Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -48%
Camera Surveillance Bébé WiFi sans ...
Voir le deal
25.99 €

 

  Rolf WILHELM (1927-2013)

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14650
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 Rolf WILHELM (1927-2013) Empty
MessageSujet: Rolf WILHELM (1927-2013)    Rolf WILHELM (1927-2013) Empty2012-07-20, 08:34

 Rolf WILHELM (1927-2013) 61rwu%2BP5DqL._SY355_

Rolf Alexander Wilhelm est un compositeur, arrangeur et chef d'orchestre allemand, né le 23 juin 1927 à Munich. Je l'ai découvert par certaines de ses musiques de film telles que Tonio Kröger, Rosamunde et Doktor Faustus. Son travail ne se limite pas au cinéma et il compose également plusieurs opus pour le concert dont un Concertino pour euphonium et orchestre. A l'âge de 7 ans, Rolf Alexander Wilhelm reçut ses premières leçons de piano. Il fréquenta par la suite l'école secondaire dans deux grandes villes comme Berlin et Vienne. Dès 1942, alors que la guerre fait rage en Europe, il étudia avec un permis spécial  délivré par Grete Hinterhofer le piano et la composition avec Joseph Marx à l'Académie de Musique de Vienne. Mobilisé dans l'effort de guerre à l'âge de 16 ans puis fait prisonnier, ses études musicales furent bien évidemment interrompues pendant cette période. A partir de 1946, il put reprendre ses études à l'Hochschule für Musik de Munich et réussir son examen au baccalauréat de 1948. Ses professeurs furent à cette occasion Henri Squire pour la direction d'orchestre, Joseph Haas pour la composition et Hans Rosbaud (Master class).



Toujours en 1946, Rolf Wilhelm obtint  sa première affectation en tant que compositeur pour "Das Gespenst von Canterville, une pièce radiophonique produite sur le canal "München Radio". Il a composé une partition pour grand orchestre et est devenu employé autonome dans tous les départements de la chaîne. Il produisit alors 220 partitions pour pièces radiophoniques. Ses premiers travaux pour l'image démarrent en 1952, principalement pour des documentaires. Il mettra en musique la trilogie 15: 08 qui inaugura sa première incursion dans le domaine du long-métrage en 1954. A partir de là, il devint un auteur de musique de film prolifique, puisque l'on notera environs 450 opus, sans compter ses travaux pour des courts-métrages et la publicité. [b]Rolf Wilhelm, s'il est toujours de ce monde, est alors âgé de 85 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14650
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 Rolf WILHELM (1927-2013) Empty
MessageSujet: Re: Rolf WILHELM (1927-2013)    Rolf WILHELM (1927-2013) Empty2020-12-17, 15:48


Eléments biographiques complémentaires (Wikipédia allemand):

Rolf Wilhelm a écrit sa première grande composition pour l'image en 1954, pour le premier film de la trilogie 08/15 , qui est l'un des films d' après-guerre les plus réussis en Allemagne. Jusqu'aux années 1990, la musique d'une soixantaine de longs métrages suivit, dont des classiques tels que The Forests Sing Forever (1959), Es muß nicht immer Kaviar sein (1961), Das schwarz-weiß-rote Himmelbett ( 1962), Scotland Yard Hunts Dr. Mabuse (1963), Tales of a Young Scamp (1964), The Flying Classroom (1973), The Serpent's Egg (1977), Ödipussi (1988) et enfin Pappa Ante Portas (1991). Parmi ses œuvres cinématographiques les plus complexes figure la musique de la grande production allemande Die Nibelungen (1966/67). Les schémas rythmiques et sonores de Mars issus du cycle des poèmes symphoniques Les Planètes de Gustav Holst font désormais partie du répertoire stylistique standard des compositeurs de films à Hollywood .

Rolf Wilhelm a également composé la musique de plus de 250 pièces radiophoniques, plus de 350 productions télévisuelles et environ 300 publicités. En outre, de nombreuses musiques de scène , suites d'orchestre et chansons littéraires ont été créées. Par exemple, il a mis en musique des textes de Kurt Tucholsky. Jeune homme, il composa des chansons pop sous le pseudonyme d'Alex Rolf Ander. Son œuvre la plus célèbre sous ce nom fut Der kleine Eisbär, publiée en 1951. L'utilisation de ce pseudonyme n'a pas atteint le public de son vivant et n'a été rendue publique qu'après sa mort par sa fille Catharina Wilhelm. Il était marié à l'actrice Helga Neuner, qui s'est fait connaître d'un large public grâce à de nombreuses apparitions au théâtre et dans la série télévisée Die Firma Hesselbach. Rolf Wilhelm est décédé à l'âge de 85 ans le 17 janvier 2013, entouré de sa famille.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14650
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 Rolf WILHELM (1927-2013) Empty
MessageSujet: Re: Rolf WILHELM (1927-2013)    Rolf WILHELM (1927-2013) Empty2020-12-17, 16:25


Impressions personnelles:

Les premières musiques que j'ai pu écouter de Rolf Wilhelm datent de l'époque du 33tours. C'était un jour où je faisais ma tournée mensuelle des petits et grands magasins parisiens, une journée qui ne fut guère fructueuse, ce qui était quand même assez rare. Dans le dernier magasin, je tombe sur un disque qui m'intrigue beaucoup. Je ne sais pas trop pourquoi il m'intrigue. La présentation? Peut-être a-t-elle joué un rôle. A cette époque-là, le compositeur Rolf Wilhelm m'était totalement inconnu. Je ne connaissais pas une moindre note de sa musique, n'avais pas lu ni entendu la moindre critique positive ni même négative à son sujet. Le disque contenait des extraits de la bande originale de deux films:
__Doktor Faustus (1982), réalisé par Franz Seitz,
__Tonio Kröger (1964), réalisé par Rolf Thiele.
Je ne voulais pas rentrer bredouille à la maison. J'ai bien eu, d'après mon souvenir, quelques hésitations avec quelque-chose d'autre dans le domaine du jazz - je ne sais plus quoi, me rappelle juste qu'il s'agissait à l'époque de quelque-chose de plus courant, peut-être Zig Zag d'Oliver Nelson... - et je suis reparti avec le disque de Wilhelm sous le bras. Je n'avais évidemment aucune garantie que la musique me plaise, si ce n'est un mélange d'intuition et de curiosité. Je savais juste qu'il s'agissait d'oeuvres employant un orchestre et des solistes. Je n'ai pas été déçu. Certes, l'approche était de forme classique, plus classique que ce à quoi j'aspirais à cette époque-là, mais les thèmes mélodiques étaient solides, avec l'emploi d'un contre-ténor dans Doktor Faustus et un morceau très romantique et intimiste en même temps, porté par le piano. Puis, lorsque le cd remplaça le vinyl, je finis par tomber sur une compilation de Rolf Wilhelm reprenant du 33tours les extraits de Doktor Faustus et Tonio Kröger auxquels se rajoutèrent d'autres suites:
__Rosamunde (1989), réalisé par Egon Günther,
__Die Weisse Stadt (1975-TV), réalisé par Michael Kehlmann,
__Zahnschmerzen (1975-TV), réalisé par Leo Lehman,
__Keenwort: Reiher (1963), réalisé par Rudolf Jugert.
C'est cette compilation qui m'avait permis de connaître un peu plus la musique de film de Rolf Wilhelm - dont Rosamunde I love you - que j'ai réécoutée aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14650
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 Rolf WILHELM (1927-2013) Empty
MessageSujet: Re: Rolf WILHELM (1927-2013)    Rolf WILHELM (1927-2013) Empty2020-12-17, 18:11

Si j'ai trouvé un intérêt durable sur chacune des suites proposées sur cette compilation, j'ai été assez surpris par le ton quelque peu moderne qui est employé dans celle de Keenwort: Reiher (1963). Cette musique qui évolue par le biais d'une formation instrumentale réduite; Violoncelle, piano, percussion, se démarque de toutes celles qui la précédent. J'an ai apprécié l'âpreté et la singularité, peut-être pas ce que j'aurais choisi pour conclure un album, mais en tout cas ce fut une bonne idée de l'avoir retenue.

Il y a bien une musique de Rolf Wilhelm que j'aimerais découvrir, c'est celle qu'il composa pour Via Mala, un film allemand de 1961 réalisé par Paul May et adapté du roman éponyme de John Knittel (1934). Il fut également adapté au théâtre en 1937. Il existe une autre version cinématographique plus ancienne que celle de Paul May, réalisée par Josef von Baky en 1945 (Allemagne), avec Carl Wery dans le rôle-titre et sur une musique de Georg Haentzschel. Le Synopsis:

<<Le vieux Jonas Lauretz exploite avec sa famille une scierie isolée dans Viamala, en Suisse. Jonas est un tyran violent et intimide sa femme, son fils Niklas et ses filles Sylvia et Hanna. Ivre une fois de plus, il déclenche une bagarre et se retrouve en prison. Sa famille espère qu'il va changer. Un vieux professeur, qui s'est souvent soucié de Sylvia, meurt et lui lègue sa fortune. Comme elle n'est pas majeure, l'argent est confié à son père, qui ne sait rien durant sa détention. Après sa libération, il trouve le livret et gaspille l'argent. Après cet incident, la famille n'en peut plus et décide de faire ce qu'elle veut depuis longtemps, tuer le père. L'assassinat est commis. Andreas von Richenau est chargé de l'enquête sur l'absence de Jonas Lauretz. Or, il est aussi le fiancé de Sylvia. Cela met sous pression toute la famille Lauretz qui avoue et s'explique. Il décide après beaucoup de réflexion et malgré des risques personnels, de couvrir le meurtre et conclut l'enquête: Jonas Lauretz est déclaré disparu.>> (wikipédia)

 Rolf WILHELM (1927-2013) Hqdefault

Le personnage de Jonas Lauretz est incarné par Gert Fröbe qui a dû exceller dans ce rôle. Personnellement, j'ai découvert cette poignante fiction au travers d'une autre version un peu plus récente, 1985, réalisée pour la télévision en plusieurs épisodes par Tom Toelle. C'est ainsi que je découvrais pour la première fois l'immense talent de Mario Adorf, parfait dans le rôle du tyrannique Jonas Lauretz, aux côtés de Maruschka Detmers, Sissy Höfferer et Dominique Pinon dans le rôle des enfants et Milena Vukotic dans celui de l'épouse. Je me souviens que j'avais été très marqué par cette série, par la violence de son histoire. Mario Adorf jouait si bien son personnage que je m'étais mis à le détester vraiment, jusqu'au jour où je le vis dans le rôle d'un personnage bien plus sympathique. Il y avait aussi un autre élément dans la série de Tom Toelle qui me touchait beaucoup; c'était la partition d'Ennio Morricone qui traduisait à merveille la "brutalité lyrique" de Jonas et la souffrance mêlée de fragilité des gens qu'il martyrisait. Mon envie de connaître la partition de Rolf Wilhelm vient de là, car le musicien est très différent de l'Italien et j'aimerais découvrir ce que fut son approche.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




 Rolf WILHELM (1927-2013) Empty
MessageSujet: Re: Rolf WILHELM (1927-2013)    Rolf WILHELM (1927-2013) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Rolf WILHELM (1927-2013)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Jazz & Musiques de films-
Sauter vers: