Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Ignaz Brüll (1846-1907)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16384
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Ignaz Brüll (1846-1907)   Lun 17 Sep - 8:57

Ignaz Brüll né le 7 novembre 1846 à Prossnitz (Moravie) et décédé le 17 septembre 1907 à Vienne est un compositeur et pianiste autrichien.

Il est le fils aîné d'une famille prospère juive de marchands de la Moravie. En 1850, ses parents s'installent à Vienne et envisagent de le destiner à prendre en charge les affaires de son père, mais il révèle des dons pour la musique. Aussi, il étudie le piano avec Julius Epstein et la composition avec Johann Rufinatscha et Felix Otto Dessoff.

En 1864, il écrit son premier opéra, Die von Bettler Samarkand, et le soumet au Théâtre de la Cour de Stuttgart, capitale du Wurtemberg. À la fin de 1866, il supervise la production en personne. Ses plans n'ont pas abouti, et la partition a disparu dans les archives. Néanmoins, il remporte des succès importants avec sa première Sérénade pour orchestre et on apprécie sa virtuosité au piano.

Dans les quinze prochaines années, il donne de nombreux concerts qui le conduisent, non seulement vers des centres musicaux, tels que Prague, Breslau, Berlin, Munich, Francfort, Dresde et Leipzig, mais aussi vers des régions plus reculées de la monarchie des Habsbourg. Entre les tournées, il présente régulièrement des concerts à Vienne. En 1871, il se voit offrir un poste de professeur de piano au Conservatoire Stern de Berlin, qu'il refuse pour éviter la séparation de sa famille. Il enseigne à partir de 1872 dans les écoles Horak Piano, un des plus grands établissements musicaux privés de Vienne et en devient, en 1881, le directeur artistique. Dans les années 1890, il refuse un emploi au Conservatoire de Vienne.

Le succès sensationnel de son deuxième opéra, Das goldene Kreuz, créé le 22 décembre 1875 à Berlin, le propulse hors de l'obscurité aux premiers rangs des compositeurs contemporains. Il renforce sa carrière de pianiste. L'éditeur londonien Chappell & Co. l'engage au début de 1878 pour deux concerts en Angleterre. Dans le même temps, l'impresario Carl Rosa prépare une production de Das goldene Kreuz qui a sa première représentation à Londres, à l'Adelphi Theatre, le 2 mars 1878. Cette même année, il fait ses débuts dans un Concert populaire du lundi qui a un tel succès qu'il est suivi par plus de vingt autres présentations à Londres, Liverpool et Manchester. Il se rend, à nouveau, en Angleterre en 1881 et, entre le 31 janvier et le 9 mars, il donne huit brillants concerts.

Les deux tournées de concerts en Angleterre marque sa carrière comme virtuose. Dans les années suivantes, il réduit considérablement le nombre de ses apparitions publiques afin de se concentrer davantage sur la composition. Après son mariage en 1882 avec Marie Schosberg, la fille d'un banquier viennois, sa maison est devenue un point incontournable dans la ville. Il s'entoure d'un grand cercle d'amis : Johannes Brahms, Karl Goldmark, Julius Epstein, Robert Fuchs, Anton Door, Ludwig Rottenberg, Richard von Perger, Eusebius Mandyczevski, Eduard Hanslick, Gustav Mahler, Theodor Billroth et Joseph Breuer.

Il passe les mois d'été avec sa famille en Haute-Autriche, d'abord à Bad Ischl et, en 1890, il construit sa propre maison le Berghof à Unterach am Attersee qui devient un endroit attachant pour les musiciens, artistes et personnalités du monde littéraire.

Ses dernières œuvres Der Husac et le ballet Märchen aus der Champagne sont représentées à Vienne en 1896. Il se lie d'amitié avec Brahms qui attache beaucoup de prix à ses conseils et écrit de nombreux lieder, duos, chœurs et une importante série d'œuvres instrumentales, dont une symphonie. Le style de ses opéras peut être rattaché à François-Adrien Boieldieu et à Daniel-François-Esprit Auber. Il ouvre la voix au nouveau Singspiel autrichien.

Il meurt subitement à Vienne et son public le considère comme un musicien sérieux, intègre et sincère.


Ses principales œuvres


Opéras

Die Bettler von Samarkand op WoO (1864),
Das goldene Kreuz op 27 (Berlin, 22 décembre 1875) : l'opéra qui a remporté le plus de succès,
Der Landfriede op 30 (Vienne, 4 octobre 1877),
Bianca op WoO (Dresde, 25 novembre 1879),
Königin Marietta op 40 (Munich, 1883),
Gloria op WoO (Hambourg, 1886),
Das steinerne Herz op 55 (Vienne, 1888),
Gringoire op 66 (Munich, 19 mars 1892),
Schach dem Königeop 70 (Munich, 1893),
Der Husar op 79 (Vienne, 1898) : immense succès,
Rübezahl, der Herr der Berge, op WoO (inachevé).


Ballet

Ein Märchen aus der Champagne op 54 (1896),


Musique pour orchestre

Im Walde, ouverture op 25
Macbeth, ouverture op 46
Symphonie en mi mineur op 31
Trois sérénades, op 29, 36 et 67
Suite de danses du ballet Ein Maerchen aus der Champagne op 54
Deux concertos pour piano op 10  en fa majeur et  op 24 en ut majeur
Allegro et Andante pour piano et orchestre op 88
Tanzweisen pour piano 2 mains, piano 4 mains et orchestre op 89
Concerto pour violon en la mineur op 41
Valse pour choeur de femmes et orchestre op 91
Ouverture pathétique op 98
3 Intermezzi op 99


Musique de chambre

Sonate pour violoncelle et piano op 9
Trio en mi b majeur pour piano, violon violoncelle op 14
Suite pour violon et piano op 42
4 Sonates pour violon et piano, op 48, 60, 81 et 97
3 Pièces pour violon et piano op 90 : mazurka, tarantelle, espagnole


Pièces diverses pour piano, (dont Sieben Albumblätter für die Jugend op 33, 6 pièces op 38)
Sonate pour piano en ré mineur op 73
Sonate pour 2 pianos op 21 et Duo op 64
des lieder,
des choeurs (dont Süsser Begrabnis op 23)


Catalogue complet par opus

Op.1, 3 Lieder (after Petösy, Rückert, L.Uhland)
Op.2, 2 Lieder (after Uhland, Lenau)
Op.3, 3 Stücke in orientalischer Weise for Piano, Weinberger (Vienna)
Op.4, ?
Op.5, 12 Lieder (after Heine, E.Mörike, H.Leuthold, J.V. von Scheffel, Lenau), J.P. Gotthart (Wien)
Op.6, Tarantella for Piano, Doblinger (Vienna)
Op.7, Impromptu and Humoreske for Piano, Doblinger (Vienna)
Op.8, 7 Fantasiestücke for Piano, Kistner & Siegel (Leipzig)
Op.9, Cello Sonata in d minor, Doblinger (Vienna)
Op.10, Piano Concerto No.1 in F major (1868), Bote & Bock (Berlin)
Op.11, 3 Pieces for Piano
Op.12, 4 Lieder (after A.Christen, Rückert), Schreiber (Vienna, 1874)
Op.13, 3 Pieces for Piano, Fr. Schreiber (Vienna)
Op.14, Piano Trio in E flat major, Leuckart (Leipzig)
Op.15, 4 Lieder (after K.Groth, A.Christen), Robert Seitz (Leipzig)
Op.16, 2 Works for Male Choir (after N. Lenau, K. Groth), Ries & Erler (Berlin)
Op.17, Improvisata e Fuga for Piano, Seitz (Leipzig)
Op.18, 6 Scottish Lieder (after R.Burton), Gutmann (Vienna)
Op.19, 6 Lieder (after Rückert, St.Lambert), Gutmann (Vienna)
Op.20, 2 Scherzi for Piano
Op.21, Sonata for 2 Pianos, Rebay & Robitschek (Leipzig)
Op.22, Zyklus toskanischer Lieder (after F. Gregorovius), 8 Lieder for Soprano, Tenor, Choir, Cranz (Leipzig)
Op.23, Süßes Begräbnis for Choir (after F. Rückert)
Op.24, Piano Concerto No.2 in C major (1874), Bote & Bock (Berlin)
Op.25, Im Walde, Concert Overture for Orchestra, Fürstner (Dresden)
Op.26, 2 Works for Choir (after R.Burns, E.Geibel), Fürstner (Dresden)
Op.27, Das goldene Kreuz, Opera in 2 Acts (1875), Libretto: S.H. Mosenthal after Mélesville, , Bote & Bock (Berlin)
Op.28, 3 Pieces for Piano, Ries & Erler (Berlin)
Op.29, Serenade No.1 in F major for Orchestra, Bote & Bock (Berlin)
Op.30, Der Landfriede, Opera in 3 Acts (1877), Libretto: Mosenthal after Bauernfeld, Bote & Bock (Berlin)
Op.31, Symphony in e minor, Bote & Bock (Berlin)
Op.32, 3 Lieder (after Herder, Burns), Bote & Bock (Berlin)
Op.33, 7 Album Leafs for the Youth for Piano, Bote & Bock (Berlin)
Op.34, 3 Pieces for Piano, Bote & Bock (Berlin)
Op.35, 2 Pieces for Piano, Bote & Bock (Berlin)
Op.36, Serenade No.2 in E major for Orchestra, Schott (Mainz)
Op.37, 3 Pieces for Piano
Op.38, 6 Pieces for Piano, Schott (Mainz)
Op.39, Theme with Variations for Piano, Schott (Mainz)
Op.40, Königin Mariette, Comic Opera in 3 Acts (1877), Libretto: F.Zell and R. Genée after Scibe and Saint-Georges, Bote & Bock (Berlin)
Op.41, Violin Concerto in a minor, Gutmann (Vienna)
Op.42, Suite in a minor for Violin and Piano, Gutmann (Vienna)
Op.43, 4 Lieder (after Eichendorff, F.forst, P. von Heyse, M.Kalbeck), Breitkopf & Härtel (Leipzig)
Op.44, 2 Pieces for Piano, Breitkopf & Härtel (Leipzig)
Op.45, Bretonische Melodien for Piano
Op.45, Theme with Variations for Piano
Op.46, Overture to Macbeth for Orchestra
Op.47, 2 Pieces for Piano, Breitkopf & Härtel (Leipzig)
Op.48, Violin Sonata No.1 in B minor, Doblinger (Vienna)
Op.49, 3 Lieder (after Burns), Kistner (Leipzig)
Op.50, 2 Pieces for Piano, Brockhaus (Leipzig)
Op.51, 3 Pieces for Piano, Bote & Bock (Berlin)
Op.52, 4 Lieder (after A.Traeger, Kopisch, Dräxler-Manfred, J.Sturm), Bote & Bock (Berlin)
Op.53, 3 Pieces for Piano, Ries & Erler (Berlin)
Op.54a, Champagner-Märchen, Ballet-Divertissement in 1 Act (1896)
Op.54, Ballet-Suite from Champagner-Märchen for Orchestra, Bote & Bock (Berlin)
Op.55, Das steinerne Herz, Romantic Opera in 3 Acts (1888), Libretto: J.V.Widmann after W.Hauff
Op.56, 7 Lieder (after P.J. de Béranger, H.Burns, J.Rodenberg, R.Hamerling, Mörike), Siegel & Linnemann (Leipzig)
Op.57, 5 Pieces for Piano, Kistner & Siegel (Leipzig)
Op.58, Suite No.1 in F major for Piano, Kistner & Siegel (Leipzig)
Op.59, 2 Works for Male Choir (after W.Scherer, A.Kopisch), Kistner & Siegel (Leipzig)
Op.60, Violin Sonata No.2 in a minor, Kistner & Siegel (Leipzig)
Op.61, 9 Etudes for Piano, Ries & Erler (Berlin)
Op.62, 5 Lieder (after Geibel), Herzmansky (Vienna)
Op.63, 5 Lieder
Op.64, Duo for 2 Pianos
Op.65, Rhapsodie for Piano and Orchestra (1892), Hermansky (Vienna)
Op.66, Gringoire, Opera in 1 Act (1892), Libretto: V.Léon after T. de Banville
Op.67, Serenade No.3 for Orchestra
Op.68, 4 Lieder (after S. von Khuenberg, T.Moore, Geibel), Hansen (Copenhagen)
Op.69, 3 Pieces for Piano, Berté (Vienna)
Op.70, Schach dem König, Comic Opera in 3 Acts (1893), Libretto Léon after H.A.Schaufert, Zimmermann (Leipzig)
Op.71, Suite No.2 in D major for Piano, Arthur Schmidt (Boston, Leipzig)
Op.72, Bunte Blätter for Piano, Arthur Schmidt (Boston, Leipzig)
Op.73, Piano Sonata in d minor
Op.74, 3 Duets for SA (after Mickwitcz), Brockhaus (Leipzig)
Op.75, 3 Duets for SA (after Mickwitcz, Lenbach), Brockhaus (Leipzig)
Op.76, Suite No.3 in a minor for Piano, Simrock (Berlin)
Op.77, 4 Irische Lieder (after Moore), Hermann Beyer & Söhne (Langensalza)
Op.78, 4 Lieder (after F.T. von Vischer, Scherer, Hamerling, Kalbeck), Hermann Beyer & Söhne (Langensalza)
Op.79, Der Husar, Comic Opera in 2 Acts (1896), Libretto: Léon afterScribe and Boisseaux, Weinberger (Vienna)
Op.80, Suite No.4 in d minor for Piano, Hermann Beyer & Söhne (Langensalza)
Op.81, Violin Sonata No.3, Simrock (Berlin)
Op.82, 5 Tyrolean Lieder, Brockhaus (Leipzig)
Op.83, 4 Pieces for Piano, Hermann Beyer & Söhne (Langensalza)
Op.84, Ballade for Piano, Hofmann (Dresden)
Op.85, 3 Lieder for Bariton (after E.F. von Bodmann, Jakobowski, Jehuda ben Halevy), Brockhaus (Leipzig)
Op.86, 4 Lieder (after A.Huggenberger, Jakobowsky, Halevy), Brockhaus (Leipzig)
Op.87, 2 Lieder (after Goethe), Doblinger (Vienna)
Op.88, Andante and Allegro for Piano and Orchestra (1903), Bote & Bock (Berlin)
Op.89, Tanzweisen and In slawischer Weise for Orchestra / Piano
Op.90, 3 Morceaux for Violin and Piano, Bosworth (Vienna)
Op.91, Waltz for Female Choir and Orchestra, Bosworth (Wien)
Op.92, 3 Lieder (after F.Hebbel, K.Falke, R.Dehmel), Bosworth (Vienna)
Op.93, 3 Pieces for Piano, Bosworth (Vienna)
Op.94, 2 Pieces for Piano, Hermann Beyer & Söhne (Langensalza)
Op.95, 4 Lieder (after Bodmann, C.F.Meyer, T.Storm), Bobach & Sohn (Berlin)
Op.96, 3 Pieces for Piano, Simrock (Berlin)
Op.97, Violin Sonata No.4 in C major, Universal Edition (Vienna)
Op.98, Overture pathétique for Orchestra, Rebay & Robitschek (Vienna)
Op.99, 3 Intermezzi for Orchestra, Rebay & Robitschek (Vienna)
Op.100, 3 Lieder (after Geibel, A.Ritter, Droste-Hülshoff), Hermann Beyer & Söhne (Langensalza)
Op.101, 3 Pieces for Piano, Bosworth (Vienna)
Op.102, Zwei Könige (Song after Emanuel Geibel for middle voice. Published by Bobach? in Berlin and Leipzig, 1906.)


Oeuvres sans n° d'opus (WoO)

Operas

Gloria (1896)
Bianca (1879)
Die Bettler von Samarkand (ca.1864)
Rübezahl, der Herr der Berge (1899), unperformed


Orchestra

Dramatic Overture
Waltz for small Orchestra
Fantasiestück for Orchestra


Piano

Berceuse for Piano, Berté (Vienna)
Foraarsang for Piano
Mélodie bretonne for Piano
Spanish Dance, Bosworth (Vienna)
Konzertstück in B flat major for Piano and Orchestra
2 Movements for Piano and Orchestra


Vocal Music

3 Works for Male Choir
2 Works for Female Choir
Lied Wir sind die Weihnachtsengel (after M.Brüll), Bobach (Berlin)
Lied Nachtwandler (after Falke)
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16384
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Ignaz Brüll (1846-1907)   Mer 26 Nov - 18:47

Très beau CD qui comporte la symphonie en mi mineur op 31 (vers 1880) et la Sérénade n° 1 en fa majeur op 29. Bien entendu, éminemment romantiques Wink






https://www.youtube.com/watch?v=SVEdd8ULyGQ&spfreload=10
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11087
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ignaz Brüll (1846-1907)   Mer 26 Nov - 19:24

Voilà une symphonie qui ne Brûle rien en moi mais se laisse écouter malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16384
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Ignaz Brüll (1846-1907)   Dim 26 Mar - 19:57

On trouve sur ce CD son superbe concerto pour violon ainsi que l'ouverture de Macbeth op 46, le CD étant complété par la Sérénade pour flûte et cordes op 80 de Jadassohn.

Très bel enregistrement, même si ça ne fait pas brûler les ailes d'Icare Laughing



Ce concerto pour violon n'est pas sur youtube, mais voici l'ouverture de Macbeth.



https://www.youtube.com/watch?v=1GYqKtFCLlU
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ignaz Brüll (1846-1907)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ignaz Brüll (1846-1907)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: