Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Thomas ERSKINE (1732-1781)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 20358
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Thomas ERSKINE (1732-1781) Empty
MessageSujet: Thomas ERSKINE (1732-1781)   Thomas ERSKINE (1732-1781) EmptyMar 24 Avr 2012 - 10:48

Thomas Alexandre Erskine, 6e comte de Kellie (1 Septembre 1732 à Edimbourg,  9 Octobre 1781 à Bruxelles), vicomte de Fentoun et Seigneur de Pittenweem jusqu'en 1756, était un musicien et compositeur britannique dont le talent considérable lui apporta une renommée internationale et sa notoriété, mais elle est aujourd'hui peu connue.

Sa mère, Janet Pitcairn, était la fille d'un célèbre médecin et poète. Son père Alexandre Erskine, le 5e comte de Kellie, a été incarcéré au château d'Édimbourg, ayant soutenu les Jacobites en 1745. Thomas est entré à la Royal High School of Edinburgh, et vers 1752 partit pour Mannheim en Allemagne pour étudier avec Johann Stamitz puis retourna en Écosse en 1756 en tant que violoniste virtuose et compositeur, surnommé «Fiddler Tam". Il a commencé la propagation du style moderne de Mannheim, dont il allait devenir largement reconnu comme le principal représentant britannique. Six de ses trois "Ouvertures" (Symphonies) ont été publiés à Edimbourg en 1761. L'ouverture composée pour le pastiche populaire Le Maid of the Mill (à Covent Garden en 1765) est devenu très populaire. En 1767, il retourna en Écosse, où il est devenu un phare de la Société de musique d'Edimbourg, agissant en tant que vice-gouverneur, et, comme violoniste il a dirigé les concerts dans le Saint Cecilia' Hall in Wynd Niddry, Edimbourg.

Franc-maçon actif, il a été élu quatrième Grand Maître de la Grande Loge des Anciens à Londres en 1760 et a occupé ce poste pendant six ans. Il a aussi été le 24ème  Grand Maître de la Grande Loge d'Ecosse de 1763 à 1765.

Son style de vie dissolue lui a donné l'idée de fonder un club des buveurs (exclusivement masculin), et le dramaturge Samuel Foote  a conseillé à Erskine de mettre son nez rouge dans sa serre pour faire mûrir ses concombres! Sa santé en a souffert et il a visité Spa, en Belgique, mais en revenant il a été "frappé par un choc paralysant» et lors de l'arrêt pendant quelques jours à Bruxelles a été attaqué par une «fièvre putride» et est décédé à l'âge de 51 ans.

Jusque dans les années 1970 seul un petit nombre de ses compositions semblaient  avoir survécu, mais la découverte en 1989 de deux manuscrits contenant des œuvres de chambre au château Kilravock a doublé le nombre de ses compositions survivantes - notamment avec neuf sonates en trio et neuf quatuors à cordes. L'intérêt pour lui a été récemment relancé par John Purser, entre autres, et un CD de ses œuvres a été fait.


Oeuvres

Six Ouvertures, Opus 1 (1761, Edimbourg)
Six Simphonies "Six Simphonies in Four Parts von J. Stamitz, and his Pupil the Earl of Kelly (London, ca. 1765)
6 Sonates,  pour violon ou flûte, violon et basse continue (Londres, 1769)
9 Sonates, pour 2 violons et basse continue
9 Quatuors à cordes
6 Quartets pour 2 violons, alto et basse continue
Deux ouvertures pour les pastichee d'Ezio (Little Haymarket, le 29 Novembre 1764) et Le Maid of the Mill (Covent Garden, 31 Janvier 1765)
20 menuets dans diverses collections, comme dans la collection "Bremners Collection of … Minuets" (London, vers 1765), The Favourite Minuets Perform'd at the Fête Champêtre (London, vers 1775), Minuets Composed by Kelly (Edinburgh, 1836)


Dernière édition par joachim le Lun 4 Mar 2019 - 20:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
Bel Canto

Nombre de messages : 6304
Age : 64
Date d'inscription : 10/07/2007

Thomas ERSKINE (1732-1781) Empty
MessageSujet: Re: Thomas ERSKINE (1732-1781)   Thomas ERSKINE (1732-1781) EmptyMar 24 Avr 2012 - 19:58



C'est pas mal mais cela manque un peu de brillant il me semble ...
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Jean

Jean

Nombre de messages : 7373
Age : 77
Date d'inscription : 14/05/2007

Thomas ERSKINE (1732-1781) Empty
MessageSujet: Re: Thomas ERSKINE (1732-1781)   Thomas ERSKINE (1732-1781) EmptyMar 24 Avr 2012 - 22:37

Moi j'aime beaucoup Wink ....et curieusement , si j'avais supposé une réserve, j'aurais imaginé plutôt un excès de "brillant" Thomas ERSKINE (1732-1781) 231625
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
Bel Canto

Nombre de messages : 6304
Age : 64
Date d'inscription : 10/07/2007

Thomas ERSKINE (1732-1781) Empty
MessageSujet: Re: Thomas ERSKINE (1732-1781)   Thomas ERSKINE (1732-1781) EmptyMar 24 Avr 2012 - 22:39

Jean a écrit:
Moi j'aime beaucoup Wink ....et curieusement , si j'avais supposé une réserve, j'aurais imaginé plutôt un excès de "brillant" Thomas ERSKINE (1732-1781) 231625

Hehe bah ! on ne peut pas juger sur un petit extrait ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 20358
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Thomas ERSKINE (1732-1781) Empty
MessageSujet: Re: Thomas ERSKINE (1732-1781)   Thomas ERSKINE (1732-1781) EmptyMer 25 Avr 2012 - 10:36

Tout ce que j'ai entendu d'Erskine, c'est cette Sonate en trio en sol majeur, qui se trouve sur ce CD consacré aux baroques anglais :

Thomas ERSKINE (1732-1781) Front90

Thomas ERSKINE (1732-1781) Back27


Il y un un contraste entre les sonates d'Abel, et surtout de Erskine qui sont largement préclassiques, alors que les autres sont baroques.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Thomas ERSKINE (1732-1781) Empty
MessageSujet: Re: Thomas ERSKINE (1732-1781)   Thomas ERSKINE (1732-1781) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Thomas ERSKINE (1732-1781)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: