Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Variations Diabelli

Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21009
Age : 44
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Les Variations Diabelli   Jeu 9 Nov - 21:56

Les Variations Diabelli désignent le plus souvent le recueil magistral de 33 variations pour piano, composées par Beethoven en 1823 et publiées sous l'opus 120 avec une dédicace à Antonia Brentano. Il s'agit de l'avant-dernière œuvre pour piano de Beethoven, qui fut accueillie par Diabelli lui-même comme la meilleure tentative du genre depuis les grandes Variations Goldberg de Bach, composées quatre-vingts ans plus tôt.

Ce que l'on sait moins, c'est que Diabelli avait organisé un concours, auquel une cinquantaine de compositeurs étaient conviés, chacun devant rendre une variation. Paradoxalement, Beethoven avait d'abord refusé de participer, jugeant la valse proposée par Diabelli vraiment dérisoire. Mais le thème le travailla, et finalement le résultat dépassa les termes de la commande.

Diabelli composa, donc, une petite valse très simple et agréable à l'oreille, servant de prétexte aux compositeurs pour donner cours à leur imagination.

Les Variations des autres compositeurs :

Variation 1 : Ignaz Aßmayer (1790-1862)
Variation 2 : Carl Maria von Bocklet (1801-1881)
Variation 3 : Leopold Eustache Czapek (v.1700-?)
Variation 4 : Carl Czerny (1791-1857)
Variation 5 : Joseph Czerny (1785-1842)
Variation 6 : Moritz Graf von Dietrichstein (1775-1864)
Variation 7 : Joseph Drechsler (1782-1852)
Variation 8 : Emmanuel Aloys Förster (1748-1823)
Variation 9 : Franz Jakob Freystädtler (1768-1841)
Variation 10 : Johann Baptist Gänsbacher (1778-1844)
Variation 11 : Josef Gelinek (1758-1825)
Variation 12 : Anton Halm (1789-1872)
Variation 13 : Joachim Hoffmann (1788-v.1856)
Variation 14 : Johann Horzalka (1798-1860)
Variation 15 : Joseph Huglmann (1768-1839)
Variation 16 : Johann Nepomuk Hummel (1778-1837)
Variation 17 : Anselm Hüttenbrenner (1794-1868)
Variation 18 : Frederic Kalkbrenner (1785-1849)
Variation 19 : Friedrich August Kanne (1778-1833)
Variation 20 : Joseph Kerzkowsky (1791-?)
Variation 21 : Conradin Kreutzer (1780-1849)
Variation 22 : Heinrich Eduard Josef Baron von Lannoy (1787-1853)
Variation 23 : Maximilien Joseph Leidesdorf (1787-1840)
Variation 24 : Franz Liszt (1811-1886)
Variation 25 : Joseph Mayseder (1789-1863)
Variation 26 : Ignaz Moscheles (1794-1870)
Variation 27 : Ignaz Franz Edler von Mosel (1772-1844)
Variation 28 : Franz Xaver Wolfgang Mozart (1791-1844)
Variation 29 : Joseph Panny (1794-1838)
Variation 30 : Hieronymus Payer (1787-1845)
Variation 31 : Johann Peter Pixis (1788-1874)
Variation 32 : Wenzel Plachy (1785-1858)
Variation 33 : Gottfried Rieger (1754-1855)
Variation 34 : Philipp Jacob Riotte (1776-1856)
Variation 35 : Franz de Paula Roser (1779-1830)
Variation 36 : Johann Baptist Schenk (1753-1836)
Variation 37 : Franz Schoberlechner (1797-1843)
Variation 38 : Franz Schubert (1797-1828)
Variation 39 : Simon Sechter (1788-1867)
Variation 40 : S.R.D. (Serenissimus Rudolphus Dux / 1788-1831)
Variation 41 : Abbé Maximilien Stadler (1748-1835)
Variation 42 : Josephe de Szálay (1800-1860)
Variation 43 : Wenzel Johann Tomaschek (1774-1850)
Variation 44 : Michael Umlauf (1781-1842)
Variation 45 : Friedrich Dionysius Weber (1766-1842)
Variation 46 : Franz Weber (1805-1876)
Variation 47 : Charles Angelus de Winkhler (v.1800-1845)
Variation 48 : Franz Weiss (1778-1830)
Variation 49 : Johann Nepomuk August Wittassek (1770-1839)
Variation 50 : Jan Hugo Worzischek (1791-1825)
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 18026
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Les Variations Diabelli   Ven 10 Nov - 12:31

J'ai entendu l'intégralité de ce cycle (55 minutes !). Comme il s'agit de variations, il ne semble pas trop décousu. A noter que Liszt avait 12 ans.

Mais je n'avais pas remarqué que les variations suivaient l'ordre alphabétique des compositeurs.

ça me fait penser qu'il y a un autre cycle, plus court, créé à l'initiative de Liszt, intitulé l'Hexaméron, variations sur la marche des Puritains de Bellini.
Y ont participé, outre Liszt lui même, Thalberg, Pixis, Herz, Czerny et Chopin.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21009
Age : 44
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Les Variations Diabelli   Ven 10 Nov - 23:38

joachim a écrit:

ça me fait penser qu'il y a un autre cycle, plus court, créé à l'initiative de Liszt, intitulé l'Hexaméron, variations sur la marche des Puritains de Bellini.
Y ont participé, outre Liszt lui même, Thalberg, Pixis, Herz, Czerny et Chopin.

Exact en 1837. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 18026
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Les Variations Diabelli   Lun 3 Juin - 18:01

Un coffret de deux CD avec les 2 volets de ces Variations : les 33 de Beethoven, et les 50 des autres compositeurs. Moi qui adore Beethoven, j'avoue que j'ai toujours eu du mal à apprécier ces Variations, et aujourd'hui encore Embarassed Finalement je préfère celles des autres compositeurs...



Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 7067
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Les Variations Diabelli   Lun 3 Juin - 22:22

Mains Idem pour moi Joachim...autant j'aime Beethoven , autant j'ai du mal avec ses variations Diabelli Wink
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21009
Age : 44
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Les Variations Diabelli   Lun 10 Juin - 21:03

Moi non plus je n'accroche pas trop à ses variations sauf une ou deux que j'aimais jouer mais je ne me souviens plus desquelles
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3788
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les Variations Diabelli   Mar 16 Juin - 0:03

Et bien, je me joins au club.... J'ai du mal avec ces diaboliques variations Diabelli... J'en parle car dans le dernier numéro Classica, je crois me souvenir Jean que tu es abonné ? (sauf erreur), il y avait une écoute à l'aveugle de plusieurs versions.
Perso, j'ai celle de Brendel, assez déjantée, et, comment dire ? Je n'y ai pas retrouvé spécialement "l'âme de Beethoven", sans être snob. Sans beaucoup d'intérêt, virtuoses pour certaines mais alors "ternes".. D'accord, le thème était mince, mais le résultat n'est pas spécialement mélodique, quoi. Un retentissement un peu "métallique" (humble avis), un vase creux, les dissonances n'ont rien à voir là-dedans (on sent que Beethoven s'est barbé !!!).
Je préfère écouter les sonates....  Very Happy

P.S. :
Snoopy a écrit:
 Mais le thème le travailla
... Je pense aussi ,à part son orgueil légendaire.., une très coquette somme à la clé en prix....  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3788
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les Variations Diabelli   Jeu 22 Mar - 23:48

Je les ai ré-entendues hier, par un pianiste russe (je ne me souviens plus qui, j'étais aussi sur des dossiers, et très fatiguée). J'ai exactement le même ressenti que ce que j'ai exprimé dans mon message de 2015 ! : C'était "barbant" et terne.... J'ai arrêté et j'ai écouté Schubert, oh combien "doux-apaisant-affectueux-somptueux..".  , il aura été "mon compositeur de cet hiver" !!  Wink

Désolée Ludwig ... (pour le moment ?) Very Happy


Dernière édition par Anouchka le Sam 24 Mar - 0:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 7067
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Les Variations Diabelli   Ven 23 Mar - 0:24

Je ne me souvenais pas que nous tous assez...réticent face à ces variations!! Wink

Récemment, j'ai eu l'occasion d'en écouter une partie sur France musique , dans ma voiture...et bizarrement, j'ai plus accroché que d'habitude! (habitude est un bien grand mot en l'occurrence: je ne suis pas maso...et mon nombre d'écoute doit être assez restreint! Wink )
Revenir en haut Aller en bas
JosefK

avatar

Nombre de messages : 162
Age : 68
Date d'inscription : 18/02/2018

MessageSujet: Re: Les Variations Diabelli   Ven 23 Mar - 2:05

Jean a écrit:
Je ne me souvenais pas que nous tous assez...réticent face à ces variations!! Wink

Récemment, j'ai eu l'occasion d'en écouter une partie sur France musique , dans ma voiture...et bizarrement, j'ai plus accroché que d'habitude!

Il serait temps! Hehe

Car contrairement à ce que j'ai lu ici ou là non sans stupeur, il me semble qu'il y a ici la quintessence du piano beethovénien, après l'ultime triplette de Sonates et avant les ultimes Bagatelles.

Alors, forcément, la forme est éclatée en vignettes plus ou moins courtes de caractère très différent, des plus profondes aux plus humoristiques, des plus extatiques aux plus agitées - c'est quand même le propre d'une série de variations que de paraître relativement décousue. Mais le travail sur le thème, fortement secoué dès la première variation, est ici absolument fascinant... jusqu'à trouver un rapprochement avec les couplets de Leporello au début de "Don Giovanni". La comparaison avec les variations de tous les autres compositeurs ayant répondu à l'invitation de Diabelli est d'ailleurs sans appel.

Si l'on identifie traditionnellement plusieurs périodes dans la vie créatrice de Beethoven, il a cependant toujours accordé une place importante à la variation - je pense ici aux sonates, quatuors ou même symphonies où, à l'image de Mozart et Haydn, il recourt à ce procédé.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 7067
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Les Variations Diabelli   Ven 23 Mar - 11:55

Oh je n'y ressens de mon coté aucune urgence...et je ne pense pas que sur mon lit (si c'est un lit!) de mort...j'aurai un grand regret de ma vie de "mélomane" de n'avoir pas su ou pu apprécier les variations Diabelli de Bethoven...alors qu'il y a longtemps que j'apprécie beaucoup les autres et celles aussi d'autres compositeurs Wink

Il me semble que dans nos remarques sur ces variations personne n'émet la moindre réserve sur la qualité de leur écriture et pas plus sur les variations en générale! Wink

De mon coté je me garde bien de qualifier la valeur , ou surtout l'absence de valeur d'une œuvre que je n'aime pas beaucoup ou pas du tout...Mais parmi les amateurs de classique je constate (ici comme ailleurs) qu'il y a des chefs d'oeuvre (désignés depuis des années ou des siècles par de "grands" musiciens ou musicologues...bien que dans ce domaine on ne peut éviter une part de subjectivité!) que certains connaisseurs et passionnés n'apprécient pas , avec hélas, souvent la tendance à leur trouver un tas de défaut, convaincus que le problème vient de l'œuvre et pas d'eux! Wink

Beethoven n'a pas une réputation d'un excès de modestie et doutes quant à la qualité de ses œuvres...On reconnaît volontiers qu'il en était un bon "juge"!...Pour lui SON chef d'œuvre est la Missa Solemnis...et ce n'est absolument la raison qui me fait mettre aussi pour moi au sommet de son œuvre cette Missa Solemnis...tout simplement parce qu'elle m'émeut, me touche beaucoup...C'est cependant une de ses œuvres qui parait d'un accès difficile à beaucoup...voire rebutante!

Qui , un peu sérieux, pourrait prétendre que Lully ou Wagner (et bien d'autres Wink ) sont tellement "maladroits" ou pires comme compositeurs et combien de mélomanes ne tiennent pas plus d'un quart à l'écoute de leurs opéras les trouvant mortellement ennuyeux?
Revenir en haut Aller en bas
JosefK

avatar

Nombre de messages : 162
Age : 68
Date d'inscription : 18/02/2018

MessageSujet: Re: Les Variations Diabelli   Ven 23 Mar - 11:58

Jean a écrit:
Qui , un peu sérieux, pourrait prétendre que Lully ou Wagner (et bien d'autres Wink ) sont tellement "maladroits" ou pires comme compositeurs  et combien de mélomanes ne tiennent pas plus d'un quart  à l'écoute de leurs opéras les trouvant mortellement ennuyeux?

Oh que oui, ne parlons pas de Lully, par exemple.
Car je pourrais hélas faire une liste assez longue de chefs-d'oeuvre ou compositeurs incontestés qui, pour autant, ne me parlent pas (encore).
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3788
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les Variations Diabelli   Ven 23 Mar - 23:53

Merci pour vos avis, Messieurs ! 
Je ne doute pas un instant que les variations Diabelli soient jugées par beaucoup comme un chef d'oeuvre, j'ai juste exprimé un ressenti plutôt d'ennui, sur mes deux uniques écoutes : Peut-être n'étais-je pas dans l'état d'esprit ?
Pourtant j'adore les variations, celles de Mozart par exemple, et je suis pianiste amateur.. Mais bon, c'est comme ça au jour d'aujourd'hui..
Ton message, Josef, est si passionné, qu'il me viendra bien la curiosité de les ré-écouter (peut-être même bientôt !), mais alors par un pianiste qui, pour moi, aura peut-être un peu plus de fougue...

JosefK a écrit:
la vie créatrice de Beethoven, il a cependant toujours accordé une place importante à la variation - je pense ici aux sonates, quatuors ou même symphonies où, à l'image de Mozart et Haydn, il recourt à ce procédé.
Ah oui, par contre les variations ci-dessus citées, j'adore ! Et celles, extraordinaires, de son concerto pour violon ... A pleurer d'émotion.  


Quant à Lully et Wagner, je les aime beaucoup, parfois passionnément, mais pas "tous" leurs opéras. "Atys" est pour moi  absolument un chef d'oeuvre, "Lohengrin" et "Parsifal" aussi (Wagner, bien mis en scène et très bien chanté, peut être vraiment admirable !). Combien effectivement de mélomanes les rejettent...
Ou ont besoin de les découvrir ou re-découvrir.... (clin d'oeil à certains..) !  Wink 


Tout cela reste notre liberté de goûts et de ressenti, en plus cela peut subir des variations.....  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 18026
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Les Variations Diabelli   Sam 24 Mar - 10:33

Comme il y a bien 15 ans que j'ai écouté ces variations Diabelli, l'avis bien documenté de JosefK m'incite à les réécouter ce matin. Plutôt que de chercher dans mes CD (je dois avoir trois ou quatre enregistrements), j'opte pour youtube, où il y a pas mal de choix, en prenant l'interprétation de Sviatoslav Richter :



https://www.youtube.com/watch?v=dokkniOwSlQ

Détail des 33 variations :

Tema: Vivace
Variation 1 : Alla marcia maestoso
Variation 2 : Poco allegro
Variation 3 : L’istesso tempo
Variation 4 : Un poco più vivace
Variation 5 : Allegro vivace
Variation 6 : Allegro ma non troppo e serioso
Variation 7 : Un poco più allegro
Variation 8 : Poco vivace
Variation 9 : Allegro pesante e risoluto
Variation 10 : Presto
Variation 11 : Allegretto
Variation 12 : Un poco più moto
Variation 13 : Vivace
Variation 14 : Grave e maestoso
Variation 15 : Presto scherzando
Variation 16 : Allegro
Variation 17 : Allegro
Variation 18 : Poco moderato
Variation 19 : Presto
Variation 20 : Andante
Variation 21 : Allegro con brio – Meno allegro – Tempo primo
Variation 22 : Allegro molto, alla ‘Notte e giorno faticar’ di Mozart
Variation 23 : Allegro assai
Variation 24 : Fughetta (Andante)
Variation 25 : Allegro
Variation 26 : (Piacevole)
Variation 27 : Vivace
Variation 28 : Allegro
Variation 29 : Adagio ma non troppo
Variation 30 : Andante, sempre cantabile
Variation 31 : Largo, molto espressivo
Variation 32 : Fuga : Allegro
Variation 33 : Tempo di Menuetto moderato

Eh bien, comme je l'ai déjà dit, bien que Beethoven soit, depuis mon adolescence, mon compositeur préféré (rejoint ensuite par Mozart), je confirme que les Diabelli occasionnent toujours chez moi, par moments, de l'ennui Embarassed ceci particulièrement pour les premières, trop bruyantes. A partir de la 14ème, je suis davantage intéressé, en particulier pour la 16ème qui fait déjà penser à Liszt, la 22ème bien sûr, sur l'air de Leporello, la 32ème, cette grande double fugue qui devrait logiquement terminer les variations, pourtant suivie par la 33ème, un menuet ! Mais avant la fugue on trouve trois variations lentes à la suite (29 à 31ème) qui m'occasionnent aussi de l'ennui...


Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3788
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les Variations Diabelli   Sam 24 Mar - 20:23

J'ai l'intuition, cher Joachim, que je vais rejoindre exactement ton ressenti... que tu exprimes de façon magistrale. (J'ai intérêt à m'accrocher,  Hehe).
Je vais choisir mon pianiste sur Youtube (peut-être ce soir, tiens, cela me changera les idées car ce fut un AM bien triste avec l'actualité, n'est-ce-pas ?  Crying or Very sad)...
Et retrouver mon numéro de "Classica" qui analysait en aveugle les différentes versions. Dans ce que j'ai écouté l'autre jour, j'ai vécu musicalement un peu tout ce que tu exprimes.... Comme si Beethoven s'était acharné à triturer ce très mince thème en mille morceaux, le dépouiller jusqu'à l'ossature, en faire un peu des fioritures etc..., exagérément, comme pour dire : 
1° Na ! Je suis Beethoven, quand même, je ferai mieux que Schubert (qu'il méprisait, hélas !!) , Hummel et.. -je ne me souviens plus qui-, ego beethovénien oblige, du coup ça fait peut-être un peu "superfétatoire" ces 33 variations..., 
2° Bon, j'ai besoin de sous... 
Comme toi, Dieu sait si j'adore Beethoven qui est l'un de mes dieux musicaux (avec Mozart et Bach).. 
Je trouve qu'il y a un vrai hiatus entre ces variations et la "magie" de toutes les compositions pianistiques de notre génie....

Je réserve encore mon avis  Laughing
Revenir en haut Aller en bas
JosefK

avatar

Nombre de messages : 162
Age : 68
Date d'inscription : 18/02/2018

MessageSujet: Re: Les Variations Diabelli   Dim 25 Mar - 0:23

Anouchka a écrit:
J'ai l'intuition, cher Joachim, que je vais rejoindre exactement ton ressenti... que tu exprimes de façon magistrale.

Il ne sert à rien d'argumenter contre des ressentis, surtout magistraux...

Mon ressenti, c'est qu'il n'y a pas de différence entre les "Diabelli", les dernières sonates, les derniers recueils de bagatelles, les derniers quatuors, la Missa solemnis.

Ensuite, chacun voit midi à son clocher (mais attention au changement d'heure).
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3788
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les Variations Diabelli   Dim 25 Mar - 0:30

Laughing  ! Oui, merci.. Et je m'apprête justement à ré-écouter ces fameuses variations. Malgré la perte d'une heure de sommeil, je te suis reconnaissante de le rappeler, j'avais oublié..  Wink  A plus !
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3788
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les Variations Diabelli   Dim 25 Mar - 20:26

Oui, je les ré-écoutées hier soir. Je me suis mise dans les conditions optimum d'écoute. J'ai cherché "mon pianiste", celui qui me parlait vraiment, en essayant pas mal de débuts de vidéos sur youtube. Beaucoup de pianistes russes, et Richter etc.. Brendel je l'ai. Je puis juger de ce qui "me va", dès les deux premières variations, un feeling de pianiste (je suis quand même très mélomane dans ce domaine). Enfin je tombe sur "ce qui me plaît", Barenboim. Grande différence. Enfin un tempo plus rapide, la fougue argentine sans doute, la jeunesse (cet enregistrement semble dater de 1965). Bien sûr, son Beethoven, Barenboïm, c'est dans ses gênes, il l'a dans tout son être, très physiquement je trouve (comme toutes les oeuvres de LVB qu'il a interprétées ou dirigées).
J'en arrive à l'écoute :
Sans faire une exégèse variation par variation, car je n'ai pas voulu me référer à la liste, mais écouter attentivement en me laissant "immerger".
Tout d'abord, un grand plaisir et une grande admiration pour le génie de composition pianistique de Ludwig, bien sûr. Ensuite, les références évidentes, qui s'imposent sur certaines variations : Bach (bel hommage aux variations Goldberg), Mozart (pas seulement la variation Leporello, mais d'autres qui explosent de notes virtuoses et d'appogiatures et de très bonnes envolées en mode mineur -le préféré de Mozart-), Beethoven lui-même (certaines variations préfigurent absolument -ou reprennent- certains thèmes de ses sonates particulièrement géniales.) Enfin, last but not least, une sorte d'intuition de Chopin (variations très douces et "coulées"), et de Liszt (l'explosion fougueuse et dissonante). 
C'est certes un vrai chef d'oeuvre, Beethoven nous fait un "exercice de style" éblouissant. La démonstration est sans faille. Qu'il "survole", non, je sens qu'il a beaucoup travaillé (de mémoire, les variations furent écrites entre 1819 et 1823). 
Mes réserves existent, pour les "non mélomanes pianistiques avertis" : 
- je trouve que c'est évidemment un peu "froid", il n'y a pas beaucoup de sensibilité dans cette oeuvre, brillantissime mais dont évidemment un thème profond est absent. (Cela me donne envie d'écouter les Variations telles que Schubert les écrivit..).
- c'est un peu trop long..(55 à 60 minutes d'écoute non-stop pour le piano, c'est parfois lassant, absolument).  Certaines variations me semblent être un peu "faciles" et inutiles (ce que Mozart par exemple ne fit jamais). 20 au lieu de 33, cela aurait été parfait..! C'est pour cela que lorsqu'on tombe dans certaines variations , on a une impression de "redite", et tendance à relâcher l'oreille. C'est cela qui peut créer l'ennui ressenti par certains. Et beaucoup doivent vraiment "décrocher"......  Wink
Je comprends bien mieux les avis exprimés dans ce fil, dont le mien d'ailleurs ! Very Happy  
Et enfin, Josef tu seras content, oui ma conclusion est que c'est vraiment une très grande oeuvre (mais qui n'égale pas les sonates extraordinaires de Beethoven dont le thème coule sur un continuendo sur plusieurs mouvements, dans une totale harmonie parfois déchirante).
Je ré-écouterai avec grand plaisir  , cette version Barenboim que j'achèterai peut-être en CD (il est à très bas prix), pour avoir un meilleur son.


Dernière édition par Anouchka le Lun 26 Mar - 1:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3788
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les Variations Diabelli   Dim 25 Mar - 21:21

Voici la partie 1, sur quatre (l'oeuvre dure environ de 55 à 60 minutes..). Ce fut difficile de trouver l'intégrale, mais après cette "part 1", il y a la partie 2, et 3, et enfin 4 : Donc l'intégrale se présente par 4 vidéos youtube.
Ne regardez pas l'écran, c'est assez moche (genre astéroïdes et feux d'artifice inter-galactiques -fatigant pour les yeux-). Sur les autres parties, l'image est plus cool, mais n'a aucun intérêt. Il faut simplement écouter !, si les amateurs ont envie.
Ca m'a fait plaisir de lire en commentaire de la vidéo (en anglais), que l'internaute était "enfin ravi de cette magnifique version".
Revenir en haut Aller en bas
JosefK

avatar

Nombre de messages : 162
Age : 68
Date d'inscription : 18/02/2018

MessageSujet: Re: Les Variations Diabelli   Mar 3 Avr - 1:03

Anouchka a écrit:
Mes réserves existent, pour les "non mélomanes pianistiques avertis" : 
- je trouve que c'est évidemment un peu "froid", il n'y a pas beaucoup de sensibilité dans cette oeuvre, brillantissime mais dont évidemment un thème profond est absent. (Cela me donne envie d'écouter les Variations telles que Schubert les écrivit..).
- c'est un peu trop long..(55 à 60 minutes d'écoute non-stop pour le piano, c'est parfois lassant, absolument).  Certaines variations me semblent être un peu "faciles" et inutiles (ce que Mozart par exemple ne fit jamais). 20 au lieu de 33, cela aurait été parfait..! C'est pour cela que lorsqu'on tombe dans certaines variations , on a une impression de "redite", et tendance à relâcher l'oreille. C'est cela qui peut créer l'ennui ressenti par certains. Et beaucoup doivent vraiment "décrocher"......  Wink
Je comprends bien mieux les avis exprimés dans ce fil, dont le mien d'ailleurs ! Very Happy  
Et enfin, Josef tu seras content, oui ma conclusion est que c'est vraiment une très grande oeuvre (mais qui n'égale pas les sonates extraordinaires de Beethoven dont le thème coule sur un continuendo sur plusieurs mouvements, dans une totale harmonie parfois déchirante).

Je n'ai ni à être content, ni à ne pas être content, de ce qu'un mélomane attentif ressent à l'écoute d'une oeuvre, ce serait à la fois assez contreproductif et présomptueux. C'est sur ce genre de discussions nécessairement vouées à l'échec sur le sentiment, et non sur l'analyse, que prospèrent les conflits vains et interminables, et je n'ai plus l'âge de m'y lancer, pas plus que qui ce soit ici, me semble-t-il.

En revanche, je peux évidemment être content de l'effort fait pour analyser ce ressenti tout en étant surpris de ce que je lis, car depuis que je m'intéresse à ces Variations, c'est bien la première fois que je lis ou que j'entends qu'elles sont (un peu) trop longues, ou bien parfois "faciles" et "inutiles". Mais c'est certainement l'intérêt de tels forums de discussion.

Ensuite, que la forme de ces Variations soit différente d'une sonate, même si Beethoven fait lui-même progressivement éclater la forme de la sonate, chacun pourra en convenir, car c'est assez évident - ce n'était pas obligatoire, car certains recueils de variations (pas de Beethoven, pour autant qu'il m'en souvienne, mais d'autres, peuvent être structurés de façon à suggérer une sonate - un peu comme les variations du dernier mouvement de la Quatrième Symphonie de Brahms structurent un mouvement entier, sans que l'auditeur soit nécessairement conscient de ce que se succèdent en réalité trente-quatre variations du choral énoncé dans les huit premières mesures).

Il y a donc forcément quelque chose de plus discontinu, qui tient davantage de la collection, de l'herbier, un peu à la manière des quatre-vingt-dix-neuf "Exercices de style" de Queneau. Mais c'est aussi ce qui, à mon avis, en fait le charme, Beethoven s'étant révélé dans ses dernières années, comme un maître de la (très) petite forme après avoir évidemment excellé à faire exploser la dimension des formes traditionnelles, avec, chose impensable jusqu'alors, des symphonies (Troisième), des quatuors (opus 59 n° 1) ou des sonates pour piano (déjà l'Opus 7 mais évidemment l'Opus 106) dépassant les trois quarts d'heure, et on peut aussi penser aux trios avec piano ("Archiduc") ou aux sonates pour violon et piano ("A Kreutzer").
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 4076
Age : 66
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Les Variations Diabelli   Lun 9 Avr - 21:55

J'aime le principe des "variations", je trouve jouissif d'écouter ces petites cellules musicales, quelle inventivité à chaque fois. Comme œuvre en soi, je préfère aussi de loin les sonates et autres formes musicales du compositeur mais je n'écoute pas cela comme j'écouterais une sonate. Je rebondis sur chaque variation et y trouve un bonheur certain.


J'ai commencé par écouter celles présentées par Claudio Arrau, puis j'ai changé d'interprète pour écouter Sangyoung Kim qui joue ces 33 variations par cœur et avec tant d' âme aussi, le plaisir de la voir jouer avec toute la grâce d'une grande pianiste aussi, un très beau moment ICI
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3788
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les Variations Diabelli   Lun 9 Avr - 22:35

Merci Laudec ! Je suis ravie que tu aies pris plaisir à cette écoute. 
JosefK a écrit:

Il y a donc forcément quelque chose de plus discontinu, qui tient davantage de la collection, de l'herbier, un peu à la manière des quatre-vingt-dix-neuf "Exercices de style" de Queneau

J'aime bien cette phrase, je ressens cela et je ré-écouterai bientôt je crois, ces variations, mais en les approfondissant un peu..  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Variations Diabelli   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Variations Diabelli
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: