Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

  Manos HADJIDAKIS (1925-1994)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11471
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Manos HADJIDAKIS (1925-1994)   Mar 24 Jan - 8:51

<< J'ai rencontré à la même période la Grèce et Manos Hadjidakis, l'un respire l'autre et les deux son l'union d'un certain AIR (n'est-ce pas en français le même mot qui désigne le chant expiré et la nature respirée?) et d'une éternelle notion de la vie. Manos, comme Bartok, comme Stravinsky, a su être à la fois un grand compositeur contemporain tout en incarnant l'esprit de sa race. C'est parce qu'ils sont authentiquement russes ou hongrois que ces derniers sont universels. C'est parce que Manos incarne la Grèce que sa musique a fait le tour de la planète. Il nous faut avant tout être de quelque-part pour avoir un écho partout. J'aime en Manos cette technique musicale tellement dominée et transcendée que seul le don de lui-même nous est apparent et même transparent. J'aimerais pour parler de Manos avoir la voix de René Char et réciter ce merveilleux poème:

"Au seuil de la pesanteur,
Le poète comme l'araignée
Construit sa route dans le ciel.
En partie caché à lui-même
Il apparaît aux autres
Dans les rayons de sa ruse inouïe
Mortellement visible.">>

Maurice Béjart.

_________BIOGRAPHIE - Première partie_______________

Manos Hadjidakis est né à Xanthi dans le nord-est de la Grèce, le 23 octobre 1925. Ses premières compositions furent des musiques pour les mises en scènes de Karolos Koun au Théâtre des Arts d'Athènes. Cette collaboration se développa sur quinze ans. Sa première composition pour piano "Pour un petit coquillage blanc" fut publiée en 1947. Délicates et attachantes pièces pour piano, elles seront jouées par Danae Kara et éditées par le label Agora. En 1948, il donna une conférence toujours célèbre aujourd'hui et qui secoua le monde musical officiel grec, sur le Rebetiko. Ce style de chanson florissait dans des villes grecques, principalement au Pirée, autour des réfugiés venus d'Asie mineure en 1922. Avant cette conférence, le Rebetiko était considéré avec mépris comme une  musique des bas-fonds. Les auteurs de ces chansons étaient notamment perçus comme des accrocs au cannabis. Hadjidakis mit l'accent sur la simplicité de l'expression, le profond ancrage dans la tradition et la sincérité de l'émotion dans le Rebetiko, et fit l'éloge de compositeurs tels que Markos Vamvakaris, Vassilis Tsitsànis. Joignant la théorie à la pratique, il adapta des classiques du Rebetiko dans son oeuvre pour piano "Six tableaux folkloriques" qui fut ensuite montée comme ballet populaire. Cet Op. 4 fut également interprété par Danae Kara et figure sur le même cd "Agora" avec "Pour un coquillage blanc". S'y trouve également deux autres oeuvres pour piano; "Ionian Suite Op.8" (1958) et "Rhythmologia, Op.30" (1971). Un cd chaudement recommandé pour tout amateur de piano et de belle musique.    


Dernière édition par Icare le Mer 13 Mai - 22:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6620
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Manos HADJIDAKIS (1925-1994)   Mar 24 Jan - 11:51

Son nom m'est... familier, mais je ne me souviens plus pour quoi Embarassed

Chanson populaire grecque?...film,  un lien avec Melina Mercouri??


Dernière édition par Jean le Sam 26 Aoû - 8:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11471
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Manos HADJIDAKIS (1925-1994)   Mar 24 Jan - 12:14

Jean a écrit:
Son nom m'est... familier, mais je ne me souviens plus pour quoi Embarassed

Chanson populaire grecque?...filme, un lien avec Melina Mercouri??

Melina Mercouri interpréta la chanson du film Stella de Michael Cacoyannis dont elle était aussi l'actrice principale et une amie proche d'Hadjidakis, le compositeur de la B.O.. La chanson du film de Jules Dassin "Jamais le dimanche" obtint un succès international ainsi que l'oscar de la meilleure chanson de cinéma en 1961.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6620
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Manos HADJIDAKIS (1925-1994)   Mar 24 Jan - 12:39

merci!!...c'est bien le film de Jules Dassin "Jamais le dimanche" avec Mélina Mercouri Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11471
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Manos HADJIDAKIS (1925-1994)   Mar 24 Jan - 19:14



_____BIOGRAPHIE - Seconde partie_____________


A la fin des Années 40 et début des années 50, Manos Hadjidakis poursuivit une double carrière, composa des chansons populaires et des musiques de films aussi bien que des oeuvres "plus sérieuses", comme "Le Cycle du C.N.S, en 1954, un ensemble de pièces pour voix et piano, rappelant le Lied dans leur forme, sinon dans leur style. C'est en 1955 qu'il composa la musique du film "Stélla" de Michael Cacoyannis. Hadjidakis déclara écrire ses oeuvres "sérieuses" pour lui-même et les autres comme gagne-pain. Toutefois, son talent de mélodiste transparaît dans les deux genres. Il rencontra en 1959 Nana Mouskouri, rencontre importante pour lui puisqu'il révéla qu'elle fut son interprète idéale. En 1960, vit le jour de ce qui deviendra son plus grand succès en matière de musique de film; "Jamais le dimanche" de Jules Dassin. En 1962, il produisit la comédie musicale "Rue des Rêves" (Odos Oneiron) et termina sa partition pour "Les oiseaux" d'Aristophane (Ornithes) une autre production du Théâtre des Arts, qui causa un scandale à cause de la mise en scène révolutionnaire de Karolos Koun. Cette partition fut également utilisée plus tard par Maurice Béjart pour son Ballet du XXème siècle.

En 1966, Manos Hadjidakis partit pour New York pour la première de Llya Darling, une comédie musicale jouée à Broadway, basée sur le film de Jules Dassin "Jamais le dimanche". Ce n'est qu'en 1972 qu'il retourne en Grèce, surtout en raison de son opposition à la dictature militaire. Parmi ses principales créations de cette période, on peut citer "Rhythmologie" pour piano solo, sa fameuse compilation orchestrale "Le sourire de la Joconde", produit par nul autre que Quincy Jones, ainsi que le sommet de son art musical; le cycle de chansons "Magnus Eroticus" (Megalos Erotikos), pour lequel il utilisa des poèmes grecs anciens (Euripide, Sappho), médiévaux (des strophes de chants populaires et la romance "Erophile" de georges Chortatzis) et modernes (Dionysios, Solomos,Constantin Cavafy, Odysséas Elytis, Nikos Gkatsos, Myrtiotissa, George Sarantaris) ainsi qu'un extrait du livre "La sagesse de Salomon" de l'Ancien Testament. Son disque "Reflections" avec le New York Rock & Roll Ensemble contenait plusieurs de ses chansons les plus magnifiques, sous forme orchestrale ou avec des paroles composées par le groupe, précédant ainsi la Tendance Fusion de plusieurs décennies.

De retour en Grèce, Manos Hadjidakis enregistra "Magnus Eroticus" avec Fleury Dantonakis, alto venue du monde de l'opéra et qui fut sa meilleure interprète et Dimitri Psarianos.

A la mort de Nino Rota, il devait écrire des musiques pour les films de son ami Federico Fellini, mais à cause de ses propres problèmes de santé, cette collaboration n'aura pas lieu. Il mourut le 15 juin 1994 de diabète et de carences cardiaques.
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
avatar

Nombre de messages : 2021
Age : 24
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: Manos HADJIDAKIS (1925-1994)   Mar 24 Jan - 22:47

C'est super intéressant, merci Icare Very Happy
J'espère pouvoir trouver des liens de ses musiques sur Youtube ou Deezer, et pouvoir ainsi découvrir ce compositeur grec.
Par contre, tu as dû oublier un mot cans la citation de Maurice Béjart à la première ligne "et l'autre...", ^^ ou sinon, c'est moi qui n'ai pas compris le sens de la phrase, et je m'en excuse. Puis je n'aime pas le terme "piécette", j'ai l'impression qu'on rabaisse le genre de pièce pour piano, ca fait très "pièce pour débutant", petite pièce à la légère... Alors que comme tu l'as très bien dit après, simplicité et sincérité de l'expression ne riment pas avec pauvreté et négligence... (comment ca ce que je dis sert à rien ? )

Bref, joli biographie je trouve. :)
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11471
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Manos HADJIDAKIS (1925-1994)   Mer 25 Jan - 7:56

Merci Pianoline. Pour ce qui est de la citation de Maurice Béjart, je n'ai oublié aucun mot. Je crois qu'il a tout simplement voulu dire que Manos Hadjidakis et la Grèce sont indissociables.

En revanche, pour le terme "Piécette" que j'ai employé à l'égard de sa musique pour piano, j'en ai, de toute évidence, sous-estimé la connotation péjorative. Dans mon esprit, je faisais seulement référence à la durée de chacune de ces pièces. J'ai donc corrigé.

Les oeuvres pour piano de Manos Hadjidakis parues chez Agora sont vraiment belles et te paraitront moins rudes et austères que celles de Dutilleux. C'est même dommage qu'elles ne soient pas davantage connues et jouées, ainsi que celles de Frederic Devreese que je t'avais conseillées antérieurement. Seulement voilà, ces deux compositeurs ne font pas partie des "officiels". Ils n'ont pas suivi la voie des Boulez, Stockhausen & consort, alors forcément ils sont boudés, mal considérés. En plus, l'un comme l'autre ont eu le tort de composer pour le cinéma, ce qui en fait des musiciens pas sérieux. Rolling Eyes Je dis cela alors que j'aime certaines oeuvres de Boulez et qu'en général j'aime la musique de Dutilleux. Mon souhait n'étant pas de prôner un schéma inverse mais plutôt que des créateurs aussi valables que Devreese et Hadjidakis puissent être reconsidérés à leur juste valeur et non perçus comme de vulgaires musiciens de cinéma et de chansons s'essayant vainement à la musique "sérieuse".
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
avatar

Nombre de messages : 2021
Age : 24
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: Manos HADJIDAKIS (1925-1994)   Mer 25 Jan - 20:05

Oui tu as tout à fait raison Icare, et c'est bien que tu fasses la biographie de ces compositeurs, ca permet de les faire connaître à pas mal de musiciens ici ou d'autres internautes qui chercheraient des informations et tomberaient sur le fofo.
Je suis en train d'écouter Frédéric Devreese, et je suis avec Mano Hadjidakis, je te dirai ce que j'en pense, Very Happy pour l'instant, en ce qui concerne Devreese, j'en suis qu'à mon premier morceau mais j'aime bien ! Il doit être trop génial à jouer au piano, rythmiquement il s'éclate le mec :
http://www.youtube.com/watch?v=lXIGLwMnBhQ (je mets juste le lien car je suis un peu hors-sujet quand même, )
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11471
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Manos HADJIDAKIS (1925-1994)   Mer 25 Jan - 20:20

J'avais fait ici une biographie sur Devreese père & fils, ce qui nous évitera d'être hors sujet. Wink Sinon écoute Benvenuta du compositeur (Devreese). C'est très beau.
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
avatar

Nombre de messages : 2021
Age : 24
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: Manos HADJIDAKIS (1925-1994)   Mer 25 Jan - 20:33

D'accord, merci :)
et sinon, pour Mano Hadjidakis, quels sont tes coups de coeur, les plus belles musiques ?
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11471
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Manos HADJIDAKIS (1925-1994)   Mer 25 Jan - 21:08

Pianoline a écrit:
D'accord, merci :)
et sinon, pour Mano Hadjidakis, quels sont tes coups de coeur, les plus belles musiques ?

Les oeuvres pour piano que j'ai cité dans la biographie en font partie. Sinon, j'aime sa musique de ballet LES OISEAUX que je trouve très poétique, son autre musique de ballet LES BALLADES DE LA RUE ATHENA...j'adore ces deux oeuvres! Sinon, j'aime aussi LE SOURIRE DE LA JOCONDE dans la version pour voix et piano. Il y a aussi une chanson qui me fait complètement fondre; ONIRO PEDION TIS GITONIAS (Dream of urban children) interprétée par AGNES BALTSA et le "Athens Experimental Orchestra" sous la direction d'un autre très bon compositeur grec STAVROS XARHAKOS.

Puis, j'adore sa musique de film, cette sorte de concerto pour guitare et orchestre composé pour le western BLUE, les partitions respectives de FREE DIVING , HONEYMOON, AMERICA AMERICA, TOPKAPI et bien sûr la célèbre mélodie de NEVER ON SUNDAY.

En fait, je suis un grand fan de musique grecque, ELENI KARAINDROU, MIKIS THEODORAKIS (mon préféré), NIKOS MAMANGAKIS,
YANNIS MARKOPOULOS, STAMATIS SPANOUDAKIS, STAVROS XARHAKOS, PETROS PETRIDIS, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11471
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Manos HADJIDAKIS (1925-1994)   Sam 28 Avr - 8:20

<<J'écrivais en 1981, la rue Athéna, c'est le coeur d'Athènes. Et Athènes, c'est le coeur de la nation. Par conséquent, tout ce qui chante la rue Athéna est à la fois national et grec. Ainsi, de par le fait que cette rue porte un nom de déesse et que le Parthénon en bénit la pointe, nul à travers le pays ne peut lui contester cette valeur nationale. La rue en question compte beaucoup de gargotes, davantage encore de bordels, des cinémas pour plaisir amoureux en particulier, des hôtels obscurs où sont dispensés les soins amoureux - espèces de services des urgences érotiques, pour ainsi dire - , des milliers de bistrots à seule fin d'assouplissement diurne, l'Hôtel de ville et un magasin des pompes funèbres d'une époque révolue. Dans la rue Athéna, on croise des ouvriers, des petits commerçants, des voyous, des filles, des travestis, des journalistes, des souteneurs de province et des milliers d'assassins. Tel est à peu près le décor. Les Ballades sont...
Aujourd'hui, en 1983, je poursuis: Ces "Ballades de la rue Athéna" sont quelque chose de plus que ce <décor> évoqué plus haut, quelque chose de différent. Je dirais qu'il s'agit d'une étude poétique sur la violence et <la racine obscure de notre cri>, comme l'a nommée Garcia Lorca, traduit en grec par Nicolas Gatsos. Les <Ballades> sont un méandre mélodique à travers les enchevêtrements complexes de notre érotisme exalté. Elles sont des analyses intimes, des confessions, des incursions dans ce domaine invisible de notre âme, qu'on nous a légué. Elles sont un inventaire musical de nos pulsions marginales. Enfin, elles sont une tentative rituelle de révéler ces forces occultes qui nous possèdent et nous poussent, nous entraînent tout droit vers notre parcours à la fois initial et final.(...)
>>

Manos Hadjidakis

Les ballades de la rue Athéna, opus 35 (1973-1983), rite musical pour quatuor vocal et instruments autour de l'Origine, de l'Amour, de la Violence et de la Mort, sur des vers du compositeur mais aussi d'Aris Davarakis et d'Agathe Dimitrouka.

Les chanteurs sont: Nena Venetsanou, Vassilis Lekkas, Helias Lioungos, Helli Paspala.

L'instrumentarium est constitué de deux flûtes traversières, une clarinette, un cor anglais, un violon, une mandoline, un bouzouki, deux guitares, un piano et une basse.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11471
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Manos HADJIDAKIS (1925-1994)   Dim 28 Déc - 23:19


J'ai réécouté un disque de piano qui a toujours été cher à mes oreilles et qui contient quatre oeuvres de Manos Hadjidakis; For a little white Seashell, Op.1 (1948), Six popular Paintings, Op. 4 (1950), Ionian Suite, Op.8 (1953) et Rythmologia, Op.30 (1971). Je ne me lasserai jamais d'une musique pour piano aussi belle, aussi vivante. Jamais je ne me lasserai de ses danses et de ses mélodies inoubliables, de la somptueuse grécité qui transpire de chaque note sous les doigts de Danae Kara. Un monde merveilleux!
Revenir en haut Aller en bas
mbenoit561



Nombre de messages : 2
Age : 60
Date d'inscription : 13/05/2015

MessageSujet: Hadjidakis   Mer 13 Mai - 19:55

C'est vrai que les partitions de Manos Hadjidakis sonnent vraiment "grec".
Cependant, les deux principales, et qui m'intéressent particulièrement, n'apparaissent nulle part à la vente (musique écrite) : ce sont Le Sourire de la Joconde et Rhythmologia.

Un habitué du forum a-t-il quelques pistes pour les trouver ?

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11471
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Manos HADJIDAKIS (1925-1994)   Mer 13 Mai - 20:34

Par chance, je possède ces deux oeuvres en cd mais je me demande si c'est encore trouvable aujourd'hui. Toutefois, ses oeuvres pour piano dont Rhythmology ont été rééditées chez Naxos, toujours par Danae Kara.

Voici le lien: ici

En revanche, Le Sourire de la Joconde me semble introuvable. Le seul cd que je possède (version pour voix et piano), tout est écrit en grec et je ne peux même pas te traduire le nom des interprètes. Embarassed

Revenir en haut Aller en bas
mbenoit561



Nombre de messages : 2
Age : 60
Date d'inscription : 13/05/2015

MessageSujet: partitions   Mer 13 Mai - 21:29

Bonjour,

En fait, je cherche les partitions, non pas les enregistrements.
Je dispose d'un CD du Sourire de la Joconde, version orchestre, si cela peut vous intéresser.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11471
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Manos HADJIDAKIS (1925-1994)   Mer 13 Mai - 22:15

Alors là, concernant les partitions, je n'ai aucune piste à vous confier, malheureusement. Sinon, oui, la version orchestrale du Sourire de la Joconde m'intéresse. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11471
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Manos HADJIDAKIS (1925-1994)   Lun 15 Juin - 22:13

Icare a écrit:
<<J'écrivais en 1981, la rue Athéna, c'est le coeur d'Athènes. Et Athènes, c'est le coeur de la nation. Par conséquent, tout ce qui chante la rue Athéna est à la fois national et grec. Ainsi, de par le fait que cette rue porte un nom de déesse et que le Parthénon en bénit la pointe, nul à travers le pays ne peut lui contester cette valeur nationale. La rue en question compte beaucoup de gargotes, davantage encore de bordels, des cinémas pour plaisir amoureux en particulier, des hôtels obscurs où sont dispensés les soins amoureux - espèces de services des urgences érotiques, pour ainsi dire - , des milliers de bistrots à seule fin d'assouplissement diurne, l'Hôtel de ville et un magasin des pompes funèbres d'une époque révolue. Dans la rue Athéna, on croise des ouvriers, des petits commerçants, des voyous, des filles, des travestis, des journalistes, des souteneurs de province et des milliers d'assassins. Tel est à peu près le décor. Les Ballades sont...
                Aujourd'hui, en 1983, je poursuis: Ces "Ballades de la rue Athéna" sont quelque chose de plus que ce <décor> évoqué plus haut, quelque chose de différent. Je dirais qu'il s'agit d'une étude poétique sur la violence et <la racine obscure de notre cri>, comme l'a nommée Garcia Lorca, traduit en grec par Nicolas Gatsos. Les <Ballades> sont un méandre mélodique à travers les enchevêtrements complexes de notre érotisme exalté. Elles sont des analyses intimes, des confessions, des incursions dans ce domaine invisible de notre âme, qu'on nous a légué. Elles sont un inventaire musical de nos pulsions marginales. Enfin, elles sont une tentative rituelle de révéler ces forces occultes qui nous possèdent et nous poussent, nous entraînent tout droit vers notre parcours à la fois initial et final.(...)
>>

Manos Hadjidakis

Les ballades de la rue Athéna, opus 35 (1973-1983), rite musical pour quatuor vocal et instruments autour de l'Origine, de l'Amour, de la Violence et de la Mort, sur des vers du compositeur mais aussi d'Aris Davarakis et d'Agathe Dimitrouka.

Les chanteurs sont: Nena Venetsanou, Vassilis Lekkas, Helias Lioungos, Helli Paspala.

L'instrumentarium est constitué de deux flûtes traversières, une clarinette, un cor anglais, un violon, une mandoline, un bouzouki, deux guitares, un piano et une basse.    

J'ai réécouté Les ballades de la rue Athéna et toujours ce même plaisir autour de chansons magnifiques, si finement élaborées et par lesquelles Manos Hadjidakis démontra une réelle inventivité et un certain sens de la fantaisie. L'instrumentarium, constitué de deux flûtes traversières, une clarinette, un cor anglais, un violon, une mandoline, un bouzouki, deux guitares, un piano et une basse, est fort bien exploité, pas toujours à l'arrière des voix en forme de soutien discret: bien au contraire! Il sait aussi imposer son jeu dans une verve qui peu parfois évoquer l'aspect musical le plus ludique d'un Nino Rota. Très content d'avoir réécouté cette oeuvre, ce soir, car elle m'a apporté, une nouvelle fois, beaucoup d'énergie positive. C'est d'autant plus vrai que la voix grecque a toujours eu un effet magique sur moi: je m'exprime d'un point-de-vue strictement musical car je ne parle et ne comprends pas la langue.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11471
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Manos HADJIDAKIS (1925-1994)   Jeu 13 Aoû - 13:02

Sinon, j'aime aussi LE SOURIRE DE LA JOCONDE dans la version pour voix et piano.

Heureux de l'avoir réécoutée: j'en aime les chants et les mélodies...et le piano d'une profonde mélancolie, de celle qui touche autant le coeur que l'esprit. Peu importe finalement les mots qui vont avec. Je n'ai pas besoin de les comprendre. La musique suffit largement à mon émotion!

Mais sinon, la voici dans une version pour orchestre:

https://www.youtube.com/watch?v=ddOzGo1nhuI



Dernière édition par Icare le Jeu 13 Aoû - 18:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11471
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Manos HADJIDAKIS (1925-1994)   Jeu 13 Aoû - 13:18


Entre deux, trois manipulations, j'ai trouvé la version intégrale et j'ai donc modifié. L'image est floue mais le son est correct. C'est vraiment une très belle musique. Ne boudons pas notre plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11471
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Manos HADJIDAKIS (1925-1994)   Jeu 13 Aoû - 19:37


Sinon, j'aime aussi LE SOURIRE DE LA JOCONDE dans la version pour voix et piano.

En faisant des recherches et en ayant écouté LE SOURIRE DE LA JOCONDE pour orchestre, je me suis rendu compte que l'oeuvre que j'ai en ma possession n'est pas du tout une version pour voix et piano mais tout autre chose. Seulement, comme tout est écrit en grec, c'est très difficile de savoir de quelle composition de Manos Hadjidakis il s'agit. L'information que j'avais eu à l'époque s'avère fausse. Je vais donc effectuer d'autres recherches...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11471
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Manos HADJIDAKIS (1925-1994)   Ven 25 Aoû - 23:23

Mon cycle "Phi" se poursuit dans l'allégresse et le volatile avec la superbe partition que composa Manos Hadjidakis pour l'opéra ballet comique de Maurice Béjart & Philippe Dasnoy; Les oiseaux. Tantôt chanté, tantôt purement instrumental, il n'y a pas d'instant pour s'ennuyer et regarder voler les mouches dans cette musique. Comme je l'ai écrit en début de commentaire, c'est alerte et volatile, aérien et gracieux, avec toute la grécité du compositeur.

https://www.youtube.com/watch?v=MywJSmyzPLw
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11471
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Manos HADJIDAKIS (1925-1994)   Mer 30 Aoû - 23:32

Icare a écrit:
Manos Hadjidakis

Les ballades de la rue Athéna, opus 35 (1973-1983), rite musical pour quatuor vocal et instruments autour de l'Origine, de l'Amour, de la Violence et de la Mort, sur des vers du compositeur mais aussi d'Aris Davarakis et d'Agathe Dimitrouka.

Les chanteurs sont: Nena Venetsanou, Vassilis Lekkas, Helias Lioungos, Helli Paspala.

L'instrumentarium est constitué de deux flûtes traversières, une clarinette, un cor anglais, un violon, une mandoline, un bouzouki, deux guitares, un piano et une basse.    

J'ai réécouté Les ballades de la rue Athéna et toujours ce même plaisir autour de chansons magnifiques, si finement élaborées et par lesquelles Manos Hadjidakis démontra une réelle inventivité et un certain sens de la fantaisie. L'instrumentarium, constitué de deux flûtes traversières, une clarinette, un cor anglais, un violon, une mandoline, un bouzouki, deux guitares, un piano et une basse, est fort bien exploité, pas toujours à l'arrière des voix en forme de soutien discret: bien au contraire! Il sait aussi imposer son jeu dans une verve qui peu parfois évoquer l'aspect musical le plus ludique d'un Nino Rota. Très content d'avoir réécouté cette oeuvre, ce soir, car elle m'a apporté, une nouvelle fois, beaucoup d'énergie positive. C'est d'autant plus vrai que la voix grecque a toujours eu un effet magique sur moi: je m'exprime d'un point-de-vue strictement musical car je ne parle et ne comprends pas la langue.[/quote]

Réécoute et c'est toujours aussi lumineux!!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11471
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Manos HADJIDAKIS (1925-1994)   Lun 30 Oct - 22:30

L'instant TOPKAPI:

https://www.youtube.com/watch?v=WCm8WrD3uAY


Après le drame, la tragédie (pas forcément grecque), Ces histoires d'hommes que le cinéma emprunta et qui inspirèrent à des compositeurs certaines de leurs meilleures pages musicales, j'eus envie d'un peu plus de légèreté, de fantaisie, d'une musique plus enjouée. Il ne pouvait avoir, dans l'absolu, choix plus adapté que Topkapi de Manos Hadjidakis. Avec un titre pareil, à l'époque, je me demandais bien de quel film il pouvait s'agir ou s"il s'agissait bien d'un film. Un tel titre sonnait à mon oreille comme le nom d'un herbivore de la savane vêtu d'une robe à rayures noires et blanches. Laughing Il s'agit bien d'un film de Jules Dassin avec, parmi les rôles principaux, Peter Ustinov, Maximilian Schell et Melina Mercouri, cette dernière interprétant d'ailleurs le thème-titre. Me voilà en plein dans la musique grecque...Après Mikis Theodorakis, Ennios Morriconis...Cherchez l'intrus... Hehe..., c'est un "Hadjidakis" très enjoué et presque insouciant qui sautille entre mes deux oreilles! C'est souvent très grec et proche du rebbetiko instrumental, mais la fantaisie musicale du grand Manos amène le genre à se dévergonder dans des approches parfois proches du délire, un brin expérimentales, surtout ludiques. L'extrait que j'ai posté ci-dessus est une transcription pour guitare seule par Kostas Grigoreas.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6620
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Manos HADJIDAKIS (1925-1994)   Lun 30 Oct - 22:51

MAGNIFIQUE! ...Pour moi c'est insouciant...mais avec une pointe de nostalgie qui me fait fondre Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Manos HADJIDAKIS (1925-1994)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Manos HADJIDAKIS (1925-1994)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: