Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Hélène Riese Liebmann (1795-1859)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16383
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Hélène Riese Liebmann (1795-1859)   Sam 5 Mai - 16:54

Hélène Liebmann, née Riese, (plus tard, Liebert) était une pianiste, compositrice et chanteuse allemande, née le 16 décembre 1795 à Berlin, et morte après 1859.

Hélène Riese est née en 1795 à Berlin, le deuxième enfant d'une famille de riches citoyens juifs. Son père, Meyer Wulff Riess (plus tard il prend le nom de Martin Riese) était un riche banquier. Son frère était l'écrivain Friedrich Wilhelm Riese. Parmi ses enseignants à Berlin, William Schneider, Franz Lauska et Joseph Augustin Gürrlich.

Elle se convertit au christianisme et en 1813 elle épouse le marchand Johann Joseph Liebmann. En Avril 1814, le jeune couple s'installe à Londres, où la musicienne prend des leçons avec Ferdinand Ries. En 1819 les époux ont été signalés vivant à Hambourg. En 1819 - après que son mari a également été converti au christianisme - tous deux ont pris le nom à consonance chrétienne "Liebert".

Au printemps de 1859 Helen et Johann Joseph Liebert quittent la ville de Hambourg et continuèrent leur route vers l'Italie via l'Autriche et la Saxe.
En l'absence d'informations détaillées on perd leur trace à partir de cette date.


Le 23 Février 1806 Hélène Riese effectue comme pianiste son premier concert public à Berlin. Dans les années suivantes, son nom est connu dans la vie musicale de Berlin, et elle est entrée en rapport avec d'autres instrumentistes. Pendant son séjour à Londres, aucune preuve de concerts publics ne sont connus jusqu'à présent. A Hambourg, on a connu Helen Liebmann - également Helen Liebert - en tant que chanteuse de concert.


Oeuvres

Parmi les compositions d' Hélène Liebmann on trouve des oeuvres pour instruments, voix, piano et cordes. Pendant sa vie à Berlin, sont apparues les premières sonates pour piano et ses Lieder. Le centre de gravité de la composition de la période londonienne fut la musique de chambre. Un total d'environ 20 ouvrages imprimés ont survécu, elle a écrit pendant plus de sept ans. Malheureusement, on ne trouve pas trace d'oeuvres non publiées.


Oeuvres

Sonate en ré majeur, Op. 1 (1811).
Sonate en mi bémol majeur, Op. 2 (1811).
Grande Sonate pour piano, Op. 3 (1811).
Grande Sonate pour piano, Op. 4 (vers 1812)
Grande Sonate pour piano, Op. 5 (vers 1812)
Variation (s?) sur "Wenn mien Pfeifchen" (vers 1813)
2 autres sonates pour piano, (vers 1813)
Grande Sonate pour piano, op. 15, (vers 1816)
Fantaisie pour piano en la mineur, op. 16 (vers 1817)
Laendler ?


Musique de chambre

Sonate pour piano et violon en sol majeur, op. 9 (1813.
Grande Sonate pour piano et violoncelle en si bémol majeur, Op. 11 (1813-1815).
Grand Trio pour piano, violon, violoncelle en la majeur, op. 11 (bis?) (vers 1816)
Grand Trio pour piano, violon, violoncelle en ré majeur, op. 12 (vers 1816)
Grand Quatuor pour piano et cordes en la bémol majeur, op. 13 (vers 1816)
Sonate pour piano et violon en si bémol majeur, Op. 14 (vers 1816)


Lieder

Mignon: Kennst du das Land? de Goethe, op. 4, (1811).
Sechs deutsche Lieder, op. 8, (1812).
Sechs Lieder, WoO (1811/1812).
6 Lieder, (vers 1817).


Dernière édition par joachim le Mar 6 Sep - 10:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16383
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Hélène Riese Liebmann (1795-1859)   Sam 5 Mai - 17:02

A en juger par sa sonate pour violoncelle et piano opus 11, c'était une compositrice de grand talent. On la trouve sur ce CD intitulé "Mozartiana" on ne sait trop pourquoi, étant donné que les oeuvres marquantes sont cette sonate de Hélène Liebmann et celle opus 31 de Woëlfl ainsi que les variations Montferrine de Hummel. De Mozart se trouve sa seule composition pour violoncelle et piano, un court andantino en si bémol inachevé (K 374g).




Mozartiana pourrait peut-être s'expliquer parce qu'outre l'andantino K 374g de Mozart, le troisième mouvement de la sonate d'Hélène Liebmann sont des variations sur la Ci darem la mano. Ce qui est sûr c'est que je suis en train de réécouter cette sonate, et qu'elle est vraiment belle... Aussi belle peut-être que l'op 5 de Beethoven, à laquelle elle ressemble un peu !




Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16383
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Hélène Riese Liebmann (1795-1859)   Mar 6 Sep - 13:10

On ne trouve que les premiers et troisième mouvements sur youtube, mais jugez-en !


https://www.youtube.com/watch?v=kzQjhlzuz5Q

https://www.youtube.com/watch?v=9LIaPeHs0dA
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hélène Riese Liebmann (1795-1859)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hélène Riese Liebmann (1795-1859)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: