Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Julius Fucik (1872-1916)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16658
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Julius Fucik (1872-1916)   Lun 23 Jan 2012, 19:11

Julius Ernest Wilhelm Fučík (Prague, 18 juillet 1872 - Prague, 15 septembre 1916) est un compositeur tchèque célèbre surtout par son Entrée des gladiateurs, musique couramment employée dans les spectacles de cirque et aux Jeux olympiques, mais aussi par des marches (Florentiner Marsch) et d’élégantes valses.


Il nait à Prague, alors austro-hongroise. Il est un des nombreux élèves de Dvořák (en composition) au Conservatoire de Prague où il apprend le violon et le basson.

À 19 ans, il devient musicien militaire au 49eme régiment dans l'armée de l'empire austro-hongrois. Il sera affecté à divers régiments comme musicien et deviendra chef de fanfare. En 1897 il est affecté au 86eme régiment d'infanterie à Sarajevo. C'est là qu'il compose l'Entrée des gladiateurs qui avait à l'origine le nom en français de : la Grande Marche Chromatique.

À partir de 1900, il donne des concerts à Prague et à Berlin devant plus de 10 000 personnes et sa musique commence à être connue.

En 1913, il se marie et s’installe à Berlin. Il crée son propre orchestre et une maison d'édition pour vendre ses œuvres. Mais l'arrivée de la Première Guerre mondiale ne favorise pas son entreprise.

Démoralisé et affaibli, il tombe malade et retourne à Prague ou il meurt le 15 septembre 1916, à 44 ans. Fučík était l'oncle du journaliste Julius Fučík, executé par le régime Nazi.


Œuvres


Fucik a composé plus de 400 pièces musicales : musique de chambre, chansons, marches, valses, un requiem ainsi que le début d'un opéra (La rose de Toscane).
Beaucoup de ses œuvres ont disparu.


Marches :

Per aspera ad astra, op 45
Bosanska zora, op 55
Sarajewo Bosniaken, Op. 66
Vjezd gladiátorů - Einzug der Gladiatoren(Entrée des gladiateurs), marche op.68
Triglav, marche slovène, op 72
Schneidig vor!, op 79
Kanizsi Concert Marsch, marche hongroise, op 80
Pod admiralskou vlajkou (Sous le pavillon de l'Amiral), Op. 82
Il Soldato, Op. 92
Pro Patria, op 94
Waidmannsheil-Marsch, op 127
Sempre avanti, Op.149
Mississippi River, op 160
Ungarischer Liedermarsch, pour piano et cordes, op 165
Regimentskinder, Op.169
Fest und treu, Op.177
Soldatenblut, op 202
Attila, marche hongroise, op 211
Florentiner Marsch (Marche Florentine), op 214
Die lustigen Dorfschmiede (Les Gais forgerons), marche, op 218
Danubia, op 229
Hercegovac (Herzegowina), op 235
Oncle Teddy, Op.239
Furchtlos und Treu, Op.240
Die Siegesschwert op.260
Leitmeritzer Schuetzenmarsch op.261
Einzug der Olympischen Meisterringer op.274
Fanfarenklaenge (La Fanfare joue),  Op.277
Königsgrenadier, op 278
Pax vobis, marche funèbre, op 281
Erinnerung an Trient, op 287
Siegentrophaen, op 297
Gigantisch, op 311


Ouvertures :

Marinarella, op 215
Miramare, op 247
Saint Hubertus, op 250
Ballett Ouvertüre, op 319


Valses :

Traum-ideale, op 69
Frühlingsbotschaft, op 114
Vom Donau-Ufer, op 135
Amorettenreigen, op 145
Winterstürme, op 184
Escarpolette, valse lente, op 197
Der alte Brummbär (Le vieux bougon), polka pour basson et orchestre, op 210
Unvergessliche Stunden, op 212
Baletky (Ballettratten), concertwals, op. 225
Ballerinas, op 226
Donausagen-Walzer, op 233
Liebesflammen, op 248
Im Traumland, op 270


Divers

Choeurs a cappella et Lieder pour voix et piano, pièces pour piano (dont Ouvertüre, op 133)

Österreichs Ruhm und Ehre, suite de 4 poèmes symphoniques, op 59
Concertino pour basson, op 131
Sommermärchen, romance pour piano et orchestre, op 175
Stimmungsbilder, 7 pièces en cycle pour orchestre à cordes, op 217
Triumphale Fantaisie, op 250
Tapajoz, tango argentin pour piano et orchestre à  cordes, op 272
Requiem pour orchestre d'harmonie, op 283
Der Gardinenpredigt, trio burlesque pour clarinette, basson et piano, op 268
Zbožnost (Dévotion) pour orchestre, op. 291
Morceau sans titre, pour violon et orchestre à cordes, op 323
Život, suite symphonique (sans op)

Anecdotes

"Vous avez du talent et du cœur - c'est un don rare." C'est ce qu'a dit le compositeur Antonín Dvořák à son élève Julius Fučík. Il lui a aussi dit en rigolant: "Je vous vois comme un chef de fanfare militaire qui sera gros et ne fera rien."

On raconte une histoire sur sa composition pour basson intitulée "Le vieux bougon". Un jour Fučík a laissé entendre, devant quelques amis, que cette pièce caractéristique lui avait été inspirée par "le Vieux" c'est-à-dire le commandant de son régiment. L'armée autrichienne étant pleine de rapporteurs, son secret a été bientôt révélé au commandant, et ce dernier s'en est offusqué. L'indiscrétion aurait pu dégénérer en une affaire désagréable et même dangereuse pour le compositeur. Dans un accès de colère, le commandant a appelé le pauvre musicien, l'a sermonné d'une voix tonitruante et est allé jusqu'aux menaces. Fučík ne s'est pas laissé impressionner et a gardé son calme. Il a expliqué au "Vieux bougon" que la composition n'avait rien de sournois et qu'il était loin de l'intention de tourner en ridicule l'officier vénérable. Il a parlé au commandant du caractère gentil et souriant de cette composition pleine de bonne humeur. La colère de l'officier est tombée, mais sa rancune ne s'est pas dissipée pour autant. Il a décidé de soumettre l'œuvre scandaleuse à un examen sévère. Mais le lendemain, après avoir entendu la composition, il a accueilli Fučík avec un sourire et lui a serré la main. "Fučík, vous êtes un crack colossal, a-t-il dit. Eh bien, d'après ce bougonnement ça pourrait être moi, mais, a-t-il ajouté, si je râlais d'une façon aussi, aussi ... "mélodieuse", les soldats se ficheraient complètement de moi ..."


Dernière édition par joachim le Mer 01 Jan 2014, 16:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21016
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Julius Fucik (1872-1916)   Lun 23 Jan 2012, 19:14

Le "i" sauve l'honneur à son nom Hehe
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16658
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Julius Fucik (1872-1916)   Lun 23 Jan 2012, 19:19

Oui, mais c'est un tchèque pas un anglo-américain Laughing
Revenir en haut Aller en bas
vincent.piot

avatar

Nombre de messages : 339
Age : 41
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: Julius Fucik (1872-1916)   Ven 25 Mai 2012, 20:52

Il n'existe qu'un seul disque consacré intégralement à Julius Fucik :



Contenu :

1. Einzug Der Gladiatoren
2. Wintersturme
3. Mississippi River
4. Donausagen
5. Attila
6. Traumideale
7. Triglav
8. Marinarella

Il y a une quinzaine d'années, mon père recherchait ce disque, mais impossible de l'avoir en France. Un petit voyage en Allemagne lui a permis de le trouver chez un petit disquaire de Trêves.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21016
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Julius Fucik (1872-1916)   Mar 24 Juil 2012, 15:25

Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
vincent.piot

avatar

Nombre de messages : 339
Age : 41
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: Julius Fucik (1872-1916)   Ven 09 Sep 2016, 16:04

J'aime beaucoup la Marche d'Attila :

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Julius Fucik (1872-1916)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Julius Fucik (1872-1916)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: