Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Eleni KARAINDROU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11469
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Eleni KARAINDROU   Jeu 16 Aoû - 18:45

Cela fait bien longtemps déjà que la musique d'Eleni Karaindrou me hante. Sa musique est pour moi une succession d'images embrumées et mélancoliques. Elle est l'apogée d'une solitude sublimée, la solitude de l'âme ou la solitude de l'être, le violon suspendu, aussi suspendu que le pas de la cigogne. La musique est souvent d'un dépouillement extrême, autant de points de suspension qui s'impriment dans la neige d'un paysage infini. C'est une musique qui défie le temps, en totale rupture avec le monde matériel, elle est le poème des sons. S'y dessinent des mélodies lancinantes qui, tels des fils de laine, se détricotent d'un pull gris que portait une vieille femme en manteau gris, une vieille femme courbée par le poids de la mort la dévorant, au fil du temps qui se défile sous ses pieds.




Eleni Karaindrou est née le 25 novembre 1939 dans un village de montagne appelé Teichio qui se situe au centre de la Grèce, mais c'est à Athènes qu'elle grandit. Elle étudie alors le piano et la théorie musicale à la Odion Hellenikon. De 1969 à 1974, elle étudie l'éthomusicologie à Paris. De retour dans son pays natal, elle fonde le laboratoire d'instruments traditionnels au Centre Culturel ORA. Dans ces circonstances, elle s'affirme en militante active pour le bénéfice des ressources musicales de la Grèce.

Eleni Karaindrou entame une grande relation avec le Septième Art et le monde de l'image et du théâtre. Elle compte à son effectif une vingtaine de longs-métrages qu'elle illuminera d'une approche musicale très personnelle et non-conventionnelle, d'une quinzaine de pièces théâtrales qu'elle illustrera avec le même talent. Elle mettra aussi en musique une dizaine de séries télévisées, et bien que travaillant presque essentiellement pour des réalisateurs ou metteurs en scène grecs et plus principalement pour Théo Angélopoulos depuis 1982, ce qui lui vaudra une certaine célébrité dans le petit monde cinéphile international, elle collabora aussi avec Chris Marker, Jules Dassin et Margarethe von Trotta. Eleni Karaindrou reçut en 1992 le Prix Fellini d'Europa Cinémas pour la totalité de son oeuvre.



Dernière édition par Icare le Sam 11 Nov - 17:14, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11469
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Eleni KARAINDROU   Jeu 16 Aoû - 21:14

Revenir en haut Aller en bas
shanessean

avatar

Nombre de messages : 842
Age : 81
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Eleni KARAINDROU   Ven 17 Aoû - 9:43

belle musique qui accompagne merveilleusement les images du film
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr/
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11469
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Eleni KARAINDROU   Ven 17 Aoû - 10:09



Je ne peux que recommander vivement ce double cd qui contient les versions "concert" des meilleurs thèmes composés pour les films de Théo Angelopoulos. Belle anthologie très représentative de l'univers musical d'Eleni Karaindrou. J'ai écouté la première partie, ce matin-même et la seconde c'est pour tout-à-l'heure! Un régal. L'élégie transcendée... Ce concert existe également en DVD.

Et puis, histoire de s'en faire une idée:

version concert: (l'Aria de Rosa interprétée par Maria Farantouri)




version Angélique Ionatos:

https://www.youtube.com/watch?time_continue=3&v=CrHUP5GxC-Y


Dernière édition par Icare le Sam 11 Nov - 17:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11469
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Eleni KARAINDROU   Mer 29 Aoû - 20:04



Dernière édition par Icare le Sam 11 Nov - 17:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11469
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Eleni KARAINDROU   Mer 5 Mar - 19:14

La musique de Eleni Karaindrou ne cessera jamais de me hanter. Elle est ce mouvement brumeux qui se perd à l'horizon, cette griseur de l'aurore qui fond en mille larmes de rosée sur les branches de platanes que l'automne à rendu impudiques. C'est souvent une musique du silence, une musique qui retient son souffle et aspire le notre, une musique lente et vertigineuse, qui s'équilibre avec élégance, tel un funambule sur son fil. Elle me prend par la main, me tire du monde réel vers un autre monde, le monde des possibles, le monde où règne la beauté, l'amour, la fraternité. "Certains" trouvent que Karaindrou compose une musique triste alors que je la trouve automnale, mélancolique, décalée, contemplative, un hymne à la beauté. "D'autres" lui reprochent de ne jamais se renouveler, c'est peut-être un peu vrai, mais, cette artiste-funambule évolue sur un même fil conducteur...Je suis juste derrière elle, dans ses pas, avec l'impression étrange et si agréable d'avoir entamé son voyage depuis le début, sans filet, et l'irrésistible envie de l'accompagner jusqu'à la fin, pouvoir peut-être entendre, sous forme de points de suspension imprimés dans la neige et dans un silence religieux, un ney, un hautbois, un alto ou un autre instrument de prédilection...un solo de toute beauté...C'est pour toutes ces raisons que j'ai commis ce qui sera sans doute ma toute dernière folie du mois de mars, en me procurant, à prix sympathique, son dernier opus Medea.
Cette musique-là, je ne l'ai pas encore écoutée mais je sens déjà le vide apaisant qu'elle creuse autour de moi et le fil qu'elle tisse sous mes pieds. Mes bras pourront alors se déplier comme les ailes d'un grand oiseau et mes mains s'appuyer sur des parois invisibles, celles d'un paradis provisoire.

Laudec, tu connais cette compositrice?

Dernier point: outre la musicienne, je trouve cette femme très belle.  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3432
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Eleni KARAINDROU   Mer 5 Mar - 21:39

Non, je ne connaissais pas cette grande artiste Icare et  je te remercie de me l'avoir fait découvrir !  J'adore ce qu'elle fait et ce que tu en dis, si bien, me convient parfaitement.  Née dans la montagne, sans doute a-t-elle respiré  un air très pur qu'elle est parvenue à sublimer dans sa musique, magnifique !   



Icare a écrit:
Cela fait bien longtemps déjà que la musique d'Eleni Karaindrou me hante. Sa musique est pour moi une succession d'images embrumées et mélancoliques. Elle est l'apogée d'une solitude sublimée, la solitude de l'âme ou la solitude de l'être, le violon suspendu, aussi suspendu que le pas de la cigogne. La musique est souvent d'un dépouillement extrême, autant de points de suspension qui s'impriment dans la neige d'un paysage infini. C'est une musique qui défie le temps, en totale rupture avec le monde matériel, elle est le poème des sons. S'y dessinent des mélodies lancinantes qui, tels des fils de laine, se détricotent d'un pull gris que portait une vieille femme en manteau gris, une vieille femme courbée par le poids de la mort la dévorant, au fil du temps qui se défile sous ses pieds.   .../...

La musique de Eleni Karaindrou ne cessera jamais de me hanter. Elle est ce mouvement brumeux qui se perd à l'horizon, cette griseur de l'aurore qui fond en mille larmes de rosée sur les branches de platanes que l'automne à rendu impudiques. C'est souvent une musique du silence, une musique qui retient son souffle et aspire le notre, une musique lente et vertigineuse, qui s'équilibre avec élégance, tel un funambule sur son fil. Elle me prend par la main, me tire du monde réel vers un autre monde, le monde des possibles, le monde où règne la beauté, l'amour, la fraternité. "Certains" trouvent que Karaindrou compose une musique triste alors que je la trouve automnale, mélancolique, décalée, contemplative, un hymne à la beauté. "D'autres" lui reprochent de ne jamais se renouveler, c'est peut-être un peu vrai, mais, cette artiste-funambule évolue sur un même fil conducteur...Je suis juste derrière elle, dans ses pas, avec l'impression étrange et si agréable d'avoir entamé son voyage depuis le début, sans filet, et l'irrésistible envie de l'accompagner jusqu'à la fin, pouvoir peut-être entendre, sous forme de points de suspension imprimés dans la neige et dans un silence religieux, un ney, un hautbois, un alto ou un autre instrument de prédilection...un solo de toute beauté...C'est pour toutes ces raisons que j'ai commis ce qui sera sans doute ma toute dernière folie du mois de mars, en me procurant, à prix sympathique, son dernier opus Medea.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11469
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Eleni KARAINDROU   Dim 27 Avr - 23:25

Plus d'un mois se sera écoulé entre l'achat et la découverte du Medea d'Eleni Karaindrou composé pour le théâtre musical grec d'Antonis Antypas. Avec cette compositrice, je sais quel paysage je vais côtoyer car chaque oeuvre a un grand air de famille avec la précédente. Le paysage en question est toujours autant dénudé, désertique, avec juste un arbre au centre et quelques feuilles sur ses branches ouvertes aux cieux. Cette musique est comme une plainte plutôt qu'une complainte, une prière mélodieuse, peu importe que ce soit par la voix solo, le choeur ou l'instrument. Elle est le souffle du vent, le doux murmure d'une enfant sous la pluie, une mélodie entre terre et ciel, une clarinette enrhumée qui erre, l'air de rien, dans une brume d'automne, un ney et un santouri...Bien sûr, les grands amoureux d'effusions symphoniques n'y trouveront sans doute pas leurs repères émotionnels, trouveront probablement cette musique pauvre en harmonies et en orchestrations, pauvre en allegri et en Presti. Ce qui risque de leur passer au-dessus, c'est la puissance de ses notes, la pureté de ses sons, la beauté du geste musical, si épuré, si précis, si déterminé, ainsi que sa grande force poétique...Ne jamais mésestimer la dimension poétique d'une oeuvre musicale ni sa dimension spirituelle! Les chants qui dominent cette partition sont également très beaux, des chants de la terre pour les cieux.  
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16636
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Eleni Karaindrou   Ven 26 Sep - 16:24

Eléni Karaïndrou (en grec : Ελένη Καραΐνδρου, parfois connue en français sous le nom d'Hélène Karaindrou), née le 25 novembre 1941 à Teichio, en Grèce, est une compositrice de musique de film grecque.

Eléni Karaïndrou étudie tout d'abord la théorie musicale et le piano mais suit également des cours d'histoire et d'archéologie à l'Université d'Athènes ainsi qu'une formation en ethnomusicologie et une initiation à l'orchestration dans de prestigieuses institutions parisiennes.

En 1975, elle se lance dans la composition de musiques pour le théâtre et le cinéma (18 longs métrages, 35 pièces de théâtre et 11 séries télévisées et téléfilms). Eléni KaraÏndrou est principalement connue pour sa collaboration avec le réalisateur Theo Angelopoulos pour lequel elle a composé la musiques de six films. Elle a également travaillé avec d'autres réalisateurs grecs et étrangers, dont Chris Marker, Jules Dassin et Margarethe von Trotta.

Eléni Karaïndrou est récompensée en 1992 par le prix Fellini d'Europa Cinemas pour la totalité de son œuvre.


1975 : Η Mεγάλη Aγρυπνιά (La longue veillée), chanté par María Farantouri ;
1979 : Wandering, musique du film de Christophoros Christophis ;
1982 : Rosa, musique du film de Christophoros Christophis ;
1983 : The Price of Love, musique du film de Tonia Martekatis ;
1984 : Voyage à Cythère, musique du film de Theo Angelopoulos ;
1986 : L'Apiculteur, musique du film de Theo Angelopoulos ;
1986 : Paysage dans le brouillard, musique du film de Theo Angelopoulos ;
1990 : L'Africana, musique du film de Margarethe von Trotta ;
1991 : Le Pas suspendu de la cigogne, musique du film de Theo Angelopoulos) ;
1995 : Le Regard d'Ulysse, musique du film de Theo Angelopoulos ;
1996 : Rosa - Wandering ;
1998 : L'Éternité et Un Jour, musique du film de Theo Angelopoulos ;
2001 : Trojan Women (Les Troyennes), musique pour la pièce d'Euripide ;
2002 : War Photographer, musique du film de Christian Freis
2004 : Eléni : la terre qui pleure, musique du film de Theo Angelopoulos ;
2009 : La Poussière du temps, musique du film de Theo Angelopoulos.
2014 : Medea, compilation
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11469
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Eleni KARAINDROU   Ven 26 Sep - 17:21

J'avais déjà ouvert un fil sur Karaindrou, Joachim.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21016
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Eleni KARAINDROU   Ven 26 Sep - 17:34

C'est l'alzheimer
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16636
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Eleni KARAINDROU   Ven 26 Sep - 19:35

Snoopy a écrit:
C'est l'alzheimer

Tu ne crois pas si bien dire : je commence à oublier des trucs... Laughing

Pour Elena, j'avais cherché, mais mal, il faut croire Embarassed Merci à celui (Icare ?) qui a réuni les deux topics...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11469
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Eleni KARAINDROU   Ven 26 Sep - 19:59

Pas Elena mais Eleni, voyons! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11469
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Eleni KARAINDROU   Lun 11 Juil - 20:01


La partition qu'Eleni Karaindrou composa pour le film de Theo Angelopoulos, Ulysses'Gaze fut un de mes grands coups de coeur des années 90, 1995 pour être précis. Je ne me rappelle plus si c'est par cet opus que j'ai découvert cette compositrice...je ne pense pas...mais cette élégie que l'alto et le hautbois se partagent avec art me procure toujours la même émotion, vingt ans après! Certes, je l'avais réécoutée entre temps, mais cette élégie et tous les développements qu'il y a autour gardent à mon oreille la magie de la première fois. Divin moment! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11469
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Eleni KARAINDROU   Sam 28 Jan - 23:51


J'ai quitté Buxtehude mais pas la cantate, sauf que celle que j'ai écoutée pour la première fois aujourd'hui, est une création récente, du vingtième siècle, contemporaine. Je dis "contemporaine" mais l'oeuvre est tonale et même très mélodique comme la plupart des compositions d'Eleni Karaindrou. La cantate s'intitule David et elle est chantée en grec par la mezzo-soprano Irini Karagianni et le baryton Tassis Christoyannopoulos. Elle s'harmonise parfaitement avec le principe de mon cycle "Présent-Passé", parce que - c'est même une de ses caractéristiques de son approche - cette compositrice semble être pas mal inspirée par la musique baroque, la musique ancienne, voire la musique grecque antique. C'est vraiment dans ces couleurs-là que s'articulent les fondations de la cantate David alors qu'elle paraît totalement hermétique aux avant-gardes du vingtième siècle. C'est cependant une musicienne très personnelle qui a son style propre et sut souvent produire de belles émotions avec peu d'éléments, peu d'instruments, même si j'estime, après cette première écoute, qu'elle n'y arrive pas avec autant de force ici. Disons quand même qu'avec une harpe (Maria Bildea) et un alto (Kim Kashkashian), elle peut créer l'instant magique, créer l'instant magique avec deux instruments alors qu'il y en a certains que je nommerai pas qui font pchiiiitttt! avec un orchestre de 80 musiciens. Néanmoins, jusqu'ici, elle y arrivait formidablement bien dans sa musique de film. Cette cantate est un peu en dessous de ce à quoi j'étais en droit de m'attendre. Par exemple, le tout premier extrait qui démarre justement sur le doux duo de l'alto et de la harpe m'a donné l'impression d'une synthèse de plusieurs mélodies passées, ce qui me le rend un peu téléphoné. En même temps, c'est l'impression de quelqu'un qui connaît très bien son oeuvre et la vois venir dans ses développements mélodiques. Malgré ce bémol, j'ai apprécié dans l'ensemble, ses chants très grecs, ses combinaisons instrumentales qui se composent d'un basson, du hautbois, clavecin, flûte, cor anglais, harpe, trompette et violoncelle. En dehors des voix, elle sait très bien faire chanter tous ces instruments, faisant un peu d'elle une baroque du vingtième siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11469
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Eleni KARAINDROU   Ven 10 Nov - 23:32

L'instant musical:

https://www.youtube.com/watch?v=WwzEgl6KU0k


Un thème qui m'a toujours bouleversé, ému en profondeur, pourtant ce n'est pas ce que j'ai écouté ce soir. Je me suis remis sa cantate David.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11469
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Eleni KARAINDROU   Sam 11 Nov - 17:54


On me dit souvent que la musique d'Eleni Karaindrou est très belle mais qu'elle est aussi très triste, qu'elle est pratiquement toujours triste: elle respire toujours l'automne, voire l'hiver, jamais le printemps. D'abord, je ne suis pas sûr de percevoir l'automne comme une saison nécessairement triste, ensuite ce n'est pas exactement le sujet. Karaindrou a essentiellement composé pour le Septième Art et le théâtre grec, principalement porté sur la tragédie. Côté cinéma, sa musique est souvent, pour ne pas dire presque exclusivement associée au cinéma de Théo Angelopoulos qui présente souvent des paysages pluvieux ou brumeux et des grands moments de dépouillement; un personnage seul sur une plage ou sur un radeau, tenant un parapluie ouvert, etc...La musique de Karaindrou exprime effectivement ces moments de solitude, ces paysages dépouillés et embrumés, puisse-t-elle le faire par un hautbois ou un alto suspendu, sur des lignes mélodiques très étirées et caractéristiques de son style. Pour ma part, je n'y ressens pas vraiment de la tristesse, encore que tout peut dépendre de l'humeur dans laquelle je me trouve pendant l'écoute. Une chose est sûre, je n'attends jamais de me sentir triste pour me mettre à écouter du "Eleni Karaindrou", ça c'est une certitude. C'est plus une envie de retrouver ces peintures automnales qui traversent sa musique, ces personnages silencieux et solitaires qui y promènent leur silhouète débonnaire, le plaisir de retrouver une nature morte, un arbre impudique, une chaise renversée au milieu de nulle-part. Peut-être que la beauté c'est l'une de ces figures nostalgiques qui ont peint les vides environnementaux et affectifs de mon enfance, cette solitude que j'étais si heureux de vivre avec Fidji, ma croisée Berger-boxer que j'adorais tant? Cependant, dans sa Cantate pour solistes, choeur et orchestre, David, il y a quelques morceaux, dont le tout dernier, qui sont tout le contraire de ces thèmes mélodiques qui la caractérisent tellement bien et sont perçus comme profondément tristes; ceux-là respirent la joie, le bonheur, sont totalement extravertis, dans une allure alerte qui s'apparente au Baroque. Malheureusement, le seul extrait que j'ai trouvé est l'Ouverture et est dans la pure lignée des thèmes mélodiques qui caractérisent son style:

https://www.youtube.com/watch?v=SfhjXdVbdWU
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eleni KARAINDROU   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eleni KARAINDROU
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Musiques de films-
Sauter vers: