Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Joseph-Guy Ropartz (1864-1995)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Joseph-Guy Ropartz (1864-1995)   Jeu 9 Nov - 15:06

Joseph-Guy Ropartz est un compositeur français né à Guingamp (Côtes-d'Armor) le 15 juin 1864 et mort à Lanloup (Côtes-d'Armor) le 22 novembre 1955.

Né en Bretagne, Ropartz étudia d'abord le droit à Rennes avant d'entrer en 1885 au Conservatoire de Paris dans la classe de composition de Dubois puis de Massenet, qu'il délaissa dès 1886 pour celle d'orgue de César Franck.

Il fut directeur du Conservatoire de Nancy (à l'époque Ecole Nationale succursale du Conservatoire de Paris) de 1894 à 1919, où il créa les classes d'alto en 1894, de trompette en 1895, de harpe et d'orgue en 1897, puis de trombone en 1900. Il instaura également la saison de concerts symphoniques avec le tout jeune Orchestre du Conservatoire. Il devint membre de l'Union régionaliste bretonne en 1898.

Après le décès tragique de son ami Albéric Magnard en 1914 et la perte de plusieurs manuscrits, Ropartz reconstituera de mémoire l'orchestration de son opéra Guercœur.

Il fut ensuite directeur du Conservatoire de Strasbourg de 1919 à 1929. Elu en 1949 membre de l'Institut - Académie des Beaux-Arts, 5e section (composition musicale), il succéda à Georges Hüe au Fauteuil V.

Il prit sa retraite en 1929 et se retira dans sa région natale. En 1953, il fut atteint de cécité.

Sa production musicale comprend une centaine d'opus.

Musique symphonique

On lui doit 5 symphonies, dont la troisième avec chœur. : n°1, sur un choral breton (1894),  n° 2 (1900), n° 3 (1905), n° 4 (1914), n°5 (1945)

Autres pièces orchestrales :

La Cloche des morts (initialement Le Convoi du Fermier) (1887)
Lamento pour hautbois et orchestre (1887)
Les Landes (1888)
Marche de fête (1888)
Trois Airs de ballet (1888)
Cinq pièces brèves (1889)
Marche des Korrigans (1889)
Carnaval (1889)
Sérénade pour orchestre à cordes (1892)
Dimanche breton, suite en 4 parties (1893)
Fantaisie en ré majeur (1897)
Adagio pour violoncelle et orchestre (1899)
Piece en si bémol majeur pour trombone et orchestre (1908)
A Marie endormie (1911-12)
La Chasse du prince Arthur (1911-12)
Sons de cloches (1913)
Soir sur les chaumes (1913)
Divertissement (1919)
Dans l'ombre de la montagne (1920)
Romance et scherzino pour violon et orchestre (1927)
Rhapsodie pour violoncelle et orchestre (1928)
Prélude dramatique (1928)
Jeunes filles, orchestration de la suite pour piano (1929)
Concerto pour orchestre en ré majeur (1930)
Prélude dominical et six pièces à danser pour chaque jour de la semaine, ballet (1930)
Petite Suite pour cordes (1932)
Sérénade champêtre (1932)
L'Indiscret, ballet (1938)
Bourrées bourbonnaises (1939)
Petite symphonie en mi bémol majeur (1943)
Divertimento (1947/48)
Pastorales (1950)


Musique de chambre

On lui doit 6 quatuors à cordes : n° 1 en sol mineur (1893), n° 2 en ré mineur (1913), n° 3 en sol majeur (1926), n° 4 en mi majeur (1936), n° 5 en ré majeur (1947), n° 6 en fa majeur (1951)

Autres

2 petites pièces, pour violoncelle et piano, op. 8   1884
Deux mots, bluette pour violon et piano   1884
Elégie, pour violoncelle et piano, op. 19   1885
Méditation, op. 17, pour violoncelle solo, deux violons, alto, violoncelle et contrebasse   1889
Fantaisie brève sur un thème unique sur le nom d’Albéric Magnard   1893
Lamento, pour hautbois ou violon et piano   1896
Andante et Allegro en ut for trumpet and piano   1899
Sonate pour violoncelle et piano n° 1 en sol mineur  1904
Pastorale et Danses, pour hautbois et piano   1907
Sonate pour violon et piano n° 1 en ré mineur   1908
Adagio, pour violoncelle et piano   1913
Sonate pour violon et piano n° 2 en mi majeur  1918
Sonate pour violoncelle et piano n° 2 en la mineur  1919
Trio pour piano, violon, violoncelle en la mineur   1919
Deux pièces pour quintette à vent   1926
Impromptu, pour harpe   1927
Romanza et Scherzino, pour violon avec accompagnement d’orchestre ou de piano   1927
Rhapsodie, pour violoncelle et orchestre (existe une réducrtion pour violoncelle et piano),   1928
Prélude, Marine et Chansons, pour flûte, violon, alto, violoncelle et harpe   1928
Sonate pour violon et piano n° 3 en la majeur   1928
Sonatine pour flûte et piano en sol majeur  1931
String Quartet No. 4 in E   1933
Trio à cordes en la mineur   1935
Entrata e Scherzetto, pour hautbois, clarinette et basson   1947


Musique religieuse

Kyrie solennel, pour quatre voix solistes, chœur et orgue   1886
Ave maria, pour quatre voix mixtes a cappella   1896
Ave verum, pour trois voix mixtes a cappella   1897
Psaume, 136, ' super flumina Babylonis' pour chœur, orgue et orchestre (existe une réduction piano)   1897
Sub tuum praesidium, motet à deux voix égales a cappella   1898
Cinq motets, pour quatre voix mixtes a cappella   1900
Messe brève en l’honneur de Sainte Anne, pour trois voix égales et orgue   1922
Messe en l’honneur de Sainte Odile, pour une voix d’enfant, trois voix d’hommes et orgue   1923
Benedictum sit cor amantissimum, pour deux voix égales et orgue   1924
Hic vir despiciens mundum, pour deux voix égales et orgue   1924
Prière de Saint Ignace, pour trois voix égales et orgue   1925
Salutation à la Sainte Vierge, pour trois voix égales a cappella   1925
Ave verum, pour une voix et accompagnement d’orgue   1926
Coelesti convivium, pour deux voix égales et orgue   1926
Jesus intuitus eum, pour quatre voix mixtes et orgue   1926
Missa Te Deum laudamus, in honorem S. Aloisii Gonzagae, pour voix et orgue   1926
Omnipotens et misericors deus, pour trois voix mixtes a cappella   1926
Requiem, pour solistes, chœur et orchestre   1938
Psaume 129, 'de profundis' pour basse solo, chœur mixte et orchestre   1941
Ave verum, pour trois voix d’hommes et orgue   1948
Salve Regina, chœur à quatre voix mixtes et orgue   1948


Musique vocale

Opéras

Le Diable Couturier, Légende Bretonne en un acte, sur un livret de Louis Tiercelin   1888
Marguerite d’Ecosse, musique de scène pour le drame de L. Tiercelin   1891
Famille et Patrie, musique de scène pour le drame de M. E. Burreau   1895
Le Pays, drame en musique en trois actes, sur un livret de Charles Le Goffic (Réduction pour piano à quatre mains par le compositeur : Prélude du 1er acte ; Prélude et Interlude du 3e acte )   1910

pour Orchestre et chant

La Mer, pour voix et orchestre de chambre (1893)
Prière pour baryton et orchestre (1893)
Berceuse pour voix, flûte, harpe et cordes (1894)
Lever de l'aube, pourvois et orchestre (1894)
Si j'ai parlé de mon amour, pour voix aiguë et orchestre de chambre (1897)
Quatre poèmes pour baryton et orchestre (1899)
Veilles de départ, pour voix et orchestre (1902)
Chrysanthèmes, pour voix et orchestre de chambre (1904)
Chanson du ménétrier, pour voix et orchestre (1905)
Chant d'automne, pour baryton et orchestre (1905)
Tes Yeux, pour voix et orchestre de chambre (1905)
Le Miracle de Saint Nicolas, pour récitant, choeurs, piano, orgue et orchestre (1905)
Cantique à Sainte Jeanne d'Arc, pour baryton, choeur et orchestre (1910)
Il pleut, pour voix et orchestre (1907)
Les temps des saintes, pour voix et orchestre de chambre (1907
Tout le long de la nuit, pour voix et orchestre de chambre (1907)
La Fleur d'Or, pour voix et orchestre de chambre (1911/12)
Quatre odelettes, pour soprano et orchestre (1913)
Sous Bois, pour voix et orchestre (1888)
Les Vêpres sonnent, pour trois voix de femmes et orchestre (1927)


pour Chant et Piano


20 chants sacrés, à une, deux, trois et quatre voix avec accompagnement d’orgue, op. 16   1885
Six mélodies pour mezzo-soprano ou baryton, op. 10 à 15   1886
Les Fleurs de Bretagne, pour deux voix de femme, sur un poème de Lionel Bonnemère   1887
Amour d’Hiver, chant et piano, sur un poème de P. R.Hirsch   1887
Lied, chant et piano, (deuxième version de « Dors lentement »   1887
Lied, chant et piano, sur un poème de d'Auguste Dorchain   1887
Le Petit enfant, chant et piano, sur un poème de L. Tiercelin   1888
Sous-Bois, chant et piano, sur un poème de L. Tiercelin (existe une version orchestrée)   1888
La Fleur d’or (première version), chant et piano, sur des dialogues de A. Brizeux   1889
Fethlène, drame oratorio, sur un livret de L. Tiercelin   1889
La Mer, chant et piano, sur un poème de Guy Ropartz (existe une version orchestrée)   1893
Lever d’Aube, chant et piano, sur un poème de poème de Charles Le Goffic (existe une version orchestrée)   1893
Rondel pour Jeanne, chant et piano, sur un poème de G. Ropartz   1893
Berceuse, chant et orchestre, sur un poème d’Hippolyte Lucas   1894
Si j’ai parlé de mon amour, chant et piano, sur un poème de H. de Regnier (existe une version orchestrée)   1897
Quatre poèmes d’après l’Intermezzo d’Henri Heine, chant et piano (traduction Française par G. Ropartz et P.R. Hirsch) (existe une version orchestrée)   1899
Les Veilles de départ, chant et piano, sur cinq sonnets de C. Guérin (existe une version orchestrée)   1902
Chrysanthèmes, chant et piano, sur un poème de G. Spetz   1904
Chrysanthèmes, poème de Georges Spetz, Nancy, Dupont-Metzner, 1904.   1904
Paysage, chant et piano, sur un poème de Guy Ropartz (existe une version orchestrée)   1904
Rondeau d’un Délaissé de s’Amye, chant et piano, sur un poème de Guy Ropartz (existe une version orchestrée)   1904
Chant d’automne, chant et piano, sur un poème de Charles Baudelaire   1905
Chant d’Automne, chant et piano, sur un poème de Charles Baudelaire (existe une version orchestrée)   1905
Poème d’adieu, chant et piano, sur un poème de C. Guérin   1905
Trois mélodies, chant et piano (1. vos yeux, existe en version orchestrée ; 2. de tous les temps ; 3. chanson de ménétrier)   1905
Le Miracle de Saint-Nicolas, légende en deux parties et seize tableaux, sur un livret de Renéd’Avril (existe une réduction pour piano)   1905
Le Navire, pour quatre voix, d’hommes a cappelle, sur un poème de R. d’Avril   1906
Deus Israel, pour soprano ou ténor et orgue   1906
Il pleut, chant et piano, sur un poème de F. Gregh (existe une version orchstrée)   1907
Le temps des Saintes, chant et piano, sur un poème d'anatole le Bras (existe une version orchestrée)   1907
Quatre mélodies, chant et piano, sur des poème d'Anatole Le Braz   1907
Près d’un ruisseau, chant et piano, sur un poème d'E. Delebecque   1908
Cantique à Notre Dame du Bon Secours, pour baryton solo, chœur et orgue   1910
Le Joug de tes yeux, chant et piano, sur un poème de R. d’Astarac   1910
Aspiration, chant et piano, sur un poème de L. Tiercelin   1912
La Fleur d’or (deuxième version), chant et piano, sur des dialogues de A. Brizeux (existe une version orchestrée)   1912
Le Douloureux mensonge, chant et piano, sur un poème de R. d’Astarac   1912
Dimanche, pour trois de femme et orchestre   1912
Deux Chansons   1913
Deux poèmes, chant et piano (Le Manoir, Charles Le Goffic ; Lied du soir, Guy Roartz) (existe une version orchestrée)   1913
La Route, chant et piano, sur un poème de G. Ropartz   1913
Vieille maison, chant et piano, sur un poème de G. Ropartz   1913
Le Rêve sur le sable, chant et piano, sur des poèmesde C. Guérin   1914
Quatre Odelettes, chant et piano, sur des poèmes d’Henri de Régnier (existe une version orchestrée)   1914
Chansons de France pour les enfants, chant et piano (préface et indications d’exécutions par B. Selva)   1916
Deux Chœurs, pour trois voix de femmes, sur un poème de Charles d’Orléans   1922
Cantique des premiers communiants pour demander la bénédiction de leurs parents   1924
Cantique à Sainte Jeanne d’Arc, pour baryton solo, chœur à quatre voix mixtes et orgue   1925
Embarque, pour quatre voix d’hommes a cappella, sur un poème du compositeur, Paris, Durand, 1926.   1925
Vierge Sainte, prière de H. Perreyve, pour une voix avec accompagnement de piano ou d’orgue   1925
Yver, vous n’êtes qu’un vilain, pour quatre voix mixtes a cappella, sur un poème de Charles d’Orléans   1926
Trois prières, pour une voix et orgue   1926
Vœu, chant et piano, sur un poème de H. de Regnier   1926
Nocturne, pour chœur et orchestre   1926
Au bois, pour quatre voix d’hommes   1927
Les Heures propices, trois poèmes de L. Mercier (Pour vivre longuement ; Nous n'habiterons pas ; Puisque voici les soirs)   1927
Les Vêpres sonnent, pour trois voix de femme et orchestre   1927
Six chansons populaires du Bourbonnais   1935
Cantique à saint Yves, pour soprano ou ténor solo, chœur à quatre voix mixtes et orgue   1936
Son ar miziou, (chanson des mois), chœur à quatre voix mixtes   1936
Antienne à Sainte Jeanne d’Arc, pour trois voix égales a cappella   1937
Cantique, pour quatre voix, solo et orgue   1937
C’étaient trois matelots de Groix, pour quatre voix d’hommes, sur un texte de C. Le Goffic  
Priez petits enfants de France, pour une voix, chœur et orgue  
Trois chansons folkloriques du Bourbonnais, harmonisées pour quatre voix de femmes  
Dors lentement, chant et piano, sur un poème d' H. de Régnie  
Kanovenno Santel, douze cantiques populaires bretons révisés par l’abbé Biler, accompagnement de G. Ropartz  
Le Rivage, ode pour chœur et orchestre, op 26, sur une poésie de L. Petit  



Musique pour piano

Blackanielinettina, polka-Mazurka pour piano, op. 9   1884
Les Korrigans, marche originale pour piano, op. 1   1884
Tarentelle, pour piano, op. 2   1884
Canzonetta, pour piano, op. 4   1885
Tout gaiement, rondo pour piano, op. 3   1885
Comme autrefois, gavotte facile pour piano   1886
First love, Bluette pour piano, op. 6   1886
La Chanson de Marguerite, caprice-valse pour piano, op. 5, Paris, Schott, 1886.   1886
Marche triomphale op 27
The Daisie’s steps,mazurka pour piano, op. 29   1886
Fugue en fa mineur, pour piano   1890
Rhapsodie bretonne, pour piano   1892
Talon rouge, pièce pour piano   1892
Fugue en mi mineur, pour piano   1897
Sur un thème Breton, pour piano   1897
Pièce en si mineur, pour deux pianos   1900
Dix pièces brèves, pour piano à quatre mains   1903
Choral varié, pour piano   1904
Ouverture, variation et final, pour piano   1904
Nocturne No. 1   1912
Dans l’ombre de la montagne, pour piano   1914
Nocturne No. 2   1917
Nocturne No. 3   1917
Scherzo, pour piano   1917
Musiques au jardin, pour piano   1918
Croquis d’Été, pour piano, doigtés et annotés par B. Selva, Paris, Rouart-Lerolle, 1919 (existe une version orchestrée)   1919
Croquis d’Automne, pour piano   1930
Impromptu, pour piano, op. 25   1930
Jeunes Filles, pour piano   1930
A la mémoire de Paul Dukas, pour piano   1936


Egalement quelques pièces pour orgue :

Office du soir, 40 pièces pour orgue ou harmonium   1885
Offertoire Pascal, pour orgue   1889
Trois pièces, pour orgue (1. Sur un thème breton, en ré mineur, orchestré en 1895 ; 2. Intermède, en sol majeur ; 3. Fugue, en mi mineur)   1894
Fugue en mi mineur, pour orgue, Paris, Schola Cantorum, 1897.   1897
Intermède, pour orgue   1897
Les Vêpres du commun des Saints ou Versets pour les vêpres des saintes femmes, pour orgue   1898
Fantaisie, pour orgue   1901
Six pièces pour orgue (1.. Prélude funèbre en si mineur, à Alexandre Guilmant ; 2. Prière, en mi majeur ; 3. Sortie, en si bémol ; 4. Thème varié, en sol mineur ; 5. Prière pour les Trépassés, à la mémoire d’Ernest Chausson, ; 6. Fantaisie)   1901
Communion, pour orgue ou harmonium   1910
Petit Prélude en sol mineur, pour orgue ou harmonium   1910
Au pied de l’autel (I), 60 pièces pour orgue ou harmonium,   1917
Introduction et allegro moderato, pour orgue   1919
Rhapsodie sur deux noëls populaires de la Haute-Bretagne, pour orgue   1919
Trois méditations, pour orgue   1919
Pièce brève, pour harmonium   1924
Au pied de l’autel (II), 4 pièces pour orgue ou harmonium, Paris, Rouart-Lerolle   1942
Deux petites pièces, pour orgue sans pédale ou harmonium
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz (1864-1995)   Jeu 9 Nov - 16:36

J'ai découvert il y a peu de temps son opéra "Le pays", encore très wagnerien mais quelques beaux passages plus debussystes, globalement un peu trop traditionnel pour moi cependant...
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16556
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz (1864-1995)   Jeu 9 Nov - 18:42

Je ne connais pas Le Pays, mais j'ai entendu ses symphonies (une intégrale vient de paraître), du moins quatre sur les cinq, et j'avoue que j'ai aimé ces oeuvres.
Je connais aussi son Requiem et un peu de musique de chambre. Il me semble que Ropartz mériterait d'être plus connu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz (1864-1995)   Dim 12 Nov - 10:19

Tout à fait d'accord, les symphonies sont superbes ( la troisième !)
Revenir en haut Aller en bas
shanessean

avatar

Nombre de messages : 842
Age : 81
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz (1864-1995)   Jeu 6 Juin - 15:10

Je viens d'écouter la 3e et c'est un peu plus ardu que Raff, parfois c'est proche de Mahler.
Je vais écouter les autres symphonies pour me rendre compte.
Pour le moment je reste dubitatif mais souvent c'est après une 2e écoute que je peux aimer ou non,
sauf lorsque j'ai un coup de foudre

Oui, et bien ce n'est pas ma tasse de thé, ses symphonies me laissent indifférent voire m'énervent
au bout de 15 minutes. C'est "trop français".
Heureusement, il y en a pour tous les goûts.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr/
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11321
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz (1864-1995)   Dim 22 Juin - 23:12

Je ne connais encore ni ses symphonies ni son opéra "Le pays" mais un album que j'aime beaucoup et qui regroupe certaines de ses pages les plus religieuses; Psaume 136 (1897) pour choeur mixte, orgue et orchestre, oeuvre magnifique, plutôt grave et sombre, d'une belle intensité, où l'orgue n'intervenant que vers la huitième minute n'est pourtant pas trop prédominant, Dimanche (1911) pour trois voix de femmes et orchestre, pièce relativement courte puisqu'elle n'excède pas les 5 minutes, évoquant un dimanche ensoleillé et fleuri, Nocturne (1926) pour choeur mixte et orchestre, très beau, vraiment très beau, après le soleil, le clair de lune, Les Vêpres sonnent (1927) pour trois voix de femmes et orchestre, oeuvre assez courte et porteuse d'une certaine fraîcheur, d'une certaine légèreté, et enfin l'oeuvre la plus conséquente en durée du disque avec Psaume 136; Le Miracle de Saint Nicolas (1905) pour solistes, voix d'enfants, choeur mixte, piano, orgue, harpe et orchestre à cordes. Cette musique me plait également beaucoup, notamment une marche un peu funèbre à un moment donné, un ensemble d'une belle intensité religieuse et particulièrement émouvant. En visionnant son catalogue, je me suis rendu compte que le monsieur fut un créateur très prolixe. Voilà en tout cas quatre oeuvres de Joseph-Guy Ropartz que je connais en fait depuis longtemps et que j'aime toujours autant aujourd'hui. Avant de réécouter je m'étais dit que j'aimerais peut-être moins aujourd'hui. Au contraire, je trouve cette musique forte, émouvante, belle et habitée comme la première fois lors de la découverte, il y a une vingtaine d'années.       
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16556
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz (1864-1995)   Lun 23 Juin - 10:07

Je pense posséder le même CD que toi, avec tous les morceaux que tu cites. Les deux oeuvres principales sont la légende en 2 parties "Le miracle de Saint Nicolas" et le Psaume 136, Super flumina Babylonis. Ce sont deux oeuvres que moi aussi j'apprécie beaucoup. Les trois "petites", Dimanche, les Vêpres sonnent et Nocturne sont pas mal également.
Dans le même registre il y a aussi 3 Messes brèves, un De Profundis et surtout un Requiem qui se rapproche un peu de ceux de Fauré et de Duruflé, mais en plus "sévère". Il y a aussi quantité de petits motets pour choeur et orgue.

Mais si tu veux approfondir Ropartz, il faut absolument écouter les symphonies et la musique de chambre.

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11321
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz (1864-1995)   Lun 23 Juin - 16:33

C'est exactement ce que j'ai envie de faire, découvrir ses symphonies ou certaines d'entre elles et sa musique de chambre. J'aimerais bien découvrir aussi son Requiem. Je pressens un compositeur qui mériterait d'être un peu plus joué et connu. Je ressens beaucoup de force et de caractère dans le peu que je connais de lui. Qu'en penses-tu Joachim?
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16556
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz (1864-1995)   Mar 24 Juin - 9:34

Le Requiem est, comme je l'ai dit plus haut, dans la même veine que celui de Fauré, sans le Dies Irae, probablement plus "religieux", plus axé sur la prière. Selon les propres paroles de Fauré, son Requiem est rempli de douceur, alors que celui de Ropartz est plus sévère, plus âpre. Personnellement, je préfère quand même celui de Fauré et celui de Duruflé, qui lui aussi est découpé de façon identique.

Son inspiration est avant tout la Bretagne, comme en témoignent nombre d'oeuvres, comme les Scènes bretonnes, Pêcheur d'Islande, le prélude, marine et chanson pour piano, la première symphonie sur un thème breton, la troisième... et les poèmes symphoniques Les Landes, La Cloche des Morts, Soir sur les chaumes, La Chasse du prince Arthur...






Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 63
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz (1864-1995)   Jeu 16 Juil - 8:54

J'avais écouté ses symphonies il y a quelques... plusieurs... un certain nombre d'années et je n'avais pas été follement enthousiaste. Je les réécoute aujourd'hui. Là je viens d'écouter la 1ère. C'est agréable mais ça ne m'accroche toujours pas. La quatrième commence à l'instant. Je vous en parle tout à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 63
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz (1864-1995)   Jeu 16 Juil - 9:23

Symphonie n° 4, donc.

Le mouvement central a retenu mon attention, avec une introduction à l'atmosphère mystérieuse qui m'annonçait une suite pouvant s'accorder à mon imaginaire. Mais le compositeur en a décidé autrement, interrompant par deux fois ce climat enchanteur par de courts scherzos d'allure pastorale que je pourrais très bien apprécier isolément mais qui me frustrent ici de ce à quoi je m'attendais. Jamais content !
Le troisième et dernier mouvement ne m'a pas permis de revenir dans la musique.

Petite pause avant d'écouter les 2è et 5e symphonies.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11321
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz (1864-1995)   Jeu 16 Juil - 10:23


Je ne me suis pas encore penché sur ses symphonies, mais n'hésite pas à nous faire partager tes impressions, ça m'intéresse... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 63
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz (1864-1995)   Jeu 16 Juil - 11:10

Symphonie n° 2

Le deuxième mouvement est bien accrocheur. Il m'a bien réveillé de l'endormissement qui m'avait gagné à l'écoute du premier. Malheureusement il est un peu court et ne développe pas beaucoup sa promesse entrainante.
Le quatrième mouvement m'a également réveillé de la langueur anesthésiante du troisième. J'ai une prédilection pour les mouvements lents mais à condition qu'ils m'émeuvent. Sinon ils m'endorment. L'ostinato du quatrième mouvement me rappelle le Roussel de la troisième symphonie (il me semble), avec toutefois moins de détermination dans l'avancée irrésistible que celui-ci met dans sa propre pièce.
En conclusion, une symphonie qui me laisse à demi-satisfait.

Je me suis encore endormi pendant la Symphonie n° 5, réveillé uniquement par le quatrième mouvement, animé lui aussi d'une belle énergie rousselienne. Mais bon, ce n'était pas Roussel, seulement Ropartz. No
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz (1864-1995)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joseph-Guy Ropartz (1864-1995)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: