Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Giovanni Paisiello (1740-1816)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Giovanni Paisiello (1740-1816)   Mer 8 Nov - 10:12

Giovanni Paisiello (ou Paesieixo) (né à Tarente le 9 mai 1740 – mort à Naples le 5 juin 1816), était un compositeur italien.

Entré au collège des Jésuites, sa voix attira très tôt l'attention. Le chevalier Carducci qui l'entendit finit par convaincre ses parents de l'envoyer perfectionner son art à Naples. Après avoir étudié auprès de l'abbé Don Presta, il entama des études avec Durante dont il fut l'élève pendant neuf ans. Il composa surtout de la musique religieuse pendant son séjour au conservatoire de San Onofrio.

Mais c'est une pièce comique qui le fit remarquer et qui débuta sa carrière à l'opéra. Il devint bientôt l'émule de Piccini et de Cimarosa. En 1776, il reçut une invitation de la Tsarine Catherine II de Russie dont il devint le maître de chapelle. Il le resta pendant neuf ans, période au cours de laquelle il écrivit ce qui est probablement son chef d'œuvre : le Barbier de Séville d'après Beaumarchais. À la fin de ce séjour, Paisiello revint en Italie en passant par Vienne où il laissera douze symphonies et un opéra, Il rè Teodoro. De retour à Naples, il fut le maître de chapelle de Ferdinand IV. La révolution de 1799 n'entrava pas sa carrière puisqu'il fut nommé musicien de la nation.

Lors de la restauration, ses anciens maîtres ne le reprirent pas et il resta deux ans sans occupation. Jusqu'à ce que le premier consul Napoléon Bonaparte l'appelât à son service. Il y demeura deux ans et demi. Mais son épouse souffrante ne supportant pas le climat français, le couple rejoignit Naples où Paisiello fut reçu en triomphe. Le roi de Naples, Joseph Bonaparte, le gratifia d'une pension.

Mais, le retour des Bourbons signifia la fin de la carrière de Paisiello qui connut alors une période de disette. Il ne survécut que peu de temps à son épouse et décéda le 5 juin 1816.

Œuvres

Il ciarlone (12.5.1764 Bologna)
I francesi brillanti (24.6.1764 Bologna)
Madama l'umorista, o Gli stravaganti (26.1.1765 Modena)
L'amore in ballo (carn.1765 Venezia SM)
I bagni d'Abano (spr.1765 Parma)
Demetrio (Lent.1765 Modena)
Il negligente (1765 Parma)
Le virtuose ridicole (1765 Parma)
Le nozze disturbate (carn.1776 Venezia SM)
Le finte contesse (2.1766 Roma V) [Il Marchese di Tulissano?]
La vedova di bel genio (spr.1766 Napoli N)
L'idolo cinese (spr.1767 Napoli N)
Lucio Papirio dittatore (sum.1767 Napoli SC)
Il furbo malaccorto (win.1767 Napoli N)
Le 'mbroglie de la Bajasse (1767 Napoli F)
Alceste in Ebuda, ovvero Olimpia (20.1.1768 Napoli SC)
Festa teatrale in musica (31.5.1768 Napoli PR) [Le nozze di Peleo e Tetide]
La luna abitata (sum.1768 Napoli N)
La finta maga per vendetta (aut?.1768 Napoli F)
L'osteria di Marechiaro (win.1768 Napoli F)
La serva fatta padrona (sum.1769 Napoli F) [rev. Le 'mbroglie de la Bajasse]
Don Chisciotte della Mancia (sum.1769 Napoli F)
L'arabo cortese (win.1769 Napoli N)
La Zelmira, o sia La marina del Granatello (sum.1770 Napoli N)
Le trame per amore (7.10.1770 Napoli N)
Annibale in Torino (16.1.1771 Torino TR)
La somiglianza de' nomi (spr.1771 Napoli N)
I scherzi d'amore e di fortuna (sum.1771 Napoli N)
Artaserse (26.12.1771 Modena)
Semiramide in villa (carn.1772 Roma Ca)
Motezuma (1.1772 Roma D)
La Dardanè (spr.1772 Napoli N)
Gli amante comici (aut.1772 Napoli N)
Don Anchise Campanone (1773 Venezia) [rev. Gli amante comici]
L'innocente fortunata (carn.1773 Venezia SM)
Sismano nel Mogol (carn.1773 Milano RD)
Il tamburo (spr.1773 Napoli N) [Il tamburo notturno]
Alessandro nell'Indie (26.12.1773 Modena)
Andromeda (carn.1774 Milano RD)
Il duello (spr.1774 Napoli N)
Il credulo deluso (aut.1774 Napoli N)
La frascatana (aut.1774 Venezia SS) [L'infante de Zamora]
Il divertimento dei numi (4.12.1774 Napoli PR)
Demofoonte (carn.1775 Venezia SB)
La discordia fortunata (carn.1775 Venezia SS) [L'avaro deluso]
L'amor ingegnoso, o sia La giovane scaltra (carn.1775 Padova)
Le astuzie amorose (spr.1775 Napoli N)
Socrate immaginario (aut.1775 Napoli N)
Il gran Cid (3.11.1775 Firenze P)
Le due contesse (3.1.1776 Roma V)
La disfatta di Dario (carn.1776 Roma A)
Dal finto il vero (spr.1776 Napoli N)
Nitteti (28.1.1777 St. Peterburg)
Lucinda e Armidoro (aut.1777 St. Peterburg)
Achille in Sciro (6.2.1778 St. Peterburg)
Lo sposo burlato (24.7.1778 St. Peterburg)
Gli astrologi immaginari (14.2.1779 St. Peterburg E) [Le philosophe imaginaire]
Il matrimonio inaspettato (1779 Kammenïy Ostrov) [La contadina di spirito]
La finta amante (5.6.1780 Mogilev) [Camiletta]
Alcide al bivio (6.12.1780 St. Peterburg E)
La serva padrona (10?.9.1781 Tsarskoye Selo)
Il duello comico (1782 Tsarskoye Selo) [rev. Il duello]
Il barbiere di Siviglia, ovvero La precauzione inutile (26.9.1782 St. Peterburg)
Il mondo della luna (1782 Kammenïy Ostrov)
Il re Teodoro in Venezia (23.8.1784 Wien B)
Antigono (12.10.1785 Napoli SC)
La grotta di Trofonio (12.1785 Napoli F)
Olimpiade (20.1.1786 Napoli SC)
Le gare generose (spr.1786 Napoli F) [Gli schiavi per amore; Le bon maître, ou L'esclave par amour]
Pirro (12.1.1787 Napoli SC)
Il barbiere di Siviglia, ovvero La precauzione inutile [rev] (1787 Napoli F)
La modista raggiratrice (aut.1787 Napoli F) [La scuffiara amante, o sia Il maestro di scuola napolitano; La scuffiara raggiratrice]
Giunone e Lucina (8.9.1787 Napoli SC)
Fedra (1.1.1788 Napoli SC)
L'amor contrastato (carn.1789 Napoli F) [L'amor contrastato o sia La molinarella]
Catone in Utica (5.2.1789 Napoli SC)
Nina, o sia La pazza per amore (25.6.1789 Caserta)
I zingari in fiera (21.11.1789 Napoli Fo)
Le vane gelosie (spr.1790 Napoli F)
Zenobia in Palmira (30.5.1790 Napoli SC)
La molinara (1790 Wien) [rev. L'amor contrastato]
Nina, o sia La pazza per amore [rev] (1790 Napoli F)
Ipermestra (6.1791 Padova)
La locanda (16.6.1791 London Pantheon) [La locanda di falcone; Lo stambo in Berlina]
I giuochi d'Agrigento (16.5.1792 Venezia F)
Il fanatico in Berlina (1792 Napoli F) [rev. La locanda]
Il ritorno d'Idomeneo (aut.1792 Perugia)
Elfrida (4.11.1792 Napoli SC) [Adevolto]
Elvira (12.1.1794 Napoli SC)
Didone abbandonata (4.11.1794 Napoli SC)
Nina, o sia La pazza per amore [rev 2] (1795 Napoli F)
Chi la dura la vince (9.6.1797 Milano S)
La Daunia felice (26.6.1797 Foggia)
Andromaca (4.11.1797 Napoli SC)
L'inganno felice (1798 Napoli Fo)
Proserpine (28.3.1803 Paris O)
Elisa (19.3.1807 Napoli SC) [+ Mayr]
I pittagorici (19.3.1808 Napoli SC)
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16377
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Giovanni Paisiello (1740-1816)   Jeu 29 Nov - 18:46

Trouvé le reste de son catalogue (hors opéras) sur Wiki de Slovaquie !

Kantáty a príležitostné skladby

Le nozze di Bacco ed Arianna, Modena, 1765
Ebone, Neapol, S Carlo, 1768
La sorpresa delli dei, Petrohrad, 1777
2 notturni, 1778
Il ritorno di Perseo, Neapol, Accademia degli Amici, 1785
Amore vendicato, Neapol Accademia dei Cavalieri, 1786
Cantata, Neapol, S. Ferdinando, 1790
Cantata epitalamica, Florencia, Intrepidi, 6 May 1791
Silvio eClori, Neapol, Accademia dei Cavalieri, k svadbe Francesca Princa Kalábrie a Arcivojvodkyne Marie Clementiny, 26. júna 1797
Prologue, 1807
Kantáta k narodeninám princa Felice Luccu, Neapol, 1807
Il genio poetico appagato, kantáta
La Liberta e Pallinodia a Nice, 26 duet a kánon
24 duet, Londýn 1794
Fille a Tirsi, kantáta
La scusa, kantáta
No, perdonami, o Clori, kantáta
Se scherza zeffira, kantáta
Tirsi a Fille, kantáta
Kantáta comica
La volontaria, vojenský pochod so zborom

Oratória

La passione di Gesu Cristo, Katolícka katedrála v Petrohrade, 17783
Cantata fatta in occasione della translazione del sangue di S Gennaro, Neapol, Sedile di Nilo, 1787
Baldassare, ?Neapol, 1787
Cantata per la sollennita del Ss Corpo di Cristo, Neapol, 1790
Il fonte prodigioso di Orebbe, Neapol, 1805, stratená
La concezione di Maria Vergine
Susanna, Neapol
Passio per il venerdi danto, ?Neapol

Omše

Omša pro klášter sv. Severina a Sessia, Neapol, 1796
Missa in pastorale per il Natale per la cappella del Primo Consolo, 1802
Messa breve per la cappella del Primo Consolo, ?1803
Messe composee pour le jour de la proclamation de Sa Majeste Imperiale (omša ku korunovácii Napoleona Bonaparteho), 1804
omša k vysveteniu chrámu sv. Lucia, Neapol, 1805
4 omše, (1803, 1805, 1807, 1807)
5 omší (Kyrie-Gloria) , B-dur 1805,C-dur 1807, D-dur 1807, G-dur 1809, Es-dur 1812
Messa, o sia Trattenimento musicale per la durata di una messa letta, 1806
Messa in pastorale per il S Natale per la Cappella Palatina, 1807
Messa per la Real Cappella delle Tullerie a Sua Real Maesta Cristianissima Luigi XVIII, 1814
Messa ed aria „Mortales gaudete“
Messa e Credo

5 omší
14 omší, (Kyrie-Gloria),
2 Kyrie, (D-dur, Es-dur)
Missa defuncorum (Requiem) , Neapol, 1789
Iné duchovné skladby [úprava]
Absit sonitus, 1808
Actus desiderii
Alma fax
Astra coeli scintillate
Ave Maria
Christus factus est
Coeli stella
Componimento sagro musicale da eseguirsi nel festivo giormo dell Imperial Prole delle RRli Napoleone il Grande e Maria Luisa d Austria
Confitebor tibi
Dilecte amici
Dixit Dominus, (niekoľko verzií)
Domine ad adjuvandum
Ecce fax
Responsoria k Svätému týždňu
Judicabit
Juravit
Laudate pueri
Litanie
Magnificat
Miles fortis
2 Miserere
Non est in vita amara
O divinum portemtum
Regina coeli
2 sacri componimenti musicali
3 Salvum fac Domine
Sequentia per la Pentecosta
Splendete, o coeli stellae
3 Te Deum, (B-dur, Neapol, 1791 – G-dur, ku korunovácii kráľa v Ríme, 1813 - C-dur, ?)
Veni ferox
15 motet
21 motet


Inštrumentálne diela

Koncerty pro cembalo nebo klavír a orchestr (C-dur, F-dur, g-moll, D-dur, B-dur, C-dur, 2x A-dur)
Musica funebre, na smrt generála Hoche, 1797
16 divertimenti
6 minuets
Notturno
Symfónie (neznámy počet, takmer všetko stratené)
6 kvartet pre flautu, husle, violu a violončelo
6 sláčikových kvartet, (A-dur, C-dur, Es-dur, D-dur, A-dur, C-dur), Paríž, 1789
9 sláčikových kvartet, (C-dur, A-dur, D-dur, Es-dur, Es-dur, C-dur, Es-dur, G-dur, A-dur)
4 sláčikové kvartetá, (A-dur, b-moll, G-dur, A -dur
3 sláčikové kvartetá
Sonáta pre čembalo a husle
6 sonát pr čembalo a husle, G-dur, F-dur, B-dur, A-dur, g-moll, Es-dur)
Raccolta di varii rondeaux e capricci, (34 skladieb pre čembalo, komponované v Rusku)
Andantimo and Rondo pre čembalo
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6521
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Giovanni Paisiello (1740-1816)   Jeu 29 Nov - 20:11

Eh bien!! il n'a pas chaumé!!!..ta première liste, ce sont tous de opéras???
Une centaines?!!!

j'ai ses concertos pour piano...Ce n'est pas Mozart..mais très agréble quand même!!
Revenir en haut Aller en bas
benoît

avatar

Nombre de messages : 290
Age : 53
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Giovanni Paisiello (1740-1816)   Jeu 29 Nov - 23:12

Oui,Jean a raison :ce sont des friandises très agréables,au charme immédiat mais cela ne va pas plus loin.

Son opéra "le Barbier de Séville" que j' ai par Adam Fischer (HUNGAROTON) est plus qu' une curiosité pour se rendre compte des goûts de l' époque pour cet opéra qui eut un succès inimaginable et fut seulement éclipsé lorsque parut celui de Rossini.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Giovanni Paisiello   Jeu 29 Nov - 23:31

Inconnu, ça manque de liens, encore un que j'aimerais connaître, quelle liste impressionnante d'oeuvres, il était pour le moins créatif
Revenir en haut Aller en bas
Papagena

avatar

Nombre de messages : 402
Age : 58
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Giovanni Paisiello (1740-1816)   Ven 30 Nov - 1:10

Moi qui aime l'opéra je ne le connais pas et je n'ai jamais rien entendu de lui
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Giovanni Paisiello (1740-1816)   Ven 30 Nov - 10:38

Ludwig a écrit:
Inconnu, ça manque de liens, encore un que j'aimerais connaître, quelle liste impressionnante d'oeuvres, il était pour le moins créatif

Les liens ça vient quand j'ai le temps Laughing Ne me dis pas que tu ne peux pas attendre 24 heures ou même deux ou trois jours.

Quelle dictature sur ce forum Laughing Laughing Laughing

Il y a une vingtaine de CDs à écouter en extraits

ICI

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Liens   Ven 30 Nov - 11:57

Coco a écrit:
Ludwig a écrit:
Inconnu, ça manque de liens, encore un que j'aimerais connaître, quelle liste impressionnante d'oeuvres, il était pour le moins créatif

Les liens ça vient quand j'ai le temps Laughing Ne me dis pas que tu ne peux pas attendre 24 heures ou même deux ou trois jours.

Quelle dictature sur ce forum Laughing Laughing Laughing

Il y a une vingtaine de CDs à écouter en extraits

ICI

Coco


Dis donc Coco, je n'ai pas dit de sauter sur l'ordinateur pour les liens,
merci pour ceux que tu as mis, je les écouterai tranquillement, d'ailleurs ce n'est pas le jour, je n'ai pas dormi, je suis plutôt d'humeur morose
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16377
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Giovanni Paisiello (1740-1816)   Ven 30 Nov - 12:27

Ouverture du Barbier de Séville (rien à voir avec Rossini) :

http://www.youtube.com/watch?v=wJlF2FaoGd4



Aria Nel cor piu non mi sento extrait de la Molinara (et sur lequel Beethoven a composé ses variations WoO 70)

http://www.youtube.com/watch?v=OjD8rvKXHGE&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Giovanni Paisiello (1740-1816)   Ven 30 Nov - 13:54

Papagena a écrit:
Moi qui aime l'opéra je ne le connais pas et je n'ai jamais rien entendu de lui

T'as rien perdu Laughing

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Giovanni Paisiello (1740-1816)   Ven 30 Nov - 14:44

L'ouverture du Barbier de Séville est tout de même très scolaire, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Giovanni Paisiello (1740-1816)   Sam 8 Déc - 9:17

Jean a écrit:
j'ai ses concertos pour piano...Ce n'est pas Mozart..mais très agréble quand même!!

En effet, je viens d'écouter le concerto n° 4 et je le trouve tout à fait respectable, dans la lignée de ce qui se faisait à l'époque. C'est frais, dynamique avec de faux airs à la Mozart parfois mais assez personnel pour ne pas confondre avec Mozart. En tout cas j'aime bien.

Citation :
ce sont des friandises très agréables,au charme immédiat mais cela ne va pas plus loin.

Je ne suis pas d'accord. Certes, cela n'a pas le génie d'un Mozart , la profondeur d'un Beethoven ou encore la sensibilité d'un Field mais il y a une réelle recherche dans l'écriture et un certain charme. J'ai entendu des concertos bien pires et Paisiello n'a pas à rougir des siens.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Marcus

avatar

Nombre de messages : 187
Age : 43
Date d'inscription : 29/01/2007

MessageSujet: Re: Giovanni Paisiello (1740-1816)   Ven 25 Avr - 0:15

Je viens d'écouter pour la première fois le Barbier de Séville de Paisiello et je suis enchanté Very Happy .

C'est par les forums que j'ai appris il y a quelques mois l'existence de ce compositeur et le fait qu'il avait composé un autre Barbier, plusieurs années avant Rossini.
J'étais un peu surpris en lisant que plusieurs intervenants disaient préférer la version de Paisiello à celle de Rossini, mais après l'avoir écoutée je comprends mieux.

Bien sûr je ne renie pas le Barbier de Rossini, que j'ai vu sur scène l'année passée et qui contient plusieurs airs spectaculaires, mais j'avoue que cette version de Paisiello a vraiment un charme fou.
Ca n'a pas tout à fait le génie de Mozart mais ça y ressemble quand même beaucoup (on m'aurait fait écouter des extraits dans un blind test que je me serais peut-être trompé !).

Je ne sais pas si les autres opéras de Paisiello sont aussi bons que celui-ci, mais c'est dommage qu'il soit tombé dans un tel oubli. A croire qu'il n'y avait pas de place pour deux barbiers dans cette ville !

La version que j'ai écoutée est celle dont parlait Benoît plus haut (Adam Fischer, Hungaroton).
Détail idiot mais qui m'a fait rire, le joueur de mandoline de l'orchestre est un certain Gergely Sarkozy
Revenir en haut Aller en bas
felyrops

avatar

Nombre de messages : 1446
Age : 71
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Giovanni Paisiello (1740-1816)   Ven 25 Avr - 1:33

Dans le catalogue, Om~si veut dire "Messe"?
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Giovanni Paisiello (1740-1816)   Mer 14 Mai - 12:43

Je viens d'écouter son concerto N°2 et meme sensations agréables que pour le n°4, sauf que le 2 fait peut etre un peu plus Mozartien. Mais musique très agréable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16377
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Giovanni Paisiello (1740-1816)   Mer 4 Juin - 11:19

Je viens d'écouter les deux CD de l'intégrale des 8 concertos pour piano, chez ASV, par Mariclara Monetti au piano et l'English Chamber Orchestra.

Voici une musique absolument charmante, et comme dit Snoopy, avec de faux airs mozartiens, mais assez personnels quand même.
Le septième concerto en la majeur est plutôt connu dans sa version pour harpe. Oserais-je dire que j'aime autant ces concertos de Paisiello que ceux de Haydn (autres que le 11 en ré majeur) ?
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6521
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Giovanni Paisiello (1740-1816)   Mer 4 Juin - 18:47

tu peux le dire Wink ...les concertos pour piano chez Haydn ne sont sans doute pas ce qu'il a composé de plus "fort"...


Dernière édition par Jean le Mer 4 Juin - 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Giovanni Paisiello (1740-1816)   Mer 4 Juin - 19:05

joachim a écrit:
Je viens d'écouter les deux CD de l'intégrale des 8 concertos pour piano, chez ASV, par Mariclara Monetti au piano et l'English Chamber Orchestra.

Voici une musique absolument charmante, et comme dit Snoopy, avec de faux airs mozartiens, mais assez personnels quand même.
Le septième concerto en la majeur est plutôt connu dans sa version pour harpe. Oserais-je dire que j'aime autant ces concertos de Paisiello que ceux de Haydn (autres que le 11 en ré majeur) ?

J'ai assisté à la Sorbonne à un concert de mùusique de Piasello qui me rappelait terriblement des tangos de ma jeunesse, pas mal du tout
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Giovanni Paisiello (1740-1816)   Jeu 18 Sep - 19:14

Je viens d'écouter ses concertos pour piano, toujours sous le charme.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Giovanni Paisiello (1740-1816)   Lun 27 Oct - 23:15

En ce moment j'écoute beaucoup de concertos pour piano et je suis vraiment tombé sous le charme de son concerto n°4 que j'écoute régulièrement.

Je le trouve très particulier, je ne sais pas comment l'expliquer mais il a quelque chose de plus que les autres. Je l'aime beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Jean

avatar

Nombre de messages : 6521
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Giovanni Paisiello (1740-1816)   Mar 28 Oct - 19:20

moi aussi...je le trouve plus "consistant" que les autres...moins musique agréable sans beaucoup de profondeur..
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5816
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Giovanni Paisiello (1740-1816)   Mer 2 Juin - 9:24

Citation :
Je vois que notre nouvel ami Alain, a Paisiello pour avatar!

Embarassed Embarassed Embarassed je ne connaissais pas du tout et j'avais même zappé ce post !

Je viens d'écouter l'ouverture de son 'Barbier', c'est pas mal en effet : très frais et de mon avis, plus proche de Mozart que de Rossini mais avec une touche bien personnelle, proche de l'époque.

La Calunnia version Paisiello



La Calunnia version Rossini



Question 'enigma' Very Happy : y a-t-il l'équivalent dans les 'Noces' de Mozart ?
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Jean

avatar

Nombre de messages : 6521
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Giovanni Paisiello (1740-1816)   Mer 2 Juin - 10:27

Bel Canto a écrit:

Question 'enigma' Very Happy : y a-t-il l'équivalent dans les 'Noces' de Mozart ?

l'air de la "vendetta" de Bartolo?
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5816
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Giovanni Paisiello (1740-1816)   Mer 2 Juin - 10:45

Jean a écrit:
Bel Canto a écrit:

Question 'enigma' Very Happy : y a-t-il l'équivalent dans les 'Noces' de Mozart ?

l'air de la "vendetta" de Bartolo?

Ah oui, peut-être ... en fait, je n'ai jamais fait la comparaison entre les deux livrets !
Je vais m'atteler à cela, un de ces jours ... Wink

Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Alain92-15

avatar

Nombre de messages : 62
Age : 83
Date d'inscription : 01/06/2010

MessageSujet: Re: Giovanni Paisiello (1740-1816)   Lun 7 Juin - 19:52

Paisiello est l'un de mes compositeurs préférés d'opéra. Surpris vers 1998, de la qualité du Barbier de Séville dans la version putbus, j'en entendu ensuite ses autres opéras en recherchant les disques correspondants; plus d'une quinzaine et j'ai adoré outre le Barbier, la Molinara, Socrate imaginaire, l' Astrologue, l' Auberge de Marechiaro, Ninna et d'autres.
Paisiello était une gloire vivante de l'opéra à l'époque de Mozart qui avec Da Ponte a voulu en 1786 donner une suite au Barbier de Paisiello, 1er épisode de la trilogie de Beaumarchais, qui est de 1782 mais a été connu plus tard à Vienne.
Mozart et Da Ponte reprennnent donc dans les Noces de Figaro les personnages du Barbier de Paisiello et aussi leurs intonations de voix, le style est le même. la parenté est évidente.
Cet opéra est délicieux, mais il ne faut surtout pas le juger d'après la mauvaise interprétation hongroise précitée mais essayer d'avoir la version Putbus, introuvable je crois ou une version qui était à la FNAC récemment, de Renato Fasano, qui comporte de grands chanteurs italiens comme Panerai ou Sciutti, Capecci. UNe version chaude, vivante.
C'est cette belle version de Renato Fasano qui a servi à Kubrick dans le fiilm Barry Lindon pour la scène de jeu du lord anglais avec l'air divin: saper bramate, du 1er acte. je l'explique dans mon petit site d'admiration à www.operanapolitain.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.operanapolitain.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Giovanni Paisiello (1740-1816)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Giovanni Paisiello (1740-1816)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: