalement 21 ans à leur service. C'est là qu'il a appris à jouer de l'orgue avec Johann Kaspar Kerll. En 1672 Steffani est parti à Rome approfondir son éducation musicale avec Ercole Bernabei pendant deux ans. Parallèlement il a entrepris des études théologiques. C'est en 1674 qu'il a publié sa première œuvre la Psalmodia vespertina. Il a composé ensuite des œuvres vocales; Steffani fit des voyages d'études en France et en Italie du nord, qui avaient aussi peut-être pour but l'accomplissement de missions diplomatiques. A Paris, il se produisit devant Louis XIV au clavecin.
L'entrée en fonction de Maximilien-Emmanuel de Bavière en 1680 est aussi un tournant dans la vie de Steffani qui, la même année, à l'issue de ses études de théologie, est ordonné prêtre. Steffani est chargée de missions diplomatiques qui souvent sont en lien avec des projets de mariages princiers. En 1681 est donné son premier opéra 'Marco Aurelio', dans lequel on peut reconnaitre l'influence de Lully. Le seul exemplaire manuscrit connu de la partition est conservé à la bibliothèque royale de Buckingham Palace.

Hanovre et Düsseldorf
En mai 1688 Steffani est honorablement congédié par le prince. Après un court séjour en Italie, il devient fin juin kapellmeister pour l'opéra à la cour du duc Ernest-Auguste, prince électeur d'Hanovre. Il compose alors jusqu'en 1696 presque un opéra par an.
Cette série a commencé par la composition, à l'occasion de l'inauguration du nouvel opéra d'Hanovre en 1689 de 'Enrico il Leone qui fut donné dans un grand faste et lui valut un grand succès. Il composa également La Lolta d'Ercole con Achilleo en 1689, La Superbia d'Alessandro' en 1690, 'Orlando generoso' en 1691, 'Le Rivali concordi' en 1692, 'La Liberia contenta' en 1693, 'I Trionfi del Job' et 'I Baccanali' en 1695 et 'Briseide' en 1696.
Le livret de 'Briseide' est de Palmieri. La plupart des autres sont de Abbate Mauro. Les partitions sont conservées à Buckingham Palace, où, avec cinq volumes de chant et cinq de duos, ils constituent une partie de la collection apportée en Angleterre par l'Électeur de Hanovre en 1714.
En 1696 il déménage à Bruxelles, où il est en contact avec les opéras de Lully. En 1702 Steffani réduit ses activités diplomatiques et se concentre davantage sur sa création musicale.
La même année il est appelé à Düsseldorf par le prince électeur Jean-Guillaume de Neubourg-Wittelsbach et est nommé président du conseil spirituel puis rapidement reconnu comme conseiller. Une année plus tard, il devient conseiller secret et mène des tractations politiques dans plusieurs villes. Pendant un temps il est Rector magnificus et curateur à l'Université de Heidelberg pour être finalement nommé, en septembre 1706 évêque de Spiga in partibus infidelium.

Les dernières années
En 1708, Steffani est envoyé à Rome comme intermédiaire dans le différend entre l'empereur et le pape. L'année suivante il est nommé vicaire apostolique pour la Haute et basse Saxe. C'est avec le projet de regagner à l'église catholique quelques familles princières allemandes qu'il rentre en Allemagne. Après la mort de quelques uns de ses nobles bienfaiteurs, Steffani connait des difficultés financières. Il meurt en 1728 d'une attaque d'apoplexie à Francfort-sur le Main, alors qu'il cherchait à vendre quelques-unes de ses compositions ramenées d'Italie.

Création musicale

Steffani a intégré des éléments de la musique française et aussi allemande dans la musique italienne. Outre des opéras, Steffani a publié avant tout des duos, qui sont restés très populaires jusqu'au XVIIIe siècle. En témoignent le grand nombre de copies de ses travaux aussi bien que les mentions élogieuses de la part de musiciens et de poètes.

source : wikipedia
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16721
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Agostino Steffani (1654-1728)   Jeu 27 Sep - 12:26

Oeuvres :

Opéras

Marco Aurelio, libretto di Ventura Terzago, (Munich 1681)
Salone, libretto di Ventura Terzago, (Munich 1681)
Audacia e Rispetto, (Munich 1685)
Servio Tullio, Libretto di Ventura Terzago, (Munich 1686)
Erote e Anterote, Libretto di Ventura Terzago, (Munich 1686)
Ascanio, Libretto di Ventura Terzago, (Munich 1686)
Alarico il Baltha, cioè l’Audace, Re de’ Gothi, Libretto di Luigi Orlandi Dramma per musica in 3 atti,(Munich 1687)
Niobe, Regina di Tebe, Dramma per musica in 3 atti di Luigi Orlandi, (Munich 1688)
Enrico Leone, Dramma in 3 atti (Hanovre, 1689) version allemande, Heinrich der Löwe, de Schürnmann (Brunswick, 1716)
La lotta d'Hercole con Acheloo, divertimento drammatico (Hanovre, 1690)
La superbia d'Alessandro (Hanovre, 1690)
Orlando generoso (Hanovre, 1691)
Le rivali concordi (Hanovre, 1692)
La libertà contenta (Hanovre, 1693)
Baccanali, favola pastorale (Hanovre, 1695)
Il trionfi del fato, o Le glorie d'Enea (Hanovre, 1695)
Arminio (pastiche) (Düsseldorf, 1707)
Amor vien del destino (Düsseldorf, 1709)
Il Tassilone, tragedia per musica, (Düsseldorf, 1709)


Musique religieuse

Psalmodia vespertina pour 8 voix et orgue (Rome 1674)
Sacer Ianus quadrifons pour 3 voix et basse continue (Munich, 1685)
Stabat Mater pour 6 voix, cordes et basse continue (1727)
Motets divers,
13 Psaumes
Magnificat pour double choeur et orgue (Rome, 1674)


Musique vocale profane

75 Duos de chambre à 2 voix et basse continue
Spezza amor, l'arco e li stral, Kantate per Soprano, Oboe, Fagott e Basso Continuo
Serenata pour le mariage de la comtesse Von Preysing (Munich, 1682)
des madrigaux, scherzi et autres cantates
4 Livres de Trastulli (divertissements musicaux pour voix et un ou deux instruments et basse continue)


Musique instrumentale

6 Sonata da camera pour 2 violons, alto et basse continue (Amsterdam, 1705)
Ouvertures et ballets tirés des opéras
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5951
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Agostino Steffani (1654-1728)   Jeu 27 Sep - 21:22

Et bien dis donc, il en a écrit des opéras ... je n'en connais aucun !
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Jean

avatar

Nombre de messages : 6649
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Agostino Steffani (1654-1728)   Jeu 27 Sep - 23:37

Bel Canto a écrit:
Et bien dis donc, il en a écrit des opéras ... je n'en connais aucun !

moi non plus...mais je crois qu'on ne connais pas grand chose de lui....et que Cecilia Bartoli (vous pouvez au moins lui reconnaitre çà...ceux qui ne l'aime pas trop Wink ) est une formidable "découvreuse" de musique pas très connue, sinon inconnue...et vue sa notoriété, c'est assez efficace Wink
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6649
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Agostino Steffani (1654-1728)   Jeu 4 Oct - 22:59

Son Stabat Mater , échappant de peu à l'oubli est très très beau....je le préfère au requiem de Biber..que j'aime beaucoup!....mais tout çà est du baroque!!

Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6649
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Agostino Steffani (1654-1728)   Jeu 10 Oct - 10:09



Grâce sans doute encore à Cecilia Bartoli, voici une nouvelle version du très beau Stabat Mater de Steffani , différent par la forme de Stabat célèbres de ses collègues baroqueux: celui ci n'est pas pour un ou quelques solistes (Pergolèse, Vivaldi...) mais nécessite 5 solistes, choeur et orchestre. Avec "I barocchisti" et Diego Fasolis et les solistes présents cette version est de grand luxe; elle est complétée par 6 motets aussi passionnant du même Steffani
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11544
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Agostino Steffani (1654-1728)   Jeu 10 Oct - 12:37


Je suis très intéressé là. Je pense que je vais me laisser tenter. Reste à savoir quand ma bourse me le permettra.Laughing 
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16721
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Agostino Steffani (1654-1728)   Jeu 10 Oct - 19:41

J'ai le CD présenté par Jean (Biber et Steffani), mais je ne me souviens plus de l'impression que m'avait fait Steffani... Mais j'aime bien le Requiem de Biber.

Jean, sur ton nouveau CD, il n'y a que le Stabat de Steffani et pas autre chose ? Ça me semble peu pour la durée d'un CD.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6649
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Agostino Steffani (1654-1728)   Jeu 10 Oct - 21:01

joachim a écrit:


Jean, sur ton nouveau CD, il n'y a que le Stabat de Steffani et pas autre chose ? Ça me semble peu pour la durée d'un CD.
le recto du cd n' est (comme souvent!) pas très complet!...il y a en plus 6 "motets" ou psaumes plus ou moins longs (entre 3' et 13' , en tout 45' !!) pour solistes choeur et orchestre (sauf 2 assez cours uniquement pour mezzo avec Bartoli)
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16721
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Agostino Steffani (1654-1728)   Jeu 24 Oct - 19:09

Je suis en train de l'écouter. Finalement, je trouve le Stabat trop triste (même si c'est sa vocation), je préfère les motets, en particulier le assez long (13 minutes) Sperate in Deo, avec ses côtés monteverdiens.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6649
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Agostino Steffani (1654-1728)   Jeu 24 Oct - 22:07

je te reconnais bien là! Wink 
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16721
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Agostino Steffani (1654-1728)   Dim 5 Jan - 12:31

Steffani à l'orchestre, avec uniquement ouvertures et suites d'opéras, ça au moins c'est pas mal !  Very Happy 


Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5951
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Agostino Steffani (1654-1728)   Mer 14 Jan - 9:11

Paru le 12 janvier 2015 chez Erato - Warner Classics

Il est vrai que Agostino Steffani (1654 – 1728) n’est pas une star de la composition comme certains de ses contemporains ; à tort, peut-on estimer à l’écoute de ce Niobe, rekne de Thèbes, opéra créé en 1688 à Munich. Longtemps tombé dans l’oubli, l’ouvrage a récemment été remis à l’affiche, en particulier grâce à la participation d’une vraie star, le contreténor français Philippe Jaroussky : les grandes capitales musicales s’en sont immédiatement saisi et voici le superbe résultat discographique, qu’il convient de saluer chapeau bas. On y découvrira que Steffani fut un étonnant creuset de toutes les grandes influences de son temps, le stilo antico de sa jeunesse, puis le flamboyant opéra vénitien, un passage à Paris chez Lully pour le genre à la française, et une écriture orchestrale particulièrement soignée et inventive qui laisse une large part aux instruments solistes – à une époque où il était l’usage de faire accompagner les opéras avec ce dont on disposait, selon les endroits et les habitudes locales. Luxure, ambition, désespoir, rage, vengeance, meurtres, infanticides, tout est décrit avec un luxe de brillantes extravagances qui ont du causer bien du souci aux musiciens de 1688, tellement Steffani les met à contribution. Les voix elles-mêmes sont sollicités à l’extrême, mais avec Jaroussky aux commandes vocales, on ne peut que s’attendre au meilleur – attente pleinement satisfaite. Voilà un ajout précieux à votre discothèque baroque. © SM/

source : Qobuz

Un commentaire sur l'oeuvre : ici


https://www.youtube.com/watch?v=tUvs5RbqwSw
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
laudec

avatar

Nombre de messages : 3466
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Agostino Steffani (1654-1728)   Mer 14 Jan - 9:54

Superbe ! merci
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Agostino Steffani (1654-1728)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Agostino Steffani (1654-1728)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: