Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -35%
WD Elements Disque dur portable externe 5 To USB 3.0
Voir le deal
99.99 €

 

  Elizabetta BRUSA, née en 1954

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14394
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

 Elizabetta BRUSA, née en 1954 Empty
MessageSujet: Elizabetta BRUSA, née en 1954    Elizabetta BRUSA, née en 1954 Empty2012-01-27, 19:27

Elizabetta Olga Laura Brusa naquit à Milan (Italie) le 3 avril 1954. Elle n'était encore qu'une enfant qu'elle avait déjà à son actif une trentaine de pièces pour piano. Elle étudia la composition au Conservatoire de Milan avec d'abord Bruno Bettinelli qui fut également le professeur de chefs d'orchestre aussi illustres que Riccardo Muti et Claudio Abbado, puis auprès du compositeur Azio Corghi, obtenant ainsi en 1980 son diplôme. Elle reçut aussi l'instruction de Peter Maxwell Davies et de Hans Keller. Elle enseigna à son tour la composition dans plusieurs conservatoires, celui de Vicence, de Mantova et de Brescia avant d'enseigner dans le conservatoire de Milan en 1985. Titulaire d'un premier prix dans une compétition internationale de Washington pour son quatuor à cordes en 1982, elle fut invitée à la Camaraderie de Fromm puis de Fulbright, l'année suivante, afin d'intégrer la classe de composition au Centre de Musique de Tanglewood. En 1997, elle épousa le chef d'orchestre Gilberto Serembe.

Actuellement, Elizabetta Brusa est davantage connue pour ses oeuvres orchestrales réunies sur deux cd "Naxos". Elle fut souvent inspirée par la littérature et l'Art en général, comme de la musique de tous les âges mais sans jamais qu'il ne soit question d'imitation ni de citation.

 << J'ai toujours aimé écouter de la musique. J'ai toujours aimé composer de la musique depuis que je suis enfant. J'ai toujours espéré être en mesure de redonner aux autres au moins une partie minimale de la joie que j'ai reçu.>> Dit-elle humblement.

https://www.youtube.com/watch?v=c_rV-0AI2ds


Dernière édition par Icare le 2020-11-19, 11:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
Pianoline

Nombre de messages : 2175
Age : 27
Date d'inscription : 08/06/2011

 Elizabetta BRUSA, née en 1954 Empty
MessageSujet: Re: Elizabetta BRUSA, née en 1954    Elizabetta BRUSA, née en 1954 Empty2012-01-27, 23:44

Alala... encore une prodige, quelle prouesse !  Elizabetta BRUSA, née en 1954 262336
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14394
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

 Elizabetta BRUSA, née en 1954 Empty
MessageSujet: Re: Elizabetta BRUSA, née en 1954    Elizabetta BRUSA, née en 1954 Empty2012-01-28, 08:45

Pour l'heure, de cette compositrice, je ne connais que la symphoniste. Hier, j'ai redécouvert des oeuvres dont je gardais une très bonne impression. FLORESTAN, MESSIDOR, LA TRIADE, NITTEMERO SYMPHONY et la courte pièce FANFARE regorgent de trouvailles harmoniques et de combinaisons sonores plus savoureuses les unes que les autres. Il ne s'agit heureusement pas d'un symphonique monocorde ou même monocuivre, c'est beaucoup plus imaginatif que ça. Il s'en extirpe ponctuellement des ambiances cocasses et poétiques, et je suis comme transporté dans une sorte de conte musical fait d'insolite et de rebondissements. Aujourd'hui, je vais écouter le volume II de ses oeuvres orchestrales, seulement, dans mon souvenir, il est un peu moins bon que le premier.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14394
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

 Elizabetta BRUSA, née en 1954 Empty
MessageSujet: Re: Elizabetta BRUSA, née en 1954    Elizabetta BRUSA, née en 1954 Empty2012-01-28, 11:56

Cette nouvelle écoute du second volume de ses oeuvres orchestrales me fait dire qu'il faut toujours se méfier du bon souvenir; dans ce cas précis: d'un deuxième cd inférieur au premier... Shocked  Nenni! Je peux même avouer dans l'absolu ignorer ma préférence entre les deux. J'ai finalement été happé de la même façon par FIRELIGHTS, ADAGIO, WEDDING SONG et surtout REQUIESCAT que je ne suis pas loin de considérer comme sa meilleure oeuvre, tellement j'ai été attrapé par l'intensité et les coloris volatiles de cette partition. La cerise sur le gâteau est une voix d'enfant qui vient sublimer quelques mesures finales déjà savoureuses en soi. L'ADAGIO est une oeuvre pour cordes d'une belle densité, FIRELIGHTS déploie une ribambelle de petites percussions aux sonorités souvent étincelantes. SUITE GROTESQUE et FAVOLE ressemble à de la musique de film hollywoodienne de très bonne qualité et réalisée par une compositrice bien plus imaginative et talentueuse que la plupart de ceux et celles opérant pour l'image actuellement. Là aussi c'est truffé de recherches timbrales insolites, les instruments y sont ces êtres vivants plein d'ironie et d'espièglerie, parfois grotesques, souvent malicieux. Cette musique projette des images et suscite l'imaginaire, c'est encore plus vrai dans FAVOLE. Au fond, cette réécoute des oeuvres symphoniques d'ELIZABETTA BRUSA m'a placé en mode lydien: Joie et Bonheur. Very Happy

https://www.youtube.com/watch?v=UPGa4T5plGw


Dernière édition par Icare le 2020-11-20, 10:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 20918
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

 Elizabetta BRUSA, née en 1954 Empty
MessageSujet: Re: Elizabetta BRUSA, née en 1954    Elizabetta BRUSA, née en 1954 Empty2013-08-30, 12:21

J'ai écouté le premier volume. En fait, seuls Florestan et Messidor m'ont assez plu Embarassed et un peu la Fanfare. Mais les deux autres oeuvres, surtout la Nittemero Symphony sont quelque peu trop "modernes" pour moi...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14394
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

 Elizabetta BRUSA, née en 1954 Empty
MessageSujet: Re: Elizabetta BRUSA, née en 1954    Elizabetta BRUSA, née en 1954 Empty2020-11-19, 10:52

Commentaires d'Elisabetta Brusa - Oeuvres orchestrales vol.1:

__Florestan (1997) pour grand orchestre: <<est une oeuvre symphonique librement inspirée du personnage imaginaire que Schumann a décrit par la suite dans ces nombreux essais sur la musique réunis dans "Gesammelte Schriften iiber Musik und Musiker". FLORESTAN reflète l'aspect fébrile, passionné et fantastique de la propre personnalité de Schumann. Je considère également cette oeuvre comme un portrait autobiographique.>>

__Messidor (1998) pour orchestre: <<est une fantaisie libre et élégante inspirée par les différents chefs-d'oeuvre, tant littéraires que musicaux, intitulés "Songe d'une nuit d'été". Le terme MESSIDOR désignait la période comprise entre le 19 juin et le 24 juillet dans le calendrier révolutionnaire, lorsque le calendrier julien fut temporairement aboli. L'oeuvre est dédiée à mon mari, le chef d'orchestre Gilberto Serembe.>>

__La Triade (1994) pour grand orchestre: <<est un poème symphonique librement inspiré d'une fable d'Esope. Les trois éléments mis en scènesont un renard, une vipère et un enclos de paliure aux prises avec un temps orageux et menaçant (atmosphères musicales et effets sonores).>> Cette fable d'Esope - Que je ne recopierai pas ici - visant le gredin se trouvant en mauvaise posture, a été élaborée par Giuseppe Brusa et traduite de italien. Le compositeur et l'auteur furent tous deux inspirés par la description que Léonard de Vinci fit du "Déluge" dans son traité de peinture.

__Nittemero Symphony (1985-88) pour orchestre ou pour ensemble de quatorze instruments: <<adopte une forme cyclique, avec des thèmes de caractère unitaire dans chacun des trois mouvements. Le premier, un "Allegro ma non troppo", est un rondo de forme varié, le second, un "Largo", est une fantaisie libre, et le troisième, un "Allegro ma non troppo", est de forme-sonate. Ils reflètent l'évolution et le changement des émotions au cours des vingt-quatre heures d'une journée selon la définition astronomique de la Grèce Antique. ("Nittemero" fait référence à la nuit et au jour dans la Grèce Antique). Le cycle débutait à partir de la mi-journée et se poursuivait jusqu'au midi du jour suivant. Se succédaient donc l'après-midi (Allegro), la nuit (Largo), et le matin (Allegro). L'un des éléments fédérateurs est l'utilisation de la tonalité centrale de si mineur, commune aux trois mouvements. Des techniques nouvelles, néo-tonales (en partie minimalistes), sont mêlées à des techniques contrapunctiques traditionnelles. L'oeuvre fut dédiée à ma meilleure amie Anna à l'occasion de la naissance de son fils Giovanni.>>

__Fanfare (1996) pour grand orchestre: <<est une fantaisie libre s'inspirant des diverses oeuvres qui ont été composées à travers les âges pour des cérémonies ou des célébrations. Ceci explique la prépondérance des cuivres et des intervalles de quartes, typiques de ce groupe d'instruments, mêlée à un langage et à une technique néo-tonale. L'oeuvre est dédiée au chef d'orchestre Odaline de la Martinez en remerciement de son soutien moral et matériel.>>

Par le "National Symphony Orchestra of Ukraine" - Fabio Mastrangelo.

J'ai éprouvé beaucoup de plaisir à réécouter ces oeuvres d'Elisabetta Brusa, compositrice italienne néo-tonale qui entre parfaitement dans le thème de mon cycle actuel. Je souligne une préférence pour La Triade et Nittemero Symphony, la première des deux élaborant des combinaisons sonores fascinantes que je ne retrouve quasiment nulle part ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14394
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

 Elizabetta BRUSA, née en 1954 Empty
MessageSujet: Re: Elizabetta BRUSA, née en 1954    Elizabetta BRUSA, née en 1954 Empty2020-11-20, 10:16


Commentaires d'Elisabetta Brusa - Oeuvres orchestrales vol.2:

Firelights (1992-93) pour grand orchestre: <<est une fantaisie libre inspirée par les chefs-d'oeuvre composés à travers les âges pour accompagner des événements festifs tels que des feux d'artifices, des danses, des histoires mythologiques, des scènes chimériques et sauvages ainsi que des images et des atmosphères fantasmagoriques. L'oeuvre est dédiée au chef d'orchestre Fabio Mastrangelo.>>

Adagio (1996) pour orchestre à cordes: <<est une composition de forme libre en un seul mouvement inspirée par les célèbres chefs-d'oeuvre d'Albinoni, Mahler (Adagietto), Rodrigo et Barber. Ne suivant aucune forme préexistante (sonate ou suite), il s'agit d'une composition autonome au sein de laquelle les techniques néo-tonales sont mêlées aux techniques contrapunctiques, tout en suivant des traditions formelles et un style expressif caractéristiques de nombreux Adagios du passé.>>

Wedding Song (1997) pour grand orchestre: <<célèbre la joie, ressentie intérieurement et extérieurement, que suscite l'amour et le mariage: douce, profonde et solennelle par certains aspects, joyeuse, ouverte et lumineuse par d'autres. L'hymne (spiritualité intérieure) et le chant (joie extravertie) sont d'abord entendus séparément puis les deux thèmes fusionnent en une seule idée musicale soulignée par différentes sonnerie de cloches. L'oeuvre est dédiée à mon mari, le chef d'orchestre Gilberto Serembe.>>

Requiescat (1994) pour grand orchestre: <<est une prière qui adopte une structure musicale libre en un seul mouvement, inspirée par l'aura spirituelle de plusieurs Requiems célèbres, mais avant tout par les mots simples de l'inscription que l'on trouve souvent sur les tombes: "Requiescat in Pace. Amen". Il ne s'agit pas d'une oeuvre tragique mais d'une composition qui suggère une attitude plus positive envers le chagrin que l'on ressent à la mort d'un proche. "Requiescat" est dédiée à la mémoire de Hans Keller, mon guide spirituel et mentor, en témoignage de ma gratitude et de mon affection.>>

La Suite Grotesque (1986) pour orchestre: <<comprend quatre mouvements en forme de fantaisie libre dont le point commun est leur atmosphère grotesque, emplie d'effets sonores inattendus, et leur structure qui génèrent une aura fantasmagorique de style néo-tonal. Cependant, chacun d'entre eux possède un caractère propre et un correspond à un mouvement classique. Ainsi, le premier mouvement est un imposant et puissant Scherzo, le second est un Adagio sombre, sinistre et évanescent, le troisième un Andante traversé par une atmosphère douce et mélodieuse et le quatrième est un Finale vigoureux et caricatural.(...)>>

Favole (Fables) (1982-83) pour orchestre: <<est une oeuvre pour les jeunes et les moins jeunes, qui évoque une certaine philosophie, une certaine tradution culturelle avec un soupçon d'humour ironique, mais surtout, une grande fantaisie et liberté à l'égard des textes qui l'ont inspirée. L'oeuvre fut dédiée à mon filleul à l'occasion de son anniversaire.>>

Voilà selon moi des oeuvres pour orchestre fortement irisées, riches en émotions diverses, pouvant aller de la joie à la mélancolie en passant par le recueillement et aussi des formes plus grotesques ou sarcastiques, mais également riches en trouvailles sonores inhabituelles, pouvant apporter à certains passages des relents de contes fantastiques. J'aime beaucoup la voix d'enfant qui intervient à la fin de Requiescat qui est comme un chant angélique libéré de toutes douleurs et chagrins éventuels.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




 Elizabetta BRUSA, née en 1954 Empty
MessageSujet: Re: Elizabetta BRUSA, née en 1954    Elizabetta BRUSA, née en 1954 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Elizabetta BRUSA, née en 1954
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: