Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 L'histoire des instruments

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
avatar

Nombre de messages : 2021
Age : 24
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: L'histoire des instruments   Mar 11 Sep - 19:40

Je vous propose d'étudier assez rapidement l'histoire des instruments à travers le temps, quelque peu résumée, mais qui permet d'avoir une vue globale de l'histoire des isntruments et de découvrir peut-être certains d'entre eux.


I Les premiers instruments

Les instruments sont connus grâce aux peintures rupestres et aux outils retrouvés dans les tombes. Dans l'Antiquité, les instruments les plus variés apparaissent et scandent la vie religieuse et sociale.
On peut déjà remarquer l'aulos comme principal instrument d'époque.





Cet instrument à vent de la Grèce antique a une origine orientale : on a découvert des aulos du IIIe millénaire dans les tombes d'Ur. Constitué d'un tube de perce cylindrique ou conique muni d'un embout où se fixe l'anche, l'aulos est fabriqué en roseau, en bois, en os ou encore en corne ou en ivoire. Il est le plus utilisé par paire : les deux tuyaux de longueur inégale renforcent la sonorité et l'hétérophonie. Il accompagne les chants au cours des cérémonies funèbres, des noces, des vendanges. Les Romains l'utilisent au théâtre et lors des cérémonies religieuses et publiques. Mais les premiers chrétiens proscrivent l'aulos qui disparaît dès le Ve siècle.


La lyre





Datant du IIIe siècle avant J-C, la lyre a la forme du taureau, animal sacré, dont le corps constitue la caisse de résonance et d'où partent deux bras qui soutiennent une barre d'attache. Une dizaine de cordes s'enroulent sur la base d'attache. Il se transforme et prend un aspect léger ou alors massif. Le nombre des cordes varie, de quatre à sept, jusqu'à un maximum de douze. Au Moyen Âge, on attribue le nom de lyre à des instruments à cordes frottées ou pincées mais taillées dans une seule pièce de bois. C'est de cet instrument que découle le crouth (ou crwth) des bardes celtes.


L'hydraule




Ctésibios d'Alexandrie (IIIe siècle avant J-C), a inventé cet ancêtre de l'orgue. L'air sous pression est fourni à des tuyaux par des pompes et des réservoirs. L'air s'échappe du réservoir sous pression par un entonnoir et arrive aux tuyaux. L'hydraule est employé pour les danses dans les temples d'Alexandrie. A Rome, avec les trompes et les cors, il prend des proportions géantes et accompagne le déroulement des spectacles de cirque. A Byzance, il participe aux sonneries impériales. Il est le premier orgue de l'Occident dont Constantin V offre un exemplaire à Pépin le Bref en 747.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: L'histoire des instruments   Mar 11 Sep - 19:42

C'est un topic que je vais adorer!! I love you Kiss
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
avatar

Nombre de messages : 2021
Age : 24
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: L'histoire des instruments   Mar 11 Sep - 20:27

Merci beaucoup ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
ysov

avatar

Nombre de messages : 438
Age : 55
Date d'inscription : 16/09/2011

MessageSujet: Re: L'histoire des instruments   Mar 11 Sep - 22:51

Bravo pianoline c'est une belle initiative. Wink

Petite précision cependant du volet de l'orgue hydraulique. Il fut découvert quelques éléments d'un hydraule à Budapest en Hongrie qui fut la ville romaine d'Aquicum. C'est le plus vieux spécimen retrouvé qui daterait du IIIe siècle environ. De moindre valeur archéologique, quelques restes de cet instrument furent trouvés en Suisse.

Autre petit point à préciser, est que l'orgue dont Pépin le Bref reçu en cadeau par la délégation byzantine, ne fut pas hydraulique, mais à air actionné par un petit soufflet en peau. C'est le tout premier orgue ''pneumatique'' relaté.

Enfin dernière précision, si en effet c'est Ctésibios, ce grand inventeur qui créa l'Hydraule, c'est grâce à Vitruve qui au 1er siècle dans son ouvrage en fit une description complète, alors que l'ouvrage de Ctésibios fut perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
avatar

Nombre de messages : 2021
Age : 24
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: L'histoire des instruments   Mer 12 Sep - 11:14

Intéressant, merci Ysov pour ses précisions, Mains
En effet, je fais un ptit résumé et si vous voulez ajouter des détails ou approfondir, n'hésitez surtout pas ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11300
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: L'histoire des instruments   Mer 12 Sep - 20:15


Je vais encore m'endormir moins bête ce soir et grâce à qui? Kiss
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
avatar

Nombre de messages : 2021
Age : 24
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: L'histoire des instruments   Jeu 13 Sep - 10:25

Merci beaucoup, c'est très gentil Very Happy

Je poursuis donc avec les instruments à vent, toujours chronologiquement. Wink


II Les instruments à vent

A) la flûte

La flûte est l'un des tout premiers instruments créés par l'homme. Des rhombes et des flûtes en os ont été utilisées à l'âge de pierre ; ils auraient eu alors un usage sacré...
On distingue les flûtes verticales dont l'embouchure est terminale et les flûtes transversales à embouchure latérale.

Les instruments à vent (aérophones) ont en commun de produire un sn par la mise en vibration de l'air.

Voici une liste des familles d'instruments à vent :

_ à embouchure : flûte, flûte traversière, flûtes de Pan, flûtes multiples
_ anche simple : clarinette, saxophone
_ anche double : hautbois, basson
_ embouchure en bassin : cor, trompette, trombone
_ anche libre : accordéon, concertina, harmonica, harmonium
_ vent naturel : rhombe, toupies vombrissantes

embouchure : la partie d'un instrument à vent en contact avec les lèvres du musicien, ce avec on souffle.

Vous pouvez remarquer ici l'embouchure sur la flûte traversière.


anche simple : une anche en bois ou en métal est plaquée contre une embouchure d'un instrument à vent. Dans le système de l'anche simple, un seul élément est mobile, contrairement à celui de l'anche double.



anche libre : instrument à vent, utilisant un système d'anche en bois ou en métal, libre de se déplacer de part et d'autre de sa position de repos. Le déplacement de la colonne d'air pour mettre cette anche en vibration peut être :
_le souffle de l'instrumentiste : harmonicas, mélodicas…
_un mécanisme à bras ou à pieds (ou même parfois à aisselles ou à genoux) : accordéons, harmoniums…
_une soufflerie mécanique : certains tuyaux d'orgues, de positifs, de limonaires…
Le plus ancien instrument à anche libre connu est le sheng, orgue à bouche chinois datant de 3000 ans avant JC.


Comme on l'a vu au-dessus, le plus ancien instrument à vent est la flûte, dont on retrouve les vestiges datant de l'âge de pierre. Pour ces peuples, la flûte a un pouvoir magique, elle accompagne les rites funéraires, les cérémonies liées aux orages ou aux récoltes.

La flûte verticale est une flûte constituée d'un tuyau assez long, dont le conduit est en bois, os, corne, bambou, roseau ou métal. On trouve cet instrument sur tous les continents et particulièrement en Amérique du Sud et en Asie. La flûte à bec est une flûte à conduit avec une embouchure simple. L'air est dirigé par une fente en un mince filet contre le biseau d'un trou percé dans le tuyau situé en dessous de l'embouchure. Elle est percée de 6 trous ou de 8. Elle apparaît en Europe au XIIe siècle et participe à toute la vie populaire. On la voit entre les mains de bergers ou de chasseurs, elle accompagne le voyageur, les musiciens ambulants qui vivent de leur art et qui s'organisent professionnellement en Confrérie des ménestrels à Paris en 1321. Puis elle gagne les musiciens de la cour et la bourgeoisie. Elle reste l'instrument privilégié des compositeurs en France, en particulier jusqu'à la fin du XVIIe siècle.

La flûte de Pan est un instrument primitif formé d'un assemblage de tuyaux en roseau de taille différente, disposés généralement en décroissant. Le musicien place ses lèvres sur l'extrémité des tuyaux selon un ordre que détermine le glissement latéral de l'instrument. Datant de la plus haute Antiquité, elle est le moyen d'expression des bergers d'Arcadie, roumains ou chinois. De nos jours, les Indiens la fabriquent en terre cuite.




La flûte traversière est une flûte à embouchure latérale, son extrémité supérieure est bouchée par un liège ou par du bois. Originaire d'Asie, connue dès le IXe siècle, elle devient d'un usage courant au Moyen Âge. Elle est constituée d'un tuyau cylindrique, d'argent, de métal ou de boisn percée de 18 trous et démontable en trois parties. Son système de clés et de leviers permet de boucher les trous sans avoir à déplacer les mains. Elle prend une importance réelle à partir du XIIIe siècle où elle se voit assigner la place d'instrument soliste. Sa facture est améliorée par la famille Hotteterre (fin XVIIe siècle) et surtout par Théobald Böhm qui, dans les années 1830, lui adjoindra un ingénieux système mécanique. Le flûte traversière s'imposera alors dans les orchestres symphoniques.



Le fifre, petite flûte traversière, de timbre aigu est associé en France à la musique militaire depuis le XVIe siècle.



Quelques grands flûtistes :

Marcel Moyse (1889-1984) : Fondateur du trio Moyse, il se produit dans le monde entier et joue sous la direction des plus grands chefs : Toscanini, Walter, Mengelberg, Strauss... Il a participé à la fondation de l'Ecole de Marlboro.

Michel Debost (né en 1934) : Il est nommé flûte solo à l'Orchestre de Paris et en 1981, il succède à Jean-Pierre Rampal au conservatoire de Paris.

Jean-Pierre Rampal (né en 1922) : Par son enthousiasme, son dynamisme (donfateur de l'Ensemble baroque de Paris et de Quintette à vent français), il a permis à la flûte de retrouver ses lettres de noblesse. Il joue sur une flûte en or qui a appartenu au compte de Rémusat. Sa discographie énorme et son répertoire très vaste ont permis de faire découvrir des oeuvres oubléies ou inconnues du répertoire classique ou de musique contemporaine.
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
avatar

Nombre de messages : 2021
Age : 24
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: L'histoire des instruments   Mer 17 Oct - 18:22

B) Clarinette et hautbois

La clarinette et le hautbois, instruments à vent et à anche, prennent place dans l'orchestre baroque au XVIIe siècle. Leur forme ne sera définitive qu'au XIXe siècle.

Trois sortes d'anches
L'anche est une lame de roseau ou de métal placée dans l'embouchure de certains instruments à vent de la famille des bois, et dont la vibration, communiquée à la colonne d'air du tube, produit un son. On distingue trois sortes d'anches :
_ l'anche libre, qui vibre au passage d'une colonne d'air (ex: tuyaux d'orgue, harmonica...)
_ l'anche battante double, qui comporte deux roseaux liés superposés, pincés entre les lèvres et qui vibrent au passage de l'air. (ex : hautbois)
_ l'anche simple qui ne comporte qu'une seule languette (ex : clarinette)

La clarinette
Cet instrument à vent de la famille des bois et de perce cylindrique au pavillon évasé est constitué de cinq parties : le bec, la baril, le corps supérieur qui supporte le mécanisme dévolu à la main gauche (15 trous, 9 clés, 3 anneaux), le corps inférieur pour la main droite (9 trous, 8 clés, 3 anneaux), et le pavillon.




Son origine remonte au IIIe millénaire avant J-C. Elle dérive du chalumeau à anche simple du Moyen Âge et de la Renaissance.




Johann Christoph Denner de Nüremberg lui ajoute des clefs et remplace le tube qui referme l'anche par un bec, fin XVIIe siècle. On considère donc Johann Christopher Denner comme le créateur de la clarinette. Le pavillon ajouté au tube sonore la fait ressembler à la clarino (petite trompette), c'est ainsi qu'elle prend le diminutif de clarinette.
Le système des clefs inventé par Théobald Böhm, XIXe siècle, lui permet d'acquérir des vertus d'agilité et de registre. Par l'étendue de son registre, la clarinette est un instrument soliste privilégié. De tous les instruments à vent, la clarinette possède la plus grande tessiture avec trois octaves plus une sixte mineure, soit 45 notes en tout. Elle se décline en une famille d'instruments presque tous transpositeurs, depuis la clarinette contrebasse jusqu'à la clarinette sopranino, couvrant ainsi toute l'étendue d'un orchestre symphonique. Depuis Rameau et Mozart, presque tous les compositeurs l'ont associée à leur répertoire.

Enfin, on distingue 5 types de clarinette :
_ la petite clarinette (en la bémol), de 25 cm
_ la clarinette alto ( mi bémol) : a un bocal en métal qui remplace le pavillon
_ la clarinette basse (en si bémol) : plus grande que la clarinette alto et sonne plus grave, plus souvent utilisée dans les musiques d'harmonie
_ la clarinette contralto : sonne à l'octave grave de la clarinette alto
_ la clarinette contrebasse : octave basse de la clarinette basse.



Concerto pour clarinette de Mozart I love you



le hautbois

Doté d'une anche double prise entre les lèvres, le hautbois a une perce conique. Le tuyau étroit mesure 60 cm environ et comporte trois sections : le corps du haut, le corps du bas et le pavillon en buis décoré d'ivoire avec plusieurs jeux de clefs (de 2 à 15 selon les instruments).



Les origines du hautbois remontent à la plus haute Antiquité, vers 3000 av.J-C en Mésopotamie. L'aulos des grecs et la tibia des romains sont les ancêtres du hautbois.
Au XVIIe siècle, le facteur d'instruments Jacques Hotteterre lui apporte des améliorations qui donneront au hautbois sa forme actuelle. Au XIXe siècle, son registre s'agrandit grâce à l'utilisation des clefs.
Selon Hector Berlioz : « le hautbois est avant tout un instrument mélodique ; il a un caractère agreste, plein de tendresse, je dirais même de timidité. La candeur, la grâce naïve, la douce joie, ou la douleur d'un être faible, conviennent aux accents du hautbois : il les exprime à merveille dans le cantabile. ».
Enfin, le hautbois comporte également plusieurs types :
_ basson : ses deux tuyaux accolés parallèlement et de longueur différente forment un tube de 2,60m. Il comporte un système de 22 clefs et sonne deux octaves plus grave que le hautbois.
_ contrebasson : sonne à l'octave inférieur du hautbois.
_ cor anglais : hautbois apparu en Allemagne au début du XVIIIe siècle.
_ hautbois d'amour : apparition contemporaine de celle du cor anglais. (en la)
_ hautbois baryton : le plus grave des instruments des hautbois. (moi qui pensais que c'était le basson...)

Gabriel's Oboe, de Ennio Morricone


Le saxophone

Le saxophone est de la famille des instruments à vent à anche mais il est en cuivre. Inventé par Adolph Sax en 1856, il repose sur les mêmes principes de fonctionnement que le hautbois et la clarinette. anche simple, enbouchure en forme de bec comme la clarinette, tube conique et pavillon évasé comme le hautbois.
Il tient une place essentielle dans les formations de jazz.

Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16543
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: L'histoire des instruments   Mer 17 Oct - 18:39

Très intéressant, pianoline Kiss

Je ne savais pas que le basson était de la famille des hautbois, je pensais que c'était une autre famille, ainsi d'ailleurs que le saxophone
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
avatar

Nombre de messages : 2021
Age : 24
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: L'histoire des instruments   Mer 17 Oct - 18:42

Moi non plus je ne le savais pas avant aujourd'hui, Wink Enfin le basson, c'était déjà plus "devinable" que le saxo !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire des instruments   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire des instruments
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Histoire de la musique-
Sauter vers: