Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

  Christine OTT (seconde moitié du XXème siècle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10716
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Christine OTT (seconde moitié du XXème siècle)   Dim 15 Juil - 9:49



Dans la musique de Christine Ott j'aperçois des aurores où des demi-lunes font encore partie du décor, j'aperçois des larmes sans tristesse sur les herbes folles d'un bord de chemin vert. J'aperçois la mer et la plage, puis des pas sur la plage, les pas d'un être disparu mais que les résidus d'une vague téméraire n'arriveront jamais à effacer. La musique de Christine Ott a parfois un parfum d'Orient et de mystère, mais elle est aussi un voyage intime à travers le soi infini qu'elle exprime de si sensible manière, à la manière exquise d'une poétesse des sons.

 Christine Ott est une musicienne française d'origine alsacienne, compositrice et arrangeur, autant pianiste que spécialiste des ondes Martenot. Elle décrocha la médaille d'or du Conservatoire National de la Région de Strasbourg - où elle enseigne, puis elle obtint le Prix du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Elle a travaillé en collaboration (en concert et sur disque) avec de nombreuses figures emblématiques du monde musical, Yann Tiersen, Dominique A, Johnny Greenwood, Jean-Philippe Goude, Syd Matters, Stuart Staples, Tindersticks, Têtes Raides, Noir Désir, etc...

https://www.youtube.com/watch?v=mBlWRc8toao


Elle offrira également ses talents d'ondiste à la musique de film, celle du "Fabuleux Destin d'Amélie Poulain" de Yann Tiersen puis au bénéfice de la bande originale du film de Martin Provost "Où va la nuit", composée par Hugues Tabar-Nouval, et de celle composée par Tindersticks pour 35 Rhums de Claire Denis. Elle compose à son tour la musique du film  de Roland Edzard "La fin du silence", en sélection à la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes de 2011.


Dernière édition par Icare le Dim 28 Aoû - 19:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10716
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Christine OTT (seconde moitié du XXème siècle)   Dim 15 Juil - 10:38

Solitude nomade se divise en dix pièces de différente instrumentation:

__PENSEES SAUVAGES pour ondes Martenot, violon, violoncelle et contrebasse.
Dans l'ordre: Christine Ott, Yann Tiersen, Anne-Gaëlle Bisquay et François Pierron.
__TROPISMES pour ondes Martenot et vibraphone.
C. Ott et Olivier Maurel.
__L'AUTRE RIVE pour deux pianos.
C. Ott
__CHEMIN VERT pour deux ondes Martenot, percussions et guitare électrique.
C. Ott, Monique Pierrot, Eric Groleau et Marc Sens.
__TÊTE A L'ENVERS pour ondéa (compositions sonores de Thierry Blasse).
__DOCKS pour ondes Martenot , ondéa et guitare électrique.
__SOLITUDE NOMADE pour piano, cymbalum, oud, accordéon, violoncelle et contrebasse.
C. Ott, Karen Nonnenmacher, Ophir Levy, Piotr Odrekhivskyy, A. G. Bisquay, F. Pierron.
__LUCIOLES pour deux ondes Martenot, guitare électrique et percussions.
C. Ott, M. Pierrot, M. Sens et E. Groleau.
__DECHIRURES pour ondes Martenot et batterie.
C. Ott, E. Groleau et compositions sonores de T. Blasse.
__LULLABY pour ondes Martenot, violoncelle, piano-Rhodes et deux voix de femme.
C. Ott, A. G. Bisquay pour les voix aussi, compositions sonores de T. Balasse.

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10716
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Christine OTT (seconde moitié du XXème siècle)   Dim 28 Aoû - 19:07

<<Dans la musique de Christine Ott j'aperçois des aurores où des demi-lunes font encore partie du décor, j'aperçois des larmes sans tristesse sur les herbes folles d'un bord de chemin vert. J'aperçois la mer et la plage, puis des pas sur la plage, les pas d'un être disparu mais que les résidus d'une vague téméraire n'arriveront jamais à effacer. La musique de Christine Ott a parfois un parfum d'Orient et de mystère, mais elle est aussi un voyage intime à travers le soi infini qu'elle exprime de si sensible manière, à la manière exquise d'une poétesse des sons.>>

En relisant mon précédent commentaire sur son album Solitude Nomade, je me rends compte que j'ai eu la plume poétique. Laughing Ce n'est pas étonnant car en réécoutant la plupart des compositions de Christine Ott réunies sur cet album, "poétique" est le premier adjectif qui ressortit de mon impression...poétique et mystérieux...mystérieux ou étrange, d'une certaine façon, parce que c'est le caractère profond des ondes Martenot. Elles ont le pouvoir d'envoûter, d'hypnotiser l'auditeur, de l'emmener dans l'au-delà du réel. Mais là je parle des ondes Martenot, peuvent elles émerger d'une oeuvre de Christine Ott ou de Maurice Jarre. La musique de madame Ott a en tout cas la force de m'emmener dans son monde onirique tout en me gardant un pied sur terre, comme si, pendant les 41 minutes de l'album, j'étais à califourchon entre le monde réel et l'irréel. C'est une sensation assez intense qui débute sur Pensées Sauvages pour cordes et ondes Martenot et s'achève sur Lullaby pour ondes Martenot, violoncelle, piano, piano Rhodes et deux voix de femme, qui est selon moi le point culminant de Solitude Nomade.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Christine OTT (seconde moitié du XXème siècle)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Christine OTT (seconde moitié du XXème siècle)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: