Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez
 

 François-André Danican Philidor (1726-1795)

Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21006
Age : 44
Date d'inscription : 10/08/2006

François-André Danican Philidor (1726-1795) Empty
MessageSujet: François-André Danican Philidor (1726-1795)   François-André Danican Philidor (1726-1795) EmptyJeu 9 Nov - 8:02

François-André Danican Philidor, surnommé le Grand (7 septembre 1726, Dreux - 31 août 1795, Londres), est un compositeur et joueur d'échecs français.

François-André Danican est issu d'une dynastie de musiciens célèbres au XVIIe siècle et au XVIIIe siècle, qui portèrent tous le surnom de Philidor. Le plus ancien d'entre-eux, Michel Danican, hautboïste virtuose, avait enthousiasmé Louis XIII, lui rappelant le talent de l'italien Filidori.

Il fut l'élève de Campra. Ses nombreux opéras-comiques montrent son inventivité et le premier d'entre-eux, Blaise le Savetier, créé à l'Opéra-Comique de la Foire en 1759, fut un éclatant succès. L'opéra Ernelinde fut son chef-d'œuvre. Il composa également un oratorio, Carmen seculare, et un Te deum, qui fut exécuté lors des funérailles de Rameau.
Son nom figure sur la façade Ouest de l'Opéra Garnier à Paris.

Aujourd'hui, son nom reste davantage associé au jeu d'échecs, car il fut, durant plus de cinquante ans, le meilleur joueur au monde. Il publia l'Analyse du jeu des échecs en 1749, à l'âge de 22 ans, un des premiers traités d'échecs et classique du genre.

On lui doit la fameuse maxime "Les pions sont l'âme des échecs" et la position de Philidor très importante pour la fin de partie Tour et pion contre Tour. Son analyse de la fin de partie Tour et Fou contre Tour fait encore autorité.

Vivant des pensions du Roi, il s'exila en Angleterre au moment de la Révolution française et y mourut.


Opéras

Blaise le savetier (1759)
Le Quiproquo ou le volage fixé (1759)
Le Jardinier et son seigneur (1761)
Le Maréchal-Ferrant (1761)
Sancho Pança dans son île (1762)
Le Bûcheron ou les trois souhaits (1763)
Le Sorcier (1764)
Tom Jones (1765)
Ernelinde (1767)
Le Jardinier de Sidon (1768)
L'Amant déguisé ou le jardinier supposé (1769)
La Nouvelle École des femmes (1770)
Le Puits d'amour (1779)
L'Amitié au village (1785)
Thémistocle (1786)
La Belle Esclave (1788)
Bélisaire (1796, opéra posthume)
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 18952
Age : 73
Date d'inscription : 19/08/2006

François-André Danican Philidor (1726-1795) Empty
MessageSujet: Re: François-André Danican Philidor (1726-1795)   François-André Danican Philidor (1726-1795) EmptyLun 28 Avr - 15:00

Ci dessus, il n'y a que ses opéras de cités (et encore, il en manque la moitié)

Mais il y a également un important oratorio profane : Carmen Saeculare (1775) Wink

Et aussi de la musique religieuse : Lauda Jerusalem 1754), Motet et Te Deum (1755), Te Deum pour la naissance du Comte d'Artois (1757), Diligam Te, motet à grand choeur (1759), Requiem pour Rameau 1764), Te Deum (1773), Te Deum (1785), Te Deum et Domine salvum fac regem (1789)

et de la musique instrumentale (symphonie la Chasse (1768), musique de chambre : l'Art de la modulations, quatuors pour hautbois, 2 violons et basse op 1 1755, Canon scientifique 1789)

et des ariettes : 6 Ariettes (1765), 12 Ariettes périodiques (1766), An Ode on his Majesty's recovery (ode anglaise, 1789).
Revenir en haut Aller en bas
Jean

Jean

Nombre de messages : 7321
Age : 76
Date d'inscription : 14/05/2007

François-André Danican Philidor (1726-1795) Empty
MessageSujet: Re: François-André Danican Philidor (1726-1795)   François-André Danican Philidor (1726-1795) EmptyLun 28 Avr - 21:25

c'était un spécialiste du "Te Deum" on diarit : François-André Danican Philidor (1726-1795) 231625
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 18952
Age : 73
Date d'inscription : 19/08/2006

François-André Danican Philidor (1726-1795) Empty
MessageSujet: Re: François-André Danican Philidor (1726-1795)   François-André Danican Philidor (1726-1795) EmptyMar 29 Avr - 18:03

Ne me dis pas que tu ne connais rien des Philidor, Jean. Tous des baroqueux, pourtant (sauf celui ci, un classique). Wink
Revenir en haut Aller en bas
Jean

Jean

Nombre de messages : 7321
Age : 76
Date d'inscription : 14/05/2007

François-André Danican Philidor (1726-1795) Empty
MessageSujet: Re: François-André Danican Philidor (1726-1795)   François-André Danican Philidor (1726-1795) EmptyMar 29 Avr - 19:59

si si j'ai des marches, fêtes et chasses pour louis XIV d'André Philidor l'ainé
et le Carmen Seculare de François Andre ....mais je préférerais des grands motets...et pourquoi pas des Te deum, faute de requiem François-André Danican Philidor (1726-1795) 231625 mais il ne semble pas enregistrés?
Revenir en haut Aller en bas
shanessean

shanessean

Nombre de messages : 842
Age : 82
Date d'inscription : 19/08/2009

François-André Danican Philidor (1726-1795) Empty
MessageSujet: François-André Danican Philidor,   François-André Danican Philidor (1726-1795) EmptySam 3 Oct - 14:18

Qui peut me dire ce qu'il pense de son opéra Tom Jones et de Carmen seculare? J'ai bien envie de me les procurer mais j'aimerais savoir ce qu'en pensent ceux et celles qui les ont entendus.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr/
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 18952
Age : 73
Date d'inscription : 19/08/2006

François-André Danican Philidor (1726-1795) Empty
MessageSujet: Re: François-André Danican Philidor (1726-1795)   François-André Danican Philidor (1726-1795) EmptySam 3 Oct - 20:54

Tom John, je n'en connais que l'ouverture (sur un CD d'ouvertures, où il y a aussi Le Sorcier et Le Maréchal Ferrand). J'aime bien, ça n'a rien de baroque, c'est un style plutôt proche de Gossec.

Carmen Seculare, c'est un "oratorio laïque" (sic) d'une durée de 75 minutes environ (qui tient donc sur un CD) en latin, sur des odes d'Horace , et à grand renfort de choeurs.

Malheureusement, il faudrait que je le réécoute pour en parler davantage. Je sais seulement qu'il me plaît beaucoup, et que tu devrais certainement aimer aussi, puisque c'est une de nos époque favorites Wink
Revenir en haut Aller en bas
Jean

Jean

Nombre de messages : 7321
Age : 76
Date d'inscription : 14/05/2007

François-André Danican Philidor (1726-1795) Empty
MessageSujet: Re: François-André Danican Philidor (1726-1795)   François-André Danican Philidor (1726-1795) EmptySam 3 Oct - 23:09

Je viens de le réécouter (Carmen Seculare...Tom John je ne connais pas!) ...je suis peut être un rien moins anthousiaste que Joachim...mais c'est vrai quand même , pour moi de la belle musique! (mais je reconnais que la période de transition entre baroque et classique n'est pas celle que je préfère François-André Danican Philidor (1726-1795) Icon_redface )
Revenir en haut Aller en bas
shanessean

shanessean

Nombre de messages : 842
Age : 82
Date d'inscription : 19/08/2009

François-André Danican Philidor (1726-1795) Empty
MessageSujet: François-André Danican Philidor: TOM JONES   François-André Danican Philidor (1726-1795) EmptyDim 10 Jan - 23:59

C'est génial, j'en parlerai bientôt. Il y a autant de paroles que de musique, comme dans the beggar's opera de John Gay & John Pepusch, dont j'écrirai aussi un commentaire. Mais la musique est moins baroque et déjà un peu autre... Et puis comme c'est en français que l'on comprend (enfin) cela ne gâte rien.
Alors à bientôt.
.


Dernière édition par hadrien76 le Jeu 25 Mar - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr/
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 18952
Age : 73
Date d'inscription : 19/08/2006

François-André Danican Philidor (1726-1795) Empty
MessageSujet: Re: François-André Danican Philidor (1726-1795)   François-André Danican Philidor (1726-1795) EmptyJeu 25 Fév - 10:51

As tu entendu ce Tom John, finalement, Hadrien ?

Je viens de l'écouter dans l'enregistrement de JC Malgoire et le Sinfonietta de Lausanne, et je suis charmé par ces mélodies bien françaises qui, comme de bien entendu, ne sont jamais interprétées à l'opéra.

Cette "comédie lyrique en 3 actes" a été créée le 30 mars 1765 à Versailles, en présence de Louis XV. Le livret est de H Poinsinet et B Davesnes, d'après le roman de Fielding.

Il s'agit comme souvent à l'époque, d'amours contrariées, de mariage imposé, qui finit quand même à la satisfaction des amoureux.

L'inconvénient c'est que sur la durée totale - 138 minutes - il y a au moins, sinon plus, la moitié de dialogues parlés, et ça, c'est typique de l'opéra français de l'époque. Personnellement j'aimerais mieux des recitavo secco comme chez Mozart par exemple.

Certains arias sont fabuleux comme par exemple celui de "chasse" de Mr Western au 1er acte.

Si tu l'as écouté, j'aimerais ton avis, Hadrien


Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
shanessean

shanessean

Nombre de messages : 842
Age : 82
Date d'inscription : 19/08/2009

François-André Danican Philidor (1726-1795) Empty
MessageSujet: Re: François-André Danican Philidor (1726-1795)   François-André Danican Philidor (1726-1795) EmptyJeu 25 Fév - 16:26

Oui Joachim. Je l'ai écouté avec énormément de plaisir. C'est vraiment excellent. L'opéra de Lausanne avec le Sinfonieta de Lausanne deviennent spécialistes pour monter des opéras oubliés. Tant mieux. J'en ai un autre monté aussi à Lausanne mais, je suis comme Jeanne Moreau, "j'ai la mémoire qui flanche" ! Et puis l'âge...Bon j'en ai tellement acheté ces derniers temps que je n'arrive plus à suivre. Achats compulsifs, dit ma femme !!! Je viens encore d'en acheter 9 !!!
Mais je retrouverais.
L'avantage du parler sur les récitatifs, c'est que l'on comprend enfin l'histoire, ce qui est rarement le cas dans les autres langues pour les voix de femmes et les ténors. C'est connu. Enfin c'est la spécificité de l'opéra comique.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr/
shanessean

shanessean

Nombre de messages : 842
Age : 82
Date d'inscription : 19/08/2009

François-André Danican Philidor (1726-1795) Empty
MessageSujet: Philidor: les femmes vengées   François-André Danican Philidor (1726-1795) EmptyDim 18 Avr - 12:24



LES FEMMES VENGEES:

[b]On comprend l'importance que PHILIDOR eut dans l'évolution de la musique du XVIII ème siècle en France, mais tant de choses se passèrent en ce domaine, avec la prééminence de compositeurs allemands et autrichiens, que malgré la révérence de ROSSINI et de CHERUBINI à son égard, le dédain de BERLIOZ prévalut ; et PHILIDOR reste en bonne place sur la liste des glorieux oubliés, excepté pour les élèves de compositions et les amateurs de chefs-d'œuvre d'autrefois.


Il est vrai que les élèves en composition et les musicins se trouvent en face de partitions de musique philidorienne, données comme exemples d'œuvres sans faute. Il est vrai que nous ayons eu à Paris des reprises du TOM JONES qui ont rempli l'Opéra Comique. LE SORCIER et LES FEMMES VENGÉES ont été donné en province. Quant au fameux CARMEN SAECULARE, le grand Théâtre des Champs-Élysées ne put faire salle comble de parisiens enthousiastes, malgré la baguette d'un grand chef d'orchestre. La faveur était au jeu romantique et PHILIDOR était une gloire du passé.

Quinze ans avant Mozart et son "Cosi fan tutte"(1790), le français François André Philidor s'intéresse aux joutes amoureuses. Reprenant "les Rémois" de Jean de la Fontaine, il cible l'honneur des épouses vengées, vengées des stratégies de leurs maris infidèles. C'est donc au contraire du chef-d'œuvre de Mozart, une œuvre qui prend ouvertement le parti des femmes.

Dans la veine comique de l'intermède bouffon " Les troqueurs" d'Antoine Dauvergne (1753), Philidor signe ainsi en 1775, une partition tonique et colorée qui brosse un portrait décapant de la nature humaine. De bons bourgeois, notables aussi fats que prétentieux courtisent "madame Riss", femme du peintre local. Sans découdre, bravant leurs avances insistantes, "l'assiégée" élabore un stratagème qui mettra les infidèles en déroute grâce à la complicité de leurs épouses. Revanche de femmes. Ainsi pris qui croyait prendre.

Quelle est la chose la plus remarquable dans cet opéra-comique, créé en 1775 ? On ne sait trop quels partis tirer d’une partition délicieuse, à la symétrie parfaite, usant d’arias da capo et de duos langoureux. Quel plaisir de goûter à la parenté toute mozartienne d’une composition à la croisée des chemins entre le courant baroque et la période classique déjà bien amorcée. Philidor, comme on se plaît à le dire, est, à juste titre l’un des tous premiers compositeurs utilisant la "forme" de l’opéra-comique, qui trouve ses marques très vite, alternant morceaux chantés et dialogues échangés en vers, nécessitant une déclamation "à la française". Alors que le genre vient de prendre naissance, son style est très affirmé dès le départ.

Le sujet, issu des Rémois de La Fontaine, est un strict négatif (au sens photographique) de Così : les femmes, ici, sont maîtresses du jeu, et ce sont elles qui pourraient bien décider de duper leurs maris, si la liberté de ton adoptée n’était censurée par la noblesse du cœur. Madame Riss fait croire à deux galants qui lui font une cour pressante que le dîner auxquels elle les convie se fera en compagnie de charmantes demoiselles. Souhaitant mettre en évidence leur infidélité vis-à-vis de leurs femmes respectives, Madame Riss invite tout simplement celles-ci, qui vont, de plus, être la cible des déclarations passionnelles de Monsieur Riss quand son épouse est partie chercher du vin. C’est donc une sorte de gloire au libertinage badin auquel s’adonnent tous ces amuseurs, et dont la morale se décline sur le thème de tel est pris qui croyait prendre. Cette audace dans l’écriture, qui n’est pas sans évoquer le contemporain Marivaux, empêcha même la représentation de l’œuvre dans plusieurs villes de province.

La brillance de la partition, oscillant entre une urgence dramatique très voisine de Gluck et la perfection des lignes classiques, s’appuie un texte très travaillé, et c’est un petit bijou issu de l’esprit des Lumières qui fait miroiter toutes ses splendeurs dans un spectacle d’une concision efficace.

Ce texte a été glané de-ci de-là.

http://www.operaaddiction.com/cd-roms.html

[/b]


Dernière édition par hadrien76 le Ven 6 Aoû - 12:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr/
Bel Canto
Admin
Bel Canto

Nombre de messages : 6408
Age : 63
Date d'inscription : 10/07/2007

François-André Danican Philidor (1726-1795) Empty
MessageSujet: Re: François-André Danican Philidor (1726-1795)   François-André Danican Philidor (1726-1795) EmptySam 22 Mai - 18:22

François-André Danican Philidor (Dreux 1726 Dreux - Londres 1795), connu sous le nom du « grand Philidor », aujourd’hui estimé comme l’un des principaux compositeurs d’Opéra-Comique et célèbre en tant que meilleur joueur d’échecs de son temps, grandit dans la musique. Sa famille, d’origine écossaise et connue depuis le XVIIe siècle, compte quatorze instrumentistes dont neuf compositeurs.

un article assez complet sur ce compositeur : resmusica
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 18952
Age : 73
Date d'inscription : 19/08/2006

François-André Danican Philidor (1726-1795) Empty
MessageSujet: Re: François-André Danican Philidor (1726-1795)   François-André Danican Philidor (1726-1795) EmptySam 13 Aoû - 18:00

Je suis en train d'écouter cet opéra comique "Les Femmes vengées, ou les Feintes infidélités" qui avait tant séduit Hadrien dans un enregistrement "live" réalisé en 2005 dans la Cour d'honneur de La Chabotterie en Vendée, par la Simphonie du Marais dirigée par Hugo Reyne.

Comme quoi en province on arrive encore à ressusciter des opéras français des Lumières.
Je suppose que c'est ce que tu avais écouté, Hadrien ?


Pour moi, si j'ai évidemment apprécié cette oeuvre, j'ai quand même moins aimé que Tom Jones, le sujet et la musique me semblent assez superficiels, c'est juste pour passer un bon moment, mais sans plus.
Revenir en haut Aller en bas
shanessean

shanessean

Nombre de messages : 842
Age : 82
Date d'inscription : 19/08/2009

François-André Danican Philidor (1726-1795) Empty
MessageSujet: Re: François-André Danican Philidor (1726-1795)   François-André Danican Philidor (1726-1795) EmptyDim 14 Aoû - 12:46

Tout à fait d'accord avec toi. C'est agréable à écouter.
Tom Jones c'est différent avec des airs "anglais" qui nous changent de la musique traditionnelle, et puis l'histoire est originale.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr/
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 18952
Age : 73
Date d'inscription : 19/08/2006

François-André Danican Philidor (1726-1795) Empty
MessageSujet: Re: François-André Danican Philidor (1726-1795)   François-André Danican Philidor (1726-1795) EmptyJeu 10 Nov - 18:27

Sancho Pança, gouverneur dans l'île de Barataria est un petit opéra bouffe en 1 acte (59 minutes) composé en 1762 sur un livret d'Antoine-Alexandre-Henri Poinsinet d'après le Don Quichotte de Cervantes. Il relate les aventures de Sancho Pança devenu gouverneur d'une île imaginaire, et qui est tellement déçu de sa condition qu'il redevient simple quidam.
Je suppose que l'enregistrement Naxos élimine les dialogues parlés car les airs s'enchaînent à la suite les uns des autres. Donc sans livret on a du mal à suivre, bien que la diction des interprètes (britanniques apparemment) soit sans reproche.

Au total, je ne suis pas trop enthousiasmé, les airs sont assez agréables à écouter mais sans beaucoup d'imagination. Ce que j'ai trouvé le mieux c'est une brillante "symphonie" orchestrale vers la fin, un air de chasse et surtout la scène finale intitulée vaudeville.

François-André Danican Philidor (1726-1795) Front33
Revenir en haut Aller en bas
shanessean

shanessean

Nombre de messages : 842
Age : 82
Date d'inscription : 19/08/2009

François-André Danican Philidor (1726-1795) Empty
MessageSujet: Re: François-André Danican Philidor (1726-1795)   François-André Danican Philidor (1726-1795) EmptyVen 11 Nov - 10:33

Cher Joachim, voilà la référence pour le livret original:

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b520002623.r=sancho+pan%C3%A7a+de+Philidor.langFR

À la BNF on trouve beaucoup de livrets d'opéras français .
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr/
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 18952
Age : 73
Date d'inscription : 19/08/2006

François-André Danican Philidor (1726-1795) Empty
MessageSujet: Re: François-André Danican Philidor (1726-1795)   François-André Danican Philidor (1726-1795) EmptyVen 11 Nov - 20:04

Merci, Shanassean Mains

C'est vrai qu'on devrait penser plus souvent à la BNF. C'est d'ailleurs là que j'ai trouvé la monumentale encyclopédie de Fétis !

Tu connais ce Sancho Pança de Philidor ?
Revenir en haut Aller en bas
shanessean

shanessean

Nombre de messages : 842
Age : 82
Date d'inscription : 19/08/2009

François-André Danican Philidor (1726-1795) Empty
MessageSujet: Re: François-André Danican Philidor (1726-1795)   François-André Danican Philidor (1726-1795) EmptyLun 14 Nov - 10:47

Et bien non. Et comme tes remarques ne sont pas entousiastes je n'ai pas envie de l'écouter.

Le dictionnaire de Clément & Larousse des opéras (vers 1870) n'en dit rien de spécial, je cite:

"Comédie en 1 acte, en prose, mêlée d'ariettes paroles de Poinsinet jeune, musique de Philidor, représentée aux Italéiens le 8 juillet 1762".

C'est tout. Donc cela n'a pas marqué beaucoup les esprits. Cela n'invite pas à l'écouter, mais ces MM comme tous les critiques étaient souvent blasés !
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr/
Contenu sponsorisé




François-André Danican Philidor (1726-1795) Empty
MessageSujet: Re: François-André Danican Philidor (1726-1795)   François-André Danican Philidor (1726-1795) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
François-André Danican Philidor (1726-1795)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: