Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Hans ZIMMER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16725
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Hans ZIMMER   Sam 11 Aoû - 20:40

Hans Zimmer est un compositeur allemand de musiques de films, né le 12 septembre 1957 à Francfort, en Allemagne. Naturalisé américain, il vit désormais à Los Angeles. Il est considéré comme l'un des plus grands compositeurs contemporains de musiques de films.Sommaire  

Jeunesse

Dès l'âge de trois ans, Hans Zimmer se met à étudier le piano, mais l'expérience ne dure que deux semaines. Il n'étudie donc pas le solfège, et apprend la musique de manière autodidacte. À l'adolescence, il s'intéresse à la musique électronique, et quitte l'Allemagne pour s'installer en Angleterre à l'âge de 14 ans, en 1971. Il écrit des jingles pour le studio Air Eidel (où il rencontrera plus tard notamment Patrick Doyle et ses assistants d'alors, John Powell et Gavin Greenaway) et intègre le groupe des Buggles, lancé par Trevor Horn et Geoff Downes, mondialement célèbre pour le titre Video Killed the Radio Star (Zimmer fait d'ailleurs une apparition à la fin du clip vidéo, derrière un clavier). Hans se lance également dans la musique électronique avec Warren Cann, membre du groupe Ultravox.

Débuts

Zimmer fait également connaissance en ce début des années 1980 au Snake Ranch Studio avec Stanley Myers, Nick Glennie-Smith et Richard Harvey (dont les assistants ne sont autres que les frères Rupert et Harry Gregson-Williams). Devenant l'assistant de Myers, Zimmer commence à travailler en 1982 sur le film Travail au noir, qui marque le début d'une longue collaboration entre les deux hommes sur des films comme Castaway de Nicolas Roeg ou My Beautiful Laundrette de Stephen Frears. Il commence à composer seul sur le film Un monde à part de Chris Menges. Cette composition attire l'attention de Barry Levinson, qui l'engage pour son film Rain Man. Zimmer quitte donc l'Angleterre pour s'attaquer à Hollywood. Premier coup réussi, Rain Man marque l'entrée tonitruante du compositeur sur le sol américain avec une nomination aux Oscars.


Media Ventures

Dès son arrivée aux États-Unis, en 1989, Zimmer fonde à Santa Monica un studio avec son ami Jay Rifkin qui révolutionnera les méthodes de composition de la musique de film : Media Ventures. Son objectif est de permettre à de nouveaux compositeurs (venant notamment d'Europe, comme Zimmer lui-même) d'avoir accès à un matériel de haute qualité pour pouvoir percer dans la musique de film. Zimmer veut offrir la même chance aux inconnus que celle que Levinson lui a offerte avec Rain Man. Il s'entoure alors de nombreux compositeurs et techniciens pour l'aider à mettre en place son studio, comme Mark Mancina, Nick Glennie-Smith, Christopher Ward, John Van Tongeren, Jeff Rona, Bruce Fowler ou encore Shirley Walker.


Ascension

Les propositions pleuvent après le succès de Rain Man. Zimmer s'attaque donc à un style qu'il n'avait pas eu l'occasion d'expérimenter en Angleterre : le film d'action. Il débute sur le film Black Rain, qui marque le commencement d'une longue entente avec Ridley Scott (1989), et enchaîne avec son frère Tony Scott sur Jours de tonnerre. Si ces compositions ne se sont pas très bien passées avec la production, et si Zimmer lui-même pense que le résultat est plutôt mauvais, le nom du compositeur allemand résonne de plus en plus dans Hollywood. Il enchaîne les projets comme Backdraft de Ron Howard (1991), ou les films de John Badham : Comme un oiseau sur la branche (1990) et Drop Zone (1994). Moins commercial, Zimmer ne se consacre pas seulement à l'action et compose pour des films comme La Puissance de l'ange de John G. Avildsen, Fenêtre sur Pacifique de John Schlesinger ou Radio Flyer de Richard Donner.

Situation curieuse pour lui en 1991, on lui demande de réécrire la musique de Croc-Blanc pour remplacer celui de Basil Poledouris. Finalement peu convaincus, les producteurs vont sélectionner les meilleures pistes composées par Poledouris, Zimmer, Shirley Walker et Fiachra Trench. Franc Roddam demande cette même année à Zimmer de recomposer plusieurs passages du score de Chaz Jenkel pour son film K2, mais elle n'est finalement utilisée que dans la version européenne du film.

En 1993 Hans Zimmer compose la musique du film de Tony Scott: « True Romance ». Le thème: "You're so cool" est fortement inspiré de Gassenhauer du "Orff-Schulwerk" de Carl Orff


La consécration


1994 marque un tournant dans sa carrière. Il compose pour son premier film d'animation, Le Roi lion, et remporte son premier et unique Oscar à ce jour, mais aussi un Golden Globe et un Grammy Award. En 1995 il compose pour Jerry Bruckheimer et Tony Scott la bande originale de USS Alabama, qui fera marque dans l'histoire des films d'action hollywoodiens, pour son alliance entre musique électronique, orchestrale, et l'utilisation impressionnante des chœurs (dirigés pour l'occasion par Harry Gregson-Williams, venant à peine d'intégrer le studio Media Ventures). La petite histoire veut que cette musique ait énormément plu à Steven Spielberg - Zimmer n'a jamais pu le confirmer - qui lui a ensuite donné les clés de la direction musicale de son nouveau studio DreamWorks SKG .


Les critiques[

Zimmer devient la cible de nombreuses critiques. Il est accusé d'être crédité comme compositeur principal d'œuvres dont il n'est pas complètement l'auteur. Il est notamment crédité comme co-compositeur avec Harry Gregson-Williams de The Whole Wide World (1996) et Smilla (1997), ou encore comme compositeur de Millennium (1992), une partition en réalité écrite par Mark Mancina, alors qu'il n'a en fait que supervisé leur écriture. Il plaide volontiers coupable et explique qu'il est plus facile de vendre une composition créditée Hans Zimmer plutôt qu'attribuée à un inconnu.

Autre malentendu, la bande-originale de Rock, souvent associée à Zimmer, alors que celui-ci n'a fait que remplacer quelques thèmes principaux de Nick Glennie-Smith qui avaient été rejetés. Refusant de s'octroyer le travail d'un autre, Glennie-Smith a insisté pour que Hans Zimmer et Harry Gregson-Williams soient crédités comme co-compositeurs.


Fin des années 1990

Par la suite l'alternance entre musiques d'actions et de comédie continue, avec notamment en 1997 le premier film des studios DreamWorks Le Pacificateur de Mimi Leder et Pour le pire et pour le meilleur de James L. Brooks. Grâce à son studio, Zimmer permet à ses collaborateurs de composer pour de grosses productions. Il laisse sa place à Jeff Rona pour Lame de fond de Ridley Scott mais surtout il lance John Powell, fraîchement débarqué d'Angleterre à Media Ventures, sur le blockbuster de John Woo Volte-face.
En 1998 il s'attaque à l'une de ses pièces maîtresses, La Ligne rouge, de Terrence Malick, film pour lequel il compose pas moins de six heures de musiques et reconnu par beaucoup comme le chef-d'œuvre du compositeur allemand. Il met en musique également le dessin-animé au sujet bouillant de DreamWorks, Le Prince d'Égypte, cette même année. Tous les films d'animation du studio seront ensuite confiés à Zimmer ou a son équipe, notamment Harry Gregson-Williams, John Powell ou encore Rupert Gregson-Williams.


La relève

À la fin des années 1990 et au début des années 2000 la Media Ventures Team se renouvelle autour de Zimmer. Nick Glennie-Smith, Harry Gregson-Williams, Mark Mancina, Jeff Rona ou Justin Caine Burnett prennent leurs distances avec le studio, veulent s'émanciper de Zimmer. Arrivent dans la nouvelle génération Klaus Badelt, Ramin Djawadi, Steve Jablonsky (via Harry Gregson-Williams), Heitor Pereira, James Michael Dooley, Trevor Morris, Henning Lohner, Clay Duncan, Lorne Balfe, James S. Levine, Blake Neely ou encore Mel Wesson.


Gladiator

Lisa Gerrard a travaillé avec Hans Zimmer notamment sur Gladiator et Mission : Impossible 2.

Zimmer connaît son plus gros succès commercial avec le film Gladiator de Ridley Scott où il s'associe avec la chanteuse australienne Lisa Gerrard du groupe Dead Can Dance.
La bande originale du film est un des plus gros succès du genre. La même équipe s'occupe en 2000 de Mission : Impossible 2 de John Woo dans l'urgence.
Le succès de Gladiator renforce la collaboration entre Zimmer et Scott. Les deux travaillent de nouveau ensemble sur des styles très différents les uns des autres : Hannibal puis La Chute du faucon noir (2001) et Les Associés (2003).


Remote control

Après des différends entre Jay Rifkin et Zimmer, ce dernier accusant Rifkin d'avoir détourné des fonds, le compositeur allemand quitte Media Ventures pour créer sa propre maison de production, le studio Remote Control Productions, non sans débaucher quelques compositeurs de Media Ventures.


En voici un qui doit plaire à Icare...mais pour moi, bof Wink
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16725
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Hans ZIMMER   Sam 11 Aoû - 20:44

Voici la musique du film The Dark Knight Rises




Il n'y a pas grand chose qui me plaît sur ce CD Embarassed


Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11549
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hans ZIMMER   Mar 14 Aoû - 19:33

En revanche, tu te trompes complètement car je n'aime pas vraiment ce musicien qui d'ailleurs utilise des arrangeurs et orchestrateurs pour combler ses lacunes. En plus, il est à l'origine d'une mouvance "gros son - Remote Control" qui me fait fuir la musique de film. Presque tout ce que j'ai essayé d'écouter de lui m'est sorti par le nez, à l'exception de quelques thèmes par-ci par-là, comme le morceau connu de Gladiateur interprété par Lisa Gerrald qui est plutôt pas mal, mais bon...pas de quoi se relever la nuit non plus...enfin pour moi....L'homme me semble néanmoins très abordable.


Dernière édition par Icare le Ven 22 Avr - 16:12, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16725
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Hans ZIMMER   Mar 14 Aoû - 19:35

Alors nous sommes bien d'accord Mains
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11549
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hans ZIMMER   Mar 14 Aoû - 19:37

joachim a écrit:
Alors nous sommes bien d'accord Mains

Oui et je suis même étonné que tu ais pu croire que j'aimais cette musique.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16725
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Hans ZIMMER   Ven 31 Jan - 11:35

Je suis tombé par hasard sur un CD qui reprend la musique composée pour le film La Maison aux Esprits (d'après le roman d'Isabel Allende), et là j'ai trouvé une superbe musique.




on dirait que l'hébergeur d'images Servimg.com ne fonctionne plus, et ce depuis plusieurs jours  

Mais je l'ai trouvé sur youtube

Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3472
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Hans ZIMMER   Ven 31 Jan - 12:23

Ce que tu nous présentes là j'aime beaucoup aussi Very Happy , mais je ne connais rien d'autre de Hans Zimmer... 
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11549
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hans ZIMMER   Ven 31 Jan - 12:33

J'avais le cd à l'époque de sa sortie, un Zimmer dans un registre un peu classieux et de caractère romantique que j'avais bien aimé à la première écoute, mais, lors des suivantes, le charme s'était un peu émoussé, au point que je n'avais pas conservé le cd. J'avais fini par trouver l'ensemble certes plaisant, mais assez poussif et mielleux, sans réelle profondeur.

Peut-être, Laudec, aimeras-tu ce qu'il a composé sur LA LIGNE ROUGE. Il est souvent dit qu'il s'agit-là de sa meilleure musique de film.
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3472
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Hans ZIMMER   Ven 31 Jan - 13:44

Toujours dans la même veine, la nature, la beauté  et la musique qui la porte ... j'adore ces moments qui viennent comme verser un baume sur les plaies vives...  merci !

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11549
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hans ZIMMER   Sam 21 Mar - 21:00

Pour en savoir un peu plus sur "Remote Control":

REMOTE CONTROL PRODUCTIONS est une entreprise créée pour la composition pour l'image (musique de film) dirigée par le compositeur vétéran Hans Zimmer et basé à Santa Monica , en Californie . Initialement connu sous le nom "Media Ventures," qui a été conçue et fondée par Jay Rifkin et Hans Zimmer, la société a changé son nom après de sérieux différends qui divisèrent les deux partenaires et les menèrent à des procès.  Aujourd'hui, REMOTE CONTROL est une entreprise qui réunit un grand groupe de compositeurs encadrés par Zimmer, dont beaucoup se sont forgés une carrière dans la composition pour le cinéma, que ce soit dans le cadre de l'entreprise ou de leur propre chef.

REMOTE CONTROL PRODUCTIONS est à l'origine des scores pour un certain nombre de succès dans le domaine du film d'action moderne, incluant des titres comme; la trilogie les Pirates des Caraïbes, Iron Man , Gladiator , Mission: Impossible II , Le Dernier samouraï , Batman Begins , Transformers , Hancock , Royaume des Cieux , Da Vinci Code, Inception , Sherlock Holmes et sa suite, et La trilogie Dark Knight, mais aussi des films d'animation à succès tels que la série des Shrek, Kung Fu Panda , Madagascar , Le Roi Lion , et plus encore. Par la suite, de nombreux compositeurs de REMOTE CONTROL ont travaillé sur les scores de jeux vidéo à succès tels que le Metal Gear et la série des Skylanders, Les Sims 3 , Gears of War 2 , Call of Duty: Modern Warfare , sa suite, Appel of Duty: Modern Warfare 2 , Crysis 2 , Assassin Creed: Revelations et Assassin Creed III . Harry Gregson-Williams a été le premier compositeur de "Media Ventures' qui a travaillé dans l'industrie du jeu vidéo. Klaus Badelt, Stephen Barton, Steve Jablonsky, Lorne Balfe et Hans Zimmer l'ont rejoint quelques années plus tard.


Un article:


http://www.cinezik.org/infos/affinfo.php?titre0=20121005182011
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 63
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: Hans ZIMMER   Sam 18 Juil - 0:53

J'ai découvert la musique de Hans Zimmer avec celle du film de John Borman Beyond Rangoon. Ce film était presque une épreuve à regarder. On avait l'impression d'avoir en permanence un pistolet chargé derrière la nuque. Sans doute la musique était-elle pour beaucoup dans la sensation de danger qu'on ressentait et j'avais acheté le CD. Mais après quelques écoutes j'avais fini par trouver que cette musique ne tenait pas ses promesses sur la durée et j'avais cessé de la passer.
La deuxième fois que j'ai écouté une musique de Hans Zimmer, c'était celle de The Dark Knight. Les télés l'utilisaient à tout bout de champ pour dramatiser telle ou telle séquence (de sport notamment), et j'étais obligé de m'avouer qu'elle me faisait un certain effet. Cette fois je n'ai pas acheté le CD, je l'ai emprunté à la médiathèque et je l'ai enregistré. ça a fait comme avec Beyond Rangoon, je l'ai écoutée une dizaine de fois puis je m'en suis lassé. Il y avait pourtant de belles séquences dedans, mais dans l'ensemble elle misait trop sur les effets de choc, de dramatisation à outrance, ça en devenait lassant.
Mais j'ai quand même voulu écouter d'autres musiques de Hans Zimmer, même sans avoir vu les films correspondants. J'ai donc enregistré celle d'Angels and demons, celle d'Inception, celle de Sherlock Holmes, celle de Da Vinci Code, de The Ring 2, de The Thin Red Line. De bonnes musiques, qui font leur effet. Mais je les écoute deux ou trois fois et je les oublie. Là, j'écoute celle d'Interstellar. Il y a une ambiance particulière dans cette musique. Très étrange, très dépaysante. Avec ses motifs rythmiques répétitifs jusqu’à l’hypnose, je trouve qu'elle illustre parfaitement le thème sous-jacent du film qui est le temps. En particulier le temps long des espaces cosmiques. Jusqu'à l’idée d’éternité. Les séquences répétitives sur un rythme très lent évoquent parfaitement la notion des durées infinies qui sont en jeu dans l’univers. Voilà ce qui, en ce moment - qui durera combien de temps ? - peuple mes soirées musicales.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11549
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hans ZIMMER   Sam 18 Juil - 9:35

Inception, je l'ai écouté en entier. J'ai réussi à l'écouter en entier, ce qui n'a pas été le cas avec The Dark knight, totalement insupportable et laid à mes oreilles. Inception, n'est pas désagréable mais toujours à la surface des choses. Sherlock Holmes propose un thème principal avec cymbalum qui a du mordant, énergique, sauf que le reste m'a paru assez brouillon et partant dans tous les sens. J'avais pris, il y a quelques années, une B.O. de Zimmer qu'il avait composée pour La Chute du faucon noir. J'avais bien aimé le film, poignant, viscéral, jusqu'à la fin. Sur une scène en particulier, il y avait un thème avec voix que j'ai trouvé très beau. C'est pour cette raison que j'ai pris le cd. Pour cet extrait. Je me suis bien ennuyé à l'écoute, à l'exception du morceau en question qui, en fait, n'est même pas de Zimmer. Ce compositeur n'est décidément pas fait pour moi et il y en a tellement d'autres qui le sont que ce n'est pas bien grave, même pas grave du tout.  Laughing  J'essaierai d'écouter Interstellar. Il parait qu'il s'est inspiré de Glass...encore que Glass, ce n'est pas vraiment ma tasse de thé non plus ou alors à petites doses.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hans ZIMMER   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hans ZIMMER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Musiques de films-
Sauter vers: