Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -44%
XIAOMI Redmi 9C NFC 64 Go Gris
Voir le deal
109.99 €

 

  Manos HADJIDAKIS (1925-1994)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22478
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

 Manos HADJIDAKIS (1925-1994) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Manos HADJIDAKIS (1925-1994)    Manos HADJIDAKIS (1925-1994) - Page 2 Empty2017-10-31, 10:51

Que voici de belles musiques (je n'avais pas encore écouté le sourire de la Joconde)


Extrait de son catalogue (en tout 51 opus) :

Opéras

Renaud et Armide, op 27 (1962)
Rue de rêve, revue, op 31 (1962)
Chère Ilya, théâtre musical d'après "Jamais le Dimanche" (1967)


Ballets

Marsyas, op 5 (1949)
Le Dragon maudit, op 7 (1950)
Six tableaux folkloriques, op 4 (1951)
Solitude, op 16 (1957)
Les Oiseaux d'Aristophane, op 25 (1965)
Jean Cocteau et la Danse (1972)
Dionysos (1988)
Les Ballades dans les rues d'Athènes (1993)


Musiques de scène

Capitaine Mihalis, op 24 (1965)
César et Cléopâtre, op 32 (1962)
Le Voyageur, l'Ivrognesse et Alcibiade, op 49 (1973)


Musiques chorales avec orchestre

Les Temps de Melissanthis pour baryton, choeur et orchestre, op 45 (1972)
Le Grand Amoureux, pour 2 solistes, choeur et 12 instruments, op 46 (1972)
Amorgos, pour soli, choeur et orchestre, op 47 (1972)
Les Innatendus, pour solistes, choeurs et ensemble instrumental, op 52 (1972)


Autres musiques vocales

Le Cycle C.N.S, mélodies pour baryton et piano, op 12 (1954)
Epitaphe, op 24 (1958)
Lilas du pays de la mort, op 28 (1961)
Le Sourire de la Joconde, op 34 (1965)
Mythologie, op 35 (1966)
Réflexions, op 39 (1968)
Visions, op 39a (1969)
Le Retour, op 41a (1969)
Les Légendes de notre temps, op 43 (1970)
Liturgica I, op 44 (1971)
2 Ballades op 48 (1973)
Immortalité, op 51 (1976)
Nombreuses autres Mélodies isolées, dont La Rose blanche d'Athènes, Le Rêve des enfants des villes, Un oeillet derrière votre oreille...


Orchestre

Ellas, i hora ton oniron, suite
Roman Market
Tha Ballad of Uri


Musique instrumentale

Pour un petit coquillage blanc, pour piano, op 1 (1948)
Six tableaux folkloriques, op 4 (1949)
Images populaires pour 2 pianos, op 6a ou 5 (1950)
Suite ionienne pour piano, op 6b ou 7 (1953)
Le Sourire de Gioconda, suite pour piano, op 22 (1963)
Rhythmologie, pour piano, op 40 ou 26? (1969/1971)
Impromptu sur "Les Temps de Melissanthis", pour bouzouki et piano, op 45a (1972)


Musiques de films

Adoulotoi Sklavoi - Unsubdued Slaves – US title (1946)
Kokkinos Vrahos (1949)
Dyo Kosmi – The Two Worlds (1949)
Nekri Politeia – Dead City – US title (1951)
O Grousouzis – The Grouch – US title (1952)
Agni Tou Limaniou - Lily of the Harbour – US title (1952)
The Counterfeit Coin - Η κάλπικη λίρα (1955)
O Drakos – The Ogre of Athens – US title (1956)
One Street Organ, One Life (1958)
Never on Sunday (Ποτέ Την Κυριακή) (1960)
Woe to the Young (1961)
The 300 Spartans (1962)
America America (1963)
Topkapi (1964)
Gioconda's Smile (Το Χαμόγελο Της Τζοκόντας) (1965)
Illya Darling (1967) – Broadway musical
Blue (1968)
Reflections (1969) – Performed by the New York Rock & Roll Ensemble
The Invincible Six (1970)
The Pedestrian (1973)
Sweet Movie (1974)
Faccia di spia (1975)
A la recherche de l'Atlantide, documentaire de Jacques Cousteau (1977)
Honeymoon (1978)
Memed, My Hawk (1984)
Quiet days of August (1992)
Reflections (2005) – Performed by Raining Pleasure. Special appearance by Meriam performing the song "Kemal"
Amorgos (2006)


Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15396
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 Manos HADJIDAKIS (1925-1994) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Manos HADJIDAKIS (1925-1994)    Manos HADJIDAKIS (1925-1994) - Page 2 Empty2021-02-18, 11:02

___Les ballades de la rue Athéna, opus 35 (1973-1983), rite musical pour quatuor vocal et instruments autour de l'Origine, de l'Amour, de la Violence et de la Mort, sur des vers du compositeur mais aussi d'Aris Davarakis et d'Agathe Dimitrouka.

___Les chanteurs sont: Nena Venetsanou, Vassilis Lekkas, Helias Lioungos, Helli Paspala.

La formation instrumentale est constituée de deux flûtes traversières, une clarinette, un cor anglais, un violon, une mandoline, un bouzouki, deux guitares, un piano et une basse.

 Manos HADJIDAKIS (1925-1994) - Page 2 Cover_ms3060_scale_345x750
 
J'ai réécouté Les ballades de la rue Athéna. En fait, c'est une oeuvre qui revient assez régulièrement dans mon lecteur et probablement l'oeuvre de Manos Hadjidakis que j'écoute le plus souvent. D'une durée idéale de 47 minutes environ, l'album comporte seize excellents extraits, tous chantés, en grec bien sûr. Ce sont des chansons pleines de vie et de truculence qui s'y succèdent comme par magie, élaborées avec beaucoup de saveur et un sens aigu de la fantaisie par un Manos Hadjidakis particulièrement inspiré. C'est exactement le genre de musique que je pourrais écouter n'importe quand, à n'importe quelle heure de la journée ou de la nuit, peu importe mon humeur du moment. Je ne sais pas comment expliquer cela. Ce n'est pas toujours vrai avec n'importe quelle musique. Il y a des oeuvres que j'aime beaucoup, mais, parce qu'elles sont fastidieuses ou dans un style précis, je choisis un moment particulier pour les écouter, lorsque l'envie se fait réellement sentir. Pour résumé, avec Les Ballades de la rue Athéna de Hadjidakis, je suis toujours disposé, peu importe que je sois dans une période baroque, classique, électroacoustique ou mahlérienne... C'est exactement comme avec les Quintettes pour guitare de Luigi Boccherini qui est très certainement l'album de musique de chambre classique que j'ai le plus écouté...des albums fétiches en quelques sortes que j'ai presque toujours envie de réécouter, malgré une impression de les connaître par-coeur...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15396
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 Manos HADJIDAKIS (1925-1994) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Manos HADJIDAKIS (1925-1994)    Manos HADJIDAKIS (1925-1994) - Page 2 Empty2021-04-28, 15:53

A propos de ORNITHES/Les Oiseaux:

<<Les Oiseaux est une comédie grecque antique écrite par Aristophane. Cet ouvrage, représenté aux Grandes Dionysies en 414 av. J.-C est une joyeuse utopie politico-religieuse; elle parodie l'origine du monde selon la secte des orphiques. Ces derniers pensaient, en effet, que le monde était né d'un œuf originel.>>

 Manos HADJIDAKIS (1925-1994) - Page 2 A-505454-1259026717.jpeg

L'argument: <<Deux Athéniens, Évelpidès (Bon-espoir) et Pisthétaïros (Fidèle-Ami), fatigués d'Athènes, fuient cette cité gangrenée par la corruption, les procès et les démagogues. Guidés par un choucas et une corneille au milieu d’une nature sauvage, ils atteignent la demeure de Térée, ancien roi de Thrace transformé en huppe. Ils persuadent l'assemblée des oiseaux de fonder dans les airs une cité, d'où les intrigants, sycophantes, sophistes et orateurs sont exclus. Térée se charge de convaincre son peuple adoptif de l’intérêt d’accepter parmi eux les deux Athéniens. Ceux-ci proposent, en effet, de rendre à la gent ailée le pouvoir que lui ont volé les dieux. Ils fondent ainsi, entre terre et Olympe, Coucouville-les-Nuées (en grec ancien Νεφελοκοκκυγία / Nephelokokkugía), une cité dont la situation idéale permet d’assujettir les hommes et de profiter des fumets sacrificiels destinés aux dieux. Affamés et victimes de la démesure des hommes, les dieux de l’Olympe sont déchus. Les candidats à la citoyenneté affluent bientôt mais, séduits par le profit au détriment du salut conféré par les ailes, ils sont refoulés. Les dieux, qui sont bien décidés à récupérer le pouvoir sur ces volatiles qui ressemblent étrangement aux Athéniens et sur ces hommes qui rêvent de vivre tels des oiseaux, décident de dépêcher Iris auprès de Pisthétaïros.>> WIKIPEDIA

Ornithes/Les Oiseaux donna lieu à un opéra-ballet comique réalisé par Maurice Béjart en 1965, sur un livret qui fut rédigé par Philippe Dasnoy, un journaliste de radio-télévision, auteur de documentaires et écrivain belge francophone, né et mort à Bruxelles (1934-2014). Si mes souvenirs sont exacts, c'est l'oeuvre par laquelle j'ai abordé pour la première fois la musique de Manos Hadjidakis. Je me souviens que ce fut un beau coup de coeur. Parmi tous les compositeurs grecs que je connais bien, Je pense à Mikis Theodorakis, Eleni karaindrou, Nikos Mamangakis, Nikos Kypourgos, Stamatis Spanoudakis, Manos Hadjidakis est celui qui manifeste le plus souvent un sens de la fantaisie et  un zeste d'humour dans sa musique. C'est ce qui m'avait frappé et séduit dans Les Oiseaux, en plus de morceaux très poétiques avec imitations de chants d'oiseaux et une voix de femme solo en forme de tendre vocalise. Les chansons sont assez cocasses aussi, c'est-à-dire que je me régale autant avec les parties vocales que les parties instrumentales. Malheureusement, comme il n'y a aucun fascicule et que le peu d'indications sur les interprètes est écrit en grec, je ne saurais les mentionner. Je sais juste que ce Ballet-opéra comique fut créé, sans doute aux alentours de 1965, au Théâtre Royal de la Monnaie à Bruxelles et que c'est un certain Germinal Casado qui en signa les décors et les costumes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




 Manos HADJIDAKIS (1925-1994) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Manos HADJIDAKIS (1925-1994)    Manos HADJIDAKIS (1925-1994) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Manos HADJIDAKIS (1925-1994)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: