Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 L'euphonium

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5951
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: L'euphonium   Sam 25 Aoû - 11:40



Histoire

Tout commence au XVIIIe siècle, avec son ancêtre, le serpent percé de six trous, ce qui permet de jouer tous les tons chromatiques, principalement utilisé pour accompagner de la musique vocale.
Au XIXe siècle, on ajoute des clefs, mais l'instrument souffre de problèmes d'intonation, et d'homogénéité de timbre. Il disparaît progressivement au profit d'instruments en cuivre. Le musicologue Charles Burney, compare le son du serpent à celui d'un « veau affamé ».
En 1817, le fabricant français Louis Antoine Halary invente l'ophicléide. L'instrument est en métal et l'utilisation de clefs permet aux fabricants de concevoir des instruments plus justes et plus puissants que le serpent. Berlioz l'utilise dans la Symphonie fantastique.
Profitant de l'invention du piston, Adolphe Sax met au point la famille des saxhorns, allant du soprano à la basse, les ancêtres directs des instruments d'aujourd'hui.

L'instrument

Cuivre d'origine anglaise, dont la forme rappelle le saxhorn basse, doté de 3 ou 4 pistons. Il se différencie du saxhorn par sa perce plus grosse (diamètre de la branche d'embouchure) et sa sonorité plus douce et plus ronde. Se joue aussi bien en clé de sol (surtout pour permettre le cumul d'instrument avec la trompette) qu'en clé de fa (écriture standard).
La tessiture de cet instrument est baryton et quelquefois, par nécessité, basse. Elle va normalement du do en dessous de la portée de clé de fa (do pédale) au 2e do au-dessus de la portée (contre-ut), mais peut être étendue du ré pédale (presque une octave en dessous du do pédale) au contre-mi.
L'euphonium est parfois confondu avec le baryton (une forme de saxhorn). Or ce dernier possède un son bien plus clair dû à une perce plus étroite. La tessiture de l'euphonium est plus large que celle du baryton, ce qui explique que les partitions pour baryton soient exclusivement écrites en clef de sol, et celle de l'euphonium alternativement en clef de sol et en clef de fa.
Bien qu'il n'y ait que trois ou quatre pistons sur cet instrument, on peut jouer sur un peu plus de 4 octaves grâce aux harmoniques, comme sur tous les cuivres. On utilise aussi des combinaisons de doigtés pour produire des notes différentes.

Son utilisation

L'euphonium est principalement utilisé dans les ensembles à vent (harmonies, fanfares, brass bands). Dans les brass bands, il y a généralement deux euphoniums et deux barytons. Il est considéré comme le violoncelle de l'harmonie.
De nombreux compositeurs ont écrit pour cet instrument : Gustav Mahler, Richard Strauss, Gustav Holst ...
Le solo le plus célèbre en orchestre symphonique est probablement celui de Bydlo dans les 'Tableaux d'une exposition' de Modeste Moussorgski, orchestrés par Maurice Ravel.
Les euphoniumistes célèbres sont les père et fils Childs et Steven Mead en Grande-Bretagne, Brian Bowman aux États-Unis. La France connait l'essor d'une jeune génération talentueuse initiée par Ivan Milhiet au tournant du siècle, avec Anthony Caillet et Bastien Baumet. En Suisse, il y a Thomas Rüedi, euphoniumiste professionnel et professeur à la Haute école des arts de Berne (de). Le 7 octobre 1983, un autre musicien suisse, Jean-Pierre Chevailler, reçoit à Londres le titre Euphonium Player of the Year 1983-1984. Le jazzman américain Bernard McKinney se distingue également, notamment aux côtés de Donald Byrd (album First Flight), Freddie Hubbard (Ready for Freddie) ou encore de Pepper Adams (lui-même au saxophone baryton dans The Complete Regent Sessions). Deux jazzmen importants se sont particulièrement consacrés à l'euphonium: l'Américain Rich Matteson (Life's a take avec Red Mitchell entre autres) et le Français Marc Steckar, créateur du groupe Tubapack.

source : wikipedia
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5951
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: L'euphonium   Sam 25 Aoû - 11:44

Paru le 17 août 2012 chez ARTALINNA

Maxime Aulio
Libertalia

Arnaud Boukhitine
Faux mouvements

Jean-François Baud
Paroles

Paul Lay
Le binôme bigarré

Marc Lys
Tangothique

Anthony Caillet, euphonium
Orchestre d'Harmonie de la Musique de l'Air
Claude Kesmaecker, direction

Cet album, Libertalia, est une invitation à la découverte. Pour les uns, cet album sera une découverte de l’euphonium, instrument soliste à part entière, chaleureux et virtuose, méconnu car des plus récents dans l’histoire de la musique ; ou encore une redécouverte de l’orchestre d’harmonie, formation riche en couleurs et en dynamiques, profondément ancrée dans notre patrimoine culturel. Pour les autres, le répertoire exclusivement constitué de nouvelles œuvres originales pour euphonium et orchestre d’harmonie offrira une vision de l’instrument sous un éclairage différent. Pour tous et grâce à ces cinq brillants compositeurs aux diverses influences musicales, ce disque se veut une exploration de nombreux univers stylistiques, un voyage au cœur de multiples atmosphères…

Commentaires Qobuz

Avis personnel concernant le CD : c'est très moderne mais pas cacophonique ! Je ne l'écouterais pas en boucle mais cela a été une belle découverte.
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
avatar

Nombre de messages : 2021
Age : 24
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: L'euphonium   Dim 26 Aoû - 0:24

Je connais, je connais, je connais !!! Waou, miracle, généralement je ne suis pas très douée en ce qui concerne les instruments. J'en connais très peu et j'ai du mal à bien distinguer leurs sons même parmi les plus connus.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16718
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: L'euphonium   Dim 26 Aoû - 8:42

Une différence entre l'euphonium et le tuba ?
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Admin
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 47
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: L'euphonium   Dim 26 Aoû - 9:15

joachim a écrit:
Une différence entre l'euphonium et le tuba ?

L'euphonium fait partie de la famille des tubas Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16718
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: L'euphonium   Dim 26 Aoû - 9:56

C'est bien ce qui me semblait Wink D'après Wiki, l'euphonium est en quelque sorte le plus petit des tubas, c'est surtout pour lui que l'on trouve les quelques concertos où le tuba se trouve en soliste.
Revenir en haut Aller en bas
FloTTG



Nombre de messages : 3
Age : 39
Date d'inscription : 06/08/2012

MessageSujet: Re: L'euphonium   Mar 15 Jan - 10:10

Magnifique CD que celui d'Anthony...

Et je ne dis pas ça seulement parce qu'il est Ardéchois et que c'est nous qui avons créé "Paroles" de J.F. Baud, avec mon OrcHesTTre ...

Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'euphonium   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'euphonium
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Informations musicales :: Les instruments de musique-
Sauter vers: