Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Eric (Erich) Zeisl (1905-1959)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
avatar

Nombre de messages : 2021
Age : 24
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Eric (Erich) Zeisl (1905-1959)   Dim 22 Jan - 14:43

J'ai trouvé quelques musiques d'Eric Zeisl sur Youtube (pour une foiiiis !!!   )
Le site avec toutes les musiques est bien construit, cool pour la discographie  Very Happy

Un requiem pour les juifs (enfin je pense, le titre étant requiem ebraico) :


et apparemment une extrait d'un ballet : Pierrot dans la bouteille


Enjoy !  Wink
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16560
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Eric (Erich) Zeisl (1905-1959)   Ven 5 Juil - 12:51

Eric Zeisl est un compositeur et pédagogue d'origine autrichienne (naturalisé américain en 1945), né Erich Zeisl le 18 mai 1905 à Vienne (alors en Autriche-Hongrie), mort d'une crise cardiaque le 18 février 1959 à Los Angeles (Californie, États-Unis).


Eric Zeisl se forme notamment auprès de Joseph Marx à l'Académie d'État de Vienne, où il entre à 14 ans, en 1919. De confession juive, il rencontre à partir de 1933, avec l'avènement du nazisme, de sérieuses difficultés pour faire publier ou jouer sa musique : en Allemagne (incontournable pour un musicien autrichien), il est désormais banni, étant catalogué "musicien dégénéré" par le régime d'Adolf Hitler. Autour de 1935, sa musique est néanmoins partiellement publiée par les éditeurs viennois Universal et Doblinger et diffusée régulièrement sur Radio Vienne. En 1938, il se voit offrir un poste d'enseignant au Conservatoire de Vienne, mais après l'Anschluss, les menaces d'arrestation par la Gestapo se précisant, il quitte l'Autriche avec son épouse et se rend d'abord à Paris, où il se lie d'amitié avec son confrère Darius Milhaud, avant d'émigrer en 1939 aux États-Unis et de s'installer définitivement en Californie. Là, il est sollicité par Hollywood (tout comme son compatriote Erich Wolfgang Korngold) pour écrire des musiques de films, ce qu'il fait régulièrement de 1942 à 1946, mais son travail n'étant pas reconnu par les studios (le plus souvent, il ne sera pas crédité aux génériques des films, une vingtaine au total, auxquels il collaborera), il préfère se consacrer à la musique "classique", revenant toutefois vers le cinéma en 1955 et 1959. Il sera compositeur "en résidence" dans les établissements californiens Brandeis-Bardin Institute (en) (auquel il dédiera une sonate pour violon et piano) et Huntington Hartford Foundation. Également, il enseigne au Los Angeles City College, où il aura notamment comme élève Jerry Goldsmith. C'est en quittant l'un de ses cours qu'il est victime d'une crise cardiaque fatale en 1959.

Son œuvre, restée tonale (malgré le voisinage d'Arnold Schönberg — chantre de l'atonalité — ou d'Igor Stravinski, comme lui exilés californiens), comprend des pièces pour piano, de nombreuses mélodies ("lieder" en allemand, "songs" en anglais), de la musique de chambre, un concerto pour piano et un autre (en forme de concerto grosso) pour violoncelle — écrit à l'intention de Gregor Piatigorsky —, diverses partitions pour orchestre, quatre opéras (le dernier, Hiob, laissé inachevé en 1939), ainsi que des compositions chorales, dont deux requiems — le second, Requiem ebraico, de 1945, est dédié à la mémoire de son père, Siegmund Zeisl, mort dans un camp de concentration en 1944 avec une partie de sa famille —.


Oeuvres

Pièces pour piano

1924 : Die Heinzelmännchen, suite ;
1938 : 3 Klavierstücke ;
1944 : Pieces for Barbara, recueil de 13 pièces ; Four Piano Pieces for Good Players ;
1949 : Sonata barocca ;


Musique de chambre

1919 : Suite pour violon et piano op. 2 ;
1924 : Suite en trio pour violon, violoncelle et piano op. 8 ;
1933 : Quatuor à cordes no 1 en ré mineur ;
1937 : Souvenir, pour basson et piano ;
1943 : The Return of Ulysses, musique de scène pour orchestre de chambre ; Suite antique (titre original), tirée de la musique de scène pré-citée ;
1950 : Brandeis Sonata pour violon et piano ; Sonate pour alto et piano ;
1951 : Sonate pour violoncelle et piano ;
1953 : Quatuor à cordes no 2 en ré mineur ;
1956 : Arrowhead, suite en trio pour flûte, alto et harpe.


Œuvres pour voix soliste

1922 : 3 lieder pour baryton (ou soprano) et piano ;
1927 : Aus der Hirtenflöte, 4 lieder pour soprano et piano ;
1928 : Mondbilder, 4 lieder pour baryton et orchestre ;
1935 : 6 lieder pour baryton et piano (ou orchestre) ;
1936 : Kinderlieder pour soprano et piano (ou orchestre) ; 7 lieder pour soprano et piano ;
1954 : Jacob and Rachel, pour baryton, récitant et orchestre.


Œuvres chorales

1930 : Afrika Singt pour soli, chœurs et orchestre (ou piano) ;
1931 : Banger Abend pour soprano et chœurs a cappella ;
1932 : 3 chœurs a cappella sur des textes de Wilhelm Buch ; Kleine Messe (Petite Messe) pour soli et chœurs a cappella ;
1934 : Requiem concertante pour soli, chœurs et orchestre ;
1935 : Spruchkantate, cantate pour chœurs et orchestre ;
1935 : Requiem ebraico sur le Psaume 92, pour soprano, alto, baryton, chœurs et orchestre ;
1948 : Four Songs for Wordless Chorus, pour chœur de femmes et orchestre à cordes ;
1953 : From the Book of Psalms, pour ténor, chœur d'hommes et orchestre (ou piano).


Œuvres pour orchestre

1929 : Pierrot in der Flashe, musique de ballet (intégrale, avec ténor ; suite, pour orchestre seul) ;
1934 : Passacaglia (Passacaille) en mi bémol mineur ;
1935 : Die Marchensuite (suite tirée de l'opéra Die Fahrt in Wunderland) ;
1936 : Kleine Sinfonie (Petite symphonie) ;
1937 : Variationen uber en slowakisches Volkslied (Variations sur un chant populaire slovaque) pour orchestre à cordes ; Scherzo und Fuge (Scherzo et fugue) pour orchestre à cordes ;
1938 : November, suite ;
1940 : Romantic Comedy Suite (suite tirée de l'opéra Leonce und Lena) ;
1946 : Uranium 235, musique de ballet ;
1948 : To the Promise Land (suite tirée de l'opéra Hiob) ;
1950 : Music for Christmas ;
1952 : Concerto pour piano en ut majeur ;
1953 : The Vineyard ou Naboth's Vineyard, ballet biblique ;
1956 : Concerto grosso pour violoncelle.


Opéras

1928 : Die Sunde, opéra en un acte ;
1934 : Die Fahrt in Wunderland, opéra folkorique ;
1937 : Leonce und Lena, opéra-comique en deux actes ;
1939 : Hiob (Job), opéra en trois actes, inachevé.


Musiques de films

1942 : Journey for Margaret de W.S. Van Dyke
1942 : Quelque part en France (Reunion in France) de Jules Dassin
1943 : L'Amour travesti (Slighty Dangerous) de Wesley Ruggles
1943 : Plan for Destruction d'Edward L. Cahn (court métrage, épisode 39 de la série Le crime ne paie pas - Crime does not pay -)
1943 : Un espion a disparu (Above Suspicion) de Richard Thorpe
1943 : Bataan de Tay Garnett
1943 : Hitler's Madman de Douglas Sirk
1943 : Fidèle Lassie (Lassie come Home) de Fred M. Wilcox
1943 : La Croix de Lorraine (The Cross of Lorraine) de Tay Garnett
1944 : Colorful Colorado de James A. FitzPatrick (court métrage, documentaire)
1944 : The Invisible Man's Revenge de Ford Beebe
1945 : Shrines of Yucatan de James A. FitzPatrick (court métrage, documentaire)
1945 : Les Sacrifiés (They were Expendable) de John Ford et Robert Montgomery
1945 : Sans amour (Without Love) d'Harold S. Bucquet
1946 : Le facteur sonne toujours deux fois (The Postman always rings Twice) de Tay Garnett
1955 : Pillards d'épave (The Looters) d'Abner Biberman
1955 : Les Années sauvages (The Rawhide Years) de Rudolph Maté
1955 : Le Doigt sur la gâchette (At Gunpoint) d'Alfred L. Werker
1955 : Le Cavalier au masque (The Purple Mask) d'H. Bruce Humberstone
1959 : L'Héritage de la colère (Money, Women and Guns) de Richard Bartlett
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16560
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Eric (Erich) Zeisl (1905-1959)   Sam 29 Nov - 17:30

Très beau concerto pour piano en ut majeur, qui, malgré sa date de composition de 1952, semble avoir été composé à la fin du 19ème siècle. Aussi lyrique que du Rachmaninov, ou presque !





https://www.youtube.com/watch?v=3oq96Ebkax8&spfreload=10
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6578
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Eric (Erich) Zeisl (1905-1959)   Sam 29 Nov - 18:44

très beau en effet!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eric (Erich) Zeisl (1905-1959)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eric (Erich) Zeisl (1905-1959)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: