Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Christopher Gunning, né en 1944

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16718
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Christopher Gunning, né en 1944   Lun 2 Avr - 20:30

Christopher Gunning (né le 5 Août 1944, à Cheltenham, Gloucestershire, Angleterre) est un compositeur britannique principalement de musique de films et de télévision, mais également de musique de concert.

Il a étudié à la Guildhall School of Music and Drama, où il eut comme professeurs Edmund Rubbra et Richard Rodney Bennett.

Ses compositions de musique de film et de télévision ont reçu de nombreux prix, y compris le prix 2007 BAFTA de la meilleure musique de film pour La Vie en Rose, ainsi que trois prix supplémentaires pour Poirot d'Agatha Christie, Middlemarch, et Porterhouse Blue. Il a également remporté trois Ivor Novello Awards, pour Rebecca, Under Suspicion, et Firelight.

Dans les années 1970 et 1980 Gunning a collaboré avec le musicien de rock Colin Blunstone et fut responsable de l'arrangement pour cordes de Blunstone en 1972  "Say you don't mind".

Pour la contribution de Gunning pour The Big Batallions, Wild Africa, Cold Lazarus et When the Wales cames il reçut aussi BAFTA et Ivor Novello Awards, et sa musique pour la campagne publicitaire Martini, entendue à travers le monde depuis trente ans, a remporté trois Clio Awards.

Gunning a composé la musique pour presque tous les films de télévision d'Hercule Poirot avec David Suchet, et a travaillé sur les trois séries de Rosemary and Thymes avec Felicity Kendal et Pam Ferris.

En plus des compositions de musiques de film et de télévision, Gunning composa un concerto pour saxophone et orchestre et The Lobster, qui ont été programmés dans divers lieux, y compris London's Southbank Centre. Le Concerto pour saxophone, joué par John Harle avec l'Académie de Saint-Martin in the Fields, a été publié par Sanctuary Classics, The Lobster est disponible sur l'étiquette Meridian, et le Concerto pour piano, Symphonie n ° 1 et Storm ont été publiés par Albany Records. Ses dernières oeuvres comprennent des concertos pour hautbois et pour clarinette et le CD Skylines The Royal Philharmonic Orchestra a donné la première des Symphonies n ° 3 et n ° 4, couplé avec le Concerto pour hautbois et orchestre à cordes. Cela a été publié par Chandos Records. Sa toute récente 5ème symphonie a été interprétée sous sa direction par le Royal Philharmonic Orchestra.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16718
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Christopher Gunning, né en 1944   Lun 2 Avr - 20:41



Les symphonies sont quelque peu tourmentées. Le concerto pour hautbois est le moeceau que je préfère, avec un certain côté pastoral. Pas mal pour un contemporain.

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11541
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Christopher Gunning, né en 1944   Jeu 5 Avr - 18:17

Ce compositeur, je l'ai découvert et apprécié par sa musique de film que je trouve plus attachante et inspirée que sa musique de concert que j'ai découverte au travers du cd que tu cites ci-dessus. Ceci-dit, les deux symphonies et le concerto pour hautbois s'écoutent sans déplaisir. Ce n'est pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11541
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Christopher Gunning, né en 1944   Mer 1 Juil - 18:57

Icare a écrit:
Ce compositeur, je l'ai découvert et apprécié par sa musique de film que je trouve plus attachante et inspirée que sa musique de concert que j'ai découverte au travers du cd que tu cites ci-dessus. Ceci-dit, les deux symphonies et le concerto pour hautbois s'écoutent sans déplaisir. Ce n'est pas mal.

Les réécoutes sont souvent pleines de surprises et, du coup, une nouvelle approche du disque évoqué par Joachim m'a permis de mieux apprécier la Symphonie n°3 (2005) qui développe des atmosphères assez fines, colorées, en parfaite communion avec la nature, mais une nature plutôt tranquille en apparence, seulement en apparence. Le tumulte n'est jamais loin. J'ai bien ressenti ce brin d'anxiété intense que put vivre le compositeur dans cette période difficile de sa vie. Elle est présente sous la forme d'une tension un peu sournoise, comme un nuage noir qui tendrait à assombrir un paysage sonore pourtant si gracieux. Pour la quatrième symphonie, elle ne m'a pas fait grande impression, surtout avec son final trompetteux que, personnellement, je ne trouve pas très réussi. L'oeuvre qui a surtout fait sensation lors de cette nouvelle écoute, c'est son Concerto pour hautbois composé pour sa fille hautboïste Verity Gunning en cadeau de Noël, et interprété par elle avec beaucoup de sensibilité. Je n'avais pas capté jusque là toute la beauté du mouvement médium "Lento". Jusqu'à présent, je l'avais trouvé très joli, très plaisant. A mon avis, déjà par la très belle mélodie qui s'y dessine, c'est beaucoup mieux que plaisant: c'est exquis! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11541
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Christopher Gunning, né en 1944   Mer 1 Juil - 23:18

Pour le film Firelight de William Nicholson, Christopher Gunning a composé une musique profondément romantique et dramatique à la fois, de celle qui embellit les coeurs de ceux qui aiment les beaux sentiments et le cinéma. Elle n'hésite pas à jouer sur la corde sensible et a sans doute raviver la fibre romantique qui sommeille en moi. Certains esprits bien pensants ne manqueront pas de le lui reprocher, comme si une musique portée presque exclusivement sur les sentiments et les émotions était la chose à fuir, à mépriser. C'est tellement bien écrit, d'une part, tellement beau d'une autre...Je pourrais m'asseoir devant une mare polluée, un jardin en friche, un ruisseau asséché ...la mare deviendrait un oasis, la friche, un champs de fleurs et le ruisseau asséché, une rivière qui chante l'amour de vivre. J'ai aussi besoin de ces musiques qui savent exalter les sentiments, savent humidifier les regards, savent mélanger le mystère et l'amour, la passion et le désespoir, à partir du moment où c'est superbement écrit et exprimé, comme c'est le cas ici. Le violon, le violoncelle et le piano sont les trois instruments qui dominent l'orchestration de la partition. Le violon excelle dans les aigus, une fois encore, il est pour ainsi dire mon guide émotionnel. J'aime aussi le jeu du piano, plus particulièrement dans le passage le plus intense et dramatique de la B.O., une B.O. qui s'articule presque inexorablement autour du magnifique thème principal: celui-ci revient souvent, objectivement, sans doute un peu trop, mais ce n'est pas grave. Pour ma part, je n'en perds pas une seule note, reste accroché, délicieusement manipulé par une musique si belle qui sait si bien jouer sur la corde sensible. Elle a embelli mes pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11541
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Christopher Gunning, né en 1944   Jeu 2 Juil - 10:28

Les Anglais m'ont souvent paru soucieux de la qualité des musiques qu'ils allaient utiliser dans leurs séries télévisées, notamment policières: toujours des musiques qui m'ont marqué par la force de leur thème principal et des ambiances qu'elles créent au sein des épisodes. Je ne vais pas m'arrêter sur Amicalement votre - The Persuaders (John Barry), Chapeau melon et Bottes de cuir - The Avengers (Laurie Johnson) qui vient de perdre son principal acteur, Patrick Macnee, ou encore Miss Marple (Ron Goodwin), autant de séries qui sont devenues depuis des classiques du genre, mais aussi Inspecteur Morse (Barrington Pheloung), Wycliffe (Nigel Hess), Cadfael (Colin Towns), Inspecteur Barnaby (Jim Parker)...Les "main title" y sont merveilleux et les disques qui en ont été tirés, très bien aussi à l'exception de Wycliffe dont seul le délicieux thème-générique figure sur une compilation dédiée à Nigel Hess. Christopher Gunning, sur Hercule Poirot, n'a pas dérogé à la règle. Le thème-générique, porté par le saxophone de Stan Sulzmann, est formidable, ne serait-ce par la mélodie si bien trouvée, aussi bien d'un point de vue musical que "filmique". Il apporte vraiment un ton unique à cette série. Il y a aussi d'autres bons moments dans la partition, des passages animés et tendus bien fichus qui tiennent en haleine, une autre très belle mélodie un peu plus loin, des déclinaisons attachantes du thème principal, notamment une version plus lente et romantique, un thème un peu flippant avec voix, un piano parfois percussif, une percussion impulsive, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Christopher Gunning, né en 1944   

Revenir en haut Aller en bas
 
Christopher Gunning, né en 1944
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: