Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Nike fin de saison : jusqu’à -50% sur une sélection d’articles
Voir le deal

 

 Les BAXTER (1922-1996)

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14967
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Les BAXTER (1922-1996) Empty
MessageSujet: Les BAXTER (1922-1996)   Les BAXTER (1922-1996) Empty2012-07-18, 09:34

Les BAXTER (1922-1996) Les_baxter Les Baxter est un compositeur, musicien, arrangeur et chanteur américain, né le 14 mars 1922 et décédé le 15 janvier 1996. Avec Martin Denny et Arthur Lyman, il fut l'un des principaux créateurs et protagonistes d'un genre appelé "Exotica" qui fut très populaire aux Etats-Unis entre les années 1950 et 1960 et fut d'ailleurs très représentatif de la culture "tiki" américaine: sorte de "easy listening" impressionniste par lequel se côtoient et fusionnent éléments baroques, jazz et symphoniques et dont les mélodies évoquent généralement des lieux tropicaux, en particulier d'Océanie. Les Baxter était également connu pour ses nombreuses musiques de film.

Baxter étudia la science du piano au Conservatoire de Détroit avant de partir à Los Angeles où il continua ses études au Pepperdine College. Mettant de côté sa carrière de pianiste-concertiste, il s'oriente vers la musique populaire et devient chanteur. A lâge de 23 ans, il intègre le groupe de jazz vocal de Mel Tormé, les "Mel-Tones" et chante sur des disque du clarinettiste Artie Shaw.

En 1950, Les Baxter devint arrangeur et chef d'orchestre pour "Columbia Records" et est à l'origine des premiers "hits" de Nat King Cole, "Mona Lisa" et "Too young". En 1953, il compose sa toute première musique de film "Tanga Tika". Avec l'orchestre qui lui est attribué, il enregistre une série de tubes dont "Ruby" (1953), "Unchained Melody" (1955) ou "The poor people of Paris (1956). Il a également remporté des succès avec ses albums orchestraux, tels que "Le sacre du sauvage", "Festival of the gnomes", "Ports of pleasure" ou encore "Brazil now", qu'il enregistra avec de fabuleux musiciens tels que Plas Johnson et Clare Fischer.

Durant les années soixante, il crée les "Balladeers", un groupe de folk traditionnel auquel contribue David Crosby. Il oeuvre en parallèle pour le cinéma, que ce soit au profit d'adaptations d'histoires sorties de l'imagination d'Edgar Allan Poe, de films d'horreur ou de comédies musicales pour adolescents. Il fut dans cette période directeur musical à la Radio.

Dans les années 80, il réalise la musique de parcs d'attraction, notamment de Seaworld. Lors de sa mort survenue le 15 janvier 1996, le journaliste David Toop du magazine Wired lui rendit hommage avec ces mots:
<< Baxter offrait de véritables voyages organisés sonores, vendant des billets à des touristes sédentaires qui cherchaient à explorer des émotions taboues avant de prendre leur dîner, comme assister à une cérémonie païenne, se faire bronzer au soleil ou convier un démon dans leur salon, le tout sans quitter le nid douillet de leurs banlieues aisées blanches.>>

Les Baxter a une étoile à son nom sur le fameux "Hollywood Walk of Fame".

Mon double album de référence:

Les BAXTER (1922-1996) Mqdefault Les BAXTER (1922-1996) 185465


Dernière édition par Icare le 2021-03-18, 23:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 25234
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

Les BAXTER (1922-1996) Empty
MessageSujet: Re: Les BAXTER (1922-1996)   Les BAXTER (1922-1996) Empty2012-07-18, 09:38

Ce style de musique me rappelle un peu le générique de "La séquence du spectateur"

Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14967
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Les BAXTER (1922-1996) Empty
MessageSujet: Re: Les BAXTER (1922-1996)   Les BAXTER (1922-1996) Empty2012-07-18, 10:51

. Il y a un peu de cet esprit-là, effectivement, genre de musique assez insouciante, nonchalante, mais, dans ce que je connais de Les Baxter, va s'enrichir d'ornements exotiques, de cordes classiques, de solos évoquant le jazz, de rythmes faussement baroques, etc...
Pour ces raisons, j'aime beaucoup son double-album "Exotic Moods" qui lorgne pas mal vers le jazz finalement. C'est un genre de musique dans lequel j'aime bien me plonger, épisodiquement.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14967
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Les BAXTER (1922-1996) Empty
MessageSujet: Re: Les BAXTER (1922-1996)   Les BAXTER (1922-1996) Empty2012-07-18, 19:37



C'est rétro mais tellement porteur de joie et de vie. J'aime bien. C'est vivifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 25234
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

Les BAXTER (1922-1996) Empty
MessageSujet: Re: Les BAXTER (1922-1996)   Les BAXTER (1922-1996) Empty2012-07-18, 19:46

Je préfère le Swing c'est encore plus vivant Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14967
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Les BAXTER (1922-1996) Empty
MessageSujet: Re: Les BAXTER (1922-1996)   Les BAXTER (1922-1996) Empty2012-07-18, 20:06

Snoopy a écrit:
Je préfère le Swing c'est encore plus vivant Wink

Donne un exemple parce qu'il y a swing et swing. Les BAXTER (1922-1996) 231625
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 25234
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

Les BAXTER (1922-1996) Empty
MessageSujet: Re: Les BAXTER (1922-1996)   Les BAXTER (1922-1996) Empty2012-07-18, 20:33



Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14967
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Les BAXTER (1922-1996) Empty
MessageSujet: Re: Les BAXTER (1922-1996)   Les BAXTER (1922-1996) Empty2012-07-18, 20:53

Oui, c'est très bien aussi...des swings, j'en possède d'excellents par Lalo Schifrin et Quincy Jones et sans doute quelques autres. Sinon, ce que j'aime dans le double album de Les Baxter, c'est un mélange de rythmes et d'instruments exotiques, de mélodies, de romantisme, de baroque, de jazz, de musiques à caractère filmique, de richesses timbrales, d'impressionnisme; c'est totalement inclassable. En même temps, on est davantage dans la ballade rêveuse et lancinante que dans la danse effrénée:

Vidéo désactivée

J'adore les orchestrations, le lancinement des cordes qui montent dans les aigus, la petite flûte jazzy virevoltante, le motif mélodique aussitôt mémorisable, un certain mystère avec une pointe de romantisme...


Dernière édition par Icare le 2020-10-03, 16:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 25234
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

Les BAXTER (1922-1996) Empty
MessageSujet: Re: Les BAXTER (1922-1996)   Les BAXTER (1922-1996) Empty2012-07-18, 21:00

Oui ça a un petit côté érotique qui me plait bien aussi Les BAXTER (1922-1996) 231625
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14967
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Les BAXTER (1922-1996) Empty
MessageSujet: Re: Les BAXTER (1922-1996)   Les BAXTER (1922-1996) Empty2012-07-18, 21:13

Snoopy a écrit:
Oui ça a un petit côté érotique qui me plait bien aussi Les BAXTER (1922-1996) 231625

Oui, érotique, un adjectif que j'avais omis de mentionner. On déshabillerait bien une jolie femme sur un morceau pareil...une petite femme des îles tiens... Les BAXTER (1922-1996) 231625
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 25234
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

Les BAXTER (1922-1996) Empty
MessageSujet: Re: Les BAXTER (1922-1996)   Les BAXTER (1922-1996) Empty2012-07-18, 21:32

Si Bel Canto ne veillait pas au grain, j'aurais bien posté une photo tiens! Les BAXTER (1922-1996) 231625
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14967
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Les BAXTER (1922-1996) Empty
MessageSujet: Re: Les BAXTER (1922-1996)   Les BAXTER (1922-1996) Empty2012-07-18, 22:26


C'est bizarre, j'ai eu la même idée mais l'esprit de Bel canto a immobilisé mon petit doigt avant qu'il ne clique sur OK.. Les BAXTER (1922-1996) 231625
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14967
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Les BAXTER (1922-1996) Empty
MessageSujet: Re: Les BAXTER (1922-1996)   Les BAXTER (1922-1996) Empty2013-09-07, 18:37


Les Baxter, outre l'aspect de sa musique évoquée ci-dessus, a aussi démontré un goût pour l'expérimental même si cela reste dans une certaine souplesse musicale. Il l'a démontré notamment au service du Septième Art mais pas uniquement, comme le démontre l'oeuvre intitulée The Passions pour voix et orchestre sous la direction du compositeur. Il y "maltraite" avec beaucoup d'intensité la magnifique voix de Yma Sumac qui, par moments, passe du chant au cri dans un contexte orchestral expressif et dense. J'ai bien aimé car les "excentricités vocales" ne m'ont jamais parues gratuites ni surfaites, mais parfaitement intégrées dans une oeuvre intense et insolite. Les BAXTER (1922-1996) 185465 
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14967
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Les BAXTER (1922-1996) Empty
MessageSujet: Re: Les BAXTER (1922-1996)   Les BAXTER (1922-1996) Empty2014-05-23, 12:55

Les Baxter a pas mal composé pour des métrages tirés d'histoires d'Edgar Poe, La Maison Usher (1960), Le Puits et le Pendule (1961), Tales of Terror (1962), The Raven - Le Corbeau (1963), tous réalisés par Roger Corman et avec Vincent Price parmi les rôles principaux. Je ne connais aucune des musiques composées pour ces films TV de Corman, films que je n'ai d'ailleurs jamais vus. Ce que je connais et ai réécouté récemment, c'est son Edgar Allan Poe suite pour orchestre de chambre, Baxter y ayant employé une section de cordes et de percussions avec une pointe d'électronique pour ce programme télévisuel réalisé avec un budget limité par Ken Johnson. La musique est plutôt tendue avec une domination tonitruante des cordes. La recette "cordes/percussions/électronique fonctionne plutôt bien, une intrigue musicale qui me fut assez captivante à suivre malgré un enregistrement d'époque. Toutefois, la partition qu'il composa pour Cry of the Banshee - Les Crocs de Satan réalisé en 1970 par Gordon Hessler et avec Vincent Price parmi les rôles principaux, est à mon avis, d'un cachet supérieur, avec de très belles couleurs orchestrales et électroniques et un thème-moteur qui ne manque pas de mordant.  Les BAXTER (1922-1996) 333455 

Le scénario de ce film est vaguement basé sur une histoire d'Edgar Poe, mais s'en éloigne très vite. L'histoire est d'ailleurs créditée à Tim Kelly.

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14967
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Les BAXTER (1922-1996) Empty
MessageSujet: Re: Les BAXTER (1922-1996)   Les BAXTER (1922-1996) Empty2020-10-03, 17:15

Cry of the Banshee par Les Baxter:

<<Plusieurs amis à moi qui ont entendu la musique (et des amis à eux qui ne me connaissent pas personnellement) ont observé qu'il y a un passage de musique dans "Cry of the Banshee" qui semble provoquer une apparition. Ils pensaient que moi, en tant que compositeur, je devais être prévenu de cela. Je n'avais aucune idée, dans mes propres écrits, qu'une telle chose se produisait, même si chaque compositeur sait que parfois quand il écrit, il écrira des choses dont il ne se souvient pas, comme si elles venaient d'une source extérieure. Quelle que soit la cause de cela, certains ont dit qu'au cours de ce passage particulier, ils pensaient avoir vu Satan se matérialiser, d'autres ne savaient pas exactement qui en était l'image spirituelle, mais je pense que je dois avertir ceux qui pourraient avoir peur du surnaturel de la possibilité d'une telle occurrence.>>

Bien que cette musique sous forme de suite - tout comme celle intitulée The Edgar Allan Poe Suite - est d'un caractère très éloigné de ses "sucreries" "easy listening" teintées d'exotisme, bien qu'elle soit plus expérimentale, crispée et anxiogène, bien qu'elle accompagne un cinéma horrifique avec sorcières et actions diaboliques et meurtrières, je n'y ai vu apparaître aucune créature démoniaque, pas l'ombre de Satan, même en fermant les yeux et en imaginant les images d'un film que je n'ai jamais vu, juste perçu une atmosphère musicale qui m'a tenu en haleine jusqu'à son point culminant. Il y a aussi des passages que j'aime bien dans The Edgar Allan Poe Suite, une suite qui utilise une formation orchestrale moyenne avec une dominante de cordes et de percussions, à laquelle s'ajoutent quelques interventions électroniques soigneusement distillées. La musique est encore plus atmosphérique et opaque que celle de Cry of the Banshee qui, elle, délivre quand même quelques pages romantiques et sachant, par conséquent, assouplir un peu la tension et offrir une douceur temporaire.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14967
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Les BAXTER (1922-1996) Empty
MessageSujet: Re: Les BAXTER (1922-1996)   Les BAXTER (1922-1996) Empty2021-03-18, 21:25

Grâce à mon nouveau cycle, "Profania", je m'aventure volontiers dans les doux méandres de la musique légère, puisse-t-il s'agir d'un peu de Francis Lai, un peu mais pas trop, d'une certaine musique de variété italienne des années 1960, seule période de la variété que j'apprécie vraiment puisque employant de véritables petits orchestres qui mêlaient allègrement les cordes au clavecin et le clavecin aux cordes, la flûte au piano et le piano à la flûte, la trompette au hautbois et le hautbois au basson, sans oublier les petites percussions qui causent avec des choeurs espiègles à quelques voix, saupoudrés d'une pincée de vulgarité, juste ce qu'il faut, le tout dans des arrangements savoureux au charme persistant signés Ennio Morricone, ou alors puisse-t-il s'agir de "easy listening" dans un magnifique double-album de Les Baxter, The Exotic Moods, celui-là même que j'ai réécouté aujourd'hui. Comme toujours, j'aime bien varier les genres, m'encanailler de musiques légères, certes de qualité, de ces sucreries qui fondent en moi comme autant de petits plaisirs sonores qui me rendent heureux. J'aime passer de la légère à la sérieuse et de la sérieuse à la légère, de l'intemporelle à la rétro, à partir du moment où il y a de la couleur et de la saveur, du rythme et de la douceur. Il est vrai que lorsque j'écoute ces danses exotiques de Les Baxter, quelles soient lentes ou plus animées, je me sens aussitôt envahi par un immense sentiment de joie, comme s"il s'agissait de toute l'insouciance d'une époque lointaine qui surgissait en moi, m'enivrait de la tête aux pieds en passant par le coeur et les mains. Quitter au moins temporairement la musique sérieuse et naviguer aux différents rythmes d'une musique flatteuse et délicieusement rétro, mais dans laquelle il se passe des choses, une réelle musicalité avec son lot de fantaisies et de petites audaces qui empêchent qu'elle soit trop lisse à mon oreille... Je pense que lorsque j'écoute trop de musiques sérieuses, je deviens moi-même trop sérieux, ce qui m'inquiète sérieusement... Bon, il ne faut pas trop prendre au sérieux ce que je viens d'écrire. Hehe  En vérité, j'aime voyager entre les différents genres musicaux et m'enrichir émotionnellement de leurs différences, et cela le plus sérieusement possible mais sans jamais me prendre au sérieux. La musique est un art évidemment sérieux mais aussi un art ludique qui serait incomplet et un peu guindé s"il ne connaissait ni l'humour, ni l'autodérision, ni la vulgarité. Lorsque j'écoute toutes ces musiques orchestrales de Les Baxter d'un jazz irisé, sur des rythmes d'habanera, de samba, de bachata, bamba, mambo, rhumba congolaise, carimbo, que sais-je encore, où les voix interviennent fréquemment, ajoutant de la fantaisie à la fantaisie, je me retrouve virtuellement au coeur d'une période d'après-guerre que je n'ai pas connue, aux Etats-Unis, dans une ambiance qui respire la vie et la fête.

 . Mon double album The Exotic Moods est une compilation anthologique des meilleurs extraits des différents albums "easy listening" du compositeur.
https://www.youtube.com/watch?v=qTtp305MieU

<<Je suis devenu un peu exotique là-bas pendant un moment, dirait Baxter avec un sourire de Joconde. Les gens me demandent: "D'où cela vient-il, êtes-vous allé au Brésil? Cuba? Afrique?" A l'époque, je ne suis jamais allé plus loin que Glendale. Je ne sais vraiment pas - c'est un peu comme demander à un musicien de jazz pourquoi il joue du jazz. C'est juste ma nature de faire des trucs bizarres.>> Les Baxter
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les BAXTER (1922-1996) Empty
MessageSujet: Re: Les BAXTER (1922-1996)   Les BAXTER (1922-1996) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les BAXTER (1922-1996)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Jazz & Musiques de films-
Sauter vers: