Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Miklos ROZSA (1907-1995)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin


Nombre de messages : 10247
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Miklos ROZSA (1907-1995)   Mar 10 Juil - 16:52

(Je suis étonné qu'il n'y a pas encore eu de Biographie au sujet de ce compositeur que devrait aimer Joachim)

Avant de la faire voilà une oeuvre qui utilise le theremin et que j'aime beaucoup. De caractère romantique, ce concerto qui à l'origine est une musique de film, devrait te plaire, Joachim:



Joachim, si tu n'aimes pas, c'est que je n'ai rien compris à tes goûts.


Dernière édition par Icare le Dim 10 Juil - 13:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10247
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Miklos ROZSA (1907-1995)   Mar 10 Juil - 17:13

Pour plus de détails sur l'origine de cette oeuvre:

Spellbound est un film psychologique à suspens réalisé par Alfred Hitchcock en 1945 avec notamment Ingrid Bergman et Gregory Peck. La musique existe aussi sur cd sous forme de bande originale et, ensuite, il en fut tiré un concerto pour piano et orchestre avec theremin, celui que j'ai présenté ci-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10247
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Miklos ROZSA (1907-1995)   Jeu 12 Juil - 23:09


Miklos Rozsa est un compositeur de formation classique surtout connu pour ses travaux pour le cinéma. Il nait à Budapest (Hongrie) le 18 avril 1907 et décède le 27 juillet 1995 à Los Angeles (Etats-Unis). Dès 5 ans, il étudie le violon puis l'alto et le piano. La petite histoire raconte que lorsqu'il avait 8 ans, il a joué pour la première fois habillé comme Mozart et dirigé l'orchestre pour enfants dans l'exécution de la Symphonie des jouets. En grandissant, il s'est beaucoup intéressé à la musique folklorique hongroise à l'instar de ses illustres prédécesseurs tels que Kodaly et Bartok. Après sa première année d'étude dans son pays natal, il part pour l'Allemagne et s'inscrit au Conservatoire de Leipzig.

Ses premiers travaux pour le concert, notamment sa Sérénade Hongroise et Thème, Variations et Finale op.13, créées au début des années trente, firent sensation auprès de la critique et de professionnels de la musique, mais c'est sa rencontre et son amitié avec le grand compositeur Arthur Honegger qui va progressivement le conduire vers l'univers du Septième Art. Il fut impressionné par le travail d'Honegger sur le film muet "Les Misérables" de Raymond Bernard (1934). Peut-on dire alors que ce dernier a transmis le virus du cinéma au jeune Miklos Rozsa.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10247
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Miklos ROZSA (1907-1995)   Ven 13 Juil - 9:04


A Londres, Miklos Rozsa a rencontré un compatriote Alexander Korda qui est producteur de cinéma. Cette rencontre fut décisive car il composa alors pour lui une poignée de bandes sonores entre les années 30 & 40, à commencer par La Comtesse Alexandra (1937) qui fut d'ailleurs interprétée par Marlène Dietrich. Son plus célèbre travail musico-cinématographique de cette époque fut Le voleur de Bagdad (1940), un film-phare dans sa carrière de musicien pour l'image. Lorsque la seconde guerre mondiale commençait à gronder, le Producteur Alexander Korda déménagea son entreprise à Hollywood, aux Etats-Unis, là où Rozsa restera jusqu'à la fin de sa longue vie. De son travail pour le producteur Alexander Korda, ressort aussi Le livre de la Jungle(1942), mais ce fut guère de temps après que Miklos Rozsa écrira une partition profondément introspective pour le film noir de Billy Wilder Double Indemnity (1944) qui destabilisa les conventions d'usage de cette époque. Rozsa estima que le langage musical à Hollywood était trop conservateur et conventionnel, un mélange frelaté de Rachmaninov et de "Broadway". Dans cette nouvelle musique de film, certaines innovations dans l'harmonie et le rythme consternèrent un certain milieu de la comédie musicale hollywoodienne au point que le directeur musical de la Paramount ne pouvait pas encadrer ce score! Selon lui, l'endroit idéal pour ces excentricités était le Carnegie Hall et non pas un studio de cinéma. Rozsa, imperturbable, ne changea aucune note, s'y refusa catégoriquement. Toujours est-il, et c'est là l'essentiel, que cette musique qui tentait à dépoussiérer les conventions d'Hollywood collait parfaitement à la psychologie des personnages. Une autre "excentricité"...innovation de sa part fut d'employer avec beaucoup de sens un instrument électronique connu sous le nom de theremin pour le film d'Alfred Hitchcock Spellbound (1945) lorsque le principal protagoniste joué par Gregory Peck avait ses crises d'amnésie. Miklos Rozsa a abordé pratiquement tous les genres cinématographiques même si dans l'esprit de beaucoup de gens son nom reste associé au péplum américain, Ben hur (1959) restant sans aucun doute le plus célèbre, d'ailleurs couronné d'un oscar pour la meilleure musique de film.

Miklos Rozsa a certes consacré beaucoup de son temps et énergie pour le cinéma, mais comme il se plaisait à le dire lui-même, il menait une double-vie, musicien de cinéma le jour, compositeur de musique sérieuse la nuit...non, ce n'est pas exactement ça mais disons qu'il a composé des oeuvres pour le concert, un Concerto pour piano et orchestre avec theremin basé certes sur sa musique de film Spellbound, un Concerto pour violon et orchestre op.24 qui reprendrait des éléments thématiques de sa musique de film The Secret Life of Sherlock Holmes (1970), puis aussi un concerto pour violoncelle, de la musique chorale, de chambre, etc...

Un accident vasculaire cérébral l'incita à quitter le cinéma en 1982 et bien qu'il continua à composé de musique de concert, son activité créatrice diminua progressivement. Dans sa maison à Hollywood, il s'éteignit à l'âge de 88 ans le 27 juillet 1995. La musique perdit alors un de ses meilleurs représentants.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10247
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Miklos ROZSA (1907-1995)   Lun 16 Juil - 22:47



Version originale ci-dessous:

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10247
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Miklos ROZSA (1907-1995)   Jeu 2 Aoû - 23:27

Si ce morceau tiré de Providence t'a plu, Pianoline, ne néglige pas la vidéo qui ouvre le topic et qui présente son concerto romantique pour piano et orchestre avec theremin.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15718
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Miklos ROZSA (1907-1995)   Mar 25 Fév - 11:43

Icare a écrit:


Joachim, si tu n'aimes pas, c'est que je n'ai rien compris à tes goûts.


Je viens seulement de l'écouter  Embarassed 

Alors, avec retard, je te confirme que tu as bien compris mes goûts...  Wink  Voici une musique qui me "parle". Ce concerto se rapproche (un peu) du concerto de Varsovie d'Addinsell, lui aussi écrit pour une musique de film.

Pour me faire pardonner mon retard, voici le catalogue de ses oeuvres (et pas seulement des musiques de film; loin de là...)


Orchestre

Rhapsodie pour violoncelle et orchestre, op 3 (1929)
Variations sur un chant paysan hongrois, pour violon et orchestre, op 4 (1929)
Symphonie en trois mouvements, op 6 (1930)
Sérénade pour petit orchestre, op 10 (1932)
Scherzo , op 11 (1930)
Thème, variations et finale, op 13a (1933)
Hungaria, ballet (1935)
3 Esquisses hongroises, op 14 (1938)
Concerto pour cordes, op 17 (1943)
Spellbound Concerto "ensorcelé" pour piano et orchestre (1945)
Andante pour cordes, op 22a (1992)
The Vintner's Daughter, (La Fille du Marchand de vins), pour violon et orchestre, op 23a (1953)
Concerto pour violon et orchestre, op 24 (1953)
Sérénade hongroise pour petit orchestre, (reprise de l'op 10) op 25 (1946)
Ouverture de concert, op 26 (1957)
Notturno ungherese, op 28 (1964)
Symphonie concertante pour violon, violoncelle et orchestre, op 29 (1958)
Thème et Variations pour violon, violoncelle et orchestre de chambre, op 29a , mouvement de l'op 29 (1964)
Concerto pour piano et orchestre, op 31 (1966)
Concerto pour violoncelle et orchestre, op 32 (1971)
Tripartita, op 33 (1972)
Concerto pour alto et orchestre, op 37 (1979)
Festive Flourish for brass and percussion (1975)
New England Concerto pour 2 pianos et orchestre, sur des thèmes de Lydia and Time Out of Mind (1984)


Suites de musiques de film :

The Thief of Bagdad Suite (1940)
Lady Hamilton Love Theme (1941)
Lydia: Love Theme and Waltz (1941)
Spellbound Concerto for orchestra (1946); also for piano and orchestra
The Red House Suite (1947)
Mark Hellinger Suite (1948)
The Madame Bovary Waltz (1949)
Quo Vadis Suite (1951)
Lust for Life Suite (1956)
Ben-Hur Suite (1959)
El Cid Suite (1963)


Musique de chambre

Trio-Sérénade pour violon, alto, violoncelle, op 1 (1927)
Quintette pour piano et cordes en fa mineur, op 2 (1928)
Variations sur un chant paysan hongrois pour violon et piano, op 4a (1929)
Chansons et Danses paysannes de Hongrie du nord pour violoncelle et piano, op 5a (1929)
Duo pour violon et piano, op 7 (1931)
Duo pour violoncelle et piano, op 8 (1931)
Sonate pour 2 violons, op 15 (1933)
Kaleidoscope pour flûte et piano, op 19b (1946)
Quatuor à cordes n° 1, op 22 (1950)
Sonatine pour clarinette solo, op 27 (1951)
Toccata capriciosa pour violoncelle seul, op 36 (1976)
Quatuor à cordes n° 2, op 38 (1980)
Sonate pour flûte solo, op 39 (1983)
Sonate pour violon seul, op 40 (1986)
Sonate pour clarinette seule, op 41 (1986)
Sonate pour guitare, op 42 (1986)
Sonate pour hautbois solo, op 43 (1987)
Introduction et allegro pour alto solo, op 44 (1988)
Sonatine pour ondes Martenot, op 45 (1989)


Piano

Variations, op 9 (1932)
12 Bagatelles, op 12 (1932)
Souvenirs de Paris, suite (1935)
Kaleidoscope, 6 petites pièces, op 19 (1948) orchestré = op 19a
Sonate, op 20 (1949)
The Vintner's Daughter, 12 variations on a french song, op 23 (1952) (aussi orch.)



Musique vocale

2 Chansons, pour contralto et piano : Invocation - Beasts of Burden, op 16 (1940)
2 Choeurs de femmes : Lullaby - Madrigal of Spring, op 18 (1944)
To everithing there is a Season (Il y a un temps pour tout), choeur à 8 voix et orgue ad lib, op 21 (1945)
The Vanities of life (Les Vanités de la vie), choeur à 4 voix et orgue ad lib., op 30 (1967)
Psaume 23 "The Lord is my Shepherd", pour choeur à 4 voix et orgue ad libitum, op 34 (1972)
Higg Flight, song pour té nor et piano (1974)
Three Chinese poems, pour choeur mixte, op 35 (1975)


Musiques de film

1918 : ...um eine Stunde Glück
1937 : Le Chevalier sans armure (Knight without armour) de Jacques Feyder
1937 : The Green Cockatoo
1937 : Thunder in the City
1937 : The Squeaker
1938 : Le Divorce de Lady X (The Divorce of Lady X) de Tim Whelan
1938 : Alerte aux Indes (The Drum) (musique additionnelle) de Zoltan Korda
1939 : Les Quatre Plumes blanches (The Four Feathers) de Zoltan Korda
1939 : L'Espion noir (The Spy in Black)
1940 : On the Night of the Fire
1940 : L'aventure est commencée (Ten Days in Paris)
1940 : Le Voleur de Bagdad (The Thief of Bagdad) de Ludwig Berger, Michael Powell et Tim Whelan
1941 : Lady Hamilton (That Hamilton Woman) d'Alexander Korda
1941 : New Wine
1941 : Lydia de Julien Duvivier
1941 : Crépuscule (Sundown) d'Henry Hathaway
1942 : Jeux dangereux (To Be or Not to Be) d'Ernst Lubitsh - (non crédité)
1942 : Le Livre de la jungle (Jungle Book) de Zoltan Korda
1942 : Jacaré de Charles E. Ford
1943 : Les Cinq Secrets du désert (Five Graves to Cairo) de Billy Wilder
1943 : Les Anges de miséricorde (So Proudly We Hail!) de Mark Sandrich
1943 : Sahara de Zoltan Korda
1943 : La Loi du far-west (The Woman of the Town)
1944 : The Hour Before the Dawn
1944 : Assurance sur la mort (Double Indemnity) de Billy Wilder
1944 : Espions sur la Tamise (Ministry of Fear) de Fritz Lang
1944 : Dark Waters d'André de Toth
1945 : La Chanson du souvenir (A Song to Remember) de Charles Vidor
1945 : The Man in Half Moon Street
1945 : Du sang dans le soleil (Blood on the Sun) de Frank Lloyd
1945 : Deanna mène l'enquête (Lady on the train) de Charles David
1945 : La Maison du docteur Edwardes (Spellbound) d'Alfred Hitchcock
1945 : Le Poison (The Lost Weekend) de Billy Wilder
1946 : Because of Him
1946 : L'Emprise du crime (The Strange Love of Martha Ivers) de Lewis Milestone
1946 : Les Tueurs (The Killers) de Robert Siodmak
1947 : Schéhérazade (Song of Scheherazade) de Walter Reisch
1947 : The Red House
1947 : Time Out of Mind
1947 : L'Affaire Macomber (The Macomber Affair) de Zoltan Korda
1947 : L'Orchidée blanche (The Other Love) d'André de Toth
1947 : Les Démons de la liberté (Brute Force) de Jules Dassin
1947 : Desert Fury
1947 : Othello (film, 1947) (A Double Life) de George Cukor
1948 : Le Secret derrière la porte (Secret Beyond the Door…) de Fritz Lang
1948 : A Woman's Vengeance
1948 : La Cité sans voiles (The Naked City) de Jules Dassin
1948 : Les Amants traqués (Kiss the Blood Off My Hands) de Norman Foster
1948 : Tragique Décision (Command Decision) de Sam Wood
1949 : Pour toi j'ai tué (Criss Cross) de Robert Siodmak
1949 : L'Île au complot (The Bribe) de Robert Z. Leonard
1949 : Madame Bovary de Vincente Minnelli
1949 : Le Danube rouge (The Red Danube) de George Sidney
1949 : Madame porte la culotte (Adam's Rib) de George Cukor
1949 : Ville haute, ville basse (East Side, West Side) de Mervyn LeRoy
1950 : Quand la ville dort (The Asphalt Jungle) de John Huston
1950 : Cas de conscience (Crisis) de Richard Brooks
1950 : L'Histoire des Miniver (The Miniver story) de H.C. Potter
1951 : Quo Vadis de Mervyn LeRoy
1952 : Desperate Search
1952 : Ivanhoé (Ivanhoe) de Richard Thorpe
1952 : Capitaine sans loi (Plymouth Adventure) de Clarence Brown
1953 : Les Chevaliers de la table ronde (Knights of the Round Table) de Richard Thorpe
1953 : Histoire de trois amours (The Story of Three Loves) de Gottfried Reinhardt et Vincente Minnelli
1953 : La Reine vierge (Young Bess) de George Sidney
1953 : Jules César (Julius Caesar) de Joseph L. Mankiewicz
1953 : La Perle noire (All the Brothers Were Valiant) de Richard Thorpe
1954 : Men of the Fighting Lady
1954 : Seagulls Over Sorrento
1954 : La Vallée des Rois (Valley of the Kings) de Robert Pirosh
1954 : L'Émeraude tragique (Green Fire) d'Andrew Marton
1955 : Les Contrebandiers de Moonfleet (Moonfleet) de Fritz Lang
1955 : The King's Thief de Robert Z. Leonard
1956 : Diane de Poitiers (Diane) de David Miller
1956 : La Loi de la prairie (Tribute to a Bad Man) de Robert Wise
1956 : La Croisée des destins (Bhowani Junction) de George Cukor
1956 : La Vie passionnée de Vincent van Gogh (Lust for Life) de Vincente Minnelli
1956 : Miami Expose
1957 : Le Carnaval des dieux (Something of Value) de Richard Brooks
1957 : The Seventh Sin de Ronald Neame
1957 : Contrebande au Caire (Tip on a Dead Jockey), de Richard Thorpe
1958 : Le Temps d'aimer et le Temps de mourir (A Time to Love and a Time to Die) de Douglas Sirk
1959 : Le Monde, la Chair et le Diable (The World, the Flesh and the Devil) de Ranald MacDougall
1959 : Ben-Hur de William Wyler
1961 : Le Roi des rois (King of Kings) de Nicholas Ray
1961 : Le Cid (El Cid) d'Anthony Mann
1962 : Sodome et Gomorrhe (Sodom and Gomorrah) de Robert Aldrich et Sergio Leone
1963 : Hôtel International The V.I.P.s ou International Hotel d'Anthony Asquith
1968 : La Guerre des cerveaux (The Power) de Byron Haskin
1968 : Les Bérets verts (The Green Berets) de John Wayne
1970 : La Vie privée de Sherlock Holmes (The Private Life of Sherlock Holmes) de Billy Wilder
1974 : Le Voyage fantastique de Sinbad (The Golden Voyage of Sinbad) de Gordon Hessler
1977 : Providence d'Alain Resnais
1977 : The Private Files of J. Edgar Hoover de Larry Cohen
1978 : Fedora de Billy Wilder
1979 : Meurtres en cascade (Last Embrace) de Jonathan Demme
1979 : C'était demain (Time After Time) de Nicholas Meyer
1981 : L'Arme à l'œil (Eye of the Needle) de Richard Marquand
1982 : Les cadavres ne portent pas de costard (Dead Men Don't Wear Plaid) de Carl Reiner
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10247
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Miklos ROZSA (1907-1995)   Mar 25 Fév - 19:50


Merci Joachim d'avoir édité un catalogue complet de son oeuvre qui, je le rappelle, devrait te plaire, aussi bien pour certaines de ses musiques de film que pour certaines de ses pièces de concert qui te seront très accessibles. Son Concerto pour violoncelle est, par exemple, très apprécié par ceux qui aiment l'épique et le lyrisme, et il existe plusieurs oeuvres en cd et à des prix très attractifs sur le marché. Je crois que "Naxos" a édité certaines d'entre elles.  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10247
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Miklos ROZSA (1907-1995)   Ven 15 Aoû - 9:38

Spécialement pour Joachim, histoire qu'il ne néglige pas ce compositeur qui semble fait pour lui:



Très beau, n'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15718
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Miklos ROZSA (1907-1995)   Ven 15 Aoû - 12:14

C'est un extrait de la Suite du Cid, une musique de film.

Merci, Icare, c'est en effet très beau  Mains

Original, ce concerto pour piano qui commence avec les timbales...


Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15718
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Miklos ROZSA (1907-1995)   Mer 22 Oct - 19:59

Je me suis procuré deux CD de Miklos Rozsa : un de musique de film, et un de musique "sérieuse"









Pour l'instant je n'ai écouté que le premier : j'aime beaucoup, en particulier les deux dernières suites du CD : Sahara et Ben-Hur.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10247
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Miklos ROZSA (1907-1995)   Mer 22 Oct - 20:28

Je t'avais conseillé ce compositeur plus en connaissance de tes goûts que des miens. Wink
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15718
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Miklos ROZSA (1907-1995)   Jeu 23 Oct - 17:08

Je n'aime que très moyennement le deuxième CD, surtout à cause du concerto pour violoncelle qui ne me plaît pas beaucoup et qui occupe la moitié du CD à lui tout seul. Mais je pense qu'il est tout à fait pour Icare. Les trois autres morceaux ne sont pas mal, en particulier le Notturno ungherese, et les 12 variations symphoniques sur La Fille du Vigneron !
Revenir en haut Aller en bas
Vinnie Johnson



Nombre de messages : 111
Age : 36
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Miklos ROZSA (1907-1995)   Jeu 23 Oct - 19:16

Un grand compositeur, qui a composé entre autre la musique de Ben-Hur.
Revenir en haut Aller en bas
http://vinniejohnson.legtux.org/
Icare
Admin


Nombre de messages : 10247
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Miklos ROZSA (1907-1995)   Dim 10 Juil - 13:19

BEN-HUR est un film que j'avais découvert sur grand écran lors d'une ressortie. C'est ainsi que j'avais découvert les grands westerns de Sergio Leone qui, soit dit en passant, a réalisé la course des chars dans Ben-Hur. C'est toujours beaucoup mieux sur grand écran. J'étais encore un jeune homme. Formidable moment de cinéma, quant à la partition de Miklos Rozsa, elle demeure ma préférée du compositeur. Il y a beaucoup de merveilleuses choses dans cette oeuvre, des passages élégiaques et romantiques de toute beauté, un style caractéristique, quelques marches romaines qui passent bien et un thème des galères remarquable en tout point: Rozsa est un maître en ce domaine même si je suis déjà moins réceptif à ses autres partitions de péplums, souvent trop pachydermiques à mon goût. Jusque là, dans ses différentes éditions discographiques, je connaissais la musique de Ben-Hur uniquement dans sa configuration initiale, celle du 33tours. Je n'avais pas le cd, juste un enregistrement. C'est pour cette raison que je me suis laissé tenter par un double-cd paru chez "Sony Music" à 7€ et des poussières. Il ne s'agit en aucun cas d'une ré-interprétation par un orchestre quelconque mais de la version originale sous la direction de Miklos Rozsa en personne, avec beaucoup d'inédits et déclinaisons: les deux galettes étant remplies à ras-bord! Je fus biensûr très heureux de redécouvrir tout ce que j'ai aimé dans cette vaste partition ainsi que certaines parties ajoutées, qu'il s'agisse d'inédits ou de variantes. Je ne cache pas, en revanche, avoir saturé par moments, surtout vers la plage 35 environ, peut-être un petit peu avant ou après, avec toute cette déferlante de cuivres et des répétitions inutiles à mon sens, me rendant la dernière phase du premier cd indigeste. La fameuse séance de "The Battle, Parts 1, 2 & 3 et ce qui suit; il faut quand même se le farcir! pale Je ne pense pas que ces rajouts élèvent la partition de Rozsa que je considère, au-delà de cette déconvenue, comme un chef-d'oeuvre de la musique de film. J'aime bien quand même "Victory Parade" qui clot l'ensemble, bien que la première exposition m'aurait suffit. En conséquence de la saturation que m'a procuré le premier cd, j'ai laissé le temps s'écouler avant d'aborder le second. J'ai même écouté quelque chose de très différent et surtout de plus léger afin de changer d'horizon et de m'aérer l'esprit. Sur la deuxième galette, les 20 premiers titres m'ont beaucoup plu. Je fus sur un joli petit nuage en forme de char. Royal! Very Happy Une très belle danse archaïque ouvre le bal et un romantisme exacerbé et si caractéristique du maître hongrois finit par me donner des ailes. A partir de "Fanfare for circus parade" et autres qui s'y succèdent, je suis retombé comme une pierre. Ouille!... J'ai arrêté là. (on verra plus tard)
Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6350
Age : 73
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Miklos ROZSA (1907-1995)   Dim 15 Jan - 10:58

ce "post" m'avait échappé Wink
je viens de réécouté ce cd pour mon bonheur: superbes concertos pour violon et sinfonia concertante pour violon et violoncelle!



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Miklos ROZSA (1907-1995)   Aujourd'hui à 22:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Miklos ROZSA (1907-1995)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: