Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Giuseppe Sarti (1729-1802)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21020
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Giuseppe Sarti (1729-1802)   Jeu 9 Nov - 15:30

Giuseppe Sarti (né le 28 décembre 1729 à Faenza, Émilie-Romagne, Italie - mort le 28 juillet 1802 à Berlin) était un compositeur italien du XVIIIe siècle, auteur de nombreux opéras, dont le nom quelque peu oublié de nos jours, connut une certaine célébrité grâce à l'allusion à l'air de son opéra Fra i due litiganti, « Come un agnello », que Mozart a cité lors du banquet final de Don Giovanni.

Giuseppe Sarti, attiré très jeune par la musique, se rendit à Padoue, où il l'étudia avec le le Père Francesco Antonio Vallotti (qui codifia la théorie de la dissonance), puis à Bologne avec le fameux Padre Martini.

De retour dans sa ville natale, il fut tout d'abord nommé organiste de la cathédrale, puis en 1752, directeur du théâtre. Son premier opéra, Pompeo in Armenia y fut représenté la même année. L'année suivante, le second, Il re pastore était créé à Venise, pour le Carnaval, et y remporta un vif succès.

A la fin de cette même année 1753, Giuseppe Sarti fut invité à Copenhague et chargé de diriger la troupe de Pietro Mingotti. Le 14 octobre 1754 est créé dans la capitale danoise son opéra Antigono. Ses opéras (Vologeso, Antigono, Ciro Riconosciuto) plurent au roi Frédéric V, qui le nomma maître de chapelle de la cour, puis directeur de l'opéra italien. Il restera douze ans au Danemark et y composera une quarantaine d'œuvres scéniques. A la fermeture de l'opéra italien (en 1763), il fut nommé directeur de la musique de cour.

En 1765, alors qu'il voyageait en Italie afin d'engager des chanteurs, la mort de Frédéric V amène un changement brutal de sa situation. Perdant son poste à Copenhague, Sarti fut engagé comme maestro di coro au Conservatoire della Pietà de Venise, où il restera deux années (de 1766 à 1768).

En 1769, il se rendit à Londres, où il ne parvint à subsister qu'en donnant des leçons.

En 1770, il retourna à Copenhague et reprit ses fonctions de directeur de la chapelle royale jusqu'en 1775.

En 1775, nommé directeur de l' Ospedaletto de Venise, Giuseppe Sarti rentra en Italie et se fixa dans la cité des Doges avec son épouse, la cantatrice Camilla Passi.

En 1779, il remporta le concours de recrutement pour le poste de maître de chapelle de la cathédrale de Milan devant Giovanni Paisiello, qui était alors le maître de chapelle de la tsarine Catherine II de Russie. Il conserva cette fonction jusqu'en 1784 et eut, au cours de son séjour dans la capitale lombarde, comme élève Luigi Cherubini.

En janvier 1781, son opéra Giulio Sabino fut créé sur la scène du Teatro San Benedetto à Venise pour le Carnaval.

La cour de Russie cultivait la musique et l’opéra, invitant des compositeurs italiens dont Francesco Araja fut le premier. Giuseppe Sarti fut lui-même invité à la cour impériale russe en 1785, comme cela avait été le cas auparavant de Baldassare Galuppi, Tommaso Traetta et Giovanni Paisiello, et comme ce sera le cas après lui pour Domenico Cimarosa et Vicente Martin y Soler, espagnol de naissance, mais italien de cœur.

Au cours de son voyage pour prendre ses fonctions de directeur de la chapelle impériale de Saint-Pétersbourg, il s'arrêta quelque temps à Vienne, où il fut reçu par l'empereur Joseph II. Il y rencontra Mozart, qui appréciait sa musique, très connue dans la capitale autrichienne, où ses opéras triomphaient au Burgtheater.

À Saint-Pétersbourg fut créée, en janvier 1786 son Armida e Rinaldo, d'après son Armida Abbandonata créée à Copenhague. Les intrigues de la prima donna Luiza Todi, l'éloignèrent de Catherine II. Sarti entra alors au service du prince Potemkine, favori de la tsarine, qu'il suivra même lors de sa campagne contre les Turcs ! Après la mort de Potemkine en 1791, et une période d'enseignement, il retrouva en 1793 ses fonctions de compositeur de la cour. L'assassinat du tsar Paul Ier en 1801, lui fit quitter définitivement la Russie.

C'est au cours de son voyage de retour vers l'Italie, lors d'une halte à Berlin, qu'il mourut le 28 juillet 1802.

Œuvres

Opéras

Pompeo in Armenia, opéra, (1752)
Il Vologeso (1754)
Antigono (1754)
Ciro riconosciuto, (1755)
Arianna e Teseo (1756)
Anagilda (1758)
Armida abbandonata (1759)
Achille in Sciro (1759)
Andromaca (1759-1760)
Filindo (1760)
Nitteti (1760) (Copenhague, 1ª versión)
La Semiramide riconosciuta (1762)
Didone abbandonata (1762)
Il gran Tamerlano (1764)
Nitteti (1765) (Venecia, 2ª versión)
Le gelosie villane (1776)
Medonte, re di Epiro (1777)
Adriano en Siria (1778)
Giulio Sabino (1781)
Alessandro e Timoteo (1782)
Fra i due litiganti il terzo gode (1782)
Gli Amanti Consolati (1784)
Armida e Rinaldo (1786)
Siroe, re di Persia (1799)
Enea nel Lazio (1799)
La Famille indienne en Angleterre (1799)
Les Amours de Flore et de Z&phire (ballet anacreontique, 1800)


Oeuvres vocales :

des cantates profanes, dont Il Templo d'Eternita (1771), I Dei del Mare (1776), Il Genio della Russia (1797), Giove, la Gloria, Marte (1799)
des messes et requiems, dont le Requiem per Luigi XVI (1793)
Psaumes et autres motets
des Te Deum, dont celui pour double choeur, orchestre et fanfare pour célébrer la victoire de Potemkine (1789)
2 Oratorios russes (1785)
Hymne pour les fêtes du couronnement de Paul I (1797)
Epithalame, pour 4 solistes et orchestre (1799)


Musique instrumentale

Symphonies, concertone
Sonate caractéristique "Guilio Sabino ed Epponina" pour clavecin et violon, op 1 (1785)
Sonates pour violon ou flûte et clavier : 3 (1765), 3 op 3 (1786), 3 op 4 (1788)
Sonates pour violon et clavecin, op 2 (1787)
6 Sonates pour "solo" flute et clavecin (1772)
6 Sonates pour flûte et basse (1782)
Sonata per il flauto traversiero che possa servire per violino, mandora, et oboe  in sol maggiore(1788)
6 Sonates tirées de l'opéra Fra i  due litiganti, pour clavecin et violon (1788)
Terzetto pour 7 instruments à vent
24 Sonates pour clavecin ou pianoforte

Sonates pour clavecin et autres instruments (catalogue thématique Satta)
S. I: 1 Sonate en ré majeur pour clavecin et violon ou flûte (édition fac-similé, SPES 1989)
S. I: 2 Sonate en ré majeur pour violon et clavecin
S. I: 3 Sonate en mi mineur pour clavecin et violon ou flûte (édition fac-similé, SPES 1989)
S. I: 4 Sonate en sol majeur pour clavecin et violon ou flûte (édition fac-similé, SPES 1989)

Sonates pour clavecin, orgue ou piano (catalogue thématique Satta)
S. II: 1 Sonate en do majeur pour clavecin (édition moderne, Ricordi 1979)
S. II: 2 Sonate en ré majeur pour clavecin (édition moderne avec fac-similé, Esarmonia 2008)
S. II: 2a Sonate en ré majeur pour l'orgue (édition moderne avec facsimile, Esarmonia 2009)
S. II: 3 Sonate en ré majeur pour clavecin (édition moderne avec fac-similé, Esarmonia 2008)
S. II: 4 Sonate en ré majeur pour clavecin (édition moderne avec fac-similé, Esarmonia 2008)
S. II: 5 Sonate en ré majeur pour clavecin (édition moderne avec fac-similé, Esarmonia 2009)
S. II: 6 Sonate en ré majeur pour clavecin (manuscript inachevé)
S. II: 7 Sonate en mi bémol majeur pour clavecin (édition moderne avec fac-similé, Esarmonia 2009)
S. II: 8 Sonate en fa majeur pour clavecin (édition moderne, Eurarte 2002)
S. II: 9 Sonate en sol majeur pour clavecin (édition moderne, Ricordi 1979)
S. II: 10 Sonate en sol majeur pour clavecin (édition moderne, Ricordi 1979)
S. II: 11 Sonate en sol majeur pour clavecin (édition moderne, Eurarte 2002)
S. II: 12 Sonate en sol majeur pour clavecin (édition moderne avec fac-similé, Esarmonia 2008)
S. II: 13 Sonate en sol majeur pour clavecin (édition moderne avec fac-similé, Esarmonia 2008)
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin


Nombre de messages : 10457
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Giuseppe Sarti (1729-1802)   Jeu 22 Juil - 20:55

En réécoutant l'ORATORIO RUSSE de GIUSEPPE SARTI,il y a une heure environ,je m'étonnais qu'une oeuvre de cette qualité soit finalement si peu jouée et si peu connue. Voilà ce que Carl de Nys en dit,je cite: << On ne pourra pas ne pas être frappé par le caractère
grandiose et monumental de certaines pages concertantes vocales,qu'il s'agisse de double choeurs ou du petit choeur "concertino" s'opposant au tutti selon la tradition baroque,ou encore l'immense double fugue (N°7) que bien peu de musiciens étaient capables de concevoir en cette fin du XVIIIème siècle. Mais on sera plus frappé encore de ce que SARTI ait si parfaitement assimilé l'esprit de la musique liturgique russe: il le montre dans ses récitatifs pour choeur,très typiques dans la manière caractéristique d'utiliser la mélancolie des tonalités mineures (N°4) où dans les variations dynamiques très particulières de la musique slavonne. Pourtant il ne fait jamais d'emprunts à la liturgie,il recrée son atmosphère avec les ressources de la musique classique italienne.>> L'interprétation que j'en ai par les Choeurs de la Philharmonie de Pragues et l'Orchestre Symphonique de Bratislava me semble très bien,avait même obtenu sur disque le Prix Charles Cros. Je me demande toute fois pourquoi sa musique est si peu jouée. C'est dommage.


Dernière édition par Icare le Ven 10 Fév - 12:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6393
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Giuseppe Sarti (1729-1802)   Jeu 22 Juil - 21:46



c'est celui-ci ton enregistrement, dirigé par Smetacek?
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15844
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Giuseppe Sarti (1729-1802)   Jeu 22 Juil - 22:40

Je connais absolument pas (et rien de Sarti, d'ailleurs).

Cet oratorio russe est chanté en russe ?
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10457
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Giuseppe Sarti (1729-1802)   Jeu 22 Juil - 23:29

Jean a écrit:


c'est celui-ci ton enregistrement, dirigé par Smetacek?

Tout-à-fait,je n'en connais pas d'autre,de toute façon et pour répondre à la question de Joachim, tous ces textes sont bien entendu dans la langue liturgique russe,le paléoslave ou le slavon,bref dans une langue que je ne comprends pas du tout mais ce n'est pas grave,la musique et la beauté du chant sont là. Hehe


Dernière édition par Icare le Ven 10 Fév - 12:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6393
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Giuseppe Sarti (1729-1802)   Jeu 22 Juil - 23:52

j'ai écouté de brefs extraits d'un Misere qui m'a paru aussi très beau!
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21020
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Giuseppe Sarti (1729-1802)   Jeu 22 Juil - 23:54

Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5658
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Giuseppe Sarti (1729-1802)   Ven 23 Juil - 0:09

C'est bien ce Miserere ... merci pour la découverte.
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Jean



Nombre de messages : 6393
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Giuseppe Sarti (1729-1802)   Mar 10 Aoû - 17:06

une occasion ...(heureusement pas chère!) pour le Miserere qui s'avère une très belle oeuvre émouvante...mais évitez plutôt cette interprétation qui coté solistes et choeur...fait un peu trop "provinciale"...au mauvais sens du terme! Crying or Very sad


Mieux vaut celle ci en brève écoute sur JPC:

Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15844
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Giuseppe Sarti (1729-1802)   Mar 17 Aoû - 14:04

Je viens enfin d'écouter une oeuvre de Sarti : son Te Deum, par le Gruppo Vocale Musica Laudandes dirigé par Riccardo Doni.

Pas mal !
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15844
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Giuseppe Sarti (1729-1802)   Ven 10 Fév - 12:19

Cet Oratorio russe, que je viens d'écouter deux fois à la suite, est une merveille. Je comprends (pour une fois Wink ) l'enthousiasme d'Icare...

Le choeur Gospodin Pomilujny qui vient à la suite est très beau également.

Le CD est très court (39 minutes), on aurait pu y ajouter une autre oeuvre de Sarti...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10457
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Giuseppe Sarti (1729-1802)   Ven 10 Fév - 12:49

joachim a écrit:
Cet Oratorio russe, que je viens d'écouter deux fois à la suite, est une merveille. Je comprends (pour une fois Wink ) l'enthousiasme d'Icare...

Pour une fois...n'exagère pas non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6393
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Giuseppe Sarti (1729-1802)   Ven 10 Fév - 18:01

joachim a écrit:
Le CD est très court (39 minutes), on aurait pu y ajouter une autre oeuvre de Sarti...

le problème avec les rééditions Charlin, c'est qu'elle reflète exactement les anciens enregistrements en microsillon...où les 40 minutes n'étaient pas rares... et les 60 minutes la limite assez rarement atteinte

Votre enthousiasme m'a fait commandé cet oratorio il y a deja quelques mois à l'occasion de soldes...faut que je réécoute : il m'avait plutôt déçu Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15844
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Giuseppe Sarti (1729-1802)   Jeu 25 Oct - 20:23

Un autre très joli CD de Sarti, avec son Magnificat et son Gloria :

Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6393
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Giuseppe Sarti (1729-1802)   Jeu 25 Oct - 23:05

AH....tu l'as écouté?

Sarti est rare au disque!...je n'ai pas résisté...mais j'ai été assez déçu par l'interprètation que j'ai trouvé assez lourde, sans grand relief...avec une accoustique floue...sans être aussi sévère que la critique que je viens lire dans "Classica"... Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15844
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Giuseppe Sarti (1729-1802)   Mer 31 Juil - 9:50

Il a relativement peu composé de musique instrumentale (principalement des sonates pour flûte ou violon et clavecin). On trouve ici ses sonates pour flûte et clavecin de 1765. Pas mal du tout. Et curieusement, je les trouve plus "classiques" que les sonates de 1782 - que j'avais écoutées précédemment - d'un style plus baroque.

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10457
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Giuseppe Sarti (1729-1802)   Mer 4 Juin - 18:33

Icare a écrit:
En réécoutant l'ORATORIO RUSSE de GIUSEPPE SARTI,il y a une heure environ,je m'étonnais qu'une oeuvre de cette qualité soit finalement si peu jouée et si peu connue. Voilà ce que Carl de Nys en dit,je cite: << On ne pourra pas ne pas être frappé par le caractère grandiose et monumental de certaines pages concertantes vocales,qu'il s'agisse de double choeurs ou du petit choeur  "concertino" s'opposant au tutti selon la tradition baroque,ou encore l'immense double fugue (N°7) que bien peu de musiciens étaient capables de concevoir en cette fin du XVIIIème siècle. Mais on sera plus frappé encore de ce que SARTI ait si parfaitement assimilé l'esprit de la musique liturgique russe: il le montre dans ses récitatifs pour choeur,très typiques dans la manière caractéristique d'utiliser la mélancolie des tonalités mineures (N°4) où dans les variations dynamiques très particulières de la musique slavonne. Pourtant il ne fait jamais d'emprunts à la liturgie,il recrée son atmosphère avec les ressources de la musique classique italienne.>> L'interprétation que j'en ai par les Choeurs de la Philharmonie de Pragues et l'Orchestre Symphonique de Bratislava me semble très bien,avait même obtenu sur disque le Prix Charles Cros. Je me demande toute fois pourquoi sa musique est si peu jouée. C'est dommage.

Je viens de réécouter cet oratorio et j'adore toujours autant. Un chef-d'oeuvre selon moi qui mériterait bien une nouvelle interprétation et enregistrement afin de pouvoir la redécouvrir avec une meilleure qualité sonore. Au casque, je subis la qualité passable de l'enregistrement cd que je possède. Cependant, la qualité de l'oeuvre elle-même, avec ses thèmes forts, l'intensité de ses choeurs, et de l'interprétation, est le plus important, évidemment.    
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuelle



Nombre de messages : 19
Age : 92
Date d'inscription : 31/05/2014

MessageSujet: Re: Giuseppe Sarti (1729-1802)   Jeu 5 Juin - 19:42

On trouve (trouvait?) deux de ses opéras, Rinaldo ed Armida et son Giulio Sabino chez Bongiovanni.

Un air de Giulio Sabino ( http://www.youtube.com/watch?v=k50PXaJwEWw ) parodié par Salieri dans Prima la musica, poi le parole... a été interprété par Nancy Storace qui se moquait du castrat titulaire du rôle à l'époque, Luigi Marchesi (qui l'avait faite virer d'un opéra, plus tôt dans sa carrière...)

Giulio Sabino est un petit bijou, mais hélas, la seule intégrale disponible n'est pas très satisfaisante... et le Rinaldo ed Armida est encore pire !!!

Quant à Fra i due litiganti (ou Le Nozze di Dorina), opéra qui est sur le même thème que Le Nozze di Figaro (opéras tous deux créés par Francesco Benucci et Nancy Storace), il n'en existe aucune version officielle... C'est bien dommage, parce que l'oeuvre est passionnante...
Revenir en haut Aller en bas
http://cmsdt-spectacles.blogspot.fr/
joachim
Admin


Nombre de messages : 15844
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Giuseppe Sarti (1729-1802)   Mar 23 Déc - 9:59

Un nouveau Sarti, avec de la musique chorale pour Noël avec accompagnement d'orgue. C'est décidément un compositeur à connaître !



Gloria in piva
Pastorale en mi bémol majeur (pour orgue)
Cantate domino
Orietur in diebus
Sinfonia en ut majeur (pour orgue)
Ecce nunc benedicte Dominum
Magnificat
Sinfonia en ut majeur (pour orgue)
Te Deum Laudamus
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10457
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Giuseppe Sarti (1729-1802)   Mar 9 Juin - 19:27


Aujourd'hui, je n'étais pas très en forme, une fatigue physique mais aussi intellectuelle, si bien qu'en général, lorsque je me sens fatigué, je n'écoute pas de musique. Sauf que là, paradoxalement, j'avais malgré tout envie d'écouter ce que j'avais prévu: mais ce que j'avais prévu, une partition de Bruno Coulais pour tout vous dire, n'a pas réussi à me bouster, à me communiquer l'énergie, le stimulant, que j'avais besoin. Elle n'était pas adaptée à mon état. Ce ne fut pas le bon choix. C'est ainsi que je pensai à l'Oratorio Russe de Giuseppe Sarti, une oeuvre que je connais depuis si longtemps, depuis 1992, il me semble, 23 ans déjà! C'est peut-être aussi une des oeuvres classiques non contemporaines que j'ai le plus écoutées jusqu'à aujourd'hui. Il faut dire que sa courte durée, 39 minutes environ si je rajoute son Gospodin Pomilujny pour double choeur et orchestre, a son côté pratique, mais surtout, cet oratorio m'a toujours filé la pêche, une sorte d'énergie concentrée sur une durée relativement réduite qui est très contagieuse et c'est exactement ce qui s'est passé: elle m'a redonné le petit coup de fouet qu'il me fallait. Eh oui, ça peut servir aussi à ça la musique!
Revenir en haut Aller en bas
laudec



Nombre de messages : 3064
Age : 64
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Giuseppe Sarti (1729-1802)   Mer 10 Juin - 21:44

Magnifique Oratorio Russe, cela ne m'étonne pas qu'il parvient à redynamiser tant il est chargé d'énergie positive, régénérante, une musique-médicament sans les inconvénients de ces produits Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Giuseppe Sarti (1729-1802)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Giuseppe Sarti (1729-1802)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: