Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Anders KOPPEL, né en 1947

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10566
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Anders KOPPEL, né en 1947   Jeu 20 Sep - 21:40



Anders Koppel, compositeur et musicien, est né à Copenhague en 1947 d'un père compositeur et pianiste Herman D. Koppel. il joua du piano alors qu'il n'était encore qu'un enfant et, plus tard, de la clarinette, participant à des concerts et des émissions télévisées. Il commença à jouer de l'orgue Hammond en 1966 et, en 1967, il devient co-fondateur du groupe de rock Savage Rose, avec des tournées en Europe et aux Etats-Unis. En 1974, il quitte le groupe de rock et participe à son premier album solo LP Valmuevejen. Entre 1974 et 1980, Anders Koppel est très actif en tant que producteur et musicien de studio, mais a aussi et depuis concentré ses efforts dans la composition, avec son propre studio d'enregistrement. Il a composé de la musique sur huit ballets pour le "Danish Dance New Theater", tous chorégraphiés par Anette Abilgaard, mis en musique plus d'une centaine de films dont plusieurs films d'animation, environ 50 pièces de théâtre, dernièrement "Masquarade" au Théâtre du Peuple, et il a composé trois comédies musicales.



Second extrait musical:

https://www.youtube.com/watch?v=FD8TMPFR46s

Anders Koppel a nettement augmenté sa production d'oeuvres classiques et est donc retourné à ses origines de musiciens dits savants. Il composa pour différentes formations, une "Toccata" pour vibraphone et marimba, lancé par le Safri Duo et maintenant joué partout en Europe et au-delà. Il en existe aussi une version avec orchestre. Il composa aussi un concerto pour saxophone et orchestre qui connaîtra sa première exécution au Numus Festival à Aarhus en 1997 avec Benjamin Koppel (son fils) comme soliste. Il est l'auteur aussi d'un Concerto pour piano, cordes et percussions qui sera créé par Herman D. Koppel (son père) au piano. Son premier concerto pour marimba et orchestre a été joué plus de 70 fois dans le monde entier par différents orchestres et solistes. Il est en outre auteur de nombreuses pièces de musique de chambre et pour instrument solo, un concertino pour orchestre de chambre, un opéra intitulé "Rébus", un concerto piccolo pour accordéon et orchestre, un concerto pour violon, accordéon et orchestre, une cantate "Sauve chaque mot" pour choeur, cuivres et orgue, écrite en commémoration de la bataille de 150 ans de Fredericia... Il a reçu le Prix DJBFA en 1984, le Prix Wilhelm en 1990, fut soutenu et récompensé plusieurs fois par la "Danish Arts Foundation. Il a aussi remporté à deux reprises, 1994 et 1996, le Robert de la meilleure musique de film.


Dernière édition par Icare le Ven 11 Déc - 18:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10566
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Anders KOPPEL, né en 1947   Sam 2 Mar - 13:33


Je me suis régalé ce matin en écoutant quatre concertos de ce compositeur;

_La SINFONIA CONCERTANTE pour violon, alto, clarinette, basson et orchestre (2007)
_CONCERTO POUR FLÛTE, HARPE ET ORCHESTRE (1998-2009)
_CONCERTO POUR TUBA ET ORCHESTRE (2003)
_CONCERTO PICCOLO pour accordéon et orchestre (2009)

Dans un langage tonal et lyrique, la Sinfonia Concertante et plus encore le Concerto pour flûte, harpe et orchestre m'ont complètement transporté, séduit. On n'y trouve de la fantaisie, du lyrisme, de l'inventivité, de la légèreté mais aussi de la profondeur, de la beauté, du romantisme, des constructions musicales cocasses. Les deux autres concertos, celui pour tuba et celui pour accordéon, sont sans doute un peu moins intéressants, n'empêche qu'ils n'en demeurent pas moins attractifs et attachants. J'ai ressenti par moments un ton très français dans ces musiques; le lyrisme soyeux et envoûtant du Concerto pour tuba et le mouvement lent particulièrement touchant du Concerto Piccolo.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10566
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Anders KOPPEL, né en 1947   Dim 19 Juil - 8:59

<<Dans un langage tonal et lyrique, la Sinfonia Concertante et plus encore le Concerto pour flûte, harpe et orchestre m'ont complètement transporté, séduit. On n'y trouve de la fantaisie, du lyrisme, de l'inventivité, de la légèreté mais aussi de la profondeur, de la beauté, du romantisme, des constructions musicales cocasses. Les deux autres concertos, celui pour tuba et celui pour accordéon, sont sans doute un peu moins intéressants, n'empêche qu'ils n'en demeurent pas moins attractifs et attachants. J'ai ressenti par moments un ton très français dans ces musiques; le lyrisme soyeux et envoûtant du Concerto pour tuba et le mouvement lent particulièrement touchant du Concerto Piccolo.>>

Hier soir, j'ai réécouté la Sinfonia Concertante pour violon, alto, clarinette et orchestre, le Concerto pour flûte, harpe et orchestre ainsi que le Concerto pour Tuba et orchestre d'Andres Koppel. En revanche, je n'ai pas réécouté le Concerto Piccolo pour accordéon et orchestre que je possède sur un autre disque. L'avantage des réécoutes, c'est qu'elles permettent d'ajuster notre perception de ces musiques. Par exemple, le Concerto pour tuba que je trouvais jusqu'ici juste attractif et attachant, a gagné en intérêt. Déjà, j'ai bien apprécié l'allure bonhomme du tuba de Mattias Johansson, la façon dont cette oeuvre est orchestrée. Il y a cette petite flûte très pure à un moment donné où la musique est totalement dénudée, dans le second mouvement me semble-t-il, juste le tuba et cette petite flûte dans un grand instant d'intimité. Puis, on y trouve aussi de la légèreté et un véritable sens de la fantaisie par lesquelles le tuba promène sa joviale bonhommie. Le second mouvement de la Sinfonia Concertante m'a paru toujours aussi beau et attendrissant. Plus globalement, le trio soliste; Anna Maria D. Dahl à l'alto, Yana Deshkova au violon et Randi Ostergaard à la clarinette, s'y donne à coeur-joie. La musique évolue dans un dynamisme qui se communique facilement à l'auditeur. Le Concerto pour flûte (Claus Ettrup Larsen), harpe (Mette Nielsen) et orchestre est des trois l'oeuvre qui me captive le plus. Là aussi, il y a de la fantaisie, de la légèreté, de l'imagination, de la beauté, tout simplement. Plaisir renouvelé.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10566
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Anders KOPPEL, né en 1947   Mer 14 Oct - 22:55


Anders Koppel semble avoir pas mal composé pour le marimba. Ca tombe bien, c'est un instrument à percussion que j'apprécie quasiment autant que le xylophone et c'est d'ailleurs par son premier concerto pour marimba et orchestre que j'ai découvert ce compositeur par Katarzyna Mycka, le "Rundfunk-Sinfonieorchester Saarbrücken" sous la direction de Dominique Fanal. Je le retrouve dans une nouvelle interprétation, cette fois, par Marianna Bedmarska, le "Aalborg Symphony Orchestra" sous la direction de Henrik Vagn Christensen. Il est accompagné par ses trois autres concertos pour marimba et orchestre:

Concerto n°2, composé en 2000.
Concerto n°3 "Linzer" (2002, revu en 2003)
Concerto n°4 "In memory of things transient" (2006)
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10566
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Anders KOPPEL, né en 1947   Ven 11 Déc - 18:47

Icare a écrit:
Anders Koppel semble avoir pas mal composé pour le marimba. Ca tombe bien, c'est un instrument à percussion que j'apprécie quasiment autant que le xylophone et c'est d'ailleurs par son premier concerto pour marimba et orchestre que j'ai découvert ce compositeur par Katarzyna Mycka, le "Rundfunk-Sinfonieorchester Saarbrücken" sous la direction de Dominique Fanal. Je le retrouve dans une nouvelle interprétation, cette fois, par Marianna Bedmarska, le "Aalborg Symphony Orchestra" sous la direction de Henrik Vagn Christensen. Il est accompagné par ses trois autres concertos pour marimba et orchestre:

Concerto n°2, composé en 2000.
Concerto n°3 "Linzer" (2002, revu en 2003)
Concerto n°4 "In memory of things transient" (2006)

J'ai donc redécouvert le premier concerto pour marimba et orchestre par Marianna Bedmarska, le "Aalborg Symphony Orchestra" sous la direction de Henrik Vagn Christensen. Je ne saurais dire si je préfère cette interprétation à la précédente; par Katarzyna Mycka, le "Rundfunk-Sinfonieorchester Saarbrücken" sous la direction de Dominique Fanal. Il y a sans doute trop longtemps que je n'ai pas écoutée cette version et il se pourrait que j'y remédie incessamment sous peu. C'est une oeuvre suffisamment géniale à mon oreille pour avoir envie de comparer ces deux interprétations. Je pense que ce concerto n°1 peut être considéré comme un classique parmi les oeuvres pour marimba. Il bénéficie d'une thématique forte, que ce soit dans son premier mouvement ou dans le second qui est irrésistible. Le troisième est peut-être un petit cran en dessous mais il est également très réussi, avec un thème-moteur très accrocheur aussi. Le Concerto n°2 pour marimba et orchestre à cordes (2000) m'était jusqu'ici inédit. Il est d'une humeur très différente du N°1 qui, lui, est d'une facture enjouée, très extravertie et ludique. Bien que parfaitement encré dans la tonalité, il m'apparaît plus sombre et plus mystérieux. Au tout début, le marimba semble se restreindre à une seule note répétée, un peu comme des gouttes d'eau qui tombent, clouc, clouc, clouc...enfin, comme je l'ai écrit: "au tout début"...Ce second concerto ne développe pas de thèmes mélodiques aussi accrocheurs que le Premier, il est certainement moins direct, plus cérébral, plus sinueux, mais il n'en demeure pas moins captivant et intéressant à suivre. Le marimba, bien que virtuose, est très agréable à suivre, ne perd pas son caractère ludique. Il me reste désormais à découvrir le Concerto n°3 "Linzer" pour marimba et orchestre (2002, rev. 2003) et le Concerto n°4 "In memory of things transient" pour marimba et orchestre (2006).
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10566
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Anders KOPPEL, né en 1947   Sam 12 Déc - 19:06

<<Il me reste désormais à découvrir le Concerto n°3 "Linzer" pour marimba et orchestre (2002, rev. 2003) et le Concerto n°4 "In memory of things transient" pour marimba et orchestre (2006).>>

Encore deux oeuvres très agréables à écouter...Enfin, je dirais qu'elles sont plus pour moi que simplement agréables et divertissantes. Le Concerto n°4, par exemple, me passionne presque autant que le Concerto n°1. Il m'a paru très inspiré. Contrairement aux trois autres qui se constituent classiquement de trois mouvements, celui-ci en contient huit. Une particularité parmi d'autres m'a séduit: une combinaison sensible entre le marimba et un orgue portatif, créant quelque chose de singulier, surtout lorsque le concerto se réduit à ces deux éléments. C'est surtout un ensemble de combinaisons et de jeux entre le soliste et l'orchestre qui m'a captivé, des idées musicales fortes et des développements souvent très expressifs avec en suspension la citation plus ou moins effective d'une célèbre mélodie jamais complètement reproduite mais suffisamment pour être repérée et identifiée. Du Concerto n°3, je retiens surtout le second et le troisième mouvement dans lequel s'invite avec bonheur un jazz orchestral. Comme pour les autres concertos, le marimba bénéficie d'un grand espace d'expression, sait s'extraire brillamment des tentatives de possession de l'orchestre. Il apporte beaucoup de luminosité et de vie à cette musique, un caractère ludique aussi. Mon petit classement préférentiel: N°1, N°4, N°3 & N°2.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anders KOPPEL, né en 1947   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anders KOPPEL, né en 1947
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: